samedi 16 décembre 2017

Le coin Musique #6 - En attendant Noël...!

Source: FlickrBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve pour un nouvel article Le coin Musique ! Les fêtes approchent à grands pas, et je voudrais vous présenter trois chansons que j'adore écouter en cette période, qui me réchauffent le coeur et me ramènent en enfance...

**********

Je commence avec Santa Baby, une chanson à l'origine interprétée par Eartha Kitt en 1953. Ici, je vous propose de découvrir la version chantée par Kylie Minogue. Je trouve qu'elle est tout à fait dans l'esprit de Noël, avec une pointe d'espièglerie ! ^^

**********

Je continue avec un très joli morceau, Sleigh Ride, interprété par le groupe Ferrante & Teicher et sorti en 1964. J'adore cette musique, qui me fait penser aux sabots des rennes du Père Noël ! Un soupçon de magie, un Christmas carol... un Noël enchanté !

**********

Je termine avec la chanson It's beginning to look a lot like Christmas, interprétée par Bing Crosby en 1951. Cette chanson est un gros coup de ♥ pour moi ! Je l'écoute à chaque Noël, et c'est à chaque fois la même ambiance cosy et coconing, la même chaleur...

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! J'espère que ce post vous a plu, et que vous avez passé un bon moment à découvrir ou redécouvrir ces chansons :) Bien sûr, cette liste n'est pas exhaustive, j'aurais pu également vous présenter Jingle Bell Rock de Bill Haley, White Christmas de Dean Martin, O Holy Night de Nat King Cole... et d'autres encore !

Et vous, quelles sont les morceaux que vous aimez écouter à l'approche de Noël ? N'hésitez pas à me partager vos titres préférés en commentaires !

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:09 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 13 décembre 2017

Les Proies

les-proies- En pleine guerre de Sécession, un caporal nordiste échappe à un brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie des huit femmes qu'abrite encore l'institution, huit recluses pétries de valeurs puritaines et de pulsions refoulées. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. -

**********

Mon avis :

J'ai lu ce roman pour le Pumpkin Autumn Challenge, car le résumé laissait entendre que c'était un thriller terrifiant, un huit-clos angoissant, un "conte gothique démentiel" selon la remarque de Stephen King sur la quatrième de couverture...

Au final, j'ai été déçue. Entre une action inexistante, des personnages creux, naïfs et niais, une histoire qui n'avance pas et une fin plate et inintéressante... ma lecture des Proies aura été laborieuse et décevante !

En trois points, je vous propose de découvrir le livre de Thomas Cullinan :)

**********

  • La lenteur du récit : on s'ennuie...

Je vais être honnête, Les Proies n'est pas le thriller haletant auquel on peut s'attendre en lisant le résumé. On en est loin, puisque l'action ne commence à apparaître que vers 300 - 350 pages... sur environ 700 pages que compte le livre ! J'ai donc été déçue de ce point de vue-là, car le rythme est lent, très lent.

L'histoire n'avance pas, et les 350 premières pages englobent une journée dans la vie de la pension pour jeunes filles, c'est-à-dire le jour de l'arrivée du soldat blessé. La seconde moitié ne rattrape pas cette lenteur extrême, le tout reste très plat : l'intrigue n'évolue pas, et à la fin le lecteur se retrouve à peu près au même point qu'au début...

En bref, je me suis ennuyée, et j'ai dû me forcer pour continuer à lire le roman de Thomas Cullinan. Je n'aime pas abandonner un livre en cours de route, car tout peut basculer en quelques pages, mais je n'ai pas réussi à accrocher sur le rythme et l'évolution de cette histoire. À cause de cette lenteur, l'effet attendu par le lecteur, le coté thriller des Proies, disparaît presque complètement.

Il ne disparaît pas totalement malgré tout, mais c'est plus une ambiance malsaine qui émane de ce récit, qu'une note d'angoisse palpable et d'attente insoutenable...

**********

  • L'ambiance : malsaine mais pas terrifiante !

Dans ce roman, l'atmosphère est pesante, trouble et malsaine. Sans vous spoiler quoi que ce soit, l'auteur nous laisse penser pendant une bonne partie de l'histoire que le caporal McBurney est un pervers, un manipulateur et un opportuniste. C'est un point assez embarrassant, car la plupart des personnages féminins sont des adolescentes âgées de 11 à 17 ans. Cela donne à chaque action, chaque geste, chaque pensée, un coté dérangeant.

La personnalité de McBurney n'est en réalité pas celle que l'auteur cherche à nous faire croire, mais le retournement de situation qui nous est proposé ne surprend pas le lecteur dans le bon sens du terme : on s'en étonne, mais c'est évoqué très rapidement, trop même... et cela rend l'effet de surprise inefficace ! De plus, Les Proies ne comporte presque aucun suspens. L'ambiance est malsaine, mais pas angoissante. Lorsque je l'ai lu, je n'ai pas eu l'impression de lire un thriller, ni un roman policier ou à suspens.

La chute de ce livre n'arrange rien, car avec la lenteur du récit et l'atmosphère plutôt déroutante, le lecteur s'attend à une fin en apothéose...! Malheureusement, les dernières pages restent plates et Thomas Cullinan nous offre une fin qui, je trouve, n'en est pas une.

**********

  • Les personnages : mais comment est-ce possible ?!

Tous les points que j'ai évoqués jusqu'à maintenant forment un tout avec les personnages, qui sont en quelque sorte le gros défaut de cette histoire. Après McBurney, qui est manipulateur, opportuniste et pervers (jusqu'à un certain point, comme je l'ai dit plus haut), viennent les protagonistes féminins. L'auteur nous offre une palette de femmes et de jeunes filles énervantes, crédules, naïves et niaises !

Les dirigeantes du pensionnat, Harriet et Martha Farnsworth, sont des femmes assez réfléchies au début, mais qui se laissent rapidement décontenancer avec l'arrivée du caporal McBurney. Elles tentent de conserver leur autorité sur les pensionnaires de l'établissement, mais perdent peu à peu leur sérieux. Sous son air timide, Miss Harriet se révèle être quelqu'un d'extraverti, à l'inverse de sa soeur, qui est sévère à l'extérieur mais humaine voire un peu molle à l'intérieur.

Les jeunes filles, quant à elles, ne font que minauder et essayer d'attirer l'attention de McBurney, certaines par pure amitié, d'autres par envie. Les plus jeunes, comme Amelia et Marie, ne remarquent pas vraiment la personnalité ambiguë du caporal, qui s'emploie à être un ami, un confident, une épaule pour pleurer... J'ai du mal à accepter leur attitude, même si leur jeune âge peut atténuer les choses, mais elles m'ont paru aveugles à plusieurs reprises : McBurney a parfois des paroles ou des gestes assez équivoques sur ses intentions, mais on dirait que personne ne s'en rend compte.

De plus, j'ai trouvé les différents personnages assez creux. Thomas Cullinan propose au lecteur un roman choral, c'est-à-dire avec plusieurs points de vue : chaque chapitre se place dans la tête d'un personnage. Dans Les Proies, tous les personnages féminins sont mis en avant. On découvre les moindres recoins de leur cerveau, ce qu'elles pensent, ce qu'elles se disent entre elles. Pourtant, j'ai eu l'impression que ce que chacune racontait était creux : beaucoup de dialogues, de récit, mais c'était en quelque sorte parler pour ne rien dire !

**********

En résumé, je n'ai pas aimé ma lecture et je ne vous recommande pas ce livre. Je ne relirai pas Les Proies, le rythme est lent et long, l'histoire véhicule des messages plutôt malsains, et met en scène des personnages inintéressants et énervants. Dommage, parce que ce roman avait du potentiel, notamment au niveau des idées de l'auteur : moins de blablatages, plus d'action, et une fin digne d'un thriller. Tout cela aurait pu être mieux exploité et mis en forme, pour nous offrir un véritable huit-clos angoissant et haletant.

**********

Détails sur ce livre :

Les Proies, publié aux éditons Rivages

Collection : Noir

Auteur : Thomas Cullinan

Nombre de pages : 668 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

117325945

Lu pour le Pumpkin Autumn Challenge, dans la catégorie Hurlons dans les Bois

Posté par Sue-Ricette à 07:31 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 10 décembre 2017

Cold Winter Challenge - Édition 2017

cold-winter-challengeBonjour à toutes et tous,

Comme promis, je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler du CWC ! Mais qu'est-ce que c'est ? Un challenge littéraire ! Et que signifient les lettres CWC ? Cold Winter Challenge ! Et oui, ce matin je vous présente le défi lecture emblématique de l'hiver, que ma copinaute Margaud Liseuse initie maintenant depuis plusieurs années. Alors, c'est parti ! :)

**********

Le Cold Winter Challenge existe depuis un petit moment maintenant et il débute chaque année à la même période, c'est-à-dire le 1er décembre, pour se terminer le 31 janvier. Comme pour le Pumpkin Autumn Challenge, nous avons deux mois pour faire baisser notre PAL et lire autant de livres que l'on souhaite, le tout en étant confortablement installé(e)s dans un fauteuil, enveloppé(e)s dans un plaid, le chat ou le chien à coté de nous, en sirotant un chocolat chaud ou une tisane... (oui, je suis très cliché, mais je l'assume totalement ! ^^)

Pour l'édition 2017 du CWC, Margaud Liseuse (blog : ICI et chaîne YouTube : ICI) nous propose quatre menus en rapport avec l'hiver, Noël, la neige, le froid... Bref, quatre menus que nous pourrons choisir et remplir comme bon nous semble ! La seule condition à respecter est de lire un livre correspondant aux critères d'un menu.

**********

Avant de vous présenter ma PAL pour ce challenge, je vous mets le lien vers l'article de Margaud sur son blog, ainsi que sa vidéo explicative pour les différents menus proposés :)

**********

- Ma PAL pour le Cold Winter Challenge 2017 -

Menu La magie de Noël

lire un livre en lien avec cette fête (de près ou de loin)

  • Une seconde avant Noël, de Romain Sardou

Une-seconde-avant-Noel

**********

Menu Flocons magiques

lire un livre du genre Fantasy, fantastique...bref magique, mais pas forcément en lien avec Noël ou l'hiver

  • Peur primale et autres récits, de Lancelot Cannissié
  • Le château de Hurle, de Diana Wynne Jones
  • Les Seigneur des Anneaux - Tome 1, de J.R.R. Tolkien

lectures-1

**********

Menu Marcher dans la neige

lire un livre de nature writing, de littérature de voyage

  • Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson

Dans-les-forets-de-Siberie

**********

Menu Stalactites ensanglantées

lire un polar/thriller qui se passe durant l'hiver, ou durant une période froide

  • Misery, de Stephen King
  • La Dame de pierre, de Xavier-Marie Bonnot

lectures-4

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! Le CWC a commencé depuis quelques jours, et j'ai déjà lu Peur primale et autres récits, de Lancelot Cannissié. Ma PAL pour cet hiver est un tout petit peu moins ambitieuse que celle du Pumpkin Autumn Challenge, et qui sait, peut-être que d'autres livres viendront se rajouter ! ^^ En tout cas, j'ai hâte de chroniquer tous ces romans sur le blog, que vous pourrez retrouver avec le tag "Cold Winter Challenge" et dans la rubrique Défis du menu horizontal.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:29 - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :

samedi 9 décembre 2017

Pumpkin Autumn Challenge - Bilan

Source: FlickrBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour mon bilan du Pumpkin Autumn Challenge ! Nous avions jusqu'au 30 novembre pour lire autant de livres que nous voulions, en rapport avec la saison de l'Automne, l'ambiance halloweenesque mais aussi chaleureuse et cocooning... Le challenge est maintenant terminé depuis quelques jours, alors je vous propose de faire le point sur mes lectures du PAC :)

**********

117325945

**********

Rappelez-vous, Guimause nous avait soumis un programme composé de quatre menus et huit catégories. Selon nos envies et nos livres, on pouvait choisir un, deux, trois ou les quatre menus. La seule condition : lire un livre pour valider une catégorie.

pac-menus

**********

Pour ma part, j'avais choisi les quatre menus et composé une PAL assez éclectique avec huit livres (ICI). J'ai réussi à tous les lire et j'en ai même lu d'autres par la suite, parce que je n'arrivais pas à calmer ma boulimie livresque ! (je n'avais plus de bonbons d'Halloween, alors il fallait bien que je dévore autre chose... ^^).

Au total, j'ai donc lu 10 livres, et sans plus tarder, je vous propose de découvrir quels sont les livres que j'ai adorés, ceux que j'ai beaucoup aimés, ceux qui m'ont bien plu et celui qui m'a déçue !

**********

♥ Excellentes lectures ♥

l-epouvanteur

 

! Très bonnes lectures !

lectures-2

tobie-lolness

 

- Bonnes lectures -

lectures-3

 

... Lecture décevante ...

les-proies

**********

Les chroniques déjà disponibles :

Miss Peregrine et les enfants particuliers - T.1

Wonder

Tobie Lolness - Tomes 1 et 2

**********

Je profite de ce post pour partager avec vous un petit jeu-concours, déniché sur le blog de Babeth, qui nous propose de gagner deux livres des enquêtes d'Agatha Raisin :) Si vous souhaitez participer, toutes les informations sont ICI.

N'hésitez pas à aller faire un tour dans l'univers de Babeth, vous y découvrirez de belles balades dans la nature, des lectures, des ouvrages en tricot... et d'autres choses encore ! :)

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! Les chroniques à venir seront comme d'habitude publiées au rythme d'un article par semaine, et mercredi vous pourrez lire mon avis sur Les Proies, de Thomas Cullinan. Maintenant que le Pumpkin Autumn Challenge est terminé, un autre défi lecture est venu le remplacer... Saurez-vous deviner de quel challenge il s'agit ? Je vous donne un indice : CWC ! :)

Je vous dis à demain pour vous parler du CWC et à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:55 - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 6 décembre 2017

L'Histoire de Pi

histoire-de-pi- Lorsque le bateau qui emmenait la famille Patel au Canada sombre au beau milieu de l'océan Pacifique, le jeune Piscine se trouve être le seul survivant du naufrage. Monté à bord d'une chaloupe, Pi se pense en sécurité et espère être sauvé rapidement. Mais lorsqu'il découvre Richard Parker, le tigre du Bengale du zoo de son père à Pondichéry, les choses se compliquent... Durant 227 jours, il devra affronter la faim, la soif, le froid, la chaleur et les réactions imprévisibles de Richard Parker. -

**********

Mon avis :

Ce roman faisait partie de ma PAL d'été, et j'ai commencé à le lire au mois d'août. Je ne l'ai terminé qu'en octobre, après trois mois de lecture environ, et malgré quelques lenteurs au niveau du rythme de l'intrigue, L'Histoire de Pi est une belle découverte littéraire !

En trois points, je vous propose de mieux connaître et comprendre l'univers imaginé par Yann Martel ! :)

**********

  • Pi : un personnage plein de sagesse

Piscine Molitor Patel est le personnage principal de ce roman, puisque ce sont ses aventures que l'auteur va nous conter. L'histoire commence en Inde, à Pondichéry, où la famille Patel vit paisiblement. Pi est le fils du directeur du zoo local, dans lequel cohabitent de nombreuses espèces : tigres, orangs-outans, hyènes, zèbres, lions...

Le jeune garçon s'intéresse de près au sens de la vie, aux origines de l'existence et à trois religions qu'il côtoie chaque jour : l'hindouisme, l'islam et le christianisme. Tout au long des 476 pages de ce roman, le personnage de Pi nous invite à réfléchir sur ce que l'on croit et ce que l'on ne croit pas. En effet, Yann Martel propose au public une approche à la fois spirituelle et athée sur la vie et ses origines.

Plusieurs fois, Pi va se trouver confronté à ces deux points de vue, qui sont représentés par diverses personnes, telles qu'un professeur de son collège et un vieil homme croyant avec qui il se liera d'amitié. Dans son roman, l'auteur a créé un parallèle très intéressant entre la science et la religion. Piscine fait en quelque sorte office d'intermédiaire : il offre au lecteur la possibilité de choisir l'une ou l'autre de ces voies.

C'est un point que je détaillerai plus en profondeur dans le paragraphe suivant, car Yann Martel donne encore le choix à son lecteur un peu plus loin dans son livre. Je reviens rapidement sur le personnage de Pi, qui délivre un beau message d'amour et de paix. Du fait qu'il côtoie l'hindouisme, l'islam et le christianisme, Piscine décide de n'être ni hindou, ni musulman, ni chrétien... mais d'être universel dans son amour pour Dieu !

Pour lui, les couleurs de la religion importent peu, du moment que l'on croit et que nos prières sont destinées non pas à une divinité en particulier, mais à celle(s) que l'on porte dans notre coeur. Pi nous le montre à plusieurs reprises, où il peut aussi bien prier Jésus qu'Allah, des dieux et déesses hindous ou encore sa mère, qu'il aime plus que tout ! Sa pluralité religieuse ne l'empêche pas d'aimer la vie, de l'apprécier chaque jour qui passe.

**********

  • Croire ou ne pas croire...

... telle est la question ! Dans L'Histoire de Pi, l'auteur propose à son lecteur une fin assez philosophique. Sans vous spoiler quoi que ce soit, Pi se retrouve face à deux personnes, dont l'esprit scientifique refuse de s'ouvrir à l'incroyable. Parce que oui, le jeune garçon va vivre des moments particulièrement difficiles durant 227 jours, mais il va aussi connaître des moments de joie, de fierté, des moments incroyables. Le récit qu'il nous livre peut paraître abracadabrant, poétique et magnifique mais sans une once de vérité, romancé et arrangé pour susciter l'intéret des gens...

Pourtant, Pi ne se démonte pas et livre une toute autre version des faits, une qui correspond mieux aux attentes des deux scientifiques. Le récit semble alors plus plausible, mais beaucoup plus sombre et macabre, avec des personnages violents et sans pitié ! C'est là que se pose la problématique de croire ou pas ce que raconte Piscine. Je vous laisse découvrir quelle version choisiront les scientifiques en lisant le roman de Yann Martel, mais pour ma part je pense que c'est ce que nous croyons au fond de nous-mêmes qui compte le plus.

On peut mettre en parallèle la spiritualité et l'athéisme avec les personnages de ce roman. Pi représente l'ouverture d'esprit et les possibilités de l'existence de quelque chose d'incroyable et d'extraordinaire : Dieu, vivre des aventures peu communes, survivre dans des conditions de vie extrêmes... À l'inverse, on peut rapprocher les scientifiques qui l'interrogent de la pensée athéiste, où il y a toujours une explication rationnelle à un phénomène que l'on ne peut pas expliquer par la mystique.

**********

  • Le rythme : pour essayer de tromper l'enui...

Le seul point négatif de ma lecture est le rythme de l'histoire. Le livre est divisé en trois parties : la première est essentiellement consacrée au cheminement spirituel de Pi, la seconde nous raconte sa survie dans la chaloupe, la troisième partie relate son sauvetage et l'entretien avec les deux scientifiques dont je vous ai parlé un peu plus haut.

Le rythme de la narration vient un peu contrebalancer tout ce que j'ai pu évoquer depuis le début ; la lenteur et le manque d'action ont fait que j'ai mis un peu plus de deux mois pour lire ce roman. L'intrigue est intéressante, mêlant aventure, philosophie de vie, guide pratique et journal intime. Le récit se base du point de vue de Piscine, c'est lui qui nous raconte son histoire.

Mais j'ai trouvé sa narration lente et avec quelques longueurs. Il y a de nombreuses descriptions des paysages, qu'ils soient situés en Inde, sur l'océan Pacifique ou même plus tard sur une île. Les décors foisonnent de détails colorés, la couleur jouant un rôle important dans le quotidien de naufragé de Pi : du bleu à perte de vue, tous les jours !

Dans sa solitude extrême, Pi répète assez souvent les mêmes choses. Cela peut concerner la chaloupe, le radeau qu'il a fabriqué, Richard Parker ou encore le peu de chances qu'il y a de trouver son embarcation perdue dans l'immensité océane. Il cherche à tromper l'ennui, essaie d'oublier la chaleur, le froid, la faim, la soif et le tigre du Bengale qui se trouve à moins de dix mètres de lui ! Pour ma part, j'avais l'impression de ressentir la lassitude du jeune garçon, sa fatigue, son envie de tout laisser tomber...

Cela m'a quelque peu déçue, car j'ai bien aimé les idées de l'auteur, les personnages, l'évolution de l'intrigue, la fin du roman qui donne matière à réfléchir sur ce que nous croyons ou pas... mais je n'ai pas adhéré à la narration, que j'ai trouvé lente et longue.

**********

En résumé, est-ce que je vous recommande de lire L'Histoire de Pi ? Oui, sans aucune hésitation ! C'est un récit d'aventures très intéressant, mais aussi un ouvrage documenté et recherché sur la survie en mer. Yann Martel a écrit un roman qui peut être lu à tout âge et mis à part la narration, sur laquelle je n'ai pas trop accroché pour ma part, c'est un  livre à mettre en toutes les mains.

**********

Détails sur ce livre :

L'Histoire de Pi, publié aux éditions Folio Junior

Auteur : Yann Martel

Nombre de pages : 476 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:33 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 3 décembre 2017

TAG #10 - Tag PKJ de la France

tag-pkj-franceBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau TAG ! Vous le savez, les éditions Pocket Jeunesse publient assez souvent des TAG's que j'aime beaucoup reprendre sur le blog. Il se trouve que j'en ai deux ou trois à rattraper, alors ce matin, je vous propose un petit voyage littéraire à travers la France ! :)

**********

1. Citez un livre où toute l'intrigue se passe en France.

Je vais dire La Camarguaise, de Françoise Bourdin. C'est un roman que j'ai acquis tout récemment (Book Haul, quand tu nous tiens...! ^^), et que j'ai hâte de lire ! Le résumé m'a donné envie de découvrir cette histoire, et je pense que je le lirai l'été prochain, je trouve que ce sera le moment idéal pour le commencer.

 

2. Citez un livre qui met en scène un personnage français alors que l'auteur ne l'est pas.

Désolée, je n'ai trouvé aucun livre pour répondre à cette question...

 

3. Citez un livre pour lequel un élément de couverture rappelle la France.

Cette question était assez difficile (comme toutes les questions de ce Tag, en fait !), et je n'ai pas vraiment trouvé un élément rappelant la France sur la couverture d'un livre. J'ai donc choisi le roman La bête du Gévaudan, de José Féron Romano, qui raconte la légende de cette bête monstrueuse et sanguinaire... Sur le livre, on peut voir une illustration de la bête du Gévaudan, et pour moi cela fait partie de la France, de son Histoire et de son patrimoine culturel.

la-bete-du-gevaudan

 

4. Citez un livre où l'intrigue se passe en France mais pas à Paris.

Pour cette question, je vais dire Une année de neige, de Christian Signol. C'est un roman qui m'a marquée par son histoire et ses personnages : Christian Signol travaille vraiment bien ses personnages, notamment du point de vue psychologique, et les sujets qu'il aborde à travers ses livres sont toujours beaux, forts, riches et émouvants. Qui plus est, Une année de neige est le livre qui m'a permis de renouer avec la lecture à la fin de l'année dernière, grâce au Cold Winter Challenge 2016...

 

5. Citez un livre qui évoque l'Histoire de France.

Le livre que je vais vous présenter pour cette question est une autre acquisition toute récente, et il s'agit du tome 3 de la série Marianne, écrite par Juliette Benzoni : Jason des quatre mers. D'après le quatrième de couverture, l'histoire se déroule sous l'ère Napoléonienne.

 

6. Citez un livre dont la couverture est bleue, blanche et rouge.

Là encore, je n'ai rien trouvé...

 

7. Citez l'auteur français dont vous avez lu le plus de livres.

Parmi tous les livres que j'ai lus depuis bientôt un an, l'auteur français qui revient le plus souvent est Sophie Jomain. J'ai lu les deux premiers tomes de sa saga Les Étoiles de Noss Head, saga qui est un gros coup de ♥ pour moi, tout comme pour mes copinautes Lulubel et Sarah ! ^^

Mes chroniques sur les tomes 1 et 2 : ICI et .

 

8. Citez un livre dans lequel un personnage fait un voyage en France.

Pour cette question, je dirais l'intégrale 1 de la série Mélusine et Philémon, écrite par Corinne de Vailly. On va y suivre les aventures de Philémon, un jeune page contraint de quitter Jérusalem à l'automne 1174 et d'embarquer pour Marseille, afin de fuir un complot qui menace sa vie...

 

9. Citez un livre dont le titre comporte les lettres F.R.A.N.C.E.

Sans hésiter, le tome 1 de la série Percy Jackson, écrite par Rick Riordan : Percy Jackson - Le Voleur de Foudre.

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! J'espère que ce Tag vous a plu, pour ma part  j'ai beaucoup aimé le faire, même si répondre aux questions n'était pas toujours facile ! N'hésitez pas à le reprendre sur vos blogs, j'irai lire vos réponses avec plaisir :)

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:09 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :