le-chateau-de-hurle- Sophie est l'aînée des filles d'un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d'Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d'apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l'entreprise familiale. Dans le fond de l'atelier, le temps ne passe pas vite et on s'ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l'existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la Sorcière du Désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d'aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L'homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu'à cela ne tienne, Sophie a bien l'intention de se faire adopter et de s'initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d'antan. Heureusement, dans ce pays enchanté, tout est possible si l'on sait être patient… -

**********

Mon avis :

Ce roman faisait partie de ma PAL pour le Cold Winter Challenge 2017 (ICI) et j'ai passé un bon moment de lecture. Un univers riche, une imagination débordante, des personnages attachants et agaçants... Le château de Hurle est une histoire qui sort des sentiers battus et que j'ai beaucoup aimée !

Ce n'est pourtant pas un coup de coeur pour moi, et je vous propose de découvrir pourquoi en trois points :)

**********

  • Un très bon roman sur la différence et l'acceptation de soi

Le château de Hurle est un roman dans lequel on va suivre les aventures de Sophie, l'aînée de trois filles qui, à la suite d'une malheureuse rencontre avec la Sorcière du Désert, se retrouve transformée en vieille femme. Pour rompre le sortilège, Sophie décide d'aller demander l'aide du magicien Hurle, réputé pour être cruel et très séduisant...

Ce sont les grandes lignes de cette histoire, qui s'avère être un peu plus complexe que le simple sort jeté par une sorcière, sort que le personnage tente de défaire par tous les moyens ! Diana Wynne Jones nous propose un roman enchanteur, un roman sur la difficulté de se faire accepter des autres lorsque l'on est différents, aussi bien d'un point de vue physique que mental. L'auteure invite le lecteur à ouvrir son esprit et à voir au-delà des apparences : Sophie, une jeune fille sans histoire, se transforme du jour au lendemain en vieille femme, et ne peut révéler à personne l'enchantement dont elle est victime !

J'ai beaucoup aimé ma lecture pour cet aspect profondément humain : ne pas se fier aux apparences. J'ai un peu retrouvé ce même sentiment lorsque j'ai lu Wonder, de R.J. Palacio (ICI), ce sentiment de différence qui n'en est pas une, et que les gens qui nous entourent doivent ressentir pour nous voir tels que nous sommes réellement... Dans Wonder, August est défiguré à cause d'une malformation faciale de naissance, mais c'est un garçon très attachant et super gentil malgré son handicap.

Dans Le château de Hurle, Diana Wynne Jones nous montre qu'une personne peut en cacher une autre, et que pour la comprendre, il faut apprendre à la connaître. Elle nous montre aussi que l'on n'a pas besoin de changer pour plaire aux autres, il faut juste être soi-même et profiter de chaque jour qui passe :)

**********

  • Sophie et Hurle : le point noir de ma lecture...

J'ai beaucoup aimé tous les personnages de ce roman, sauf Sophie et Hurle, qui ne m'ont plu que dans les dernières pages du livre... C'est dommage, je pensais m'attacher davantage au personnage de Sophie, son caractère bien trempé lorsqu'elle est une vieille femme m'a bien fait rire, mais sa personnalité ne m'a pas totalement convaincue. Elle est parfois énervante, un peu casse-cou, elle n'a peur de rien, pas même de se créer des ennuis... Elle est peut-être trop intrépide pour moi !

Pour ce qui est de Hurle, je l'ai trouvé désagréable et pas peu fier de sa personne pendant une bonne partie de l'histoire. Heureusement, ce comportement hautain prend tout son sens à la fin du roman, et on comprend mieux pourquoi Hurle affiche cette personnalité ! Si j'en suis tombée amoureuse dans les dernières pages, Hurle ne rejoindra pas pour autant ma liste de book boyfriends, car son caractère m'a agacée pendant les trois quarts du roman.

Au niveau des autres personnages, j'ai eu mon petit coup de ♥ pour Calcifer ! Ce démon du feu est adorable, dommage qu'il n'existe que dans Le château de Hurle...! ^_^

**********

  • Bon à savoir !

Si vous ne le savez pas, Le château de Hurle est le roman qui a inspiré Le Château Ambulant, un film d'animation japonais réalisé par Hayao Miyazaki. Pour l'avoir déjà vu quelques fois, l'anime est fidèle au roman de Diana Wynne Jones. On retrouve ce même univers riche, coloré, propre aux histoires Fantasy... Les personnages sont bien imaginés et retranscrits par Miyazaki, donc si Le château de Hurle vous tente, n'hésitez pas non plus à regarder Le Château Ambulant !

**********

En résumé, Le château de Hurle est un roman que je vous recommande chaudement pour les messages qu'il délivre sur la différence et l'acceptation de soi, et pour l'univers riche et en totale adéquation avec l'histoire imaginée par l'auteure ! Les personnages sont parfois un peu énervants, cela reste supportable, même si Sophie a tendance à trop jouer les têtes brûlées, et Hurle à croire qu'il est le centre de l'attention... Ce roman plaira aux jeunes lecteurs, comme aux lecteurs plus avertis. Vous y découvrirez une aventure magique, assez rocambolesque, le tout avec une pointe de romance, un peu d'humour et un beau message de tolérance !

**********

Détails sur ce livre :

Le château de Hurle, publié aux éditions Pocket Jeunesse

Auteur : Diana Wynne Jones

Nombre de pages : 406 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

cold-winter-challenge

Lu pour le Cold Winter Challenge, dans la catégorie Flocons magiques