samedi 9 novembre 2019

Deux frères

deux-frères- La patronne d’Eleanor lui lance un ultimatum : la jeune journaliste doit rédiger un article digne de ce nom ou elle se retrouvera au chômage. Joachim Arthaud, riche homme d’affaires, lui propose alors un sujet qui lui permettra de sauver son emploi.

La jeune femme se retrouve donc au milieu d’un groupe d’influenceuses beauté pour un séjour à la montagne, dans le fief de « Maquillage Perfection ».

Pour elle, c’est l’occasion rêvée d’en apprendre un peu plus sur les deux frères à la tête de l’entreprise, pour lesquels elle éprouve d’ailleurs des sentiments bien différents. Seul bémol : elle ne peut confier à personne la véritable raison de sa présence.

La vérité est-elle aussi simple qu’il n’y paraît ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Je suis très enthousiaste à l'idée de vous parler du nouveau livre de Ninon Amey ! J'ai eu la chance de le découvrir en avant-première et, encore une fois, je n'ai pas été déçue par ma lecture. Je chronique régulièrement les ouvrages de cette auteure depuis le début de l'année et chacun de ses romans est pour moi un gros coup de coeur. Aujourd'hui, je m'intéresse à Deux frères, une romance contemporaine hivernale qui se présente sous la forme d'une novella (un récit à mi-chemin entre la nouvelle et le roman, un peu plus long que le premier, un peu plus court que le second).

Petite parenthèse avant de rentrer dans le vif du sujet : si vous n'avez pas déjà lu mes précédents articles sur l'oeuvre de Ninon Amey, je vous remets les liens ICI, ICI, ICI, ICI, ICI, ICI, ICI et . Bonne lecture !

**********

  • À l'approche des fêtes...

Noël est sans aucun doute la période la plus magique de l'année. Et pour rentrer progressivement dans cette ambiance féerique, quoi de mieux qu'une romance hivernale ? Je ne sais pas vous, mais personnellement, j'adore me poser devant la télévision à partir de fin octobre, juste un peu avant Halloween, pour commencer à visionner ces films guimauves, ces longs métrages tout doux diffusés tout au long de la semaine, mais surtout le week-end, jusqu'à la fin de l'année... Ils nous attendrissent et nous émerveillent, ils nous montrent qu'aucun être humain en ce monde n'est parfait, mais que chacun(e) à notre mesure, nous pouvons rendre le quotidien de notre famille, de nos amis et de toutes les personnes qui nous entourent plus joyeux. Un sourire, un câlin, des mots chaleureux, un bon repas chaud, un peu d'attention... Ce sont de petits gestes, mais qui font toute la différence lorsque la solitude ou la tristesse se font ressentir.

Avec ce paragraphe, je souhaite introduire Deux frères, la novella écrite par Ninon Amey. Pour moi, c'est plus qu'une simple romance de Noël pleine de bons sentiments ! Ce court récit nous amène à faire rejaillir cette humanité que nous avons enfouie dans notre coeur, il regorge de valeurs essentielles telles que l'amour, l'amitié, la fraternité, la patience, la bienveillance... En quelques 80 pages, l'auteure réussit à nous émouvoir et à nous transporter. Elle nous rappelle que la vie est trop courte pour la passer à regarder derrière soi, qu'il faut profiter de chaque instant comme si notre existence n'avait pas de lendemain et, surtout, que notre famille est ce que nous avons de plus précieux. Peu importe les différends qui opposent frères et soeurs, parents et enfants, le temps se joue constamment de nous et fauche notre bonheur à chaque seconde qui passe. À Noël, il est temps de pardonner. Le pardon est, à mon sens, la plus belle et la plus grande forme de sagesse qui soit, car c'est le pardon qui redonne tout son sens au mot "tolérance".

Être tolérant, ce n'est pas seulement accepter les différences des autres, c'est aussi accepter ses propres différences. Ses qualités comme ses défauts. La tolérance, c'est ce qui fait de nous des êtres humains. Si nous ne sommes pas capables d'assumer nos imperfections, quelles qu'elles soient, comment pouvons-nous regarder le monde qui nous entoure sans le juger ? Aucun de nous ne peut se vanter d'être parfait, car qui, au cours de sa vie, n'a pas fait des choix qu'il regrette à présent ? Nous avons toutes et tous commis des erreurs, nous avons tous emprunté ce raccourci qui nous a menés vers un précipice... Pour continuer à avancer, il nous faut contourner ce ravin, et faire demi-tour pour revenir sur la route principale, c'est reconnaître que parfois nous avons eu tort et que nous avons su tirer les leçons de ces expériences passées. La vie est semée d'embûches, truffée de pièges tout au long du chemin, et rester sur la bonne voie est loin d'être facile... Mais pouvons-nous réellement éviter de nous égarer au cours de cette traversée ? L'échec n'est pas une fatalité, bien au contraire. Ce sont les ratés de notre existence qui forgent notre caractère et nous permettent de tracer notre propre parcours, où nous rencontrerons plus d'un obstacle. Et c'est notre capacité à pardonner, à nous-mêmes comme aux autres, qui nous donnera la force et la volonté d'avancer.

Je trouvais important de développer plus en avant ce propos, car Ninon Amey a su le retranscrire avec beaucoup de justesse dans son histoire. Eleanor, l'héroïne, est une jeune femme que la vie n'a pas gâtée... Je n'en dévoilerai pas davantage à ce sujet, car il s'agit du coeur même du récit, mais l'auteure a donné une profondeur et une sensibilité uniques à son personnage. Pour moi, cette novella raconte deux histoires, au travers desquelles le lecteur sera amené à suivre les péripéties romantiques d'Eleanor, mais aussi à découvrir son cheminement émotionnel et spirituel.

**********

  • Un format court, une plume toujours aussi addictive

Pour terminer cette chronique, je glisse ici quelques mots qui, je l'espère, vous convaincront de découvrir Ninon Amey. Une touche de poésie, un soupçon de tendresse, une pointe de réalisme, une pincée d'onirisme, un brin de douceur, des personnages attachants, profonds et bien construits, beaucoup d'amour... Ce sont là les ingrédients qui font toute la saveur des romans de Ninon Amey ! Se plonger dans un de ses livres, c'est tout à la fois s'émerveiller et se (re)découvrir, pour croquer la vie à pleines dents.

**********

En résumé, Deux frères est un énorme coup de ♥ pour moi ! C'est une lecture parfaite pour cet hiver, un livre que je ne saurais trop vous conseiller (tout comme les autres ouvrages de l'auteure) d'inclure dans votre PAL du Cold Winter Challenge. L'histoire est courte et se dévore en quelques heures à peine, une lecture dont on ressort avec des étoiles plein les yeux :)

**********

Détails sur ce livre :

Deux frères, autoédité en ebook (existe aussi au format papier)

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 78 pages

Sortie aujourd'hui, le 9 novembre 2019

Site internet de l'auteur : www.ninonamey.com

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 31 octobre 2019

BILAN - Octobre 2019

giphy (1)

Bouh tout le monde !

À jour spécial, introduction originale. Halloween est une fête que j'apprécie beaucoup, je trouve qu'elle nous plonge vraiment dans l'ambiance à la fois cosy et creepy de l'automne. Chez moi, la météo n'était pas au beau fixe aujourd'hui, ce qui a rajouté un petit plus à l'atmosphère si particulière de ce jour... Du coup, je profite que la nuit tombe pour publier le bilan de mon mois d'octobre, qui a été riche en émotions, découvertes et bons moments.

Pour commencer, j'ai envie de vous parler de mon anniversaire. Dans la vie d'une personne, certaines années sont plus marquantes que d'autres : 10 ans, 18 ans, 20 ans... Pour moi, 2019 était l'année de mes 20 ans ! Le 26 octobre, je suis entrée dans l'ère des vingtenaires. La première dizaine est derrière moi, un nouveau cycle de 365 jours (enfin, 360 maintenant) a débuté et cela me procure une drôle de sensation... 20 ans, c'est la fin de l'enfance, mais c'est en même temps si jeune pour être enfin un adulte. Je ne m'y suis pas encore vraiment habituée et je pense que je ne m'y ferai jamais vraiment. Une année, ça passe tellement vite...

Quoi qu'il en soit, je voulais toutes et tous vous remercier pour les messages que vous m'avez envoyés, vos voeux d'anniversaire qui m'ont fait très plaisir ♥ J'ai passé une bonne journée, entourée de ceux que j'aime, j'ai eu un chouette repas (avec un gâteau poire/chocolat, of course !) et des cadeaux. Sans surprise, j'ai reçu des livres, mais aussi un Bullet Agenda offert par mes parents. J'ai complètement oublié de les photographier, mais voici les titres qui ont rejoint ma bibliothèque et que j'ai hâte de lire :

  • La Passe-Miroir - Tome 2 : Les disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos
  • Charley Davidson - Tomes 2 et 3, de Darynda Jones
  • Le Pays des Contes - Tome 5, de Chris Colfer
  • LUX - Tomes 2 et 3, de Jennifer L. Armentrout
  • Les Rougon-Macquart - Tomes 6 et 7, d'Émile Zola
  • Lucy Valentine - Tome 2 : Désespérément, de Heather Webber

Le Bullet Agenda est génial également, car il reprend le principe du Bullet Journal, mais c'est un carnet progressif : les six premiers mois sont prêts, les trois mois suivants sont faits en partie seulement et les trois derniers sont à inventer. J'aime beaucoup le concept, cela va m'orienter et me donner des idées de mise en page, sans pour autant me faire passer des heures à travailler dessus. Pour celles et ceux d'entres vous qui seraient intéressé.es, il s'agit du carnet PlayBac 2019 :

bullet-agenda

(image Amazon)

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

À présent, revenons un peu en arrière. Quelques jours avant mon anniversaire, j'ai publié un nouveau livre. Je vous en ai parlé dans cet article et, comme pour Méli-Mélo de nouvelles, les premiers retours sur ma nouvelle Claude et Valérie commencent à arriver. S'autoéditer est une expérience incroyable ! Lorsque j'écris, je me sens portée par les mots, par l'envie de partager avec vous les histoires qui se bousculent dans ma tête... Le moment de la publication est un mélange de stress et d'excitation, car l'auteur.e est comme une mère qui, un beau jour, laisse son enfant voler de ses propres ailes et poursuivre son petit bonhomme de chemin.

Je vous en ai rapidement parlé dans l'article de présentation de Claude et Valérie, mais je travaille actuellement sur un nouveau projet d'écriture. Il s'agit d'un roman, sur lequel je ne peux pas trop vous en dire pour le moment, mais que j'espère pouvoir vous dévoiler en début d'année prochaine. Les idées vont et viennent, il y a tout le travail rédactionnel et de mise en page, les séances de relecture, le graphisme de la couverture, la préparation du résumé, la mise en place de la promotion... Bref !

En tous les cas, n'hésitez pas à découvrir mes deux premiers livres, en vente sur Amazon aux formats papier et numérique, et disponibles en emprunt Kindle.

Claude et Valérie

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

Je vous parlais tout à l'heure de Halloween, fête peu célébrée en France, à tort... Ces dernières années, j'avais très envie de m'essayer au "pumpkin carving" - littéralement "creuser une citrouille". Qui ne connaît pas la légende de Jack O' lantern ? C'est une histoire incontournable pour les amoureux du 31 octobre, et nos amis anglo-saxons n'y sont pas pour rien si l'évidage des citrouilles est désormais aussi populaire ! Du coup, je me suis lancée ce matin et après quelques heures d'un travail minutieux, voici qu'apparaît une tête assez réussie dans ma citrouille...

J'ai adoré m'adonner à cette activité et je recommencerai l'année prochaine avec plaisir ! C'est très sympathique et je suis certaine que les enfants apprécieront d'aider les adultes à créer des figures effrayantes ou au contraire rigolotes. J'ai pensé que voir la citrouille aux différents stades de préparation pourrait vous intéresser, alors je l'ai photographiée au fur et à mesure que j'avançais. Le résultat final me plaît bien, et je pense m'être plutôt bien débrouillée pour une première fois.

Bestie since 2020

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

Côté lectures, octobre fut un mois assez... catastrophique ! Je n'ai lu qu'un seul livre et en ai abandonné deux autres. Ma PAL automnale contenait à la base neuf livres et a rapidement diminué pour se retrouver à six ouvrages, que j'espère réussir à lire d'ici le début du Cold Winter Challenge. Du coup, je vais rapidement passer sur mes deux abandons, deux romans autoédités sur lesquels j'ai tenté de m'accrocher, sans pourtant parvenir à les terminer...

partir-c-est-mourir-un-peu

le-vieil-indien-et-le-renard

 

J'ai malgré tout lu Personne n'est parfait, un autre roman autoédité écrit par Isabelle M. Day, et dont vous pouvez retrouver la chronique ICI.

personne-n-est-parfait

 

En ce moment, je suis plongée dans le tome 2 de Harry Potter, et j'adore ! Mon avis arrive très bientôt.

harry-potter-2

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

Ce mois-ci, j'ai fait également quelques jolies découvertes cinématographiques. Séries, films, films d'animation... Il y en a pour tous les goûts ! Mais si je ne devais en retenir qu'un seul, ce serait Coco.

coco

Ce film est tout simplement magnifique et cette période de l'année est parfaite pour le visionner ! Les dessins sont poétiques, tout à la fois doux et colorés, et l'histoire est un concentré d'émotions. En quelques mots : amour, famille, amitié, tradition, pardon, rêve et magie. Je n'ai pas encore repris les Updates Movie, mais je prévois un article complet sur ce gros coup de ♥.

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

On s'achemine doucement mais sûrement vers la fin de ce bilan, alors pour terminer, je pense qu'une petite vidéo sur Halloween s'impose ! Maxime, de la chaîne Max Bird, a publié hier une vidéo très intéressante sur le sujet. Il nous raconte les véritables origines de Halloween, une fête pas si américaine qu'on le croit...

*'*'*'*'*'*'*'*'*'*

Voilà, c'est fini ! Le temps passe vraiment trop vite, nous voilà presque en novembre... Je ne me suis pas ennuyée en octobre et j'espère qu'il en a été de même pour vous. N'hésitez pas à me dire dans les commentaires ce qui a rythmé votre mois ! J'apprécie toujours de vous lire et de répondre à vos messages ^vv^

Je vous souhaite une bonne soirée et vous dis à bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

giphy

Posté par Sue-Ricette à 19:15 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 27 octobre 2019

Personne n'est parfait

personne-n-est-parfait- 2016. Le sentant distant depuis plusieurs mois, Elizabeth décide de partager l’un de ses secrets les plus intimes à Arnaud, ce qui est loin d’avoir l’effet escompté. Le couple se brise.

Après de longues années passées ensemble, c’est un nouveau départ pour les deux trentenaires. Chacun se noie dans le boulot mais une rencontre va changer la donne pour Elizabeth. Seulement, le passé n’a de cesse de venir hanter les anciens amants. De Paris à Madrid, les pistes se brouillent.

Et alors que les mensonges et les non-dits s’accumulent, la clé pour accéder à la sérénité ne serait-elle pas tout simplement … la vérité ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Isabelle M. Day, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Certaines lectures sont d'agréables découvertes, d'autres d'âpres déceptions... Parfois, il est impossible de dire d'un livre s'il nous a plu ou non, car sa lecture nous laisse une sensation d'inachevé, un arrière-goût mitigé. C'est le cas du roman Personne n'est parfait, écrit par Isabelle M. Day et à paraître le 8 novembre.

Le résumé m'avait laissé deviner une romance contemporaine sur fond de mystères et de non-dits, ce qui correspond assez bien à l'idée globale que je me suis faite de l'histoire. Cependant, certains éléments me sont apparus trop flous, trop peu ou mal exploités par l'auteure... Il se dégage donc de ce roman une étrange atmosphère qui ne me permet pas de dire que je n'ai pas apprécié ce voyage livresque, mais pas non plus d'affirmer qu'il s'agit d'un coup de coeur.

**********

  • Ballottée au gré des pages

Le premier point qui me semble négatif, et dont j'ai envie de vous parler, s'attache autant à la mise en page du livre qu'à la conception des chapitres et l'alternance des points de vue choisie par l'auteure. À mesure que j'avançais dans ma lecture, je n'arrivais pas à trouver un point d'ancrage, car le changement aussi bref que soudain de focalisation ne me permettait pas de m'impliquer pleinement dans cette histoire. La longueur des chapitres joue un rôle essentiel dans les émotions qui émanent du récit et l'impression qu'en retire le lecteur ; ici, il en résulte du doute, des incertitudes et, surtout, une grande incompréhension...

Isabelle M. Day s'amuse avec les mots et compile une histoire originale, piquante et intéressante. Mais le potentiel de son roman s'évapore et l'alternance désordonnée des points de vue des différents personnages accentue le désappointement du lecteur. Tandis que je suivais l'histoire d'Elizabeth, il ne m'était pas toujours facile de savoir qui racontait le vécu de la jeune femme : était-ce Arnaud ? Ou bien Nico ? Ou peut-être Elizabeth elle-même ? Grâce au contexte et aux dialogues, je parvenais malgré tout à déterminer qui parlait et à quel moment. Je pense cependant que l'intitulé des chapitres aurait pu mentionner l'identité de chaque protagoniste qui prenait la parole, c'est en tout cas ce que j'aurais apprécié. Nager dans l'inconnu n'est pas nécessairement un élément négatif, car il accentue le flou qui entoure les héros d'un roman et amène le lecteur à réfléchir... Mais Personne n'est parfait, au contraire de piquer notre curiosité, d'aiguiser notre appétit livresque, nous invite à plonger dans une atmosphère incertaine.

À vouloir trop ménager le suspense, je me suis perdue en chemin, j'ai lâché le fil rouge de l'histoire et ai tâtonné plus d'une fois pour revenir sur la route principale. Celle-ci s'est avérée cahoteuse et épineuse, car je ne savais pas où l'auteure souhaitait m'emmener et il m'était parfois difficile d'interpréter correctement les actions des personnages. Lire ce roman est comme évoluer dans un labyrinthe baignant dans un épais voile brumeux : les tours et les détours empruntés ne servent qu'à nous égarer davantage.

**********

  • Des personnages peu attachants

Les protagonistes d'un roman sont la clé de voûte de l'histoire ! C'est par leur biais que l'auteur va transmettre des émotions, véhiculer des messages et raconter leurs aventures. Un écrivain peut choisir de rendre ses personnages sympathiques ou, au contraire, totalement détestables. La diversité des caractères fait la force d'un livre et en donne le ton. Dans son ouvrage, Isabelle M. Day a créé des héros que je ne pourrais pas catégoriser, car ils ne sont pas amicaux, pas plus qu'ils ne sont foncièrement mauvais. J'aurais tendance à dire qu'ils sont plutôt neutres et ne dégagent rien de particulier, mais la plume directe et percutante de l'auteure a placé comme un gouffre entre eux et moi, les rendant plus que jamais froids et distants...

Ils me sont apparus comme des étrangers et ne sont restés que de simples héros de papier consignés dans un livre. Ils n'avaient pas de personnalité propre, tels des moutons de Panurge qui copieraient une attitude et subiraient le comportement toxique des autres. Elizabeth m'a semblé être une grande dépressive maniaque sur les bords, elle donne l'impression de vouloir tout contrôler et laisse peu, voire pas du tout, de liberté aux personnes qui l'entourent. Arnaud le premier subit ses sautes d'humeur extravagantes et déplore son manque d'empathie, mais reste le compagnon soumis et silencieux, aveuglé par l'amour qu'il lui porte. Avec ces protagonistes, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas de juste milieu, car tout est opposé à l'extrême !

Les autres protagonistes ne sont pas loin derrière non plus, car si on les voit peu, on ne parvient pas à s'attacher à eux. Certains chapitres se placent du point de vue de Nico ou de Paul, des personnages secondaires, mais leurs interventions, au lieu d'apporter un plus au récit, alourdissent l'histoire et embrouillent davantage le lecteur. Leurs apparitions sont comme un cheveu sur la soupe, elles ne s'intègrent pas parfaitement à l'intrigue, et c'est dommage...

**********

  • Un concept original

Au milieu de ces points négatifs, j'ai malgré tout déniché quelques éléments intéressants qui confèrent au roman son aura mordante et énigmatique ! Isabelle M. Day a employé un concept d'écriture tout à la fois génial et intéressant, qui consiste à se laisser guider par la musique. Le hasard de la radio, de ses pérégrinations sur la toile, ou encore sur les conseils de ses lecteurs... L'auteure a réuni plusieurs chansons ou morceaux et chaque chapitre est écrit de telle sorte qu'il correspond à la musique dont il s'inspire. Le tout donne un rythme et une ambiance véritablement uniques à l'histoire et crée un ouvrage se situant aux confins de la romance contemporaine, du roman policier et du récit initiatique.

Les phrases courtes sans détours, le parler franc et dénué de sentiments... On flotte entre deux univers, à la frontière de se laisser engloutir par l'intrigue et de rester imperméable aux aventures d'Elizabeth et Arnaud. Je pense que leur histoire ne laissera aucun lecteur indifférent, car l'étrange musicalité de ce livre et les troublants mystères qui entourent les personnages n'ont pas fini de nous surprendre !

**********

En résumé, Personne n'est parfait est une bonne lecture. Intéressante, assez charismatique et pleine d'un potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer librement ! Pour ma part, je reste plutôt mitigée, mais je vous invite à découvrir ce livre à sa sortie le 8 novembre pour vous faire votre propre avis dessus.

**********

Détails sur ce livre :

Personne n'est parfait, autoédité en ebook (existe aussi au format papier)

Auteur : Isabelle M. Day

Nombre de pages : 250 pages (au format numérique)

À paraître le 8 novembre 2019

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 10:59 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 18 octobre 2019

Une nouvelle étape...

Bonsoir à toutes et à tous,

Je sais, c'est pour le moins inhabituel que je publie un article à une heure pareille ! D'autant que je travaille ce week-end, alors je ferais certainement mieux d'aller me coucher... Mais je ne souhaitais pas rejoindre les bras de Morphée sans avoir partagé avec vous une nouvelle assez inattendue. Souvenez-vous, je vous parlais il y a quelques mois de cela de la sortie de mon premier livre (ICI). Méli-Mélo de nouvelles a rencontré un certain succès et les premiers retours commencent à fleurir ici et là sur la toile... À ce moment-là, l'écriture venait d'apparaître dans ma vie et je ne savais pas encore la place qu'elle allait y occuper.

Aujourd'hui, j'ai ressorti un manuscrit oublié depuis quelque temps dans mes tiroirs et l'ai publié. Il s'agit d'un court récit, une nouvelle romantique que j'ai intitulée Claude et Valérie. Elle est disponible à la vente sur Amazon, uniquement au format numérique cependant. L'histoire faisant une trentaine de pages, le format papier me semblait plutôt inadéquat... Quoi qu'il en soit, je suis ravie de pouvoir vous présenter ce nouvel ouvrage, dont voici la couverture.

Claude et Valérie

 

Je suis très heureuse et tout excitée en même temps, c'est une nouvelle étape dans mon parcours d'auteure ! Je travaille actuellement sur mon prochain livre, un roman cette fois-ci, sur lequel je ne peux rien vous dire de plus pour le moment (bande de curieux ^_^). Alors, en attendant sa sortie, je vous propose de lire le résumé de Claude et Valérie :

"Il suffit parfois de peu de choses pour changer le cours d'une vie...

Alors qu'elle s'apprête à entamer sa dernière année de lycée, Valérie, une jeune fille exemplaire, croise le regard azuré de Claude, un garçon aux allures d'ange rebelle. Dès cet instant, le cœur prend le pas sur la raison et Valérie comprend que son destin est désormais lié à celui de Claude.

Irrésistiblement attirés l'un vers l'autre, leurs sentiments naissants laissent progressivement place à un amour profond. La vie suit alors paisiblement son cours, jusqu'au drame...

Lorsque la tristesse emplit nos cœurs, l'amour peut-il survivre aux tragédies ?"

**********

J'espère avoir réussi à piquer votre curiosité, et si c'est le cas, je vous souhaite une agréable lecture aux côtés de mes personnages de papier ! C'est un moment toujours un peu stressant et également riche en émotions, alors MERCI de me suivre dans cette belle aventure qui ne fait que commencer ♥ Si vous êtes intéressé.es, je vous laisse le lien de la fiche produit Amazon juste ici : CLIC.

Je vous dis à bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 23:37 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

samedi 5 octobre 2019

BILAN - Septembre 2019

Bonjour à toutes et à tous,

Il est venu le temps du bilan du mois de septembre ! Je tarde un peu à vous le présenter, car les voies d'Internet sont comme qui dirait impénétrables... La box qui tombe en panne, et hop ! Voilà mon article reporté. Mais enfin, je ne suis pas là aujourd'hui pour vous parler des aléas de l'informatique, mais bien pour partager avec vous les petites choses qui ont égayé mon mois de septembre :-)

Tout d'abord, je suis très contente du nouveau rythme de publication que j'ai adopté pour le blog. Je n'avais rien de spécial à raconter et je n'ai pas souhaité me forcer à rédiger des posts qui nécessitent un certain temps de réflexion et de préparation. J'ai malgré tout fait paraître cinq articles en septembre, dont deux chroniques que vous pouvez lire ICI et si ce n'est pas déjà fait, un billet bla bla (CLIC), ma PAL automnale (CLIC), sans oublier le bilan aujourd'hui. Cette nouvelle façon de faire me convient tout à fait, tant d'un point de vue organisationnel que personnel. Je pense que le nouveau Graines de Souris vous plaît mieux également, aussi bien au niveau de la fréquence de parution des articles que de l'esthétique du blog. Vous avez été nombreux et nombreuses à me dire que ce design plus simple et épuré vous plaisait davantage que l'ancien agencement, et j'en suis très heureuse !

Dans mon billet retour du 1er septembre, je vous parlais de donner une orientation purement littéraire au blog et c'est ce que j'ai commencé à faire. Cette décision m'a coûté quelques abonnés à la newsletter, mais qu'importe ! Certain(e)s d'entre vous sont là depuis mes débuts, d'autres sont arrivé(e)s un peu plus tard et d'autres encore tout récemment, et à nous tous, nous formons une belle et grande famille de petites souris curieuses et grignoteuses de pages. Mon aventure sur la blogosphère est loin d'être terminée, elle ne fait que commencer !

Du coup, ce paragraphe plein d'émotions me permet de transiter sur les lectures qui m'ont accompagnée tout au long du mois de septembre. Peu de livres lus, deux pour être exacte, mais que de beaux moments d'évasion ! Avec La Conquête de Plassans, je signais mes retrouvailles avec les Rougon-Macquart, et plus particulièrement avec Émile Zola, son auteur, un écrivain que j'apprécie énormément. Puis, je me suis plongée dans la lecture d'un service presse d'une auteure autoéditée que je ne présente plus sur ces pages : Ninon Amey. Tout me ramène à toi, son dernier roman, fut une lecture coup de coeur pour moi, tout comme le reste de sa bibliographie.

tout-me-ramène-à-toi     la-conquete-de-plassans

En ce moment, je lis Partir, c'est mourir un peu, un roman autoédité écrit par Alexandre Page sur la Russie impériale. J'avance assez lentement sur cette lecture dont je ne peux pas vous dire grand-chose à l'heure actuelle, mis à part que j'aime beaucoup l'histoire et la plume de l'auteur. C'est un roman assez conséquent mais fort intéressant, le lire en cette période de l'année est un vrai plaisir et j'espère pouvoir vous en parler de manière plus approfondie très bientôt.

**********

Après les lectures, je vous propose de faire un petit tour du côté du septième art avec une série TV que j'ai littéralement dévorée durant ce mois de septembre ! Je n'avais pas spécialement d'attentes concernant ce feuilleton, étant donné que j'avais déjà essayé de le regarder par le passé, malheureusement sans succès la première fois... Au début du mois, j'ai finalement décidé de retenter un visionnage et je peux vous dire que j'ai bien fait de ne pas rester sur ma première impression. Avec ma maman, nous avons véritablement bingewatché cette série et les huit saisons sont passées très (trop) rapidement ! Impossible pour nous de décrocher tant l'histoire est addictive et passionnante, pleine de rebondissements, de retournements de situation totalement inattendus, de personnages attachants et d'autres absolument détestables, d'intrigues captivantes et qui s'entremêlent habilement au scénario de base...

Cette série est bien connue du grand public, et non il ne s'agit pas de Game Of Thrones pour celles et ceux d'entre vous qui se demandent de quel feuilleton il peut bien s'agir. Je publierai un Update Movie dans les mois à venir, car je dois bien travailler mon sujet afin de vous proposer un article qui soit le plus complet possible sur cette série. Mais trêve de blablas, j'ai assez fait durer le mystère comme ça !

The_Walking_Dead

Et oui, The Walking Dead ! Moi qui pensais ne jamais regarder une série sur les zombies, ce feuilleton m'a fait changer d'avis et je vous invite à le découvrir sans tarder si vous ne l'avez pas encore vu. Les morts reviennent à la vie, les rares survivants tentent de se regrouper, mais les divergences des uns et des autres entraînent inévitablement la chute des clans qui se forment, tandis qu'une lutte acharnée pour la survie des hommes s'opère dans l'ombre de la mort... Je ne vous en dis pas plus pour le moment, mais j'espère que ce petit résumé aura su piquer votre curiosité.

**********

Le bilan touche à sa fin, mais il me reste à parler d'un peu de tout et de rien. Septembre, c'est le grand retour de l'automne. Enfin ! Adieu la chaleur caniculaire des journées d'été, bonjour le froid et les vêtements moelleux et confortables, les plaids et compagnie... Les journées sont certes plus courtes, mais n'est-ce pas agréable de profiter de la grisaille du dehors pour s'installer sous d'épaisses couvertures et boire un chocolat chaud ? Oui je sais, c'est cliché... Mais avec septembre, arrivent aussi les belles couleurs automnales que sont le rouge, le brun, le jaune et l'orange, les citrouilles et autres cucurbitacées que l'on se plaît à cuisiner de mille et une façons, les châtaignes qui fondent dans la bouche, les tisanes réconfortantes qui infusent doucement dans une tasse...

Septembre, c'est un nouveau départ pour tout le monde. Les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants ont tout à réapprendre : nouvelle classe, nouveaux professeurs, nouveaux cours, nouveaux élèves... Tandis que les adultes reprennent le chemin du travail. On parle souvent de "grand ménage de printemps", mais l'automne est tout aussi propice au tri, au rangement et au changement. Faire le vide chez soi, c'est également le faire en soi : repartir sur de bonnes bases, prendre le temps de s'écouter tout en veillant aux obligations quotidiennes.

Et maintenant que nous voici en octobre, Halloween se rapproche à pas de géant ! Je songe déjà à décorer la maison de petits coloriages effrayants de citrouilles, sorcières, squelettes et chats noirs, tandis que l'ambiance oscillant entre le creepy et le cosy s'installe petit à petit chez nous... Il ne manque plus qu'une délicieuse pumpkin pie, un gros paquet de bonbons, une météo pluvieuse à souhait et quelques films incontournables pour une excellente soirée d'Halloween ^vv^

giphy (1)

**********

Après avoir écrit toutes ces lignes, je me rends compte que j'ai pas mal papoté (oups !). J'espère que cela ne vous a pas semblé trop long, car comme vous l'avez sans doute remarqué, les bilans changent de format. J'ai envie de mettre en place des articles plus conviviaux et moins formels, moins carrés, dans lesquels je ne me contente pas simplement d'énumérer ce que j'ai fait durant le mois. Du coup, n'hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous pensez de cette nouvelle présentation :-)

Je vous dis à bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

giphy (2)

Je vous laisse, Norman Reedus m'attend !

Posté par Sue-Ricette à 17:30 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :


lundi 16 septembre 2019

Ma PAL saisonnière - En route vers l'Automne !

Bonjour à toutes et à tous,

C'est avec quelques jours de retard que je viens vous présenter ma Pile à Lire automnale ! Pour la troisième année consécutive, la blogueuse et Booktubeuse Guimause initie le Pumpkin Autumn Challenge, qui débute le 1er septembre et se termine le 30 novembre. Voilà deux ans maintenant que je n'y participe plus, mais je continue malgré tout à me constituer une petite PAL en piochant quelques idées lecture ici et là... Avec l'hiver, l'automne est de loin ma saison préférée ! C'est l'occasion de glisser doucement mais sûrement vers une ambiance cocooning à souhait, une tasse de chocolat chaud fumant à la main, tandis que le feu réconfortant ronfle dans l'âtre ^_^

Avant de vous présenter les livres qui m'accompagneront cette année, je vous invite à cliquer ICI et si vous souhaitez découvrir mes Piles à Lire automnales des années précédentes ! Les titres présentés sont, je trouve, parfaits pour la saison et peuvent vous donner des pistes pour enrichir votre liste du PAC.

**********

Cette année, j'ai sélectionné neuf livres que je souhaite idéalement lire entre septembre et novembre. Des PAL's assez ambitieuses fleurissent un peu partout sur la toile depuis le début du mois, mais j'ai choisi pour ma part de rester raisonnable. Je garde cependant l'esprit "challenge", puisque certains des livres que je vais vous présenter sont des pavés ! C'est un petit défi personnel que je me lance, sans me mettre la pression toutefois, car la lecture doit avant tout rester un plaisir. Peut-être que trois mois me suffiront pour dégommer ma Pile à Lire, mais peut-être aussi que ce ne sera pas le cas... Quoi qu'il en soit, l'important est de s'amuser et, surtout, de profiter de cette saison magique et hors du temps !

Je vais maintenant arrêter de blablater et vous présenter les livres que j'ai envie de lire cette année. Les intrigues et thématiques abordées sont variées, on trouve aussi bien du thriller que de la Fantasy, en passant par le roman historique, le feel good, la jeunesse et le Young Adult... Ces titres sont pour la plupart des services presse, mais il y a également des lectures plus personnelles et bien connues du grand public. Allez, je vous laisse découvrir tout ça !

 

partir-c-est-mourir-un-peu

Partir, c'est mourir un peu

Roman autoédité écrit par Alexandre Page

Sorti le 9 juillet 2019

Résumé : 1910. Igor Kleinenberg, jeune professeur d’allemand d’origine estonienne, devient précepteur à la Cour impériale de Russie. Côtoyant au plus près le pouvoir jusqu’à sa chute, il assiste aux aléas du pays, aux manigances de l’aristocratie pétersbourgeoise, au cheminement inévitable vers la révolution nationale en pleine conflagration mondiale. Témoin des traîtrises et du mépris envers l’empereur Nicolas II et sa famille, il l’est aussi du courage et de la détermination d’hommes et de femmes qui dans les plus grandes épreuves ne les abandonneront pas.

De Saint-Pétersbourg aux poussiéreuses villes d’Extrême-Orient, du soleil de Crimée aux neiges de Sibérie, Igor Kleinenberg raconte presque une décennie de la Russie dans ce qu’elle eut de tumultueux, de tragique et d'éminemment fascinant. Dans ces mémoires fictifs foisonnants, construits à partir de témoignages du temps, s’entremêlent le portrait intime et vrai de la dernière famille régnante de Russie et l’histoire troublée d’un pays au tournant de son destin.

 

le-vieil-indien-et-le-renard

Le vieil indien et le renard

Roman autoédité écrit par Christophe D'andréam

Sorti le 18 juillet 2019

Résumé : 2003, Sud de la France. Un homme peut-il changer le cours de son passé ? Est-il possible de modifier son destin par des décisions et des choix ?

Charles, soixante ans, bûcheron natif des Alpes, n’y croyait plus. Luc, seize ans, lycéen de la région toulonnaise, n’y croyait pas. Pourtant…

La vie est faite d’imprévus et rien ne laissait entrevoir à l’un ou à l’autre que leurs routes allaient se croiser. Une rencontre improbable de laquelle vont naître le respect, l’amitié et le courage. Deux êtres au cœur lourd qui vont prendre ensemble le chemin initiatique de la rédemption et de la sagesse...

 

personne-n-est-parfait

Personne n'est parfait

Roman autoédité écrit par Isabelle M. Day

Sorti le 8 novembre 2019

Résumé : 2016. Le sentant distant depuis plusieurs mois, Elizabeth décide de partager l’un de ses secrets les plus intimes à Arnaud, ce qui est loin d’avoir l’effet escompté. Le couple se brise.

Après de longues années passées ensemble, c’est un nouveau départ pour les deux trentenaires. Chacun se noie dans le boulot mais une rencontre va changer la donne pour Elizabeth. Seulement, le passé n’a de cesse de venir hanter les anciens amants. De Paris à Madrid, les pistes se brouillent.

Et alors que les mensonges et les non-dits s’accumulent, la clé pour accéder à la sérénité ne serait-elle pas tout simplement … la vérité ?

  

harry-potter-2

Harry Potter - Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des Secrets

Roman écrit par J. K. Rowling

Publié en 2001 aux éditions Folio Junior

Résumé : Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matchs de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

 

rebecca-kean-1

Rebecca Kean - Tome 1 : Traquée

Roman écrit par Cassandra O'Donnell

Publié en 2011 aux éditions J'ai Lu

Résumé : Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçu que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

 

cujo

Cujo

Roman écrit par Stephen King

Publié en 2006 aux éditions Le Livre de Poche

Résumé : A la suite d'une panne et de coïncidences exceptionnelles, Donna Trenton et son fils Tad se retrouve enfermée dans leur voiture à cause de la présence d'un chien enragé (Cujo) qui les empêche de sortir de l'automobile afin d'appeler de l'aide. En effet, son mari - Vic Trenton - est en voyage d'affaires et ne peut par conséquent pas savoir la situation de son épouse. Quant à la famille propriétaire du chien, la mère et son enfant (Charity et Brett Camber) sont en vacances chez sa soeur alors que le père (Joe Camber) n'a pu échapper à la violence aveugle que son chien entraîne derrière lui.

 

twilight-2

Twilight - Tome 2 : Tentation

Roman écrit par Stephenie Meyer

Publié en 2006 aux éditions Hachette

Collection : Black Moon

Résumé : "Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, je ne m'en mêlerai plus. Ce sera comme si je n'avais jamais existé."

Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Pourtant il faut vivre. Mais Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger : alors elle entend la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence. Comme s'il ne l'avait pas abandonnée, comme s'il tenait encore à elle. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? À quel prix ?

 

les-yeux-du-dragon

Les yeux du dragon

Roman écrit par Stephen King

Publié en 2017 aux éditions J'ai Lu

Collection : S-F/Fantasy

Résumé : L'ombre de Flagg plane depuis quatre siècles sur le royaume de Delain... Le jour où la silhouette du sinistre magicien se glisse derrière le trône du roi Roland, c'est en vue d'accomplir son noir dessein : assurer le triomphe du mal. La machination se met en marche, vénéneuse comme le poison. Mais c'est compter sans une antique maison de poupée, quelques milliers de serviettes de table, les yeux d'un vieux dragon empaillé et, bien sûr, le courage de ceux qui refusent la tyrannie. On sait que les contes de fées sont les premiers récits de terreur. En écrire un à l'intention de sa fille Naomi était donc pour Stephen King une sorte de retour aux sources.

 

le-feu-de-la-sorciere

Les bannis et les proscrits - Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière

Roman écrit par James Clemens

Publié en 2006 aux éditions France Loisirs

Résumé : Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d'Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l'espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d'un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu'elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu'elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres, Elena est précipitée vers une issue terrible... et vers la compagnie d'alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux...

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

giphy

Posté par Sue-Ricette à 14:26 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 11 septembre 2019

Tout me ramène à toi

tout-me-ramène-à-toi- Et si le premier amour était aussi le dernier ?

Lorsque sa collègue lui propose un week-end détente entre filles, Elsa est loin de se douter qu’elle va s’épancher auprès de sa nouvelle amie et lui faire des confidences poignantes concernant son passé douloureux. Au même moment, à l’autre bout de la France, Lucas, qui prévoit un week-end tranquille entre amis, n’imagine pas un seul instant qu’il va se livrer sur les raisons qui l’empêchent de construire une relation stable.

Entre révélations inattendues, conseils avisés, évocation du passé et nostalgie, ce week-end particulier pourra-t-il débloquer la situation complexe dans laquelle ces deux-là se trouvent ? Et si, après des années de séparation et plusieurs retrouvailles tumultueuses, Elsa et Lucas se croisaient une dernière fois ? Saisiraient-ils l’ultime chance que leur offre la vie de tirer un trait définitif sur le passé ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Si vous suivez mes tribulations livresques depuis le début de cette belle aventure, vous vous souvenez sans doute de ma chronique coup de ♥ sur L'empreinte du passé (chronique ICI), le premier roman de Ninon Amey, que j'avais publiée en janvier de cette année. Avec ce livre, je découvrais une jeune auteure talentueuse que j'ai appris petit à petit à mieux connaître et dont j'ai littéralement dévoré la bibliographie ! Les articles se sont succédés à mesure que je lisais ses ouvrages, enchaînant coup de coeur sur coup de coeur...

Impossible de réfréner ma boulimie livresque pour cette romancière autoéditée, que j'ai eu plaisir à mettre en lumière à plusieurs reprises sur ces pages ! Aujourd'hui, je viens vous parler de son dernier livre sorti le 6 juillet, une romance contemporaine bouleversante et magnifique pour laquelle j'ai eu un énorme coup de ♥.

**********

  • Le premier amour

C'est le thème principal de ce roman, qui va nous amener à suivre le quotidien d'Elsa et Lucas, deux amis d'enfance qui, une fois adolescents, filent le parfait amour jusqu'à la tragédie... Un terrible accident, un injuste coup du sort va les séparer et mettre un terme à leur relation, tandis que le temps passe et que tous deux vont peu à peu tenter de se reconstruire après ce drame. Leurs routes prennent ensuite des chemins différents, où chacun mène sa barque du mieux qu'il peut. Elsa et Lucas sont marqués par cette empreinte du passé indélébile qui semble les empêcher de pouvoir tout recommencer à zéro, mais le lien qui les unit pourrait, qui sait, être plus fort que les souvenirs douloureux de leur jeunesse et ainsi leur donner la liberté de s'aimer...

C'est avec cette phrase un peu "fourre-tout", qui regroupe quelques-uns des titres des précédents romans de Ninon Amey, que j'introduis mon propos : le premier amour est-il forcément le dernier ? Il n'est pas facile de répondre à cette question, car chacun de nous est unique et réagit à sa manière lorsqu'il ou elle se trouve confronté(e) à une situation qui impose parfois de faire des choix difficiles. Elsa et Lucas, les héros de cette histoire, ont pris dans leur vie des décisions qui leur semblaient justes et nécessaires, mais qui, finalement, ne correspondaient pas aux personnes qu'ils étaient. Les choix que nous sommes amené(e)s à faire au cours de notre existence impliquent inévitablement des conséquences, bonnes ou mauvaises, qui influent sur notre parcours.

L'on dit souvent que si nous avions connaissance du futur, nous serions plus heureux, car nous pourrions anticiper chaque situation et parer à la difficulté de chacune. Nous saurions quoi dire, quoi faire... Sachant de quoi demain serait fait en fonction de nos décisions, cela nous rendrait-il plus heureux de connaître notre avenir ? Pas nécessairement, car certaines personnes, au lieu de vivre dans le moment présent, se projetteraient dans cinq jours, dix mois ou vingt ans et se contenteraient d'esquiver la difficulté. Faire les bons choix n'est jamais simple et, des années plus tard, l'on regrette souvent les décisions que nous avons pu prendre dans notre jeunesse... Mais finalement, c'est cette méconnaissance de l'avenir qui nous rend plus heureux, car se frotter à l'inconnu, c'est ce qui fait tout le piquant de la vie !

Pour en revenir à Elsa et Lucas, je dirais donc qu'ils n'ont pas à regretter les choix qu'ils ont faits étant adolescents. Le passé est derrière eux, il n'est plus temps d'éprouver le moindre remords sur ce qui fut, car pleurer sur des souvenirs ne changera rien à la personne qu'ils étaient autrefois. Hier s'est envolé, tandis que demain est à inventer, alors vivons ici et maintenant, dans ce temps qui n'appartient qu'à nous, et écrivons notre histoire.

**********

  • Un roman et son message

Un livre, c'est une tranche de vie. Peu importe la thématique, l'intrigue, le contexte spatio-temporel de l'histoire, le public visé... Un livre a toujours un message à délivrer. Qu'il soit bande dessinée, roman, essai ou autre, c'est un témoin de notre époque, un voyageur du temps qui traverse les siècles et véhicule de manière implicite, ou plus directe, des valeurs qui nous ressemblent et qui touchent chacun de nous. Nous sommes tous sensibles à quelque chose et les livres parviennent à nous émouvoir, à toucher l'être humain qui sommeille en nous. Une romance, une histoire jeunesse, un comic... Au final, cela n'a pas d'importance, car c'est la portée d'un ouvrage, la dimension qu'il revêt qui en fait toute la beauté.

Ninon Amey manie avec beaucoup d'aisance les codes de la romance contemporaine et saura toujours donner ce "supplément d'âme" à ses histoires. Elle sait les rendre vivantes et authentiques, tout à la fois réalistes et rêveuses, drôles et tristes... Tout me ramène à toi s'inscrit dans la continuité de ses précédents romans, le destin d'Elsa et Lucas nous attendrit, nous bouleverse et nous remue intérieurement. L'auteure arrive chaque fois à entraîner le lecteur aux côtés de ses personnages attachants et hauts en couleur, et c'est un pur plaisir !

**********

En résumé, Tout me ramène à toi est une lecture coup de ♥ pour moi ! Encore une fois, je ne peux que vous conseiller de découvrir les romans de Ninon Amey, tous plus merveilleux les uns que les autres. Un excellent moment de lecture et vous ne serez jamais déçu(e)s !

**********

Détails sur ce livre :

Tout me ramène à toi, autoédité en ebook (existe aussi au format papier)

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 266 pages (au format numérique)

Site internet de l'auteur : www.ninonamey.com

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 13:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 septembre 2019

La Conquête de Plassans

la-conquete-de-plassans- "Dormez sur vos deux oreilles, disait Flaubert à Zola inquiet, c'est une oeuvre, votre bouquin, fort, très fort, râblé, bien portant." Il s'agissait de ce quatrième volet des Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire. C'est la conquête d'une ville légitimiste, en réalité Aix, la ville natale de Zola, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé. Au milieu des intrigues mesquines ou cocasses des honnêtes gens ", ce prêtre ambitieux et sans scrupule, véritable Satan, va conduire les héros, dans un déchaînement de violence, à la folie et à la mort. -

**********

Mon avis :

Avec la rentrée des classes qui a eu lieu hier, j'ai envie de vous parler aujourd'hui d'un classique que j'ai lu il y a peu. La Conquête de Plassans est le quatrième tome de la saga des Rougon-Macquart, écrite par Émile Zola, et vous n'êtes pas sans savoir combien j'apprécie cet auteur et son oeuvre !

Ce nouvel opus n'échappe pas à la règle, c'est encore une fois un coup de coeur ! Mon ressenti vis-à-vis de cette histoire n'est pas tout à fait le même que pour les trois premiers volumes, mais ce roman reste pour moi une excellente lecture.

**********

  • Zola, ce grand romancier...

Au cours des siècles passés, de nombreuses personnes ont marqué leur époque, que ce soit grâce aux exploits accomplis durant leur vie, leur règne couronné de succès ou au contraire entaché par des scandales, ou bien encore les valeurs, les idéaux qu'ils défendaient... Aux côtés de Voltaire, Émile Zola fait partie de ces personnalités littéraires desquelles je me sens proche. Les combats qu'ils ont menés tout au long de leur existence me bouleversent, mais me font également prendre conscience des nombreux enjeux auxquels le monde dans lequel nous vivons se voit confronté. Qu'elles soient sociales, sociétales, environnementales, économiques, humanitaires ou autres, les causes à soutenir ont toujours existé. Avec le temps, ces idées qui nous émeuvent et nous tiennent à coeur ont évolué, elles se sont adaptées au monde moderne. Mais finalement, ces courants de pensée qui ont traversé les siècles, qui ont façonné l'histoire de l'humanité, ces valeurs pour lesquelles des personnes à l'influence notoire se sont engagées ne sont-elles pas présentes dans nos vies depuis toujours ?

Avec les Rougon-Macquart, Émile Zola signe un plaidoyer pour et par les hommes en vingt tomes. Même si je n'ai lu que les quatre premiers volumes pour le moment, je commence à entrevoir la dimension humaniste de son oeuvre, la portée de ses écrits, les messages qu'il a voulus transmettre... Peu importe la cause que vous défendez, la manière dont vous vous y prenez pour le faire, vous rencontrerez forcément des détracteurs sur votre chemin pour détruire ce que vous avez construit, mais il y aura également des personnes qui vous comprennent et qui partagent les mêmes idées que vous. Certains se sentiront davantage touchés par la pauvreté dans le monde, tandis que d'autres s'attacheront à aider les animaux... Au final, ce n'est pas tant le combat que nous menons qui compte, mais plutôt la façon dont chacun(e) de nous l'appréhende et comment nous pouvons conjuguer nos efforts pour rendre le monde un peu meilleur. Émile Zola l'a bien compris et a fait de cette fresque familiale bien plus qu'une série de romans !

Nous sommes toutes et tous uniques, et nos différences devraient nous rapprocher au lieu de nous éloigner les uns des autres. Cette idéal n'est pas forcément incompatible avec celui-ci, alors pourquoi dissocier et cataloguer les personnes qui défendent telle cause et pas telle autre ? La solidarité, la bienveillance, la tolérance et l'entraide ne devraient rencontrer aucune frontière. Lorsque l'on prend le temps d'y réfléchir, on se rend compte que les hommes ont encore beaucoup à apprendre d'eux-mêmes et, surtout, de la nature. Les électrons présents dans les atomes, le sens du courant électrique... Le plus et le moins sont intimement liés, et deux valeurs que rien ne prédestinait à fusionner peuvent ainsi contribuer à rendre ce monde meilleur.

**********

  • Entre ombre et lumière

Dans ce roman, Émile Zola va véritablement jouer avec nos émotions et notre esprit. Il va solliciter toute notre humanité pour observer, comprendre et analyser les enjeux présents dans cette nouvelle histoire. Religion et politique sont ici les thèmes centraux, par le biais desquels l'auteur va instaurer un climat de tensions et de mésentente. Plassans, qui n'a retrouvé qu'une relative tranquillité à la suite des précédents épisodes, voit arriver dans ses rues l'abbé Faujas. Avec sa mine austère, sa soutane abîmée et son apparente bienveillance, ce personnage devient peu à peu l'antagoniste principal de l'histoire. S'il se veut guide des âmes égarées et représentant de la foi, il n'est en rien l'homme bon et désintéressé qu'il prétend être. Émile Zola le fait évoluer de manière très subtile, ne laissant presque rien paraître du double-jeu machiavélique qu'est le sien...

Éloquent et persuasif, Faujas se révèle être un fin calculateur que l'auteur dépeint avec un certain cynisme, voire même du mépris. Il sait se montrer convaincant et exprimer à la fois douceur et autorité, assujettissant ainsi progressivement les habitants de Plassans. La lucidité de certains d'entre eux, comme Mouret, se voit ainsi blâmée par la crédulité des autres. Ovide Faujas incarne en quelque sorte ce mal sournois et perfide qu'il est censé combattre grâce à la parole divine. Peu bavard, discret, mais aussi cruel, il n'hésite pas à profiter de la naïveté des personnes qui l'entourent pour mieux se jouer d'elles par la suite !

Grâce à sa plume franche, Émile Zola réussit à créer une formidable opposition entre ombre et lumière, entre le Bien et le Mal, l'honnêteté et le mensonge... L'hypocrisie, la dissimulation et les complots de toutes sortes sont monnaie courante dans cette histoire où tout n'est finalement qu'une question de pouvoir : qui sera le maître de Plassans ? Félicité Rougon continue encore et toujours de manigancer dans le dos des autres, qualifiant ainsi son salon de "terrain neutre" aux idées politiques de chacun, les Trouche eux-mêmes, malgré leur simplicité d'esprit, se révèlent particulièrement fourbes vis-à-vis de la famille Mouret. Mais tout cet acharnement à vouloir conquérir une ville insoumise à l'autorité de l'Empire, cette lutte sans fin ne risque-t-elle pas au contraire de causer la perte de Plassans ? De la conduire droit à la catastrophe ? L'auteur nous livre donc une fin incroyable, digne d'un roman aussi sombre et torturé que ses personnages.

D'autres sujets tout aussi tragiques et durs sont abordés dans ce quatrième tome. Le lecteur plonge ainsi les yeux fermés dans les esprits tourmentés de Marthe et François Mouret, où cohabitent une folie malsaine, dérangeante, mais aussi un engourdissement de la pensée, des capacités de raisonnement et de discernement... Pourtant, malgré cette ambiance pesante et inquiétante, il subsiste une infime lueur d'espoir et de clairvoyance. Émile Zola entraîne son lectorat avec lui dans la chute lente et douloureuse de ses héros, faisant d'un homme de Dieu le diable en personne.

**********

  • Un roman grandiose

La Conquête de Plassans est un livre pour le moins immersif et prenant ! Les descriptions, bien que longues, sont très réalistes et minutieuses. Le jeu contradictoire des personnages est un véritable tour de force psychologique et le rendu est tout simplement impressionnant. Le roman se ponctue de métaphores, d'allusions discrètes, presque invisibles, créant ainsi une dimension mystique. Le style d'écriture de l'auteur est toujours aussi envoûtant. Tout au long du roman, les personnages sont présentés de telle sorte, qu'ils nous apparaissent tantôt assez attachants, tantôt détestables à souhait...

**********

En résumé, La Conquête de Plassans est un coup de ♥ pour moi ! À la lecture de ce quatrième tome, on ressent toute la dureté du monde qui nous entoure, on découvre toute la noirceur qui peut se cacher dans le coeur des hommes et, surtout, on observe, totalement impuissant(e)s, l'insouciance de l'enfance s'envoler avec la jeune Désirée Mouret... Un grand livre, qui mérite d'être lu !

**********

Détails sur ce livre :

La Conquête de Plassans, publié aux éditions Le Livre de Poche

Collection : Les Classiques de Poche

Auteur : Émile Zola

Nombre de pages : 443 pages

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 15:50 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 1 septembre 2019

Je suis de retour !

Bonjour à toutes et à tous,

Après deux mois d'absence, me voici enfin de retour dans mon petit univers ! J'espère que vous avez toutes et tous passé un bel été et, surtout, que vous avez bien profité de vos vacances. Pour ma part, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Notre déménagement est terminé, nous sommes enfin installés dans notre nouvelle maison et cela fait du bien de pouvoir se poser après tout ce remue-ménage...

Avec tout cela, j'ai eu peu de temps pour lire. Mon rythme de lecture a bien diminué, mais ce n'est pas grave. J'avais commencé à lire Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, de Harper Lee, mais je l'ai finalement abandonné car je trouvais l'intrigue trop longue à se mettre en place et le style narratif assez lourd. Du coup, j'ai choisi de lire une valeur sûre : La Conquête de Plassans, d'Émile Zola. J'arrive à la fin de ce quatrième tome et, comme pour les trois premiers volumes, c'est un coup de coeur ! Peut-être pas le même ressenti que pour les autres, mais une excellente lecture malgré tout dont je vous parlerai très bientôt.

