contes- Un grand-père fou, une mère servante, un père qui est le plus pauvre des cordonniers d'Odense, où il naît en 1805. À quatorze ans, il arrive à Copenhague, vit dans le quartier des prostituées, s'essaie au chant, à la danse, à l'art dramatique, tombe amoureux d'une petite bossue, plus tard d'une prestigieuse cantatrice, sans d'ailleurs avoir avec elles ni avec aucune autre femme le moindre rapport. Des romans, des poèmes, des pièces de théâtre. Puis les merveilleux contes. Très vite, le fils du plus pauvre des cordonniers d'Odense devient un des hommes les plus célèbres et fêtés d'Europe : traduit en quinze langues (et jusqu'en bengali !), il est invité par les souverains dans leurs châteaux, accueilli à Weimar comme un autre Goethe et, lorsqu'il va à Londres, c'est chez Dickens qu'il descend. Le Conte de ma vie s'achève en 1875, au moment où "le vilain petit canard" va rejoindre au pays de "la reine des neiges" "la petite marchande d'allumettes" et "la fée au sureau". -

**********

Mon avis :

Au mois de décembre, j'avais envie d'une lecture doudou, d'un livre réconfortant que je pourrais lire bien au chaud, en sirotant un bon chocolat chaud. Je voulais aussi lire un classique, car on trouve de belles histoires dans les ouvrages des temps passés, telles celles de Hans Christian Andersen dans ses Contes.

Je suis certaine que vous connaissez tous La Petite Fille aux Allumettes, Les Habits Neufs de l'Empereur ou encore Le Vilain Petit Canard, sans oublier La Petite Sirène ! J'ai donc lu les Contes d'Andersen, un recueil d'histoires pleines de poésie et de mélancolie, toujours accompagnées d'une morale sur le monde qui nous entoure...

En trois points, je vous propose de redécouvrir ce classique de la littérature pour petits et grands ! :)

**********

  • Des histoires belles, immersives et instructives...

Les Contes est un recueil dans lequel le lecteur va trouver plusieurs histoires, racontant chacune une aventure, relatant une conversation entre deux objets, narrant la curiosité des êtres vivants, donnant vie et forme à des dieux et déesses, des bibelots... Hans Christian Andersen a une imagination débordante !

Mais l'imagination à elle seule ne suffit pas, et l'auteur a un véritable talent de conteur ! Il réussit à nous transporter dans une maison de village, puis à nous emmener sur les collines danoises, en nous faisant traverser l'Italie et la Suisse, et à nous ramener à Copenhague. J'ai trouvé cela magique, Andersen a réussi à me faire voyager à travers le Danemark et l'Europe !

D'un conte à l'autre, je sentais le froid mordant, j'imaginais facilement l'eau gelée, le vent glacé sur mes joues ! Les Contes sont des récits immersifs, tant par les histoires proposées par l'auteur, que par la magie des mots. Si je suis ressortie émue par la beauté des paysages, j'ai également été bouleversée par les intrigues imaginées par Andersen... Comment vous dire que La Petite Fille aux Allumettes me fait pleurer à chaque fois que je le lis ? Ou que les malheurs du Vilain Petit Canard me touchent énormément ? Il y a aussi l'histoire d'amour tragique de La Petite Sirène, tiraillée entre son amour pour sa famille et l'amour qu'elle ressent pour le prince, prête à sacrifier sa vie pour vivre son rêve...

Plusieurs autres contes sont des récits tristes, beaux et vraiment mélancoliques pour certains. Andersen arrive à susciter beaucoup d'émotion chez son lecteur, ainsi que de l'intérêt, grâce aux morales présentes à la fin de chaque conte. Tout comme Jean de La Fontaine avec ses Fables, Hans Christian Andersen décrit les qualités des hommes, mais aussi leurs travers, tels que la curiosité, l'envie, la cupidité... Ces Contes sont de belles histoires, totalement immersives et très instructives !

**********

  • Les Contes : trop longs ou trop courts ?

Le seul point un peu mitigé de ma lecture est la longueur des Contes. Certains sont longs d'une vingtaine de pages, comme La Vierge des Glaces, d'autres très courts, moins de deux pages... J'aurais apprécié que les contes les plus courts se voient rallongés de quelques lignes. Malgré tout, je pense que si l'auteur les a imaginés tels qu'ils sont, c'est que leur longueur est idéale. Personnellement, cela m'a un peu perturbée et déçue, car j'aime m'impliquer dans une histoire et suivre les personnages le temps d'une aventure, les accompagner tout au long de leur quête !

**********

  • Une plume poétique et mélancolique

Hans Christian Andersen est un auteur de talent, et la beauté mélancolique de ses Contes se comprend et se ressent à travers sa propre histoire. Sa vie fut très triste dès le plus jeune âge, comme l'explique la quatrième de couverture. Les Contes furent l'oeuvre de toute sa vie, et s'il rencontra le succès, il n'en resta pas moins un homme éprouvé par ses jeunes années, la misère de sa famille...

J'ai adoré la plume d'Andersen, qui est fluide, très poétique, belle et triste ! On pleure avec les personnages, on brave le danger à leurs côtés, on affronte la détresse quotidienne... Andersen retranscrit avec beaucoup de justesse et de sensibilité les sentiments humains, et les lecteurs se reconnaîtront à la lecture des différentes histoires contées tout au long des 480 pages !

**********

En résumé, les Contes d'Andersen est un classique à lire ! Les plus jeunes y découvriront des histoires de sirènes, de petits garçons débrouillards et courageux, de voleurs farceurs et de souverains fort naïfs... tandis que les plus grands pourront y lire des récits empreints d'humanité et de réalisme, courts ou longs, mais tous profondément beaux, avec des morales intéressantes sur les hommes et leurs bons, comme leurs mauvais côtés.

**********

Détails sur ce livre :

Contes, publié aux éditions Folio

Collection : Classique

Auteur : Hans Christian Andersen

Nombre de pages : 480 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette