mercredi 18 juillet 2018

Tant que nous sommes vivants

tant-que-nous-sommes-vivants- "Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons. Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir. Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines." Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ? -

**********

Mon avis :

Emprunté à la médiathèque après avoir vu, lu et entendu beaucoup d'avis positifs, Tant que nous sommes vivants s'est révélé être mon deuxième roman coup de ♥ d'Anne-Laure Bondoux. Après L'Aube sera grandiose, dont vous pouvez retrouver la chronique ICI, je me suis plongée dans celui-ci en toute confiance, je savais que l'histoire me plairait, que je me sentirais touchée par le destin des personnages, que je m'attacherais à eux... mais je ne pensais pas que ce livre pourrait me faire comprendre à quel point la vie est plus importante que tout le reste !

Je vous emmène donc avec moi au coeur de ce magnifique roman : Tant que nous sommes vivants, d'Anne-Laure Bondoux :)

**********

  • Un récit tout en émotions

Tant que nous sommes vivants nous conte l'histoire de Bo et Hama, deux jeunes gens éperdument amoureux l'un de l'autre, optimistes malgré le monde gris dans lequel ils vivent... Leur histoire nous est d'abord racontée du point de vue d'un habitant de la ville où le récit commence, avec beaucoup de justesse, de sensibilité et d'émotions !

Anne-Laure Bondoux est une magicienne des mots, elle sait les manier comme personne et donner vie au conte le plus banal. Sous son regard, tout est à la fois dramatique et magnifique, poignant et touchant, onirique et réel, drôle et sérieux... J'adore la polyvalence de sa plume, la force et la bienveillance qui s'en dégagent, tout en restant douce, subtile et tout simplement sublime.

J'ai envie de dire qu'à travers ce roman, l'auteure rend ses lettres de noblesse à la littérature jeunesse. Tant que nous sommes vivants est un récit tout en émotions, un petit bijou, une pépite livresque, un roman pour lequel j'ai du mal à exprimer la puissance du sujet brillamment traité par Anne-Laure Bondoux : la vie.

**********

  • Une ode à la vie

Quand on y pense, nous vivons sans véritablement nous en rendre compte, le temps passe, les secondes, les minutes et les heures s'écoulent, les jours, les semaines, les mois et les années se succèdent... et notre vie défile sous nos yeux ! Tant que nous sommes vivants fait partie de ces livres qui nous amènent à réfléchir, et pour ma part, j'ai regardé le monde qui m'entoure avec un regard neuf, j'ai appris à ne plus me focaliser sur les évènements négatifs qui pouvaient survenir dans mon quotidien et à apprécier la vie telle qu'elle est.

Nous rencontrons tous des problèmes, nous avons tous des soucis plus ou moins importants et de tous ordres, mais pourquoi concentrer notre attention sur ce qui nous ne nous aide pas à avancer, sur ce qui nous fatigue, ce qui nous rend tristes...? Pourquoi ne pas plutôt être attentifs à ce qui nous rend heureux chaque jour, pourquoi ne pas se dire, tout simplement, que nous avons de la chance d'être en vie, de pouvoir voir le soleil se lever chaque matin ?

C'est ce que j'ai retenu de ma lecture, ce message bienveillant que l'auteure cherche à nous transmettre à travers l'histoire de Bo et Hama, à travers les obstacles qu'ils devront surmonter tout au long de leur périple.

**********

En résumé, Tant que nous sommes vivants est un énorme coup de ♥ pour moi ! Ce roman est magistral, véritablement grandiose, unique et authentique. Chacun(e) devrait le lire pour apprendre à apprécier la vie, à se rappeler qu'il n'y a rien de plus important, car nous n'avons qu'une seule vie et il faut savoir en profiter pleinement. Pour terminer, si vous n'avez pas encore découvert Anne-Laure Bondoux, sa plume et ses magnifiques histoires, qu'attendez-vous ?

**********

Détails sur ce livre :

Tant que nous sommes vivants, publié aux éditions Gallimard

Collection : Jeunesse

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Nombre de pages : 298 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 19/50 livres lus 

Posté par Sue-Ricette à 06:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 20 juin 2018

L'Aube sera grandiose

l-aube-sera-grandiose- Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui a cachés jusqu'alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets... Peu à peu, jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin... -

**********

Mon avis :

J'ai lu L'Aube sera grandiose il y a deux mois, après l'avoir emprunté à la médiathèque sur les nombreux conseils vus ici et là sur Internet. C'est le premier roman d'Anne-Laure Bondoux que je lis, et ce ne sera certainement pas le dernier ! Après avoir eu un coup de coeur pour le premier tome de Hunger Games, j'ai eu un coup de foudre total pour ce roman jeunesse empli de douceur, de souvenirs et de secrets de famille...

Voici donc mon avis sur  L'Aube sera grandiose, d'Anne-Laure Bondoux :)

**********

  • Une merveilleuse histoire !

Le temps d'une nuit, Anne-Laure Bondoux nous conte, à travers le personnage de Titania, la vie de cette dernière. Un parcours jalonné de bons moments en famille, avec sa mère et ses deux frères, mais aussi de mystères et d'éléments flous sur la jeunesse de Rose-Aimé, une mère aimante mais tourmentée par son passé...

Lorsque j'ai commencé à lire ce roman, je ne m'attendais pas à être embarquée dans une aventure aussi merveilleuse que celle-ci ! Chaque détail est pensé avec précision par l'auteure, rien n'est laissé au hasard, et si au début, certains points peuvent nous paraître totalement opposés à d'autres, tout finit par s'imbriquer et le puzzle de la vie de Titania, Octo et Orion se complète peu à peu.

Chaque personnage possède son propre destin, mais tous sont liés par une seule et même histoire, celle de leur mère et de son passé quelque peu énigmatique. Durant toute une nuit, Titania va s'employer à raconter son parcours à Nine, sa fille, à lui livrer les moindres secrets de son existence, à se libérer du silence imposé depuis de nombreuses années...

Anne-Laure Bondoux a non seulement un talent de conteuse indéniable, mais son imagination est tout simplement incroyable ! L'Aube sera grandiose m'a permis de faire un magnifique voyage dans le temps, avec pour toile de fond des groupes de musique emblématiques comme ABBA, Kraftwerk, Depeche Mode (♥), sans oublier les premières ventes à distance, les voitures des années 70', les cassettes audio... et tant d'autres choses encore, qui ont marqué la vie de Titania !

L'Aube sera grandiose est ce genre de roman qui marque une vie de lecteur/lectrice à tout jamais, car c'est replonger dans ses souvenirs, bons comme mauvais, qui fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui et qui nous permet de continuer à avancer.

**********

  • Un style d'écriture magique et magnifique

Anne-Laure Bondoux a su m'émerveiller tout au long de son roman, que ce soit avec l'histoire, avec les personnages ou encore sa plume, que j'ai trouvée très juste, belle, poétique, forte, sans fioritures... L'auteure a su créer une ambiance quelque peu mystérieuse, une atmosphère qui laisse planer le doute, mais qui, tout comme Nine, nous rend curieux d'en apprendre plus sur la vie de Rose-Aimé et de ses enfants, cette jeunesse regorgeant de secrets profondément enfouis dans le coeur de chacun des protagonistes...

L'Aube sera grandiose m'a émue du début à la fin, j'ai ri, j'ai pleuré, je me suis attachée à tous les personnages, j'ai passé de très bons moments en leur compagnie, j'ai grandi avec eux, j'ai ressenti la même joie, le même bonheur ou encore la même tristesse qu'eux aux différentes étapes de leur vie...! Anne-Laure Bondoux est une magicienne des mots, sa plume pleine de nostalgie, de tendresse, d'amour et d'émotions m'a profondément touchée. Tellement, que j'en ai pleuré ! 

**********

  • Un roman qui ne laissera personne indifférent...

Ce roman est une ode à la vie et à l'amour. Il nous montre combien les personnes qui nous entourent, notre famille surtout, sont importantes, et dépeint également très bien les rapports mère/fille parfois tendus qui peuvent exister, notamment lorsque l'on est adolescents. L'Aube sera grandiose est un roman pour les jeunes et les moins jeunes, dans lequel chacun et chacune pourra se retrouver, se remémorer ses jeunes années, ou bien découvrir une époque qui lui est peut-être inconnue...

Anne-Laure Bondoux a écrit un roman qui invite au partage, à la transmission des souvenirs, à l'évocation du temps passé, des jours heureux de notre enfance, de notre adolescence, des petits et des gros soucis qui ont ponctué notre vie d'adulte... le tout avec bienveillance et authenticité !

**********

En résumé, L'Aube sera grandiose fait partie de mes gros coups de ♥ de lectrice ! Un roman feel good par certains côtés, dans lequel mère et fille vont apprendre l'une de l'autre, un style d'écriture tout simplement superbe pour une belle et grande histoire sur la vie et l'amour... Merci Madame Bondoux pour ce merveilleux moment passé en compagnie de Titania, Nine, Rose-Aimé, Octo et Orion, merci pour cette fabuleuse histoire pleine d'espoir ! 

Pour terminer, je ne peux que vous recommander de découvrir L'Aube sera grandiose sans tarder, ce roman est une véritable pépite :)

**********

Détails sur ce livre :

L'Aube sera grandiose, publié aux éditions Gallimard

Collection : Jeunesse

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Nombre de pages : 296 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge 

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 15/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 14:03 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 juin 2018

Hunger Games - Tome 1

hunger-games- Les Hunger Games : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ! Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer aux Hunger Games. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l'épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du District 12. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé. Les alliances se font et se défont, et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l'antenne. Calcul ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein des Hunger Games... -

**********

Je dédie cette chronique à mon ami Dylan, avec qui j'ai lu le premier tome de cette trilogie explosive ! Ça a été un plaisir de faire cette lecture commune avec toi, j'ai hâte que l'on poursuive avec le tome 2 :)

**********

Mon avis :

Hunger Games est une saga littéraire dans laquelle j'hésitais à me lancer, étant donné que les films qui en ont été tirés ne me plaisent que moyennement... J'ai finalement sauté le pas il y a quelques temps, accompagnée dans cette aventure par Dylan, du blog L'Antre Livresque ! Et comment vous dire que si j'ai commencé cette lecture sans véritablement en attendre quelque chose, je suis ressortie totalement conquise par ce que nous propose Suzanne Collins ?

Voici donc mon avis sur le tome 1 de la trilogie Hunger Games, écrite par Suzanne Collins :)

**********

  • Un roman explosif !

Ce premier tome est tout simplement détonant. L'auteure nous plonge dans cet univers post-apocalyptique, où la survie fait partie du quotidien de tous les êtres vivants, elle réussit à donner une dynamique à son livre, nous faisant tomber de Charybde en Scylla, aller de surprise totale en découverte inattendue !

C'est toute la magie de ce roman, son rythme soutenu, qui ne laisse pas le temps au lecteur de souffler, comme si lui-même se retrouvait plongé au coeur de l'arène des Hunger Games ! Les pages défilent toutes seules sans que l'on s'en rende compte, et c'est un gros point positif, contrairement à d'autres ouvrages, comme Foxcraft, pour lequel je vous avais expliqué que cela était vraiment trop effréné à mes yeux.

Ici, toute la trame de l'histoire imaginée par Suzanne Collins gravite autour de la survie. Ce n'est pas seulement une option ou une alternative, mais bel et bien une notion essentielle : un seul tribut ressortira vivant des Hunger Games, tandis que tous les autres mourront ! C'est une lutte, un combat de tous les jours pour certains districts de Panem, notamment celui où vivent Katniss et Peeta, ainsi que le district où habite l'attachante petite Rue.

**********

  • Suzanne Collins : un style d'écriture addictif et immersif

Le tout est porté par la plume de l'auteure, où les mots s'enchaînent sans aucune fausse note. Je n'ai ressenti aucune longueur à la lecture de ce premier tome, et pour moi, chaque passage évoqué est bien travaillé, n'en faisant ni trop, ni trop peu ! Le style d'écriture de Suzanne Collins permet au lecteur de se laisser transporter aux côtés des personnages, que ce soit dans le District 12 ou bien dans l'arène des Hunger Games.

Si les pages de ce roman défilent toutes seules sous nos yeux, c'est grâce à à la dystopie imaginée par l'auteure, à sa plume, mais aussi aux personnages, sans qui l'histoire ne serait pas la même !

**********

  • Des personnages profonds et bien travaillés

Que serait Hunger Games sans l'impétueuse et effrontée Katniss ? Ou encore sans le brave et loyal Peeta ? Sans oublier Rue, cette jeune fille si débrouillarde et attachante ! Ce premier tome rassemble une belle palette de personnages, tous charismatiques, mais certains plus influents que d'autres, d'autres qui ne sont que haine et brutalité à l'état pur, d'autres encore représentant parfaitement la mesquinerie et la sournoiserie...

Mais tous ces personnages ont un point commun : une personnalité travaillée en profondeur, des sentiments et émotions complexes, une perception des choses totalement empreinte d'humanité. Tous sont réunis par cette notion de survie, qui pousse chacun à accomplir telle ou telle action, à se rallier à tel ou tel camp, n'hésitant pas à duper les autres pour parvenir à leurs fins ! Hunger Games est un roman de stratégie, un roman dans lequel il faut calculer ses chances de survie, si l'on veut espérer pouvoir vivre une année de plus.

Et en cela, c'est une allégorie très intéressante de la société actuelle et des enjeux qui nous poussent à être toujours plus performants dans tous les domaines, afin de réussir à nous faire une place dans ce monde, où chaque détail compte et où la concurrence est rude !

**********

En résumé, le tome 1 de Hunger Games est un gros coup de ♥ pour moi ! Je ne me suis pas ennuyée une seule minute, et c'est un roman que je vous recommande non seulement pour son histoire, mais aussi pour ses personnages, pour la plume de l'auteure et pour cette comparaison pertinente avec notre monde. Tout est bien pensé, bien dosé et le tout forme un ouvrage complexe, prenant et très intéressant à lire :)

Si vous souhaitez lire la chronique de Dylan, c'est par ici !

**********

Détails sur ce livre :

Hunger Games - Tome 1, publié aux éditions Pocket Jeunesse

Auteur : Suzanne Collins

Nombre de pages : 382 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 14/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:26 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 16 mai 2018

L'Épouvanteur - Tome 14

l-épouvanteur-14- Pas de résumé cette fois-ci, pour éviter tout risque de spoil. Bonne lecture à toutes et tous ! - 

**********

Mon avis :

Ce n'est un secret pour personne, la saga de L'Épouvanteur est une de mes séries chouchou dans les genres Fantasy et jeunesse ! Après avoir lu le premier cycle qui compte 13 tomes et dont vous pouvez retrouver la chronique ICI, je n'ai pas attendu très longtemps pour me jeter sur le tome 14 ^_^

Et comme toujours, je n'ai pas été déçue par le nouveau roman de Joseph Delaney, qui a su donner un nouveau souffle à sa saga, avec de nouveaux personnages et des aventures toujours plus passionnantes...!

Je vous emmène donc avec moi à Chipenden, pour découvrir mon avis sur le tome 14 de L'Épouvanteur :)

**********

  • Un nouveau défi pour Tom...

Après avoir vécu de nombreuses aventures tout au long des 13 premiers volumes, Tom, le héros de la saga, doit maintenant faire face à nouveau danger, une menace venue tout droit du nord, les Kobalos, un peuple que notre jeune Épouvanteur ne connaît pas, mais qu'il va bientôt découvrir... C'est avec ces quelques lignes que Joseph Delaney a imaginé la suite des aventures de Thomas Ward : un roman un peu frissonnant, intrigant, mais toujours aussi passionnant !

Au bout de 14 tomes, on aurait tendance à penser que l'histoire s'essouffle, se répand en longueur, en passages inutiles... mais au contraire, l'auteur a su faire preuve d'imagination pour redonner vie à ces personnages que nous accompagnons depuis le début ! Le style d'écriture n'a pas changé, toujours ce petit côté jeunesse mêlé à de la Fantasy, et cela m'a fait un bien fou de renouer avec cet univers et cette histoire.

Ce tome 14 est tout simplement un des meilleurs volumes de la saga de L'Épouvanteur, avec le tome 9 et le tome 13 (qui clôturait de manière assez inattendue les évènements du premier cycle !). Tout en conservant ce que nous connaissions déjà, Joseph Delaney a su renouveler le plaisir de suivre Tom, Grimalkin ainsi que de nouveaux protagonistes dans une aventure qui les mènera jusque dans les endroits les plus reculés du globe pour combattre des créatures déterminées et assoiffées de pouvoir...

**********

  • L'Épouvanteur ou comment une saga peut jouer avec nos émotions !

Pour celles et ceux d'entre vous qui n'ont pas encore lu toute la saga, rassurez-vous, je ne vous spoilerai pas. L'Épouvanteur est une série que j'adore pour son univers, ses personnages, l'imagination débordante de l'auteur... mais aussi pour toutes les émotions par lesquelles je suis passée en tournant les pages de chaque volume ! C'est une saga qui joue avec nos émotions, et en la lisant, vous aurez parfois peur, vous aurez des moments de doute, vous serez intrigué(e)s, tristes, choqué(e)s...

L'Épouvanteur peut sembler un peu trop jeunesse par rapport à la plume de Joseph Delaney, mais pour ma part, je la trouve parfaite ! Ce style d'écriture arrive à nous faire frissonner et l'instant d'après à nous faire douter, mais aussi à nous émouvoir, nous rendre nostalgiques de tout ce que Tom, John Gregory, Alice et les autres ont vécu.

**********

  • Un véritable page turner !

Je ne vous recommanderai jamais assez chaudement de vous lancer dans la lecture de L'Épouvanteur. Que vous soyez amateurs de Fantasy ou pas, de littérature jeunesse ou non, cette saga se lit toute seule ! Lorsqu'on commence à se plonger dedans, on a du mal à s'arrêter et c'est comme ça que j'ai pu lire les 10 premiers tomes en deux mois.

J'ai littéralement dévoré cette série, et je la relirai avec grand plaisir un de ces jours. Pour moi, cette saga regroupe plusieurs éléments qui me plaisent énormément, et ce tome 14 est un pari réussi pour Joseph Delaney, une belle réussite dont il me tarde de lire la suite ! ^_^

**********

En résumé, j'ai A-DO-RÉ ce tome 14 ! C'est un gros coup de ♥ pour moi, et en attendant que les tomes 15 et 16 soient publiés chez Bayard Jeunesse, il me reste les deux hors séries que sont Le Bestiaire et Les Sorcières de l'Épouvanteur à découvrir. Joseph Delaney m'a encore une fois permis de partir à l'aventure aux côtés de Tom, de faire la connaissance de nouveaux personnages, de retrouver cet univers auquel je me suis beaucoup attachée et de passer un excellent moment :)

**********

Détails sur ce livre :

L'Épouvanteur - Tome 14, publié aux éditions Bayard Jeunesse

Auteur : Joseph Delaney

Nombre de pages : 352 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 10/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 08:18 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 2 mai 2018

Songe à la douceur

songe-a-la-douceur- Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie. -

**********

Mon avis :

Clémentine Beauvais est une auteure que je voulais découvrir depuis un moment maintenant, et j'ai enfin pu le faire en début d'année ! Je me suis plongée dans Songe à la douceur, une romance que j'ai tout simplement adorée. Poésie, douceur, amour... le tout m'a émerveillée durant quelques 243 pages !

Voici donc mon avis sur Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais :)

**********

  • Un roman poétique

Le roman commence par les premiers vers du célèbre poème de Charles Baudelaire : "Mon enfant, ma soeur/ Songe à la douceur/ D'aller là-bas vivre ensemble !/ Aimer à loisir/ Aimer à mourir/ Au pays qui te ressemble !/ ...". Et ces quelques phrases donnent le ton du roman de Clémentine Beauvais.

Songe à la douceur est une histoire pleine de poésie, dans laquelle on va suivre les personnages d'Eugène et Tatiana, amoureux l'un de l'autre depuis plus de dix ans, mais n'osant pas se l'avouer... Portée par la mise en page et la plume de l'auteure, dont je parlerai un peu plus tard, leur histoire nous permet d'apprendre à aimer, à surmonter les épreuves qui ont pu jalonner notre parcours.

C'est un roman très beau, très doux, dépourvu de clichés et véritablement magnifique ! J'ai du mal à exprimer mes idées, car j'ai tout aimé dans Songe à la douceur : les personnages, leur histoire, les drames qu'ils ont vécus, qui les ont séparés, le temps qui passe, le hasard qui les fait se retrouver... c'est un roman magique, un tourbillon d'émotions, une ode à la vie et à l'amour !

**********

  • Une histoire d'amour...

Songe à la douceur est la réécriture d'un classique de la littérature (que je ne connais pas pour ma part, mais que j'aimerais bien découvrir), et c'est une histoire pleine de douceur, d'amour, de bienveillance... Eugène et Tatiana se rencontrent lorsqu'ils sont adolescents, et bien qu'ils éprouvent des sentiments l'un pour l'autre, leur jeune âge et un drame les séparent pendant dix ans...

Leur rencontre des années plus tard ravive la petite étincelle d'amour, et leur vie s'en voit complètement transformée. Songe à la douceur est un roman dans lequel le lecteur va suivre une seule et même histoire d'amour, séparée par dix ans d'absence. Clémentine Beauvais a su faire parler l'amour sous deux points de vue différents, celui des adolescents et celui des adultes.

Eugène et Tatiana sont des personnages très attachants, qui apportent beaucoup de douceur au roman. Ils ont été éprouvés par la vie, ils ont connu des hauts et des bas, mais l'amour qu'ils ressentent l'un pour l'autre est plus fort que les fantômes du passé. Songe à la douceur est une véritable invitation au voyage, tel le poème de Baudelaire, il nous fait voyager à travers le temps et nous montre combien l'amour peut nous aider à surmonter les épreuves du quotidien.

**********

  • La mise en page et la plume de l'auteure

J'ai adoré la mise en page de Songe à la douceur, qui se présente comme un poème. C'est une présentation que j'ai énormément appréciée et qui, je trouve, a su garder l'essence même de la poésie ! Des petits mots distillés à droite, à gauche sur la page, des calligrammes, parfois une page où seule une phrase est écrite... c'est toute la magie de cette histoire !

Et si la mise en page m'a beaucoup plu, je voulais également vous parler rapidement du style d'écriture de Clémentine Beauvais. Avec une plume simple et dépourvue de grands mots, l'auteure a su donner vie à ce récit touchant et bouleversant ! Elle m'a fait renouer avec l'écriture lyrique des poètes romantiques, un style que j'apprécie tout particulièrement pour l'expression des sentiments, la force et le talent des auteurs pour nous faire voyager, rêver, réfléchir...

**********

En résumé, Songe à la douceur est une lecture coup de ♥ pour moi ! Malgré son petit nombre de pages, c'est un roman qui vous fera passer par tout un tas d'émotions, qui vous fera rêver, pleurer, aimer la vie... Avec une mise en page originale, des personnages profondément humains et une plume tout simplement sublime, Clémentine Beauvais nous propose un petit bijou que chacun(e) devrait lire au moins une fois dans sa vie :)

**********

Détails sur ce livre :

Songe à la douceur, publié aux éditions Sarbacane

Auteur : Clémentine Beauvais

Nombre de pages : 243 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 8/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 08:20 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 14 mars 2018

Belle

belle- Belle était loin d'être aussi jolie que ses sœurs. À quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve. -

**********

Je dédie cette chronique à ma copinaute Lizelandre, avec qui j'ai lu Belle en lecture commune. J'ai beaucoup aimé lire ce livre avec toi, même si nos avis divergent un peu :)

**********

Mon avis :

Je vous avais montré ce livre dans le Book Haul de mes 18 ans juste ICI, et je n'ai pas tardé à le sortir de ma bibliothèque, puisque je l'ai lu en janvier. Ma copinaute Lizelandre, du blog Lizelandre's Bookshelf, l'avait dans sa PAL, alors je lui ai proposé que nous le lisions ensemble en lecture commune.

Si nos avis ne sont pas tout à fait les mêmes sur ce roman, nous avons beaucoup aimé lire Belle, surtout moi, puisque ce fut mon premier coup de ♥ littéraire de l'année ! Je vous propose donc sans plus tarder de découvrir mon avis sur Belle, de Robin McKinley :)

**********

  • Une magnifique réécriture de contes

En lisant le résumé, vous aurez certainement deviné que Belle est une réécriture du célèbre conte de La Belle et la Bête. Mais si Robin McKinley a repris l'idée de base de l'histoire imaginée par Madame Leprince de Beaumont, elle a innové et proposé de nouvelles idées, que j'ai trouvées très intéressantes !

Il y a tout d'abord les personnages et le travail que l'auteure a fait dessus, mais j'en parlerai un peu plus tard. J'ai par exemple beaucoup aimé les paysages, les voyages et les descriptions que l'auteure fait pour nous présenter les lieux. Cela m'a fait penser au tome 1 de La Passe-Miroir, de Christelle Dabos (ma chronique ICI), car j'ai retrouvé cet aspect élégant mais pas trop redondant non plus dans sa plume.

Robin McKinley a su donner un nouveau souffle au conte originel de La Belle et la Bête, et bien que le roman soit court (260 pages environ), le temps s'arrête pendant un moment, on se perd dans les magnifiques descriptions savamment dosées, on suit les personages chaque jour et dans chaque action qu'ils entreprennent, on espère voir naître l'histoire d'amour que nous connaissons tous... bref, les idées de l'auteure sont incroyables et vraiment innovantes !

**********

  • Des personnages attachants et bien travaillés

Si Lizelandre n'a pas vraiment apprécié les personnages et leur caractère, je me suis au contraire attachée à eux. J'ai adoré les suivre, comme je le disais juste avant, leur façon de penser m'a énormément plu, chacun pèse le pour et le contre de ce qui est en train de leur arriver, mais ils ne sont ni trop terre à terre, ni trop léger dans leur jugement et c'est un point que j'ai su apprécier.

Belle est sans doute le personnage que j'ai préféré, et tout comme Ophélie dans La Passe-Miroir, elle fait partie de mes personnages féminins favoris ! Belle a le sens de l'honneur, elle est douce, attentionnée, intelligente... Ses soeurs, contrairement au conte de Madame Leprince de Beaumont, ne sont pas de petites pestes hautaines et vaniteuses, mais bien de jeunes filles sensibles, raisonnées, aimant le faste certes, mais pas puériles et dépourvues de bonté ! Toutes les trois forment ainsi, avec leur père et les autres membres de la famille, un clan soudé et uni jusque dans les moments les plus difficiles.

Robin McKinley a su travailler ses personnages avec tact et sensibilité : on ne tombe jamais dans la mièvrerie romantique, mais l'histoire n'est pas non plus rigide. Certains protagonistes sortent même tout droit de son imagination, un autre point que j'ai beaucoup aimé !

**********

  • Un mot sur la plume de l'auteure : sublime !

J'en ai rapidement parlé plus haut, mais la plume de l'auteure est tout simplement sublime ! Lorsque je lisais Belle, j'ai pu comparer le style d'écriture de Robin McKinley à celui de Christelle Dabos, l'auteure de La Passe-Miroir. Car oui, j'ai trouvé que les deux romancières avaient une écriture magique, fluide, élégante mais jamais trop soutenue, les descriptions sont bien intégrées à l'histoire et ne gênent pas la narration et les dialogues... bref, il y avait des similitudes entre les romans des deux auteures, et j'ai beaucoup aimé retrouver cette atmosphère et cette plume dans les deux livres !

**********

En résumé, Belle est une lecture coup de ♥ pour moi, et je vous la recommande chaudement ! Si vous avez lu et aimé La Passe-Miroir, vous apprécierez sans aucun doute Belle. Les personnages sont tous très attachants, bien imaginés et travaillés tout au long de l'histoire, les idées de Robin McKinley sortent des sentiers battus et cette réécriture du conte de La Belle et la Bête est à découvrir, tout simplement :)

**********

Détails sur ce livre :

Belle, publié aux éditions Pocket

Auteur : Robin McKinley

Nombre de pages : 256 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 1/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:53 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 7 mars 2018

L'Épouvanteur - Tomes 1 à 13

l-épouvanteur- L'Épouvanteur raconte les aventures de Thomas Ward, septième fils d'un septième fils, et devenu Épouvanteur bien malgré lui... Si au début, Tom ne se sent pas l'âme de combattre l'obscur, il va vite découvrir qu'il est plus important que ce qu'il pense et que son rôle d'Épouvanteur est essentiel. Avec l'aide de son maître, John Gregory, et Alice, une jeune sorcière, Tom va devoir affronter quotidiennement l'obscur pour comprendre qui il est vraiment. -

**********

Mon avis :

L'Épouvanteur est une saga que j'adore et j'avais hâte de pouvoir vous parler du premier cycle sur le blog ! Beaucoup d'entre vous attendaient cette chronique avec impatience (Dylan, je pense notamment à toi ^_^), alors c'est parti ! :)

**********

  • Une saga Fantasy et jeunesse

L'Épouvanteur est une série de 13 livres, mélangeant les genres Fantasy et jeunesse. Je suis une grande amatrice de littérature Fantasy, et les lectures jeunesse me plaisent beaucoup également. Je me suis donc lancée sans trop réfléchir dans le tome 1 de la saga écrite par Joseph Delaney il y a un an de cela, et ce premier tome fut un gros coup de ♥ (ma chronique est juste ICI). J'ai alors enchaîné les tomes suivants rapidement, puisque j'ai dévoré les dix premiers volumes en deux mois !

L'auteur a su habilement doser l'effet frissonnant, sans jamais tomber dans un récit glauque et angoissant. Bien sûr, L'Épouvanteur est une saga un peu effrayante, on le ressent avec la peur de Tom tout au long de la saga, mais cette peur reste légère, adaptée à un public jeune. Donc, si vous hésitez encore à lire ces livres, parce que vous craignez d'avoir peur, sachez que L'Épouvanteur procure un frisson léger et que c'est très agréable à lire :)

**********

  • Les personnages de L'Épouvanteur

Parlons maintenant des personnages de la saga de Joseph Delaney ! Je vais commencer par Tom, le protagoniste principal de l'histoire, qui est un garçon de 13 ans au début et finit en jeune homme dans le tome 13. Dans L'Apprenti Épouvanteur, Tom, bien que jeune, est très mâture pour son âge : il ne fonce pas tête baissée dans un combat, mais calcule ses chances de réussite, réfléchit à une bonne stratégie de défense, apprend avec assiduité les leçons de son maître... bref, c'est un personnage très intéressant à tous les niveaux !

Il y a aussi John Gregory, le maître de Tom, qui est un homme quelque peu rude en dehors, mais qui s'avère être bon à l'intérieur. Son passé n'est pas toujours très heureux, il a connu des hauts et des bas... Tom apprend à connaître son maître, il l'aide jour après jour et écoute ses conseils avec attention, et tous deux finissent même par nouer une relation amicale.

Vient ensuite Alice, un personnage très important également, car tiraillée entre le Bien et le Mal. Qui est-elle vraiment ? Dans le tome 12, qui se concentre exclusivement sur son personnage, Alice est confrontée à l'obscur et va devoir lutter pour ne pas sombrer du mauvais côté. Tout au long de la saga, c'est un personnage ambigu, on a du mal à cerner ses intentions, et pour cela l'auteur sait jouer avec nos sentiments, et plus particulièrement le doute !

Enfin, il y a encore toute une palette d'autres personnages, qu'ils soient bons ou mauvais, mais que Joseph Delaney sait introduire d'un tome à l'autre. Il arrive à les faire évoluer, à les faire avancer, à les éliminer ou bien encore à les conserver pendant plusieurs tomes et à les dévoiler toujours un peu plus au lecteur... C'est un aspect que j'ai beaucoup aimé dans L'Épouvanteur : la plume de l'auteur !

**********

  • La plume de Joseph Delaney

L'auteur a une plume incroyable ! À travers sa saga de L'Épouvanteur, on peut voir la richesse et la complexité de son écriture. Il arrive à mêler les descriptions d'ambiance, de paysages, de combat sans jamais tomber dans une narration interminable, son style d'écriture n'est ni trop redondant, ni trop jeunesse, et la richesse de ses idées n'est pas des moindres !

Déjà, pour les personnages que j'ai évoqués plus haut, aussi bien du point de vue du nombre de protagonistes, que de leur psychologie. Ensuite, pour son imagination débordante ! Joseph Delaney a créé tout un univers entre terre et mer, monde extérieur et monde souterrain, différents genres de monstres, sorcières et autres créatures obscures qu'il faut savoir reconnaître, et ainsi adapter sa technique de combat... bref, l'auteur a beaucoup de talent !

**********

En résumé, la saga de L'Épouvanteur m'a conquise pour son histoire, ses personnages, la plume de l'auteur et tout le talent qu'il a mis dans chaque tome ! Est-ce que je vous recommande cette série de livres ? Sans aucune hésitation ! La longueur de la saga peut en rebuter certain(e)s, mais une fois dedans, ce sont des romans qu'on ne lâche plus :)

**********

Détails sur ces livres :

L'Épouvanteur - Tomes 1 à 13, publié aux éditions Bayard Jeunesse

Auteur : Joseph Delaney

Nombre de pages : entre 300 et 400 pages selon les tomes

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 07:04 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 17 janvier 2018

Fruits Basket - Tome 1

fruits-basket-01- Tohru, mignonne et courageuse lycéenne, vivait sous une tente dans les bois. Recueillie pour ses talents en matière de travaux ménagers par la famille de Yuki Soma, un de ses camarades de classe, Tohru vit maintenant entourée de garçons dans une grande maison. Mais ce qu'elle ignore, c'est que la famille Soma est victime d'une malédiction secrète. Certains de ses membres se transforment, dans des circonstances particulières, en un des douze animaux du zodiaque chinois ! Avec d'aussi étranges personnages, la nouvelle vie de Tohru va lui réserver de nombreuses surprises. -

**********

Mon avis :

Fruits Basket est un manga que l'on voit beaucoup circuler sur la blogosphère et BookTube, et les avis des lecteurs sont toujours très positifs sur l'histoire que propose Natsuki Takaya. J'étais curieuse de me faire ma propre opinion sur cette série de livres, et après lecture du tome 1, je suis conquise moi aussi ! ♥

J'ai adoré Fruits Basket, c'est un gros coup de coeur, et je vous propose de découvrir pourquoi sans plus tarder :)

**********

  • Une histoire originale

Lorsque j'ai lu le résumé de Fruits Basket, j'ai tout de suite pensé que l'histoire était originale. Et je ne me suis pas trompée ! J'ai trouvé que l'intrigue sortait des sentiers battus, et l'idée de la mangaka de mettre en scène le zodiaque chinois est vraiment très sympathique.

Le fait que plusieurs membres de la famille Soma soient associés à un signe du zodiaque est un point intéressant, et cela a attisé ma curiosité. Cela donne un côté à la fois mystérieux et assez complexe à l'histoire, et le lecteur va se prendre au jeu de découvrir les douze animaux du zodiaque à travers les différents personnages qui apparaissent progressivement dans les livres.

Fruits Basket regroupe plusieurs éléments que j'ai beaucoup appréciés : la mythologie, l'aventure, la romance douce et mignonne, le mystère... J'ai trouvé que ce premier tome introduisait vraiment bien l'histoire, Natsuki Takaya ne divulgue jamais trop d'indices en même temps, ce qui rend la lecture prenante et intéressante !

**********

  • Des personnages très attachants

Dès le début du tome 1, on se sent impliqués, concernés par le quotidien de Tohru, qui n'a pas une vie facile... Après le décès de sa mère, elle part vivre chez son grand-père, qui doit faire des travaux dans sa maison. Pour ne pas le déranger et se sentant comme un poids pour sa famille, Tohru décide de vivre par ses propres moyens. Elle s'installe sur un terrain vague, vit sous une tente, étudie le jour et travaille le soir pour subvenir à ses besoins.

L'histoire de cette jeune fille est très touchante, et même si son personnage peut sembler un peu naïf au début, on s'attache rapidement à elle. La suite des évènements, sa rencontre avec la famille Soma, va venir chambouler sa vie de lycéenne. Pour autant, même si Tohru découvre le secret de Yuki, Shiguré, Kyo et les autres, elle reste humble, gentille, travailleuse et courageuse.

Si son personnage m'a beaucoup plu, les autres protagonistes sont tout aussi attachants ! Shiguré est drôle, sympathique, à l'écoute, son personnage est original et il lui arrive assez souvent de se trouver dans des situations cocasses qui m'ont bien fait rire. Ensuite, il y a Yuki, un garçon discret mais très gentil. Il est calme, et va toujours essayer de dialoguer plutôt que de se battre pour régler un problème.

Il y a aussi Kagura, une jeune fille au caractère bien trempé, qui aime tout le monde, mais qui a une façon assez particulière de montrer ses sentiments aux autres ! ^^ Amoureuse depuis l'enfance de Kyo, ce dernier va souvent mordre la poussière à cause du signe du zodiaque qui caractérise si bien Kagura. Et Kyo, donc, qui est un personnage malheureux dans sa vie, car obsédé par l'idée de battre Yuki en duel, de prendre sa revanche sur lui... (vous comprendrez pourquoi en lisant l'histoire)

Kyo est un garçon solitaire, toujours sur la défense, mais vraiment très attachant ! J'avoue que j'ai eu un gros coup de coeur pour son personnage, qui change peu à peu avec l'arrivée de Tohru dans la famille Soma.

**********

  • Les dessins : des planches incroyables !

Fruits Basket est le premier manga que je lis, et si j'ai adoré l'histoire et les personnages, les planches m'ont beaucoup plu également ! Le trait est fin, souple, net et très précis. Je me suis bien amusée à lire les différentes émotions des personnages, à voir leur visage changer selon les situations, surtout lorsque celles-ci sont drôles ou plutôt embarrassantes ^_^

Les plans larges sont aussi bien travaillés que les gros plans, le détail des visages est super, les jeux d'ombre et de lumière sont très agréables à regarder... Bref, c'est un vrai plaisir de lire ce manga !

**********

En résumé, Fruits Basket est un gros coup de ♥ pour moi, et je vous recommande chaudement cette série ! Vous y découvrirez une histoire belle et touchante, une aventure très sympathique et mystérieuse, et des personnages attachants et hauts en couleurs. Les planches sont superbes, j'ai adoré aimé me plonger dans cet univers original et unique ! :)

**********

Détails sur ce livre :

Fruits Basket - Tome 1, publié aux éditions Delcourt

Collection : Sakura

Auteur : Natsuki Takaya

Nombre de pages : 180 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:08 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 15 novembre 2017

La Passe-Miroir - Tome 1

la-passe-miroir-1- Ophélie vit sur l'arche d'Anima avec sa famille, qui ne rêve que d'une chose : la marier ! Après de nombreuses tentatives infructueuses, sa mère apprend finalement à la jeune fille qu'elle va épouser Thorn, un homme froid et peu loquace habitant la Citacielle. Contrainte de partir, Ophélie ne pourra compter que sur ses dons de liseuse et sa capacité à traverser les miroirs, pour comprendre le rôle qu'elle a à jouer dans cette histoire. Pourquoi doit-elle cacher sa véritable identité ? Quel est le but de son union avec Thorn ? -

**********

Mon avis :

La Passe-Miroir est sans aucun doute le livre dont j'ai le plus entendu parler depuis que je me suis remise à lire. BookTube et la blogosphère regorgent d'avis très positifs sur ce roman, voire coups de coeur pour un grand nombre d'entre eux ! Cela m'intriguait, je me demandais ce que cette histoire pouvait bien renfermer pour être aussi appréciée.

Après quelques mois d'attente, je me suis enfin lancée dans la lecture du tome 1 de la saga écrite par Christelle Dabos, et je comprends maintenant pourquoi tout le monde recommande ce roman avec autant de ferveur. J'ai été conquise par ma lecture, c'est un gros coup de coeur ! Et je vous propose de détailler tout ça avec moi :)

**********

  • Ophélie : une héroïne insoupçonnée

Dans La Passe-Miroir, nous allons suivre les aventures d'Ophélie, une jeune fille vivant sur l'arche d'Anima. Conservatrice du musée national, elle aime la compagnie des archives dont elle s'occupe, de son écharpe élimée, de son oncle et de son petit frère, les seules personnes qu'elle apprécie vraiment. Mais sa mère n'a qu'une idée : la marier !

Le jour où sa soeur débarque à l'improviste au musée pour lui annoncer que son mariage a été convenu et qu'elle ne peut refuser cette union, Ophélie est désemparée, prête à tout pour échapper au destin morne de dame de la cour qui l'attend... Car son futur mari n'est pas n'importe qui ! Il est l'intendant de la Citacielle, une arche appartenant au Pôle, et l'héritier de la lignée des Dragons.

Résignée, la jeune fille quitte Anima pour le Pôle glacial et fort peu accueillant, où elle va découvrir que toute cette histoire de mariage n'est qu'un prétexte à des ambitions bien plus grandes que ce qu'elle imaginait. Ce sont les grandes lignes de ce roman, qui va nous amener bien plus loin que la simple intrigue mystérieuse et à laquelle on trouve facilement une solution ! Ophélie est le personnage principal, et c'est grâce à elle que La Passe-Miroir évolue de manière progressive vers un ouvrage captivant et complexe.

Trahisons, complots et intrigues de cour sont les maîtres mots du livre de Christelle Dabos. Et Ophélie, par ses agissements et ses réflexions, va changer le point de vue du lecteur ! Lorsque j'ai commencé à lire Les Fiancés de l'Hiver, j'ai été rapidement happée par l'histoire, une excellente association de littératures Fantasy et jeunesse, mais je ne m'attendais pas à pénétrer dans un univers où le pouvoir et l'ambition sont rois.

Notre jeune héroïne n'est pas préparée à tout cela, et va devoir apprendre à faire avec : ces sourires de façade deviennent son quotidien, et les nobles ne se complimentent que pour mieux se haïr. Au début du roman, Ophélie semble fade et terne, tout comme ses lunettes dont le verre se teinte d'une certaine couleur selon son humeur. Mais plus l'histoire avance, plus elle s'enhardit ! Elle qui paraît faible, fragile et inintéressante, se révèle être une femme forte, très intelligente et débrouillarde.

Ophélie sait s'adapter à chaque situation, son don de liseuse et sa capacité à traverser les miroirs ne sont que des plus à ajouter à son incroyable personnalité. Je pense que son personnage est devenu l'un de mes préférés dans la littérature, car c'est une héroïne insoupçonnée ! Rien ne la prédisposait à devenir le centre de cette histoire, et elle est finalement bien plus importante que ce qu'elle croyait.

**********

  • Christelle Dabos : une plume incroyable !

Si l'intrigue et les personnages m'ont totalement conquise, la plume de l'auteure est tout simplement sublime ! Christelle Dabos emploie un vocabulaire riche et soutenu, les tournures de phrases sont distinguées, car le contexte social ainsi que les lieux imaginés s'y prêtent très bien : la majeure partie de l'histoire se déroule dans des châteaux, où les personnes les plus nobles sont invitées à séjourner et à profiter du bon temps à la cour.

L'auteure sait choisir les mots en fonction de la situation, en fonction du ton avec lequel elle fait parler ses personnages. Elle réussit à merveille à doser les termes élégants et à jongler avec un lexique plus courant. Le lecteur va peu à peu s'identifier au personnage d'Ophélie, puisque c'est à travers ses yeux que l'on voit tout. La plume de Christelle Dabos est belle, fluide, intense, ironique, désinvolte parfois... Pour ma part, je l'ai énormément appréciée, d'autant plus qu'elle nous offre également une palette d'émotions variée, avec la crainte, le doute, la joie, la tristesse, la haine, la froideur, le mépris, la douceur...

**********

  • Le tome 2 : une suite prometteuse...

La suite de ce premier tome promet d'être tout aussi intrigante et prenante, et pleine de rebondissements. Je pense que l'auteure va encore davantage accentuer le coté fourbe de nombreux personnages, et l'intrigue va aller crescendo pour nous faire nous poser toujours plus de questions au sujet de Thorn, de Berenilde, d'Archibald, du Chevalier et même d'Ophélie.

Car si la jeune fille est pour le moment le seul personnage digne de confiance dans ces romans, le flou et le doute planent sur les autres protagonistes et leurs véritables intentions. Le tome 2 ne nous donnera peut-être pas les réponses aux interrogations qui nous taraudent l'esprit, mais il apportera certaines clés, certains indices, qui nous aideront à mieux comprendre le fin mot de tout cela.

**********

En résumé, vous l'aurez compris, j'ai adoré Les Fiancés de l'Hiver ! J'ai eu un peu de mal à mettre mes idées en place de manière concise, car le coup de coeur que j'ai eu pour cette histoire a légèrement désordonné mes pensées et ma réflexion, donc j'espère que le tout est quand même bien structuré. En tout cas, La Passe-Miroir est une saga que je vous recommande chaudement à mon tour, pour son univers, ses personnages, son intrigue... bref, je ne peux que vous conseiller de la lire !

**********

Détails sur ce livre :

La Passe-Miroir - Tome 1, publié aux éditions Gallimard

Auteur : Christelle Dabos

Nombre de pages : 519 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:30 - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 25 octobre 2017

Pierre et Jean

pierre-et-jean- Pierre et Jean raconte l'histoire de deux frères : Pierre, l'ainé, médecin, brun, impulsif et colérique ; Jean, le cadet, avocat, blond, doux et calme. Ce court roman raconte comment Jean hérita de la fortune d'un ami de ses parents, et comment Pierre en devint jaloux. Il raconte aussi les soupçons naissants et grandissants de l'ainé sur sa mère... Le passé de sa famille peut-il lui apporter les réponses ? -

**********

Mon avis :

En ce moment, j'étudie le réalisme et le naturalisme. Ces deux mouvements comptent de nombreux auteurs et artistes au XIXe siècle, et Guy de Maupassant en fait partie. J'ai lu Pierre et Jean, un court roman de 217 pages, qui parle de jalousie, de secrets de famille et d'amour... Ce fut pour moi une lecture coup de coeur et je vous propose de détailler tout ça en trois points :)

**********

  • L'histoire

Dans Pierre et Jean, nous allons suivre le quotidien d'une famille bourgeoise du Havre, les Roland. Pierre et Jean, les deux fils, sont à l'opposé l'un de l'autre mais vivent heureux avec leurs parents. Les journées sont calmes, on va souvent pêcher dans le bateau familial, on dîne quelquefois avec Madame Rosémilly, une jeune veuve et amie des Roland.

Jusqu'au jour où le notaire annonce à Jean, le cadet, qu'il vient d'hériter de la fortune de Monsieur Maréchal, un ancien ami de la famille, mort il y a peu. L'étonnement et la surprise se font d'abord ressentir, pour ensuite laisser place à la joie et à la fierté des parents pour leur fils maintenant riche !

Ce n'est pourtant pas vraiment la même chose pour Pierre, l'ainé, qui se rend bien compte que son frère a hérité de tout l'argent de ce Monsieur... Cela le laisse un peu abasourdi, étant donné que Maréchal connaissait et appréciait les deux frères depuis leur plus jeune âge. L'esprit de Pierre se met alors à bouillir de mille questions, auxquelles le jeune homme tentera d'apporter des réponses.

Une fois les bases de l'histoire posées, on peut se lancer les yeux fermés dans ce livre ! Guy de Maupassant invite le lecteur à découvrir un court roman haletant, dans lequel les soupçons et le doute sont très présents. Pourquoi Pierre irait-il chercher des réponses à ses questions dans le passé de sa mère ? Qui est vraiment cette femme ? L'auteur nous donne une piste, que l'on suit en même temps que le héros : on progresse avec lui, on apprend, on réfléchit...

Cette idée revient assez souvent dans le roman, mais Maupassant s'arrange parfois pour réussir à nous faire changer d'avis : peut-être que ce n'est pas ce que l'on croit, toute cette histoire pourrait n'être simplement que de mauvaises pensées émises par un frère jaloux... C'est un tour de force psychologique que nous propose l'auteur, notamment avec les personnages !

**********

  • Les personnages : entre réalisme et naturalisme

Pierre et Jean sont frères, mais tout les oppose : caractère, physique, parcours scolaire... Lorsque Jean apprend qu'il hérite de la fortune de Monsieur Maréchal, Pierre se sent lésé, oublié, une jalousie naissante s'insinue doucement en lui, des préoccupations nouvelles et un comportement que sa famille ne lui connaît pas. Il se replie davantage sur lui-même, parle peu, rentre tard, réfléchit durant plusieurs heures dans le port du Havre, devient désagréable et bougon...

Les questions qui le taraudent le minent, l'empêchent de dormir la nuit, le rendent mauvais et très soupçonneux à l'encontre de sa mère. Pour se détendre, il essaie d'envisager l'avenir de manière positive, se disant qu'il peut accomplir autant de choses que son frère mais en travaillant pour y parvenir ; il imagine son futur cabinet de médecin, cherche des locaux, compare les sommes à payer, pense à son organisation et détermine les prix à pratiquer.

Et pour cela, Guy de Maupassant a poussé toutes ces descriptions jusqu'au naturalisme. Des expressions, des détails, des jeux de mots... autour du personnage de Pierre, tout s'accentue de manière technique et scientifique ! Le naturalisme est un mouvement littéraire, notamment caractérisé par l'oeuvre d'Émile Zola avec la série des Rougon-Macquart. Maupassant est en quelque sorte un prédécesseur de cette idée encore plus développée que le réalisme.

Pour moi, ce grand auteur du XIXe siècle est à mi-chemin entre les deux mouvements littéraires. Et les personnages de Pierre et Jean le montrent bien ! Car si l'ainé est médecin, ce n'est pas pour le simple plaisir de lui attribuer une fonction : les détails naturalistes sont bien présents, même si le roman est plutôt à dominante réaliste.

Jean, le cadet, est doux, calme et bon pour sa famille. Son frère le trouve naïf et simplet, incapable de raisonner justement et de faire bon usage de sa nouvelle fortune ! Je ne vous en dis pas plus à ce sujet, car ce serait vous spoiler. Mais si l'ainé est un homme de sciences, le cadet est un homme de lettres : avocat, Jean donne l'impression d'écouter les conseils de ses parents, qui lui suggèrent de dilapider son argent !

Guy de Maupassant laisse son lecteur se fondre dans cette impression, jusqu'à lui faire partager certains sentiments haineux de Pierre. Les 217 pages nous laissent supposer des frères totalement opposés, mais au final pas tant que cela... La chute de ce roman est belle et quelque peu inattendue, elle nous permet de nous projeter dans une suite et d'imaginer les évènements qui pourraient se produire.

**********

  • La plume de l'auteur : sublime !

Si l'histoire et les personnages font la majeure partie du travail, la plume de l'auteur fait le reste ! Comment vous dire que j'ai adoré le style d'écriture de Maupassant ?! J'avais l'impression de lire un roman moderne, contemporain, avec des expressions du quotidien et des tournures de phrases compréhensibles et immersives... À aucun moment je ne me suis ennuyée, les mots sont choisis mais jamais démodés, ils apportent un coté haletant et une atmosphère pesante à l'histoire.

Je pense que je lirai d'autres oeuvres de Guy de Maupassant, pour comparer sa plume d'un récit à l'autre, voir si je retrouve ce style moderne et addictif ! Parce que oui, j'ai totalement adhéré à ce roman et c'est une lecture coup de coeur pour moi. Le livre n'est pas très gros, les pages défilent sous nos yeux, notre cerveau cherche à comprendre, et la plume de l'auteur est tout simplement sublime !

**********

En bref, je ne peux que vous recommander de lire Pierre et Jean. C'est un classique de la littérature française, écrit par un grand auteur du XIXe siècle, court, prenant, intéressant, avec une intrigue située au Havre, dans le port, sur la mer... Une belle découverte pour moi, que je relirai très certainement !

**********

Détails sur ce livre :

Pierre et Jean, publié aux éditions Le Livre de Poche

Collection : Les Classiques de Poche

Auteur : Guy de Maupassant

Nombre de pages : 217 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 14:27 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,