J'ai également commencé à revenir sur Instagram et Facebook. Après réflexion, j'ai décidé de ne garder que ces deux réseaux sociaux pour échanger en dehors du blog. J'ai donc fait un peu de tri de ce côté-là et me suis désinscrite de Twitter, Livraddict, Goodreads, Babelio et NetGalley. Je conserve Simplement Pro, car c'est une plateforme que j'apprécie beaucoup et qui me permet chaque jour de faire de chouettes découvertes livresques.

Durant ces deux derniers mois, j'ai songé à plusieurs reprises à fermer le blog. Je voulais tout arrêter, car c'est une activité très chronophage, entre les photos, la rédaction des articles, le partage des posts... Pourtant, je suis toujours là, fidèle au poste. La passion du blogging a été plus forte que tout et j'ai finalement décidé de rester. Je ne pouvais pas me résoudre à tout abandonner, à laisser derrière moi tout ce que j'avais mis tant de temps à construire. Du coup, j'ai fait quelques modifications, tant sur le plan esthétique que rédactionnel.

Graines de Souris était jusqu'à maintenant un blog polyvalent, un peu touche-à-tout, mais il devenait difficile pour moi de plancher sur toutes ces rubriques et l'envie d'aborder différents sujets n'était plus tellement là. J'ai donc choisi d'en faire un blog à dominante littéraire, sur lequel je continuerai de chroniquer mes lectures, en glissant peut-être de temps à autre un Update Movie. Mais je ne suis encore sûre de rien concernant ce type de billets... Enfin, il y aura toujours les bilans à chaque fin de mois.

Pour ce qui est du visuel, je voulais quelque chose de plus simple, avec un agencement qui fasse un peu moins "brouillon". La nouvelle esthétique est donc plus épurée, moins chargée en couleurs et en texte. Je ne pense pas changer cette décoration tous les trimestres, comme je le faisais jusqu'à présent, mais j'y réfléchirai le moment venu. J'espère en tout cas que cela vous plaît, n'hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en pensez !

Pour terminer, je ne vous apprends rien en disant que la rentrée a lieu demain. Que vous repreniez le chemin du travail ou de l'école, je vous souhaite à toutes et à tous bonne chance pour cette nouvelle année qui commence ! De mon côté, j'ai décidé d'arrêter mes études. J'étais en 1re L mais, mis à part les cours de français, le programme ne me plaisait pas. Durant le mois d'août, je me suis donc mise à la recherche d'un travail et mes efforts ont fini par payer ^_^ Je suis super contente ! Même si je ne ferme pas la porte aux études, je préfère m'en éloigner pendant un temps. Il n'est jamais trop tard pour apprendre, alors qui sait, un jour peut-être...

Quoi qu'il en soit, cela me fait vraiment très plaisir de revenir par ici, de recommencer à partager, papoter et échanger avec vous :) Je vous embrasse toutes et tous bien fort, et vous dis à bientôt pour un prochain article ♥

Sue-Ricette

giphy

Posté par Sue-Ricette à 10:57 - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags :

lundi 3 juin 2019

Les Sœurs Carmines - Tome 1

couv20513386- Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues… -

**********

Mon avis :

Premier livre lu pour le Spring Flower Challenge, le premier tome de la saga Les Soeurs Carmines m'a beaucoup plu ! Action, intrigues de cour, complots en tout genre, courses-poursuites haletantes, univers riche et original, humour caustique... bref, tout était réuni pour me faire apprécier ce roman, pas assez cependant pour qu'il soit un coup de coeur.

Voici donc mon avis sur le tome 1 des Soeurs Carmines, de Ariel Holzl :)

**********

  • Une histoire déjantée

Tristabelle, Merryvère et Dolorine forment la fratrie Carmine, une famille de roturières endettée jusqu'au cou ! Pour s'en sortir, Merry, jeune fille bien éduquée le jour, devient une monte-en-l'air redoutable et une voleuse hors pair la nuit venue. À Grisaille, crimes, vols et autres vices de toutes sortes pullulent... Une éternelle brume s'abat sur la ville, des nuées de corbeaux guettent avidement les cadavres à picorer, des bandits de grand chemin et des mendiants guettent au coin des rues des passants à détrousser, tandis que les huit familles les plus éminentes de Grisaille se disputent le trône. Un vrai sac de noeuds, si vous voulez m'en croire, car Ariel Holzl dépeint une société par trop corrompue, où les pires abominations sévissent et sont monnaie courante ! C'est dans cet univers original, mêlant habilement Fantasy et steampunk, que vivent les soeurs Carmines, dans cette ambiance glauque à souhait, cette ville aux allures gothiques, avec ses cathédrales aussi hautes que le ciel, ses immeubles de style baroque, ses professions d'un autre temps...

L'auteur a imaginé une histoire complètement déjantée, loufoque, à la Tim Burton dirais-je, sans pour autant laisser de côté des éléments réels, qui apportent ce petit côté vintage et décalé au roman. Un récit où cohabitent les créatures les plus improbables, des simples mortels aux sorcières, en passant par les vampires, fantômes, gorgones, goules et autres joyeusetés ! Ariel Holzl mise sur une panoplie d'êtres étranges et assez imprévisibles, ce qui donne parfois lieu à d'incroyables rencontres entre les trois soeurs et ces bizarreries venues d'ailleurs.

Outre le panel étoffé de personnages présents dans ce premier tome, l'auteur confronte le lecteur à un humour des plus caustiques ! Ironie, sarcasme, dérision... Malgré le climat pour le moins déprimant de Grisaille, les aventures de Merryvère et de ses soeurs prêtent par moments à rire, tant la répartie et les répliques des personnages sont crues, franches et bien trouvées ! La narration n'est pas en reste non plus, puisque piquante, acerbe et véritablement addictive.

Une histoire qui fait également la part belle à l'action et aux rebondissements inattendus, entraînant de folles courses-poursuites sur les toits des maisons, des combats où chacun des duellistes rend coup pour coup à son adversaire... Ce premier tome, de par l'ambiance qui règne à Grisaille, laisse aussi planer le doute et le mystère, ne rendant que plus brumeuse encore la nappe de brouillard qui s'étend sur la ville !

**********

  • Les personnages

Les soeurs Carmines sont des personnages que j'ai beaucoup aimé suivre. Elles sont aux antipodes de certaines héroïnes présentes dans la littérature, faisant preuve d'un courage, d'une ténacité, d'une perspicacité et d'une ingéniosité hors norme ! Dolorine, sous ses airs de petite fille adorable, est en réalité une nécromancienne particulièrement douée et assez mûre pour son jeune âge ; Tristabelle, l'aînée, s'est peut-être forgé une carapace d'insensibilité, mais n'en reste pas moins humaine ; et, enfin, Merryvère est farouche, gentille, intelligente, débrouillarde... bref, c'est un trio très complémentaire !

Les autres protagonistes imaginés par Ariel Holzl sont tout aussi charismatiques. Merry trouve en Blaise son homologue masculin, les membres de la famille Vermeil sont des vampires assoiffés de sang et prêts à toutes les bassesses pour accéder au trône, la reine Aubépine est une personne assez complexe, assez difficile à cerner, ce qui la rend d'autant plus intéressante... Vous l'aurez compris, chacun de ces personnages contribue à rendre le récit captivant et explosif !

**********

En résumé, le premier tome des Soeurs Carmines est une très bonne lecture pour moi ! Cela aurait pu être un coup de ♥, mais il m'a manqué un petit je-ne-sais-quoi qui m'aurait permis d'apprécier pleinement ce roman. Néanmoins, ce tome 1 m'a donné envie de lire la suite et j'espère prendre autant de plaisir à découvrir les deux autres volumes que j'en ai eu à me plonger dans ce premier volet :)

**********

Détails sur ce livre :

Les Soeurs Carmines - Tome 1, publié aux éditions Mnémos

Collection : Naos

Auteur : Ariel Holzl

Nombre de pages : 263 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Spring Flower Challenge

Lu pour le Spring Flower Challenge, dans la catégorie Goodbye Winter, Hello Spring !

Posté par Sue-Ricette à 08:59 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,