mercredi 30 août 2017

Les Carnets de Cerise - Tome 1

Couv_171787- Cerise, une petite fille de 10 ans, aimerait devenir romancière pour raconter des tas d'histoires plus tard. Elle a de la chance, sa voisine est écrivaine, et peut donc l'aider dans les enquêtes qu'elle mène et couche sur le papier. Dans ce premier tome, Cerise et ses amies suivent un mystérieux monsieur, toujours tâché de peinture et accompagné d'un perroquet... mais que cache-t-il ? -

**********

Mon avis :

Dans ma vie de lectrice, je n'ai pas lu beaucoup de bandes dessinées... J'ai récemment découvert Les Carnets de Cerise, que j'ai dévoré en trois jours et qui s'est rapidement retrouvé dans ma liste de lectures coup de coeur. C'est vrai que j'ai encore commencé une nouvelle saga, mais cette BD est pour moi une pépite !

Dans ce premier tome, nous rencontrons Cerise, 10 ans, débordante d'énergie et curieuse de tout ce qui l'entoure. Sa passion dans la vie ? Écrire, pour plus tard devenir romancière. Avec ses deux amies, Erica et Line, elle mène des enquêtes à la manière de Sherlock Holmes et raconte ses aventures dans son journal intime afin d'exercer sa future plume d'écrivain.

Depuis quelques temps, Cerise et ses amies observent un vieil homme. Il se promène en forêt, toujours tâché de peinture et un perroquet juché sur son épaule... Ni une, ni deux, Cerise décide d'enquêter !

**********

Les Carnets de Cerise est une bande dessinée relativement courte, elle contient moins de 100 pages. Mais le temps s'arrête l'espace d'un moment, un moment que le lecteur partage avec le livre. Je ne pensais pas que cette lecture serait aussi belle, aussi prenante... Les personnages sont tous très attachants. Cerise est certainement mon préféré, car elle est intrépide et aventurière, sympathique et généreuse. Le regard qu'elle porte sur le monde qui l'entoure est celui d'un enfant, bien qu'elle soit proche de l'adolescence.

Je trouve cette idée bien travaillée et intéressante. Cerise s'attache à des choses matérielles, comme les liens qu'elle entretient avec les habitants de son village. Elle sort se balader en forêt, elle construit une cabane en bois avec ses deux meilleures amies, son imagination est sans borne... J'ai adoré son personnage du début à la fin de l'histoire !

**********

Maintenant, comment chroniquer une BD sans parler des illustrations ?! Les planches sont dessinées par Aurélie Neyret, et j'ai complètement accroché sur son coup de crayon. Il est beau et simple, mais aussi de grande qualité et recherché. N'étant pas très douée pour le dessin, j'étais émerveillée devant le savoir faire et la palette de couleurs utilisés par l'illustratrice. Par moments, les planches étaient si riches en détails et réalistes, qu'il me semblait ne plus être simple lectrice, mais bien un personnage à part entière de cette bande dessinée. J'avais l'impression de faire partie du décor, d'être totalement immergée dans l'histoire...

Pour terminer, Les Carnets de Cerise est une idée originale de Joris Chamblain. Merci à lui d'avoir créé les aventures de Cerise, d'avoir imaginé les dialogues sérieux, humoristiques et empreints d'amour inscrits dans les bulles... Ce fut un plaisir pour moi d'avoir découvert cette bande dessinée, il me tarde de retrouver tout ce petit monde dans le tome 2 ! ;)

**********

Détails sur ce livre :

Les Carnets de Cerise - Tome 1, publié aux éditions Métamorphose

Auteur : Joris Chamblain

Illustrateur : Aurélie Neyret

Nombre de pages : 76 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:30 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 21 juillet 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

004836101- Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Elle y consigne son quotidien, ses humeurs, les réflexions qui lui traversent l'esprit, ses souvenirs de jeunesse... Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, elle aime à passer le temps comme elle peut et surtout comme elle veut. C'est un des privilèges du grand âge. Du premier jour du printemps jusqu'au dernier jour de l'hiver, Jeanne profite de la vie : regarder pousser les fleurs de son jardin, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir de temps en temps ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, et déplier un transat pour contempler les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine... -

**********

Mon avis :

Ce roman est tout simplement magnifique. La vieillesse, la fin de vie et l'amour en sont les thèmes principaux. Des thèmes qui ne sont pas toujours évidents à aborder, car comment trouver les bons mots ? Ceux qui ne font pas de la peine, ceux qui ne causent pas de chagrin...

C'est pourtant ce que Véronique De Bure a fait. Ce livre m'a amenée aux côtés de Jeanne, la narratrice, âgée de quatre-vingt-dix ans. Avec elle, une année s'est écoulée : les saisons défilent, le temps passe, le paysage change et la vie suit son cours... avec ses joies, mais aussi ses tristesses.

L'histoire commence au printemps. La température s'adoucit, les fleurs recommencent à pousser, les arbres arborent à nouveau un beau feuillage vert... Accompagnée de sa bonne humeur, Jeanne prend le thé dans son jardin, terminant une grille de mots croisés. Le temps est idéal aussi pour sortir et se promener, alors quoi de mieux qu'une petite balade le long des champs ? ou de rendre visite à ses amies de longue date pour une partie de bridge ?

Le temps passe et bientôt l'été arrive. Jeanne reçoit des visites de ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants. Son quotidien est un peu dérangé, avec les repas de famille à préparer et la maison à organiser. Tout cela n'est plus vraiment de son âge, mais c'est si bon d'être réunis tous ensemble.

Puis, le soleil d'été décline doucement, pour laisser place au soleil d'automne, mélancolique et frais. Pour Jeanne, l'automne reste la saison du souvenir. Il ne faut pas oublier ce qui est derrière nous, les bonnes comme les mauvaises choses. Il faut se rappeler de l'insouciance, des premiers amours, du bonheur et de la joie ; mais aussi, comme pour Jeanne, de la guerre, des proches disparus, des amies éloignées...

L'hiver s'installe progressivement. Froid, gris, pluvieux... C'est le temps des questionnements, des réflexions faites à soi-même ; c'est le temps de songer à l'après. C'est aussi le temps d'une belle et grande réunion de famille pour Noël. Enfin, c'est le temps des derniers souvenirs, car la vieillesse nous rattrape tous un jour ou l'autre...

**********

À travers les yeux de Jeanne et son journal intime, l'auteure m'a émue du début à la fin. Quand j'ai choisi de lire ce livre, je savais plus ou moins à quoi m'attendre. Mais je n'en espérais pas autant ! Ce que je vais dire va vous paraître assez surprenant, mais je suis nostalgique du siècle dernier. Oui, c'est vrai que je ne peux pas être nostalgique d'une époque que je n'ai pas connue.

Et pourtant, j'aimerais vivre ce que nos parents et grands-parents ont découvert, vu et vécu... À chaque souvenir que Jeanne se remémorait, que ce soit son enfance heureuse ou plus tard sa vie de femme et de mère, j'avais un pincement au coeur. C'était de la "nostalgie", de la tristesse mais aussi de l'amitié pour ce personnage unique.

Jeanne est tout sauf une narratrice ordinaire, témoin de ce qui se passe sous ses yeux. Malgré son âge avancé, elle est courageuse, aimante, rêveuse, bougonne quelquefois, drôle, surprenante... et tant d'autres choses encore ! Avec elle, j'ai découvert un autre point de vue, qui est celui de nos proches vieillissants. L'auteure a fait d'une "héroïne de fiction" un personnage réel, auquel on s'attache et qu'on accompagne tout le long du chemin.

La plume de Véronique De Bure est riche, belle, fluide, simple et complexe et à la fois. Le récit se lit très facilement et les mots choisis, qu'ils soient heureux ou tragiques, sonnent toujours avec justesse. Aucune longueur au fil des pages, ce ne fut que du plaisir de retrouver Jeanne chaque jour.

Pour moi, Un clafoutis aux tomates cerises est bien plus qu'un roman sur le grand âge. C'est une magnifique leçon de vie, où le passé et le présent cohabitent, où la tradition et la technologie se rencontrent, où le corps vieillit mais les souvenirs ne meurent jamais. Bravo et merci madame De Bure ! Ce livre est un coup de coeur, il n'y a rien d'autre à ajouter. Sauf, peut-être, de vous conseiller de le lire sans tarder... ;)

**********

Détails sur ce livre :

Un clafoutis aux tomates cerises, publié aux éditions Flammarion

Auteur : Véronique De Bure

Nombre de pages : 384 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116467571_o

Posté par Sue-Ricette à 15:55 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 20 mars 2017

L'Apprenti Épouvanteur

20e8c2a8Hello tout le monde !

Je rédige pas mal d'articles ces derniers temps. J'éprouve un réel plaisir à me creuser les méninges pour écrire des posts qui, je l'espère, vous plairont. Et j'ai été touchée de savoir que vous trouvez le blog "Unique et Original" ! ;) Bon, après cette petite parenthèse, voilà le thème de l'article d'aujourd'hui : un nouveau livre !

**********

C'est une lecture toute fraîche que je viens vous présenter, puisque je l'ai terminée hier soir. Il s'agit du Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur : L'Apprenti Épouvanteur, de Joseph Delaney. (Oui, je sais... Encore un Tome 1 ! Mais j'adore les sagas...) C'est une série de livres Fantasy et Young Adult, qui compte actuellement 13 tomes (le dernier est sorti en février) et qui est publiée aux éditions Bayard Jeunesse.

********** 

51LmkD4dkjL

**********

- Septième fils d'un septième fils, Tom Ward n'a d'autre choix que de devenir l'apprenti de l'Épouvanteur du Comté. A bientôt 13 ans, le jeune garçon va apprendre à entraver des gobelins et enfermer des sorcières... Mais une nuit, sans le vouloir, Tom libère Mère Malkin. La sorcière la plus puissante et la plus cruelle qui ait jamais existé ! Le cauchemar prend vie. Pour lui, commence alors une course contre la montre : il faut au plus vite mettre un terme aux agissements de Mère Malkin... Avec l'aide d'Alice et de son maître, Tom viendra-t-il à bout de l'obscur ? -

**********

Bien sûr, nous ne sommes pas encore à la période d'Halloween, mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour découvrir les aventures de Tom ! Et j'ai vraiment bien fait, parce que c'est un gros coup de coeur.

Tout au long de ce livre, le personnage de Tom ne cesse d'évoluer. Au début, c'est un garçon qui est un peu (voire beaucoup) effrayé à l'idée de devenir l'apprenti de Monsieur Gregory, l'Épouvanteur du Comté. Mais au fil des pages, de nombreuses expériences le feront observer, apprendre et grandir...

Les autres personnages présents dans L'Apprenti Épouvanteur sont également très intéressants. Monsieur Gregory, ainsi que la mère de Tom, parlent toujours avec sagesse ; Alice est une jeune fille tiraillée entre le bien et le mal... Bref, on pourrait croire que ce roman s'adresse uniquement aux adolescents, mais la Fantasy peut aussi délivrer des messages aux adultes.

J'ai également trouvé les descriptions de Joseph Delaney superbes ! L'auteur nous plonge vraiment dans un cadre sombre et effrayant... C'est vivant, on s'imagine très facilement les décors. L'atmosphère est pesante, le rythme haletant... A certains moments du livre, on a vraiment peur ; mais l'histoire est tellement prenante !

**********

Pour conclure, je suis très contente de ma lecture. Comme je vous l'ai dit, le Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur est un vrai coup de coeur pour moi... J'ai continué sur ma lancée avec le Tome 2, et je pense que je ne serai pas déçue ! ;)

Sur ce, je vous dis à bientôt et vous souhaite aussi de belles lectures.

Sue-Ricette

coup de coeur

Posté par Sue-Ricette à 16:21 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,