mardi 30 avril 2019

Bilan #21 - Avril 2019

Source: FlickrBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour le bilan du mois d'avril ! Un mois bien rempli à tous égards, avec plusieurs livres lus, toutes sortes d'articles parus sur le blog, des séries TV également et des petits bonheurs... Allez, je vous montre tout cela :)

**********

Commençons par les articles publiés sur le blog au cours du mois ! J'ai fait paraître pas moins de 14 billets (13 + le bilan aujourd'hui). Les chroniques de livres occupent une bonne partie du blog, puisque j'en ai publié neuf en avril, mais on retrouve aussi un post Le coin Musique, un article Mes blogs préférés, un Update Movie et la sixième partie du Beatrice Ryan Designs.

J'ai repris le rythme de trois articles hebdomadaires, avec deux chroniques littéraires et un billet lifestyle chaque semaine. Cela me permet de me consacrer à mes autres activités, mais aussi de vous proposer chaque mois des posts différents, et ainsi de créer une sorte de roulement. Par exemple, il n'y a pas eu de M.A.V. depuis un ou deux mois, je pense donc en publier un en mai.

Si vous n'avez pas encore lu certains de ces articles, je vous invite à cliquer sur les liens juste en dessous.

**********

En avril, j'ai lu un certain nombre de livres,huit pour être exacte :

  • Tout reprendre au début
  • Une étude en rouge/Le signe des Quatre
  • Un seul jour à vivre
  • Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie
  • La Route de Savannah Winds
  • Et de battre la (dé)mesure
  • Albertine - Tome 1 : Un coeur de pirate
  • L'aventure au galop - Tome 1 : O.K. Corral

lectures-avril

Beaucoup de bons livres ce mois-ci, avec deux coups de ♥, quatre excellentes lectures et deux bonnes lectures ! Je me mets de plus en plus à la lecture numérique, notamment pour mes partenariats via Simplement Pro. Par le biais de cette plateforme, j'ai ainsi pu découvrir Tout reprendre au début, Un seul jour à vivre, Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie, Et de battre la (dé)mesure et le tome 1 de la saga Albertine. Grâce aux éditions de L'Archipel, j'ai aussi pu me plonger dans les deux premières aventures de Sherlock Holmes et dans l'excellent roman La Route de Savannah Winds, au format papier cette fois-ci.

**********

Côté cinéma, quelques séries vues ce mois-ci :

  • Séries : Les nouvelles aventures de Sabrina - Saison 2 ; The Vampire Diaries - Saisons 1 et 2

séries-avril

J'ai adoré la saison 1 des Nouvelles aventures de Sabrina, je ne pouvais donc pas rater la saison 2 ! Je l'ai dévorée, elle était tout simplement géniale ^_^ Quant à The Vampire Diaries, cela faisait un moment que je lorgnais dessus (enfin, disons plutôt sur Ian Somerhalder, n'est-ce pas ?). J'ai finalement sauté le pas ce mois-ci et je dois dire que c'est vraiment un super feuilleton. Je vous reparle de tout ça très vite !

**********

Mes petits bonheurs du mois d'Avril

Ce mois-ci, je me suis coupé les cheveux. Cela peut paraître assez banal, mais c'est plutôt symbolique pour moi. J'ai toujours eu les cheveux longs, qui m'arrivaient dans le dos. Mais ces derniers temps, j'en avais assez, je voulais de la nouveauté, du changement... J'ai donc osé la coupe courte, en gardant malgré tout une petite longueur. Comme diraient mon père et mon frère, je ressemble à Jeanne d'Arc ! Mais pour ma part, ça me plaît. Je me sens à l'aise avec cette nouvelle coiffure.

J'ai également recommencé à porter des boucles d'oreilles, chose que je n'avais pas faite depuis très longtemps. Je ne suis pas très bijoux, mais j'aime bien avoir des petits brillants aux oreilles. Ma maman a retrouvé de vieilles boucles en faisant du tri et me les a données, et je trouve que c'est chouette !

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! Je suis très contente de ce bilan et j'espère faire tout aussi bien le mois prochain. En attendant, qu'avez-vous lu/vu/écouté/crocheté/tricoté/brodé/... de votre côté ? Dites-moi tout :)

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

giphy

Posté par Sue-Ricette à 14:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :


Albertine - Tome 1

albertine-1- Seul Nick, capitaine du Las Gemelas, connaît le lourd secret du jeune Albert. Sous ses traits d’apprenti matelot instruit et formé au maniement des armes, se cache en réalité la fille du légendaire pirate Oscar Cobalt, disparu dans les Caraïbes dix ans plus tôt. De son vrai nom Albertine, la jeune flibustière voit son destin basculer le jour de ses 18 ans, lorsqu’elle reçoit une mystérieuse lettre signée de son père. Intuitive et aventurière, Albertine enrôlera l’équipage du galion sur la piste de ses origines. Mais très vite, sa quête d’identité est tourmentée par une plus grande révélation : l’amour. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Myric Drane, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Charivari ! Et pour qui ? Pour Albertine, une capitaine sans merci ! C'est sur ces quelques mots que j'introduis cette nouvelle chronique, dans laquelle je vais aujourd'hui m'intéresser à un roman de piraterie. Thème peu abordé dans la littérature, Myric Drane nous propose ici un roman trépidant et audacieux.

Barre à tribord, moussaillons ! Voici mon avis sur le tome 1 de la saga Albertine, de Myric Drane :)

**********

  • Le thème de la piraterie

C'est un sujet, je trouve, assez peu traité dans la littérature. Il y a bien sûr le fameux roman L'île au trésor, de Robert Louis Stevenson. Mais en connaissez-vous d'autres ? Myric Drane a donc écrit un livre au thème original, assez unique et qui m'a tout de suite plu. À la lecture du résumé, la piraterie s'annonce comme l'un des principaux éléments de l'intrigue, car sans elle, pas d'histoire ! L'auteur a ainsi rendu son récit très immersif, usant de termes et d'expressions pirates ou, tout du moins, se rapportant à la navigation. Le lecteur se retrouve embarqué au beau milieu de l'océan, à voguer sur les flots à bord du Las Gemelas pour découvrir le mystère qui entoure Albertine...

Messages codés, cartes au trésor, éperonnages, duels en pleine mer et combats au sabre font tout le charme de cette histoire ! L'auteur confère également une part non négligeable d'Histoire, celle avec un grand H, à son récit. Cela rend l'intrigue plus authentique et ancrée dans la réalité. Entre le journal de bord de la jeune et impétueuse Albertine, et la narration épique des aventures de cette dernière, on se croirait vraiment revenu au temps des impitoyables pirates sillonnant les mers et écumant les océans à la recherche de quelque fabuleux trésor ! J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre l'équipage du Las Gemelas, à découvrir l'honneur dont font preuve ces bandits des sept mers, la complicité et la force des liens qui les unissent les uns aux autres, les relations qu'ils entretiennent... Le capitaine n'est, par exemple, pas seulement le chef du navire, il est aussi et avant tout un homme proche de ses matelots et il ne ménage pas sa peine pour se faire respecter d'eux mais aussi pour gagner leur confiance et leur sympathie.

Dans ce roman, l'auteur s'applique à expliquer le rôle de chacun, la hiérarchie qui règne au sein d'un bateau. Quelques astérisques disséminés tout au long de l'histoire ramènent à des définitions claires, permettant ainsi au lecteur de mieux comprendre ce qu'il lit sans pour autant lui faire perdre le fil. Ce premier tome, c'est une épopée pleine de rebondissements, une aventure aux mille dangers que nous livre Myric Drane ! Un roman où l'action se mêle sans problème à un soupçon de romance, mais où l'on trouve aussi une touche de féminisme et des questionnements plus profonds.

**********

  • Des messages forts et bien amenés

Albertine, c'est tout d'abord une saga de piraterie, mais c'est aussi un roman qui amène le lecteur à réfléchir, à se remettre en question. Lorsque je lis un livre, j'aime trouver dans mes lectures des messages cachés, des valeurs que l'auteur souhaite partager avec son lecteur, sans être trop direct dans son propos cependant. Ici, Myric Drane aborde deux thèmes auxquels j'ai été sensible : le féminisme et l'importance d'être fidèles à nous-mêmes. Pour commencer, Albertine est cette jeune femme un peu garçon manqué, qui a toujours vécu entourée de pirates, élevée dans l'optique d'être un jour plus qu'un simple mousse... C'est une héroïne comme on en voit peu dans la littérature, avec ses qualités et ses défauts, mais aussi et surtout sa force de caractère, sa personnalité fougueuse, son indépendance et son courage.

Peu importe la situation, Albertine se montrera déterminée et solidaire avec les membres de son équipage ! Elle essaie d'instaurer de nouvelles pratiques dans le code de la piraterie, sans toutefois trop brusquer les habitudes des matelots, elle essaie de changer les mentalités et ne cherche pas à s'imposer par la force. C'est sa différence qui fera d'elle une capitaine émérite et respectée de tous. Au XVIIIe siècle, être une femme pirate, qui plus est avec les yeux vairons, est très mal vu. Albertine devra donc faire montre de patience, de bonté, d'altruisme et de générosité envers ses homologues masculins, sans pour autant renier l'autorité première qui échoit aux capitaines.

Deuxième thème important : rester nous-mêmes en toutes circonstances. Sans rien vous dévoiler de l'intrigue, Albertine sera amenée à faire des choix déterminants au cours de sa quête. Il lui faudra choisir entre la vie qu'elle a toujours connue et une existence nouvelle qui s'offre à elle. Quelle décision prendra-t-elle ? Pour le savoir, lisez ce court roman qui nous montre combien il est essentiel de ne pas vouloir ressembler à quelqu'un d'autre. Albertine a tout pour être heureuse, mais de son choix dépendra son bonheur. Est-elle vouée à finir sa vie sur la terre ferme, dépendante d'un époux qui la rabaisse et la méprise ? Ou souhaite-t-elle s'épanouir et vivre librement ?

Myric Drane donne ici une notion plus philosophique à son histoire, il nous apprend que tous nos choix, quels qu'ils soient, ont des conséquences sur notre avenir et la personne que nous sommes. À nous de prendre les bonnes décisions, et non les meilleures ! Les meilleurs choix ne sont pas forcément les bons, car ils vont souvent à l'encontre de nos principes, de nos valeurs... Ils ne nous correspondent pas toujours et ne nous rendent pas heureux pour autant. Je trouve que c'est un beau message sur le respect de soi-même, sur l'acceptation de soi, de qui nous sommes réellement. Apprendre à se faire confiance, à s'écouter, c'est déjà un premier pas vers le bonheur.

**********

En résumé, le premier tome d'Albertine fut une très bonne lecture pour moi ! Action, aventure, romance, mystères, secrets de famille... Tout est fait pour passer un bon moment et s'évader le temps d'une histoire. De plus, les personnages sont tous attachants et bien construits, et la romance, pour celles et ceux que cela rebute, n'est pas le sujet principal du roman. Alors, vous n'avez plus aucune raison de ne pas vous lancer :)

**********

Détails sur ce livre :

Albertine - Tome 1 : Un coeur de pirate, autoédité en ebook (existe aussi au format papier)

Auteur : Myric Drane

Nombre de pages : 300 pages (aux formats numérique et papier)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 27 avril 2019

Beatrice Ryan Designs - Mystery Afghan 2016 (Partie 6)

Source: FlickrBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour la sixième partie du Beatrice Ryan Designs ! J'ai bien avancé sur mon ouvrage depuis le mois dernier, alors c'est parti :)

**********

Mon crochet 4,5 mm a bien chauffé durant ce mois d'avril, puisque j'ai terminé la partie 6 du Beatrice Ryan Designs. Le plaid commence à devenir grand et le photographier en entier est maintenant assez compliqué... J'ai donc profité du beau temps pour prendre mes clichés dehors. Avec cette sixième partie, j'ai fini les rangs de coquilles et ai enchaîné avec des rangs alternant les mailles serrées et les triples brides. Un astucieux mélange qui combine à merveille les trois couleurs que j'ai choisies : l'écru, le marron et le gris. Pour rappel, les qualités de laine que j'utilise sont la RUBIS et la Charly, de chez Phildar.

J'ai vraiment hâte d'être en mai pour m'attaquer à la partie suivante et voir quels seront les points employés ! ^_^ Et vous, qu'en pensez-vous ?

IMG_5260

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! J'espère que, de votre côté, vos ouvrages ont également bien avancé. N'hésitez pas à me partager vos réalisations en cours dans les commentaires ! :)

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 14:07 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 24 avril 2019

La Route de Savannah Winds

la-route-de-savannah-winds- Début des années 2000. À Brisbane, Fleur apprend qu’elle hérite d’Annie Somerville, une tante qu’elle n’a jamais rencontrée. 

Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch au nord-est de l’Australie, dans une contrée rude mais empreinte d’une beauté à nulle autre pareille.

À la lecture du journal d’Annie, qu’on croyait disparu, le doute et l’angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d’entreprendre ce voyage à travers le temps et l’espace, qui pourrait bouleverser sa vie ainsi que celle de ses proches ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

J'ai découvert Tamara McKinley en fin d'année dernière, grâce à son roman Où le coeur se pose, dont vous pouvez retrouver ma chronique ICI. Sorti le 10 avril en librairie, La Route de Savannah Winds, son dernier roman, m'a conquise !

Embarquons pour les contrées sauvages et reculées de l'Australie, car voici mon avis sur La Route de Savannah Winds, de Tamara McKinley :)

**********

  • Voyage au coeur de l'Australie

Deuxième roman de cette auteure que je lis, et c'est un coup de coeur ! Tamara McKinley n'a pas son pareil pour raconter les histoires et transporter le lecteur sur les terres arides du contient océanien. La chaleur suffocante, le vent poussièreux, les plaines asséchées... À la lecture de ce roman, on découvre un pays, l'Australie, une partie de son Histoire, un peu de sa culture et de ses traditions. Le contraste qui existe entre les grands pôles touristiques que sont Brisbane ou encore Sydney avec les paysages désertiques, isolés de tout, coupés de la technologie est saisissant et magnifique ! On se retrouve propulsé(e)s au coeur de ce récit pour le moins immersif, porté par la superbe plume de Tamara McKinley. Les descriptions ne manquent pas dans ce roman, mais au lieu d'alourdir l'histoire, de la rendre ennuyeuse, elles apportent de la vigueur, de la couleur et de l'espoir, elles font vivre les personnages qui évoluent au milieu de ces environnements enchanteurs que sont Birdsong et Savannah Winds.

L'auteure nous invite à plonger au coeur de ces deux domaines traversés par le souffle de l'Histoire, celle avec un grand H, et à savourer l'instant présent : se perdre dans la contemplation des paysages alentour, admirer le ciel étoilé... Aux côtés de Fleur, l'héroïne de ce roman, et d'Annie, immatériellement présente, le lecteur se plaît à voyager d'un coin à l'autre de l'Australie, à connaître de nombreuses déconvenues qui lui ouvriront les yeux et lui feront prendre conscience que le bonheur est là, à portée de main. Teinté d'une légère touche de fantastique, La Route de Savannah Winds est un roman initiatique au cours duquel les personnages comme le lecteur seront amenés à se redécouvrir, à se comprendre et à comprendre le monde qui les entoure.

Aussi invisible soit-elle, la présence d'Annie est indispensable au bon déroulement de l'histoire, car de son passé, de son vécu dépendent beaucoup de choses qui écriront l'avenir de Fleur. Tamara McKinley a écrit un livre qui a tout d'un grand roman qui, bien que sentimental par certains côtés, ne tombe pas dans la mièvrerie. Fleur, blessée à de nombreuses reprises par la vie, reste malgré tout forte, indépendante, courageuse, déterminée et gentille. Sa famille compte énormément à ses yeux et les liens qui l'unissent à ses demi-soeurs et à sa nièce sont très forts et indéfectibles.

La Route de Savannah Winds est un roman qui m'a fait passer par toutes sortes d'émotions : la colère, la joie, la nostalgie, la tristesse... L'auteure a créé un éventail de personnages hauts en couleur, travaillés en profondeur et loin d'être manichéens. Tout n'est pas tout noir ou tout blanc, et malgré les tensions familiales, les lourds secrets qui pèsent sur la conscience de son père, ce passé enfoui dans les carnets d'Annie, Fleur réussira à sortir la tête de l'eau pour, peut-être, entrevoir le bonheur.

**********

  • Des messages forts

Mais si La Route de Savannah Winds m'a autant plu, ce n'est pas seulement pour son histoire, pour la fluidité et la richesse de narration... Non, il y a autre chose. Des messages beaux et forts, disséminés un peu partout au cours du livre. Tamara McKinley invite ici au partage, à la bienveillance, à la tolérance, au pardon, à l'acceptation de soi et de son passé. Les tourments que nous inflige parfois la vie, les blessures qui marquent notre existence au fer rouge, les plaies psychologiques qui ont du mal à cicatriser, l'injustice dont nous nous sentons victimes, mais aussi les secrets que nous gardons cachés au plus profond de nous-mêmes, les vérités détournées... Tamara McKinley a su retranscrire avec beaucoup de justesse et de sensibilité tous ces sujets : l'homosexualité, les violences conjugales, les secrets de famille, l'avarice et la cupidité poussées à l'extrême, la haine...

Ainsi, à la lecture de ce roman, l'ascenceur de nos émotions va et vient, créant de véritables montagnes russes dans notre coeur. On s'attache aux personnages ou bien au contraire on les déteste, on les suit, on chemine à leurs côtés... bref, l'immersion est totale, tant du point de vue narratif que de celui des protagonistes !

**********

En résumé, La Route de Savannah Winds est un énorme coup de ♥ pour moi ! Laissez-vous porter la plume de Tamara McKinley, laissez-vous envoûter par l'Australie et ses secrets, plongez au coeur d'une magnifique aventure et d'une histoire magique :)

**********

Détails sur ce livre :

La Route de Savannah Winds, publié aux éditions de L'Archipel

Auteur : Tamara McKinley

Nombre de pages : 395 pages

Site de l'éditeur : www.editionsarchipel.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 23 avril 2019

Et de battre la (dé)mesure

et-de-battre-la-démesure- Ne plus aimer pour ne plus souffrir ? Est-ce la clé ?

Marie a 75 ans. Toute sa vie, elle a aimé. Elle veut convaincre sa jeune voisine au coeur brisé qu’aimer vaut la peine.

Pour cela, elle lui donne quatre carnets. Ses carnets d’amour. Quatre tranches de sa vie amoureuse.

Une sorte de passage de flambeau, à la veille de son entrée dans une résidence pour personnes âgées autonomes.

Veuve, elle tente de se faire une raison : l’amour n’est plus de son âge. Vraiment ?

Et si Cupidon se moquait éperdument de l’âge ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Valérie Bel, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Je poursuis ma découverte des romans feel good demandés en partenariat sur Simplement Pro, avec cette jolie histoire tendre et pleine de bon sens. Et de battre la (dé)mesure est un livre que j'ai beaucoup aimé lire, et j'espère réussir à lui rendre justice à travers cette chronique, car il a frôlé le coup de coeur !

Voici donc mon avis sur Et de battre la (dé)mesure, de Valérie Bel :)

**********

  • Un roman sur la vie

Depuis quelque temps, je suis à la recherche de lectures sympathiques, avec lesquelles je suis certaine de passer un bon moment. Le titre de ce roman m'a tout de suite interpellée : Et de battre la (dé)mesure. J'avais le sentiment que ce livre serait une belle découverte et je ne me suis pas trompée. Valérie Bel nous livre ici un récit tout en finesse, en douceur et en émotions. À travers les quatre carnets remis par Marie à sa jeune voisine Isis, nous découvrons la vie d'une femme qui a choisi d'aimer envers et contre tout. Peu importent les difficultés quotidiennes, les nombreuses peines de coeur que nous pouvons connaître, le temps qui passe et nous fuit, nous ne devons jamais abandonner et cesser de croire en l'amour.

Un amour indéfectible, incommensurable, qui traverse les âges et continue d'ensorceler les coeurs. L'amour peut revêtir diverses formes : la paix, la bienveillance, le partage, la solidarité, le désir... Autant d'aspects pour un seul et même mot ! Mais finalement, l'amour est universel et comme le dit si bien Jacques Brel dans sa chanson :

"Quand on n'a que l'amour pour unique raison, pour unique chanson et unique secours..."

Valérie Bel chante ici l'amour, celui qui nous fait nous lever chaque matin, qui nous pousse à avancer, à aimer la vie, les gens, le monde qui nous entoure... Marie, l'héroïne de ce roman, a pour crédo "aime-toi et la vie t'aimera". Un adage avec lequel je suis entièrement d'accord, car comment peut-on profiter de chaque instant qui passe, comment peut-on savourer l'existence si elle nous semble fade, si nous n'éprouvons aucun amour ? Marie nous apprend à aimer inconditionnellement, à donner sans attendre de recevoir en retour, à sourire aux petits bonheurs quotidiens, à laisser glisser le mal et les souffrances que peuvent nous infliger les autres, et à vivre pleinement sans se soucier du qu'en dira-t-on.

Aimer la vie, c'est la croquer à pleines dents, c'est faire de chaque jour une merveilleuse journée, c'est vivre comme si chaque jour était le dernier. La vie est trop précieuse, trop importante pour la passer à vivre soit dans les remords d'avoir entrepris des choses qui ne nous rendent pas heureux, soit dans les regrets de n'avoir pas su saisir les occasions qui se présentaient à nous. À travers le personnage de Marie, l'auteure nous apprend à mettre nos problèmes entre parenthèses le temps d'une lecture qui se veut en apparence légère, mais qui délivre en réalité de très beaux messages.

**********

  • Un roman féministe

Et de battre la (dé)mesure, c'est aussi un roman féministe. Valérie Bel écrit pour et par les femmes, ces femmes que la vie, cette même existence dont je parlais juste avant, n'épargne pas. Nous avons peut-être l'air plus faibles, plus fragiles que les hommes, mais nous n'en sommes pas moins fortes, pas moins intelligentes, pas moins capables de réfléchir, d'éprouver des sentiments, d'avoir des envies qui nous sont propres. Ce roman nous donne la parole, à nous les femmes, et nous permet de voir, à travers l'histoire de Marie, que la volonté, le courage et la force d'aimer sont des armes capables de rivaliser avec le machisme des hommes.

Les femmes ne sont pas des faire-valoir, de simples objets de convoitise, elles ne font pas office de décoration et ne sont pas là non plus pour seulement remplir le devoir conjugal et parental. Valérie Bel insiste sur ce point, mettant en avant le fait que nous sommes peut-être désirables aux yeux des hommes, mais que nous restons malgré tout, au plus profond de nous-mêmes, des êtres humains à part entière, doués de sentiments, d'émotions, de pensées...

**********

En résumé, Et de battre la (dé)mesure est une excellente lecture pour moi ! Il m'a manqué un petit quelque-chose pour que ce roman soit un véritable coup de ♥, mais je ne saurais trop vous recommander de le lire : cette lecture vous embarquera aux côtés de Marie, une septuagénaire attachante, pétillante et malicieuse :)

**********

Détails sur ce livre :

Et de battre la (dé)mesure, autoédité en ebook

Auteur : Valérie Bel

Nombre de pages : 118 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 20 avril 2019

Update Movie #20 - Les Chevaliers du Zodiaque

les-chevaliers-du-zodiaqueBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel Update Movie, la revue cinéma du blog ! Parce que j'adore le Japon, parce que j'aurais voulu vivre dans les années 80' et regarder Saint Seiya lorsqu'il était diffusé au Club Dorothée, voici ce matin mon avis sur Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende du Sanctuaire :)

**********

- Au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l'équilibre, elle fut cachée des Forces du Mal.Quand sa vie est menacée, Seiya et les Chevaliers de Bronze endossent leurs armures. Ce sont les Protecteurs d'Athéna, les Chevaliers du Zodiaque. Pour sauver leur Déesse et l’avenir de la Terre, ils vont devoir atteindre le Sanctuaire du Grand Pope et y affronter sa légendaire armée des douze Chevaliers d'Or. La plus grande bataille des Chevaliers du Zodiaque débute aujourd'hui. (Synopsis Allociné) -

**********

Bien que je n'aie jamais lu les mangas de Masami Kurumada, Saint Seiya (ou Les Chevaliers du Zodiaque en français) est ma série animée préférée ! Pour moi, elle surpasse toutes les autres avec Dragon Ball, n'en déplaise à ceux qui n'apprécient pas les fameux monologues qui caractérisent ce shonen. Saint Seiya est un univers très riche d'un point de vue mythologique, combinant notamment les mythologies grecque et nordique (arcs Le Sanctuaire, Asgard, Poséidon... et d'autres encore !).

C'est une série qui a fasciné toute une génération d'enfants et d'adolescents dans les années 1980 et qui continue aujourd'hui encore d'avoir du succès, grâce par exemple au film inspiré des mangas Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende du Sanctuaire, ou encore à l'arc Soul Of Gold sorti il y a quelques années de cela maintenant.

Mais ce qui retiendra mon attention aujourd'hui, c'est bien le film dont je vous ai parlé juste avant ! Alors, brûlez votre cosmos, c'est parti :)

**********

  • La série revisitée

Sorti en 2014, ce film a fait pas mal parler de lui. La fan que je suis était impatiente de découvrir cette nouvelle version du manga de Masami Kurumada, et je dois dire que je n'ai pas été déçue. Bien évidemment, je comprends parfaitement que tout le monde ne partage pas mon avis, et cet article n'engage que moi, mais personnellement, j'ai passé un chouette moment devant ce film. En le regardant, il faut avoir à l'esprit qu'il s'agit d'une version abrégée de l'arc du Sanctuaire, arc qui comporte à la base de nombreuses heures de visionnage !

Le film dure quant à lui 1h30 minutes environ, il est donc difficile de rester aussi fidèle que possible à l'histoire d'origine. Peut-être qu'une demi-heure supplémentaire aurait apporté un petit plus, mais je trouve pour ma part que cet anime respecte autant que faire se peut le manga. Certains éléments ont été rajoutés, d'autres ne figurent pas au générique, mais au final, on se retrouve face à un bon compromis entre l'adaptation fidèle et le moment détente devant un bon film. Il est difficile de tout concilier et les choix effectués de mettre en avant certaines choses plutôt que d'autres relèvent de la logique : on ne peut pas retranscrire sur grand écran une centaine d'épisodes de 40 minutes chacun.

Pourquoi ce petit disclaimer ? Tout simplement pour dédramatiser les choses. Bien sûr, si l'on est pointilleux au point de voir que le film diffère en tant de points de la série, on ne pourra que passer un mauvais moment et se dire que l'on a perdu son temps... Cela me fait penser à un article de mon amie Marine, du blog La citadelle d'Ewylyn, qui disait qu'il y a différents types d'adaptation d'un(e) livre/manga/BD : le film fidèle et vraiment chouette, le film fidèle mais pas top, le film qui part dans tous les sens mais qui plaît, et le film raté dans tous les sens du terme.

À choisir, je qualifierais donc La Légende du Sanctuaire de film assez fidèle et vraiment chouette. Les fans de la première heure retrouveront une grande partie de ce qu'ils ont apprécié de la série animée étant plus jeunes, et ceux qui ne connaissent pas encore découvriront un film d'aventures aux nombreux rebondissements et aux effets spéciaux vraiment magnifiques !

**********

  • L'esthétique du film

Deuxième point qui me paraît important d'évoquer : le dessin. De base, j'adore l'anime Saint Seiya et son graphisme ! Ce film donne une nouvelle image des chevaliers qui ont bercé mon enfance, puisque les images ont presque une dimension 3D : les décors sont somptueux, les personnages très réalistes... bref, c'est un gros plus ! Bien sûr, je reste malgré tout nostalgique du graphisme de la série animée, parce que ce sont les personnages de ma jeunesse que je ne me lasse pas de regarder, encore et encore.

Il y a de la profondeur, de l'authenticité dans cette nouvelle esthétique. Les dessinateurs ont cherché à capter l'attention du public, à attirer les fans mais aussi ceux pour qui cet univers est totalement inconnu. C'est en quelque sorte une nouvelle genération de chevaliers, qui réunit jeunes et moins jeunes : les adultes qui ont connu cela dans leur prime jeunesse font découvrir cet univers à leurs enfants.

**********

La bande annonce de Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende du Sanctuaire

**********

Voilà les ami(e)s, c'est tout pour aujourd'hui ! Ce film est un coup de ♥ pour moi, j'aime beaucoup le regarder de temps à autre. Finalement, je dirais que c'est à l'appréciation de chacun, mais je pense qu'il ne faut pas le voir en se disant que l'on va retrouver à 100 % la série de notre enfance. Pour ma part, je vous le recommande et j'espère que vous ne serez pas déçu(e)s en le visionnant :)

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 17 avril 2019

Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie

indiana-pruneau- Indiana Pruneau est une jeune périgourdine que rien ne prédestine à l'aventure. L'arrivée dans sa vie de nouveaux voisins, venus tout droit de Sibérie, va tout changer. Accompagnée de son inénarrable compagnon à quatre pattes, le cochon d'Inde Vladimir, elle part en Iakoutie pour tenter de venir en aide à ses nouveaux amis. Elle va découvrir un pays magnifique, des gens étonnants et qui sait ? Peut-être même sauver la vie d'un Président... -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Hexomaidine, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Une folle envie de romans feel good ces derniers temps, je me suis donc lancée avec grand plaisir dans la lecture de ce petit roman ! Au programme : aventures loufoques, personnages attachants, voyage dans l'immensité sibérienne, quiproquos impayables...

Voici donc mon avis sur Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie, de Hexomaidine :)

**********

  • Un roman plein de bonne humeur

Doux comme un bonbon, acidulé, vitaminé et plein de pep's, ce livre m'a fait passer un chouette moment de lecture ! L'auteure réunit ici différents éléments que l'on pourrait qualifier de "clichés", mais qui donnent son petit côté loufoque et décalé au roman. Des situations drôles, Hexomaidine en fait vivre tout un tas à ses personnages : une possible invasion extra-terrestre surveillée de près par le vieux père d'Indiana, une belle-mère très gentille, excellente cuisinière des pruneaux et complètement fan des magazines people, un adorable et très intelligent petit cochon d'Inde féru de sport et désireux de séduire les femelles écureuils, les rates et les souris en passant par une magnifique zibeline, des espions pas vraiment doués pour la filature... bref, c'est un concentré de bonne humeur distillé tout au long des quelques 208 pages que compte ce roman !

Du Périgord à la Sibérie, l'auteure nous invite à partager les aventures pour le moins rocambolesques d'Indiana et de ses amis. Aventurière et embarquée bien malgré elle dans une improbable mission de sauvetage, cette jeune périgourdine fera des rencontres inoubliables et frôlera plus d'une fois le danger. Hexomaidine nous livre un roman simple, léger, drôle, inventif et original ! Chacun des personnages apporte sa petite touche, rendant l'histoire unique et créative. Indiana est sympathique, dévouée aux autres, curieuse, déterminée, courageuse, toujours accompagnée de Vladimir, son petit cochon d'Inde plus intelligent qu'il ne le laisse paraître... Indiana Pruneau, c'est une petite bonne femme attachante, que l'on a plaisir à suivre dans cette entreprise risquée et totalement incroyable.

Hexomaidine a écrit un livre détonant, un peu déjanté, mais dans un esprit de partage et de simplicité, de bienveillance et de convivialité. Le lecteur est invité à pénétrer dans cet univers chaleureux et loufoque, à accompagner les personnages à Iakoutsk, Saint-Pétersbourg ou encore Périgueux. On voyage, on s'étonne, on découvre, on apprend, on vit pleinement le moment présent, ce petit plaisir de lecture qui nous fait voyager d'un bout à l'autre du continent européen sans bouger de notre canapé...

**********

  • Un message plus profond

Au-delà de son aspect drôle, ce roman véhicule un beau message sur l'importance de rester soi-même en toutes circonstances, d'être fidèle aux valeurs qui font de nous les personnes que nous sommes. Ce voyage en Russie est en quelque sorte une quête, un voyage initiatique qui permettra à Indiana d'apprendre à revivre, à profiter des petits bonheurs qui se présentent à elle et à rester elle-même quoi qu'il arrive. Tout ce qui nous rend heureux ne se trouve pas forcément au bout du monde et les joies les plus simples sont le plus souvent à portée de main, comme le découvrira Indiana.

Peu importe qu'elle ne soit pas un top modèle, que sa rivale Samantha Fix la méprise, que tout aille de mal en pis dans l'entreprise où elle travaille, Indiana a tout pour être heureuse et sa rencontre avec le Président de Russie et ses amis sibériens y sera pour beaucoup. Je retrouve assez souvent ce même message dans mes lectures, à savoir que nous n'avons qu'une seule vie et qu'il est important de vivre chaque instant comme si c'était le dernier, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Indiana ne s'attendait certainement pas à vivre pareilles aventures et ces mille et une péripéties auront fait d'elle une adulte épanouie, souriante et pleine de vie.

**********

En résumé, Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie est une jolie lecture ! Un petit moment de douceur, un concentré de bonne humeur, des situations cocasses et des quiproquos impayables... Laissez-vous embarquer dans cette chouette aventure aux côtés d'Indiana, Vladimir le cochon d'Inde, Féodor et les autres :)

**********

Détails sur ce livre :

Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie, autoédité en ebook

Auteur : Hexomaidine

Nombre de pages : 208 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 16 avril 2019

Une étude en rouge/Le signe des Quatre

sherlock-holmes- Dans Une étude en rouge (1887), Holmes et Watson, dont c'est la première rencontre, et la première enquête commune, sont appelés dans une maison dans le sud de Londres, où un homme a été retrouvé mort, le visage déformé par l'effroi. Aucune trace de violence, mais un étrange message écrit avec du sang sur l'un des murs. Si la police demeure impuissante, Sherlock Holmes et son implacable logique sauront venir à bout de l'énigme…

Dans Le Signe des Quatre (1890), Sherlock Holmes n'aurait jamais imaginé qu'ouvrir sa porte à la belle mais désespérée Mary Morstan lui aurait valu pareilles mésaventures. Suite à la disparition de son père dix ans plus tôt, la jeune femme reçoit chaque année un cadeau hors du commun : une énorme perle brillante. Alors quand elle se voit remettre une intrigante missive l'invitant à retrouver son bienfaiteur inconnu, Mary demande à Holmes et Watson de l'accompagner. Le début pour l'inénarrable duo d'une enquête qui ne cessera de les surprendre… -

**********

Je dédie cette chronique à mon amie Laure. Je sais combien tu apprécies Sherlock Holmes ^_^

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Qui n'a jamais entendu parler du célèbre Sherlock Holmes ? Je n'avais jusqu'à présent lu aucune des aventures de cet incroyable enquêteur, et grâce aux éditions de L'Archipel, j'ai enfin pu combler cette lacune et découvrir ce grand classique du roman policier.

Voici donc mon avis sur les deux premières aventures de Sherlock Holmes, d'Arthur Conan Doyle :)

**********

  • Où l'on découvre Sherlock Holmes

Une courte préface en début de roman nous apprend que le plus perspicace des détectives anglais n'a pas rencontré le succès escompté lors de sa toute première aventure. Les éditeurs de l'époque n'étaient pas convaincus, et Arthur Conan Doyle a bien failli abandonner définitivement l'écriture des rocambolesques enquêtes de Sherlock Holmes. Pourtant, si Une étude en rouge, qui pose les bases de toutes les péripéties qui s'en suivront, ne trouve pas grâce aux yeux des éditeurs, Le signe des Quatre, en revanche, est immédiatement repéré et rencontre un franc succès auprès du public ! Sherlock Holmes entre dans l'Histoire.

Ce premier tome permet donc de découvrir qui est Sherlock Holmes, de voir comment Arthur Conan Doyle les a imaginés, lui et son inséparable acolyte le Docteur Watson. Les romans nous sont narrés du point de vue de ce dernier, tout aussi célèbre que le fameux détective. J'ai adoré me plonger dans ces deux aventures, j'ai aimé apprendre à connaître les personnages, à les suivre dans ces enquêtes rondement menées... L'auteur a l'art et la manière de raconter, laissant le soin au lecteur d'observer et d'être attentif au plus petit détail, car c'est là que réside la force de Sherlock Holmes !

Ses capacités de déduction sont tout simplement incroyables. Sa logique et ses raisonnement dépassent l'entendement, mais s'avèrent toujours vrais, car le détective se trompe rarement. J'ai été impressionnée par ces analyses fines, pointilleuses et précises, ces observations méticuleuses où rien n'est laissé au hasard. Je dirais même que j'ai été bluffée, car cela semble réellement impossible, et pourtant... En témoignent les récits du Docteur Watson, Sherlock Holmes est un enquêteur hors pair, très qualifié dans son domaine et il surpasse en beaucoup de points ses confrères de Scotland Yard.

Que ce soit Une étude en rouge ou bien Le signe des Quatre, Arthur Conan Doyle arrive véritablement à intéresser le lecteur tout en le promenant d'hypothèses en suppositions, jusqu'à la résolution des enquêtes. Ses personnages sont charismatiques, vivants et authentiques. Ils apportent profondeur et réalisme au récit, et toujours ce petit côté british, cet aspect un peu guindé de la société anglaise teinté d'un léger humour.

**********

  • Élémentaire, mon cher Watson !

C'est avec cette réplique culte que j'introduis ce deuxième paragraphe. Je n'avais jamais lu Sherlock Holmes, il était donc élémentaire pour moi de découvrir enfin les aventures du célèbre détective. Et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin ! J'ai beaucoup aimé lire ces deux premières enquêtes, et je n'ai qu'une hâte : retrouver Holmes et Watson pour de nouveaux mystères à résoudre. Le roman policier est un genre que je lis finalement assez peu, mais dans le cas présent, j'ai bien l'intention de me plonger dans les autres et non moins fameuses aventures écrites par Arthur Conan Doyle ^_^

**********

En résumé, ce premier tome était tout simplement génial ! J'ai adoré ces deux histoires et je découvrirai avec grand plaisir la suite. En attendant, si vous n'avez jamais lu Sherlock Holmes, qu'attendez-vous pour le faire ? Vous ne serez pas déçu(e)s, je vous le garantis :)

**********

Détails sur ce livre :

Une étude en rouge suivi de Le signe des Quatre, publié aux éditions de L'Archipel

Collection : Archipoche

Auteur : Arthur Conan Doyle

Nombre de pages : 344 pages

Site de l'éditeur : www.editionsarchipel.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 10 avril 2019

Un seul jour à vivre

un-seul-jour-à-vivre- À la suite d'un événement dramatique, Elsa se retrouve plongée dans un profond désespoir. Une rencontre aussi étrange qu'inattendue va l'emmener à la découverte d'elle-même ; à la découverte du bonheur ; à la découverte de la vie. Elsa n'oubliera plus jamais qu'il n'existe qu'un seul jour à vivre : aujourd'hui. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Maryn Morgan, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

En ce moment, j'ai envie de lire des romans feel good. Un seul jour à vivre était proposé en service presse sur Simplement Pro, j'ai donc sauté sur l'occasion pour le découvrir, car le résumé m'intriguait. Ce fut une jolie lecture, intéressante et enrichissante !

Voici donc mon avis sur Un seul jour à vivre, de Maryn Morgan :)

**********

  • Vivre le moment présent

À travers l'histoire d'Elsa, l'héroïne de ce roman, l'auteure véhicule des messages forts et pertinents. Ce que je retiens de cette lecture, c'est tout d'abord le fait que nous ne vivons pas assez dans le présent. Nos pensées sont volatiles, elles vont et viennent, elles circulent librement du passé au futur, sans jamais prendre le temps de s'arrêter sur le moment présent. Maryn Morgan s'attache à nous montrer l'importance de l'instant que nous vivons, ici et maintenant.

Ressasser le passé nous rend nostalgiques, pensifs, mais aussi tristes... Les souvenirs ne meurent jamais, mais s'ils nous permettent d'avancer, de ne pas reproduire les erreurs passées, ils sont également parfois source de regrets et de remords, nous enfonçant dans la déprime, la morosité. À l'inverse, essayer d'envisager le futur, de se projeter dans l'avenir, nous rend-il plus heureux ? Pas forcément, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait, nous cheminons vers l'inconnu et, de ce fait, nous ne pouvons pas prévoir si la vie sera telle que nous l'avions imaginée. L'inconnu nous angoisse, nous effraie et fait de nous des êtres vulnérables.

Il faut essayer de se recentrer, de se concentrer sur ce qui est, pas sur ce qui a été ni sur ce qui sera. Hier est derrière nous et demain n'est pas encore là. Il est donc important de retrouver l'équilibre que nous avons perdu, d'arrêter de naviguer entre le passé et le futur, pour vivre ce qui se déroule là, juste sous nos yeux. Chaque seconde qui passe appartient à hier et construit demain, mais ce qui doit retenir notre attention, c'est le fait d'être ancré dans le moment présent. Il faut, dans la mesure du possible, réussir à se détacher de toutes ces pensées qui nous empêchent de savourer l'instant et d'être heureux.

Maryn Morgan met donc l'accent sur l'éphémérité du temps, le fait qu'il n'y a pas une seconde à perdre pour vivre cette vie qui est la nôtre ! Nous n'avons qu'une seule existence, alors autant en profiter le plus possible sans se poser de questions, sans stresser quant à l'avenir totalement incertain qui nous attend, sans pleurer sur nos échecs et nos déceptions... Nous sommes là et c'est tout ce qui compte. Soyons heureux de respirer, de voir le soleil se lever, les fleurs s'ouvrir, et sourions à la vie, tout simplement.

**********

  • Amour et solidarité

Le deuxième message que je retiens de ma lecture, c'est celui l'amour et la solidarité. Sans ces valeurs, le monde qui nous entoure perd son unicité et devient fade. L'auteure nous apprend ici que nous formons un tout indissociable, uni, soudé et qui ne peut se désolidariser, sous peine de voir apparaître la haine, la peur, la colère, la tristesse... Chaque individu pense trop à lui-même et, comme le fait remarquer Maryn Morgan, l'humanité est comme un océan : une goutte ressemble à s'y méprendre à toutes les autres gouttes. Seule, cette petite goutte ne sert pas à grand-chose, mais c'est ce qui relie toutes ces gouttes les unes aux autres qui fait leur force. Ensemble, elles forment un océan et deviennent en quelque sorte invincibles.

La solidarité et l'amour vont de paire. On ne peut pas être altruiste, dévoué aux autres, et ne pas aimer le monde dans lequel nous vivons. La logique veut que ce soit impossible et Maryn Morgan nous le montre bien dans son roman : nous sommes tous liés les uns aux autres, comme cet océan de gouttes, et si nous perdons cette connexion, nous nous raccrochons à de vains espoirs, sans voir la détresse du monde... Chacun de nous a bon fond, mais il est parfois difficile de s'ouvrir aux autres, d'aller à la rencontre de quelqu'un que nous ne connaissons pas ou mal. Mais c'est le soutien que nous offrons aux personnes qui nous entourent, c'est cette solidarité qui fait de nous des êtres humains capables d'aimer et d'aider.

À la lecture de ce roman, le lecteur découvre également que l'entraide ne doit pas seulement avoir lieu lorsque le besoin s'en fait sentir, lorsqu'il y a une catastrophe ou un drame. Il faut être là les uns pour les autres à chaque instant, ce qui nous ramène à ce que je disais un peu plus haut sur l'importance de vivre ici et maintenant. Faire attention aux autres, c'est s'ancrer un peu plus dans le moment présent et chasser toutes ces pensées qui nous promènent entre avant et après. Se soucier des autres ne signifie pas non plus qu'il faut s'oublier, ce n'est pas égoïste de penser un peu à soi, il faut juste réussir à trouver un équilibre entre le trop et le pas assez pour vivre en harmonie avec soi-même et accepter que tout n'aille pas toujours pour le mieux.

La perfection n'existe pas, elle est inaccessible, mais nous pouvons toujours essayer de tendre vers cette perfection. De donner le meilleur de nous-mêmes chaque jour, d'être heureux et de faire profiter les autres de ce bonheur, de répandre la joie et l'amour où que nous allions. C'est un message peut-être un peu utopiste, mais je pense que si chacun de nous offrait ne serait-ce qu'un sourire à ses parents, ses enfants, sa famille, ses amis, ses voisins... Je pense que le monde serait différent de ce qu'il est actuellement.

**********

En résumé, Un seul jour à vivre est une très jolie lecture ! J'ai passé un bon moment en lisant ce livre et j'ai beaucoup aimé les messages véhiculés par l'auteure : tolérance, bienveillance, amour, solidarité... C'est un court roman que je recommande à toute personne désireuse de découvrir une belle histoire et de réapprendre à vivre :)

**********

Détails sur ce livre :

Un seul jour à vivre, autoédité en ebook

Auteur : Maryn Morgan

Nombre de pages : 164 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 avril 2019

Tout reprendre au début

tout-reprendre-au-début- Après Tout recommencer à zéroretrouvez Alicia et Jérémie.

Il suffit parfois d’un rien pour que la vie soit totalement différente.

Et si Manon n’était pas morte ?
Et si Julien avait survécu ?
Et si Manon et Julien étaient toujours en vie ?

Trois récits alternatifs à leur histoire…

Alicia et Jérémie se seraient-ils rencontrés et auraient-ils pu s’aimer si les circonstances avaient été différentes ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Après avoir lu Tout recommencer à zéro en début d'année, j'ai retrouvé Alicia et Jérémie avec grand plaisir dans ce deuxième livre, un recueil de trois récits alternatifs à l'histoire principale. Et, comme toujours avec Ninon Amey, je n'ai pas été déçue !

Voici donc mon avis sur Tout reprendre au début, de Ninon Amey :)

**********

  • Et si...

Comment de si petits mots peuvent-ils bouleverser le cours des choses ? Alicia et Jérémie, les héros de Tout recommencer à zéro, auraient-ils vu leurs chemins se croiser si le contexte avait été différent ? Ninon Amey nous propose ici de plonger dans trois courts récits mettant en scène trois scénarios différents, récits au cours desquels nous serons amené(e)s, nous lecteurs et lectrices, à découvrir si l'histoire d'Alicia et Jérémie aurait pu être possible dans d'autres circonstances. L'auteure prend un pari risqué, mais réussit, encore une fois, à nous émouvoir, à véhiculer de beaux messages et à nous montrer que tout est possible, même quand le monde autour de nous semble vouloir nous prouver le contraire...

En mettant son imagination et sa sensibilité à contribution, Ninon Amey rend ses récits vivants, réalistes et très touchants. Tout peut arriver, et le plus petit détail, aussi insignifiant soit-il, a son importance. Aujourd'hui est un jour parfait, mais tout peut basculer en un claquement de doigts, changeant à tout jamais le cours de nos vies. La rencontre d'Alicia et Jérémie résulte peut-être de circonstances malheureuses, mais ils se sont trouvés et ont su faire face ensemble aux obstacles qui se dressaient devant eux. Le destin est une chose bien compliquée, nous ne savons jamais si notre histoire est écrite à l'avance, si nous vivrons les évènements tels que nous les avons envisagés...

Le destin et le hasard sont étroitement liés. L'un ne peut pas vivre sans l'autre, c'est là ce que nous apprend Ninon Amey. Notre destinée n'est pas fixe, elle s'adapte en fonction des situations auxquelles nous sommes confronté(e)s quotidiennement, mais aussi des imprévus. Nous sommes les seul(e)s à pouvoir écrire l'histoire de notre vie, en faisant les bons choix et, parfois, en nous remettant en question pour pouvoir profiter pleinement de chaque instant qui passe. Tout reprendre au début est un livre avec lequel le lecteur interagit vraiment, non seulement en essayant de deviner si oui ou non la relation d'Alicia et Jérémie aurait été la même dans une autre situation, mais aussi en réfléchissant sur le sens que l'on souhaite donner à notre existence. Sommes nous des spectateurs ou bien des acteurs ? Avons-nous envie de rester de simples observateurs, ou bien voulons-nous jouer le rôle qui nous a été attribué ?

**********

  • Ninon Amey : une magnifique découverte !

Je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises de Ninon Amey, une auteure de romances contemporaines que j'ai découverte en début d'année et que j'apprécie énormément. Son travail d'auteure est tout simplement incroyable, et si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à faire un peu de place dans vos étagères pour accueillir ses six premiers romans !

Que ce soit L'empreinte du passé (chronique ICI), Ce lien qui nous unit (chronique ICI), Tout recommencer à zéro (chronique ), Dis-moi pourquoi (chronique ), Les lettres à Juliette (chronique ICI) ou encore Tout reprendre au début, vous ne serez jamais déçu(e)s en lisant un de ses ouvrages ! Elle a une très jolie plume, douce, sensible et fluide, ses personnages sont tous très attachants et réalistes, et les histoires qu'elle écrit sont tout simplement magnifiques. En attendant de pouvoir lire ses prochains romans, c'est une auteure que je vous recommande chaudement. Elle est à l'écoute de ses lecteurs, elle tient compte de leur avis et, si vous lui laissez sa chance, vous découvrirez une jeune femme adorable et profondément gentille.

**********

En résumé, Tout reprendre au début est, comme tous les autres livres de Ninon Amey, un gros coup de ♥ pour moi ! J'ai adoré l'idée d'écrire trois histoires avec trois scénarios différents, qui nous montrent que chaque petite chose a son importance et que tout peut changer du jour au lendemain, sans que l'on sy attende... En tout cas, c'est un livre que je vous conseille sans hésiter :)

**********

Détails sur ce livre :

Tout reprendre au début, autoédité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 294 pages (au format numérique)

Site internet de l'auteure : www.ninonamey.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,