un-amour-de-sacrifice- Marie aura 50 ans dans quelques jours. Paul, l'homme avec lequel elle entretient une relation depuis trois ans, est beaucoup plus jeune qu'elle. Il est en âge de devenir père, elle ne peut plus être mère.

Et si, par amour, elle décidait de faire le plus difficile des sacrifices ? Et si Paul réagissait de façon inattendue ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Valérie Bel, l'auteure de cette nouvelle, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Que serions-nous prêts à faire par amour ? Aurions-nous le courage de songer à l'impensable ? Ces derniers temps, chacune de mes lectures me porte, à sa manière, vers ces questionnements, vers ces interrogations secrètes, énigmatiques, de vastes réflexions qui m'amènent à penser que la seule frontière qui nous sépare du bonheur amoureux est celle que nous choisissons d'ériger face à nos peurs profondes de l'inconnu et de ses mystères cachés...

**********

  • Ne me quitte pas

Chanson magnifique et puissante du répertoire de Jacques Brel, Ne me quitte pas m'inspire la supplique désespérée de Paul, l'amant de Marie, qui s'évertue à prouver son amour à celle qu'il aime et chérit plus que tout au monde, sous le regard vide et terne de cette femme qu'il adore. Pourtant, à 50 ans, Marie commence à voir la vie sous un nouvel angle et remet peu à peu en question la relation qu'elle entretient avec cet homme qu'elle aime et qui l'aime passionnément en retour. Elle qui ne peut rien lui offrir des cadeaux merveilleux de la fraîcheur, de la jeunesse du corps et de l'âme, elle qui ne peut réaliser son souhait de fonder une famille, comment peut-elle envisager de briser ses rêves et de réduire à néant ses espoirs au seul prétexte d'un caprice égoïste ?

Ainsi, Valérie Bel compose ici une courte tragédie romantique, où l'héroïne se trouve piégée entre la raison et le coeur. Tandis que l'une lui crie de renoncer à cette folie illusoire, l'autre tente de la rassurer et d'amener un peu de lumière dans les ténèbres de son existence. Cette nouvelle n'est pas sans me rappeler la pièce antique Antigone, dont l'histoire, devenue célèbre au fil du temps, nous raconte le destin funeste d'une femme qui, par amour de ses convictions, refuse de se plier aux bonnes moeurs, aux devoirs légitimes qui lui incombent. Un récit épique et intense, que Valérie Bel retranscrit de manière subtile et moderne sous les traits d'une quinquagénaire fatiguée, perdue dans les méandres de sa conscience. À l'inverse d'Antigone pourtant, Marie ne possède pas cette foi indestructible, cette détermination sans faille qui caractérise la jeune princesse grecque dans l'oeuvre de Sophocle et de Jean Anouilh. Ici, l'héroïne ne choisit pas de rester forte et brave, elle n'est pas convaincue de ses propres décisions et s'isole dans le déni pur et simple de ses sentiments véritables. Marie choisit de ne pas faire face à cette réalité qui s'impose à elle, qui l'attire inexorablement et qu'elle cherche vainement à repousser.

De par son humanité hésitante et frémissante d'incertitudes, Marie se voit errer dans les limbes d'une vie monotone, d'un quotidien assombri par le doute, les remords, les regrets que le temps, entité à l'humeur changeante, à la personnalité imprévisible, induit sournoisement dans son coeur ravagé par la tristesse sourde que les larmes ne parviennent pas à endiguer. La question qui se pose alors m'amène à porter sur cette magnifique histoire un regard métaphorique, à l'imaginer sous un angle plus philosophique pour mieux la comprendre : destin ou hasard, chacun(e) de nous est amené(e) à suivre une voie qui lui est propre, à tracer un chemin que seules nos décisions sont en mesure de dessiner pour nous permettre d'emprunter les différentes routes de notre existence. Un fil rouge invisible nous suit inlassablement, témoin de ce qui fut, de ce qui est et de ce qui sera, courant au loin, point quasi imperceptible à l'horizon... Alors que ce lien avait conduit Marie à connaître le bonheur aux côtés de Paul, elle a choisi d'emprunter un parcours sur lequel aucune corde écarlate ne serpente pour la guider. Elle marche, seule, désemparée, effondrée, elle chemine doucement sans savoir où ses pas la mèneront. La tentation de faire demi-tour ne la quitte pas, les empreintes laissées dans le sable de sa déchéance sont encore là, derrière elle, mais la faible persuasion qui l'habite l'en dissuade à jamais.

Alors qu'une nouvelle histoire semble s'écrire pour Marie, le sentier constamment obscurci par la tempête sur lequel elle avance péniblement pourrait-il être un raccourci inattendu vers la lumière ? Je n'en dirai pas davantage ici, car la lecture de cette nouvelle vaut vraiment le détour et nous apprend que quoi qu'il arrive, une force au-dessus de nous, une main bienveillante nous amène toujours à vivre cette vie qui n'appartient qu'à nous.

**********

  • Un récit autoédité

L'autoédition est une merveilleuse aventure littéraire que j'ai le plaisir de connaître sous ses deux aspects principaux : la chronique et l'écriture. En tant que blogueuse, j'aime découvrir des auteur(e)s autoédité(e)s, partager et échanger avec eux tout comme je le fais avec vous, mes lecteurs et abonnés, j'aime comprendre et apprécier leurs histoires, me plonger dans leur imaginaire romantique, feel good, fantastique, fantasy... C'est une expérience enrichissante et dont, je trouve, nous sommes trop peu à parler, car l'autoédition ne vaut pas moins que l'édition classique ! L'on peut être déçu par un livre publié dans une grande maison d'édition, tout autant qu'il peut arriver de ne pas adhérer à une intrigue autoéditée.

Ce sont là les aléas de la vie de lecteur, qui font que certaines de nos découvertes nous laissent un souvenir mémorable, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Et aujourd'hui, avec cette chronique, j'ai envie de rendre ses lettres de noblesse à l'autoédition, qui contient de merveilleuses pépites que je n'aurais jamais soupçonnées si je n'avais pas fait le premier pas vers ce chemin peu commun de la littérature. Alors, n'ayez pas peur de laissez entrer dans vos vies des ouvrages comme ceux de Valérie Bel, car ils ouvrent des portes vers des mondes fabuleux qui pimentent le quotidien et lui apportent cette petite touche de magie !

**********

En résumé, Un amour de sacrifice est une lecture que j'ai tout simplement adorée ! Ne vous fiez pas à la trentaine de pages de ce récit, laissez-le vous charmer à sa façon, laissez-le travailler dans l'ombre de votre inconscient à vous donner le sourire et à vous faire aimer la vie comme jamais auparavant... Une courte aventure au pays de l'Amour, une nouvelle poétique et pleine d'émotions.

**********

Détails sur ce livre :

Un amour de sacrifice, autoédité en ebook

Auteur : Valérie Bel

Nombre de pages : 30 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

coup de coeur