mercredi 7 novembre 2018

La Curée

la-curée- La France de Napoléon III vue par Zola : "À cette heure, Paris offrait, pour un homme comme Aristide Saccard, le plus intéressant des spectacles. L'Empire venait d'être proclamé... Le silence s'était fait à la tribune et dans les journaux. La société, sauvée encore une fois, se félicitait, se reposait, faisait la grasse matinée, maintenant qu'un gouvernement fort la protégeait et lui ôtait jusqu'au souci de penser et de régler ses affaires. La grande préoccupation de la société était de savoir à quels amusements elle allait tuer le temps. Selon l'heureuse expression d'Eugène Rougon, Paris se mettait à table et rêvait gaudriole au dessert... L'Empire allait faire de Paris le mauvais lieu de l'Europe." -

**********

Mon avis :

Comme vous le savez, je participe au Challenge Rougon-Macquart sur Livraddict, et j'ai décidé de lire un tome par mois de ce grand classique de la littérature française ! Si vous n'avez pas encore lu ma chronique sur le tome 1, La Fortune des Rougon, je vous invite à cliquer ICI, et vous propose sans plus tarder de pénétrer dans l'univers sombre et perfide de La Curée, d'Émile Zola :)

**********

  • La démesure à outrance

Dans ce tome 2, nous suivons Aristide, un des personnages de la série déjà présent dans La Fortune des Rougon, dans la nouvelle vie qu'il tente de se construire après les mésaventures survenues précédemment. Une vie qu'il ne pourra s'offrir qu'à l'aide de son penchant pour le mensonge, la fourberie et la tromperie ! Sans oublier l'aide de son frère Eugène, sans qui cet homme pétri de haine et de ressentiment à l'encontre de cette famille, qu'il a laissée derrière lui sans aucun regrets, ne serait pas parvenu à s'élever comme il l'a fait.

Une fois son confort financier et matériel assuré, Aristide fait dans la démesure, l'excès ! Rien n'est trop cher pour qu'il ne puisse se le payer, aucune des fêtes qu'il organise ne se ressemble et chacune d'elles est encore plus fastueuse que la précédente, aucune résidence n'est trop belle pour qu'il ne puisse spéculer dessus... Pour autant, sa sournoiserie grandit un peu plus chaque jour et l'empoisonne inexorablement.

Zola nous dépeint ici l'outrageuse tendance de l'aristocratie du Second Empire à étaler ses richesses, à asseoir sa supériorité financière entre ducs, marquis, ministres, sénateurs et autres personnes influentes de la haute société. Un roman dans lequel la fatuité, l'opulence, le luxe et les démonstrations toutes plus grandioses et ridicules les unes que les autres pour prouver que chacun a sa place au sein de cette élite, sont retranscrits avec autant de méticulosité que dans le tome 1 !

À travers cette histoire, Zola ne se fait pas l'avocat du diable, bien au contraire ! Il joue la carte de mettre en scène les parvenus égoïstes et tributaires de l'argent, pour mieux valoriser la misère des faubourgs parisiens et de la province. Avec le personnage d'Aristide, qui a la chance de réussir sa vie, il met en opposition le quotidien austère du peuple français et les folles journées de la haute bourgeoisie, où les dépenses inconsidérées sont le lot des femmes, comme des hommes.

**********

  • Les sujets tabous

Si La Curée aborde avec ferveur le sujet de l'argent, il met également en lumière des thèmes dont il est toujours difficile de parler : l'inceste, la prostitution, l'homosexualité... Ce sont autant de thématiques sur lesquelles Zola s'est exprimé ouvertement, imaginant la relation incestueuse entre une belle-mère et son fils adoptif, les lieux dédiés aux infidélités des hommes, les jardins luxuriants, propices à la volupté et au désir... 

Le lecteur se retrouve donc confronté à tout un flot de sujets tabous, décrits avec talent et passion par l'auteur ! Des sujets dans lesquels il a su mettre toutes sortes d'émotions : doute, extase, amour, détresse, chagrin... Si Zola a choisi de mettre en lumière ces thèmes fort peu courants dans les conversations d'hier et d'aujourd'hui, c'est pour nous montrer combien l'argent ne peut combler le coeur des hommes.

Ces derniers ne sont jamais satisfaits de ce qu'ils possèdent, ils ne voient pas le bonheur qu'ils ont devant eux, mais sont, tels des chiens affamés se disputant les entrailles de la bête, assoiffés de pouvoir, d'argent et d'un plaisir charnel insatiable ! 

**********

  • La Curée ou comment un roman peut transporter son lecteur

Si j'ai adoré La Fortune des Rougon, j'ai encore plus apprécié La Curée ! J'ai adoré l'ambiance sombre et la négativité qui s'en dégagent, ainsi que le mépris de l'auteur pour tout ce faste exhibé par la haute société sous le Second Empire. L'écriture de Zola est toujours aussi merveilleuse, elle m'a encore une fois transportée, ce coup-ci en plein coeur d'un Paris chamboulé par les travaux d'agrandissement, de démolition, de reconstruction...

Un roman audacieux, authentique et unique, qui nous permet de comprendre à quel point nos possessions matérielles peuvent ne pas forcément nous rendre heureux au quotidien, mais au contraire nous pousser à vouloir toujours plus, à nous rendre cupides, à faire dans la démesure et à nous conduire peu à peu vers la déchéance.

**********

En résumé, La Curée est un énorme coup de ♥ pour moi ! Je ne peux que vous recommander de le lire sans tarder, de vous plonger dedans les yeux fermés. Je conçois que les longues descriptions d'Émile Zola peuvent ne pas plaire à tout le monde, mais laissez-vous porter par la puissance et la beauté des mots soigneusement choisis pour nous immerger dans cette histoire forte et pleine de sens :)

**********

Détails sur ce livre :

La Curée, publié aux éditions Le Livre de Poche

Collection : Les Classiques de Poche

Auteur : Émile Zola

Nombre de pages : 416 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge-rougon-macquart

Challenge Rougon-Macquart - 2/20 livres lus

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 35/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 17 octobre 2018

La Fortune des Rougon

la-fortune-des-rougon- Issus de la paysannerie enrichie, les Rougon portent en eux l'avidité du pouvoir et de l'argent. Une des branches de la famille, les Macquart, sera marquée par l'hérédité de l'alcoolisme, du vice et de la folie. Le coup d'État du 2 décembre 1851 entraîne les Rougon dans la conquête de Plassans, la capitale provençale du roman. La haine de l'empereur pousse Silvère, petit-fils de la matriarche, et Miette, sa femme, dans l'insurrection républicaine. De ces passions et de ces fureurs naîtront cent personnages, et celui, aux mille visages anonymes, de la foule et de la collectivité qui préfigure le XXe siècle. -

**********

Mon avis :

Les Rougon-Macquart est une saga qui m'intriguait depuis un moment, non seulement pour l'immense succès suscité par des romans tels que Nana, Au Bonheur des Dames, L'Assommoir, Germinal et bien d'autres, mais aussi pour la figure historique d'Émile Zola, un auteur que j'admire beaucoup pour son oeuvre et les nombreuses causes qu'il a défendues tout au long de sa vie.

Avec le Challenge Rougon-Macquart auquel je me suis inscrite sur Livraddict, j'ai décidé de lire cette fresque s'étalant sur 20 tomes dans son intégralité ! J'ai donc commencé par lire La Fortune des Rougon, qui pose les bases de l'histoire et nous entraîne au coeur de la Provence insurgée, à la suite du coup d'État en décembre 1851, où nous découvrons les origines mêmes des deux branches de la célèbre famille créée par Zola.

Voici donc mon avis sur La Fortune des Rougon, d'Émile Zola :)

**********

  • Un roman puissant et réaliste

J'ai adoré me plonger dans ce premier tome, qui m'a beaucoup émue et m'a montré les côtés les plus sombres de la personnalité humaine ! Entre désespoir, haine, amour impossible, fainéantise, fourberie, mesquinerie et hypocrisie, c'est une recherche complexe que Zola nous invite à mener avec lui, pour tenter de comprendre les liens qui unissent le vice et l'hérédité.

Il nous entraîne avec lui dans cette enquête minutieuse et approfondie du caractère des hommes, où chaque détail compte. En cela, le naturalisme est sans aucun doute un des courants littéraires qui me plaît le plus avec le réalisme, et ce pour la richesse et la précision qui sont données aux éléments les plus insignifiants, qui prennent, sous la plume observatrice de Zola, une dimension toute autre !

Un roman qui a su susciter en moi quantité d'émotions : le sentiment d'injustice, la colère, la tristesse, la peur... Le destin s'acharne sur tous les protagonistes, les situations bonnes comme mauvaises se succèdent et conduisent parfois à l'inéluctable, elles amènent le lecteur à partager toute la rage, puis la détresse immense, qui animent le jeune Silvère, le courage et la détermination sans bornes de Miette, l'hypocrisie malsaine régnant entre Pierre Rougon et Antoine Macquart, les deux demi-frères ennemis !

Un roman puissant et dans lequel Zola laisse entr'apercevoir un mince espoir que tout pourrait peut-être s'arranger pour tout le monde... Une espérance qui se transforme malheureusement en déchéance, et qui annonce une suite sans pitié ni concession aucune, une chasse à la gloire, à l'argent et aux plaisirs les plus pervers !

**********

  • Émile Zola : un maître de la description, un génie de la narration

Comment parler d'un roman de Zola sans évoquer les sublimes et interminables descriptions qui sont les siennes ?! J'ai adoré l'opposition perpétuelle entre le clair et l'obscur, le jour et la nuit, l'amour et la haine, l'orgueil et la modestie... Zola nous brosse des portraits tous plus réalistes les uns que les autres, précis et retranscrits dans leurs moindres détails, de l'apparence physique à l'état psychologique de chacun, en passant par des paysages naturels somptueusement décrits !

Ce style d'écriture pointilleux et limpide m'a énormément plu, le rythme est fluide et chantant, la narration se fait certes longue, mais cela ne m'a pas dérangée, au contraire ! Je me suis plongée avec délice dans la découverte des origines de la famille Rougon-Macquart, ce fut un réel plaisir pour moi d'apprendre à mieux connaître chacun d'eux, à les comprendre...

**********

En résumé, La Fortune des Rougon est mon gros coup de ♥ de cette année 2018 ! Je pourrais encore vous en parler pendant des heures et vous dire à quel point ce premier tome, tout comme le tome 2 et le tome 3, est grandiose et magistral ! Émile Zola est un romancier au talent immense et indéniable, j'espère sincèrement avoir réussi à bien concilier mes idées et vous avoir donné envie de (re)découvrir ce livre à votre tour, pour le plaisir de renouer avec un grand classique de la littérature française, pour la plume fine, observatrice et puissante de l'auteur, et pour connaître le destin, souvent malheureux, des Rougon-Macquart :)

**********

Détails sur ce livre :

La Fortune des Rougon, publié aux éditions Le Livre de Poche

Collection : Les Classiques de Poche

Auteur : Émile Zola

Nombre de pages : 475 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge-rougon-macquart

Challenge Rougon-Macquart - 1/20 livres lus

challenge 

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 32/50 livres lus 

Posté par Sue-Ricette à 05:22 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 3 août 2018

Défi lecture - Challenge Rougon-Macquart

Source: FlickrBonjour à toutes et tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel article Challenge ! Le forum Livraddict fourmille de défis lecture en tous genres, et j'ai découvert il y a peu le Challenge Rougon-Macquart, initié par AnGee et repris par My, du blog Les Îles de My :)

**********

Ce challenge se déroule sur une période illimitée, pas de contrainte dans le temps, chacun(e) est libre de lire à son rythme ! Pour participer, il suffit d'être inscrit sur Livraddict et de choisir un des quatre paliers de lecture proposés :

  • Palier 1 : 1 à 5 livres (l'Abbé Mouret)
  • Palier 2 : 6 à 10 livres (Nana)
  • Palier 3 : 11 à 15 livres (Gervaise)
  • Palier 4 : 16 à 20 livres (le Docteur Pascal)

Vous pouvez donc lire seulement quelques romans de la saga écrite par Émile Zola, ou alors vous plonger dans chaque tome et découvrir les Rougon-Macquart dans leur intégralité ! Pour ma part, j'ai choisi de lire les 20 tomes, car j'ai véritablement envie de connaître ce grand classique dans les moindres détails. Vous pourrez donc retrouver ma progression dans ce challenge dans la colonne de droite, et si vous le souhaitez, n'hésitez pas à vous joindre à moi dans cette belle aventure littéraire :) 

J'ai déjà lu La Fortune des Rougon et vous en ai rapidement parlé dans le bilan du mois de juillet, et je me répète, c'est un roman que je suis impatiente de chroniquer !

challenge-rougon-macquart

Logo du challenge Rougon-Macquart

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:32 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :