mercredi 15 novembre 2017

La Passe-Miroir - Tome 1

la-passe-miroir-1- Ophélie vit sur l'arche d'Anima avec sa famille, qui ne rêve que d'une chose : la marier ! Après de nombreuses tentatives infructueuses, sa mère apprend finalement à la jeune fille qu'elle va épouser Thorn, un homme froid et peu loquace habitant la Citacielle. Contrainte de partir, Ophélie ne pourra compter que sur ses dons de liseuse et sa capacité à traverser les miroirs, pour comprendre le rôle qu'elle a à jouer dans cette histoire. Pourquoi doit-elle cacher sa véritable identité ? Quel est le but de son union avec Thorn ? -

**********

Mon avis :

La Passe-Miroir est sans aucun doute le livre dont j'ai le plus entendu parler depuis que je me suis remise à lire. BookTube et la blogosphère regorgent d'avis très positifs sur ce roman, voire coups de coeur pour un grand nombre d'entre eux ! Cela m'intriguait, je me demandais ce que cette histoire pouvait bien renfermer pour être aussi appréciée.

Après quelques mois d'attente, je me suis enfin lancée dans la lecture du tome 1 de la saga écrite par Christelle Dabos, et je comprends maintenant pourquoi tout le monde recommande ce roman avec autant de ferveur. J'ai été conquise par ma lecture, c'est un gros coup de coeur ! Et je vous propose de détailler tout ça avec moi :)

**********

  • Ophélie : une héroïne insoupçonnée

Dans La Passe-Miroir, nous allons suivre les aventures d'Ophélie, une jeune fille vivant sur l'arche d'Anima. Conservatrice du musée national, elle aime la compagnie des archives dont elle s'occupe, de son écharpe élimée, de son oncle et de son petit frère, les seules personnes qu'elle apprécie vraiment. Mais sa mère n'a qu'une idée : la marier !

Le jour où sa soeur débarque à l'impromptu au musée pour lui annoncer que son mariage a été convenu et qu'elle ne peut refuser cette union, Ophélie est désemparée, prête à tout pour échapper au destin morne de dame de la cour qui l'attend... Car son futur mari n'est pas n'importe qui ! Il est l'intendant de la Citacielle, une arche appartenant au Pôle, et l'héritier de la lignée des Dragons.

Résignée, la jeune fille quitte Anima pour le Pôle glacial et fort peu accueillant, où elle va découvrir que toute cette histoire de mariage n'est qu'un prétexte à des ambitions bien plus grandes que ce qu'elle imaginait. Ce sont les grandes lignes de ce roman, qui va nous amener bien plus loin que la simple intrigue mystérieuse et à laquelle on trouve facilement une solution ! Ophélie est le personnage principal, et c'est grâce à elle que La Passe-Miroir évolue de manière progressive vers un ouvrage captivant et complexe.

Trahisons, complots et intrigues de cour sont les maîtres mots du livre de Christelle Dabos. Et Ophélie, par ses agissements et ses réflexions, va changer le point de vue du lecteur ! Lorsque j'ai commencé à lire Les Fiancés de l'Hiver, j'ai été rapidement happée par l'histoire, une excellente association de littératures Fantasy et jeunesse, mais je ne m'attendais pas à pénétrer dans un univers où le pouvoir et l'ambition sont rois.

Notre jeune héroïne n'est pas préparée à tout cela, et va devoir apprendre à faire avec : ces sourires de façade deviennent son quotidien, et les nobles ne se complimentent que pour mieux se haïr. Au début du roman, Ophélie semble fade et terne, tout comme ses lunettes dont le verre se teinte d'une certaine couleur selon son humeur. Mais plus l'histoire avance, plus elle s'enhardit ! Elle qui paraît faible, fragile et inintéressante, se révèle être une femme forte, très intelligente et débrouillarde.

Ophélie sait s'adapter à chaque situation, son don de liseuse et sa capacité à traverser les miroirs ne sont que des plus à ajouter à son incroyable personnalité. Je pense que son personnage est devenu l'un de mes préférés dans la littérature, car c'est une héroïne insoupçonnée ! Rien ne la prédisposait à devenir le centre de cette histoire, et elle est finalement bien plus importante que ce qu'elle croyait.

**********

  • Christelle Dabos : une plume incroyable !

Si l'intrigue et les personnages m'ont totalement conquise, la plume de l'auteure est tout simplement sublime ! Christelle Dabos emploie un vocabulaire riche et soutenu, les tournures de phrases sont distinguées, car le contexte social ainsi que les lieux imaginés s'y prêtent très bien : la majeure partie de l'histoire se déroule dans des châteaux, où les personnes les plus nobles sont invitées à séjourner et à profiter du bon temps à la cour.

L'auteure sait choisir les mots en fonction de la situation, en fonction du ton avec lequel elle fait parler ses personnages. Elle réussit à merveille à doser les termes élégants et à jongler avec un lexique plus courant. Le lecteur va peu à peu s'identifier au personnage d'Ophélie, puisque c'est à travers ses yeux que l'on voit tout. La plume de Christelle Dabos est belle, fluide, intense, ironique, désinvolte parfois... Pour ma part, je l'ai énormément appréciée, d'autant plus qu'elle nous offre également une palette d'émotions variée, avec la crainte, le doute, la joie, la tristesse, la haine, la froideur, le mépris, la douceur...

**********

  • Le tome 2 : une suite prometteuse...

La suite de ce premier tome promet d'être tout aussi intrigante et prenante, et pleine de rebondissements. Je pense que l'auteure va encore davantage accentuer le coté fourbe de nombreux personnages, et l'intrigue va aller crescendo pour nous faire nous poser toujours plus de questions au sujet de Thorn, de Berenilde, d'Archibald, du Chevalier et même d'Ophélie.

Car si la jeune fille est pour le moment le seul personnage digne de confiance dans ces romans, le flou et le doute planent sur les autres protagonistes et leurs véritables intentions. Le tome 2 ne nous donnera peut-être pas les réponses aux interrogations qui nous taraudent l'esprit, mais il apportera certaines clés, certains indices, qui nous aideront à mieux comprendre le fin mot de tout cela.

**********

En résumé, vous l'aurez compris, j'ai adoré Les Fiancés de l'Hiver ! J'ai eu un peu de mal à mettre mes idées en place de manière concise, car le coup de coeur que j'ai eu pour cette histoire a légèrement désordonné mes pensées et mes réflexions, donc j'espère que le tout est quand même bien structuré. En tout cas, La Passe-Miroir est une saga que je vous recommande chaudement à mon tour, pour son univers, ses personnages, son intrigue... bref, je ne peux que vous conseiller de la lire !

**********

Détails sur ce livre :

La Passe-Miroir - Tome 1, publié aux éditions Gallimard

Auteur : Christelle Dabos

Nombre de pages : 519 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:30 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 25 octobre 2017

Pierre et Jean

pierre-et-jean- Pierre et Jean raconte l'histoire de deux frères : Pierre, l'ainé, médecin, brun, impulsif et colérique ; Jean, le cadet, avocat, blond, doux et calme. Ce court roman raconte comment Jean hérita de la fortune d'un ami de ses parents, et comment Pierre en devint jaloux. Il raconte aussi les soupçons naissants et grandissants de l'ainé sur sa mère... Le passé de sa famille peut-il lui apporter les réponses ? -

**********

Mon avis :

En ce moment, j'étudie le réalisme et le naturalisme. Ces deux mouvements comptent de nombreux auteurs et artistes au XIXe siècle, et Guy de Maupassant en fait partie. J'ai lu Pierre et Jean, un court roman de 217 pages, qui parle de jalousie, de secrets de famille et d'amour... Ce fut pour moi une lecture coup de coeur et je vous propose de détailler tout ça en trois points ! :)

**********

  • L'histoire

Dans Pierre et Jean, nous allons suivre le quotidien d'une famille bourgeoise du Havre, les Roland. Pierre et Jean, les deux fils, sont à l'opposé l'un de l'autre mais vivent heureux avec leurs parents. Les journées sont calmes, on va souvent pêcher dans le bateau familial, on dîne quelquefois avec Madame Rosémilly, une jeune veuve et amie des Roland.

Jusqu'au jour où le notaire annonce à Jean, le cadet, qu'il vient d'hériter de la fortune de Monsieur Maréchal, un ancien ami de la famille, mort il y a peu. L'étonnement et la surprise se font d'abord ressentir, pour ensuite laisser place à la joie et à la fierté des parents pour leur fils maintenant riche !

Ce n'est pourtant pas vraiment la même chose pour Pierre, l'ainé, qui se rend bien compte que son frère a hérité de tout l'argent de ce Monsieur... Cela le laisse un peu abasourdi, étant donné que Maréchal connaissait et appréciait les deux frères depuis leur plus jeune âge. L'esprit de Pierre se met alors à bouillir de mille questions, auxquelles le jeune homme tentera d'apporter des réponses.

Une fois les bases de l'histoire posées, on peut se lancer les yeux fermés dans ce livre ! Guy de Maupassant invite le lecteur à découvrir un court roman haletant, dans lequel les soupçons et le doute sont très présents. Pourquoi Pierre irait-il chercher des réponses à ses questions dans le passé de sa mère ? Qui est vraiment cette femme ? L'auteur nous donne une piste, que l'on suit en même temps que le héros : on progresse avec lui, on apprend, on réfléchit...

Cette idée revient assez souvent dans le roman, mais Maupassant s'arrange parfois pour réussir à nous faire changer d'avis : peut-être que ce n'est pas ce que l'on croit, toute cette histoire pourrait n'être simplement que de mauvaises pensées émises par un frère jaloux... C'est un tour de force psychologique que nous propose l'auteur, notamment avec les personnages !

**********

  • Les personnages : entre réalisme et naturalisme

Pierre et Jean sont frères, mais tout les oppose : caractère, physique, parcours scolaire... Lorsque Jean apprend qu'il hérite de la fortune de Monsieur Maréchal, Pierre se sent lésé, oublié, une jalousie naissante s'insinue doucement en lui, des préoccupations nouvelles et un comportement que sa famille ne lui connaît pas. Il se replie davantage sur lui-même, parle peu, rentre tard, réfléchit durant plusieurs heures dans le port du Havre, devient désagréable et bougon...

Les questions qui le taraudent le minent, l'empêchent de dormir la nuit, le rendent mauvais et très soupçonneux à l'encontre de sa mère. Pour se détendre, il essaie d'envisager l'avenir de manière positive, se disant qu'il peut accomplir autant de choses que son frère mais en travaillant pour y parvenir ; il imagine son futur cabinet de médecin, cherche des locaux, compare les sommes à payer, pense à son organisation et détermine les prix à pratiquer.

Et pour cela, Guy de Maupassant a poussé toutes ces descriptions jusqu'au naturalisme. Des expressions, des détails, des jeux de mots... autour du personnage de Pierre, tout s'accentue de manière technique et scientifique ! Le naturalisme est un mouvement littéraire, notamment caractérisé par l'oeuvre d'Émile Zola avec la série des Rougon-Macquart. Maupassant est en quelque sorte un prédécesseur de cette idée encore plus développée que le réalisme.

Pour moi, ce grand auteur du XIXe siècle est à mi-chemin entre les deux mouvements littéraires. Et les personnages de Pierre et Jean le montrent bien ! Car si l'ainé est médecin, ce n'est pas pour le simple plaisir de lui attribuer une fonction : les détails naturalistes sont bien présents, même si le roman est plutôt à dominante réaliste.

Jean, le cadet, est doux, calme et bon pour sa famille. Son frère le trouve naïf et simplet, incapable de raisonner justement et de faire bon usage de sa nouvelle fortune ! Je ne vous en dis pas plus à ce sujet, car ce serait vous spoiler. Mais si l'ainé est un homme de sciences, le cadet est un homme de lettres : avocat, Jean donne l'impression d'écouter les conseils de ses parents, qui lui suggèrent de dilapider son argent !

Guy de Maupassant laisse son lecteur se fondre dans cette impression, jusqu'à lui faire partager certains sentiments haineux de Pierre. Les 217 pages nous laissent supposer des frères totalement opposés, mais au final pas tant que cela... La chute de ce roman est belle et quelque peu inattendue, elle nous permet de nous projeter dans une suite et d'imaginer les évènements qui pourraient se produire.

**********

  • La plume de l'auteur : sublime !

Si l'histoire et les personnages font la majeure partie du travail, la plume de l'auteur fait le reste ! Comment vous dire que j'ai adoré le style d'écriture de Maupassant ?! J'avais l'impression de lire un roman moderne, contemporain, avec des expressions du quotidien et des tournures de phrases compréhensibles et immersives... À aucun moment je ne me suis ennuyée, les mots sont choisis mais jamais démodés, ils apportent un coté haletant et une atmosphère pesante à l'histoire.

Je pense que je lirai d'autres oeuvres de Guy de Maupassant, pour comparer sa plume d'un récit à l'autre, voir si je retrouve ce style moderne et addictif ! Parce que oui, j'ai totalement adhéré à ce roman et c'est une lecture coup de coeur pour moi. Le livre n'est pas très gros, les pages défilent sous nos yeux, notre cerveau cherche à comprendre, et la plume de l'auteur est tout simplement sublime !

**********

En bref, je ne peux que vous recommander de lire Pierre et Jean. C'est un classique de la littérature française, écrit par un grand auteur du XIXe siècle, court, prenant, intéressant, avec une intrigue située au Havre, dans le port, sur la mer... Une belle découverte pour moi, que je relirai très certainement !

**********

Détails sur ce livre :

Pierre et Jean, publié aux éditions Le Livre de Poche

Collection : Les Classiques de Poche

Auteur : Guy de Maupassant

Nombre de pages : 217 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 14:27 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 30 août 2017

Les Carnets de Cerise - Tome 1

Couv_171787- Cerise, une petite fille de 10 ans, aimerait devenir romancière pour raconter des tas d'histoires plus tard. Elle a de la chance, sa voisine est écrivaine, et peut donc l'aider dans les enquêtes qu'elle mène et couche sur le papier. Dans ce premier tome, Cerise et ses amies suivent un mystérieux monsieur, toujours tâché de peinture et accompagné d'un perroquet... mais que cache-t-il ? -

**********

Mon avis :

Dans ma vie de lectrice, je n'ai pas lu beaucoup de bandes dessinées... J'ai récemment découvert Les Carnets de Cerise, que j'ai dévoré en trois jours et qui s'est rapidement retrouvé dans ma liste de lectures coup de coeur. C'est vrai que j'ai encore commencé une nouvelle saga, mais cette BD est pour moi une pépite !

Dans ce premier tome, nous rencontrons Cerise, 10 ans, débordante d'énergie et curieuse de tout ce qui l'entoure. Sa passion dans la vie ? Écrire, pour plus tard devenir romancière. Avec ses deux amies, Erica et Line, elle mène des enquêtes à la manière de Sherlock Holmes et raconte ses aventures dans son journal intime afin d'exercer sa future plume d'écrivain.

Depuis quelques temps, Cerise et ses amies observent un vieil homme. Il se promène en forêt, toujours tâché de peinture et un perroquet juché sur son épaule... Ni une, ni deux, Cerise décide d'enquêter !

**********

Les Carnets de Cerise est une bande dessinée relativement courte, elle contient moins de 100 pages. Mais le temps s'arrête l'espace d'un moment, un moment que le lecteur partage avec le livre. Je ne pensais pas que cette lecture serait aussi belle, aussi prenante... Les personnages sont tous très attachants. Cerise est certainement mon préféré, car elle est intrépide et aventurière, sympathique et généreuse. Le regard qu'elle porte sur le monde qui l'entoure est celui d'un enfant, bien qu'elle soit proche de l'adolescence.

Je trouve cette idée bien travaillée et intéressante. Cerise s'attache à des choses matérielles, comme les liens qu'elle entretient avec les habitants de son village. Elle sort se balader en forêt, elle construit une cabane en bois avec ses deux meilleures amies, son imagination est sans borne... J'ai adoré son personnage du début à la fin de l'histoire !

**********

Maintenant, comment chroniquer une BD sans parler des illustrations ?! Les planches sont dessinées par Aurélie Neyret, et j'ai complètement accroché sur son coup de crayon. Il est beau et simple, mais aussi de grande qualité et recherché. N'étant pas très douée pour le dessin, j'étais émerveillée devant le savoir faire et la palette de couleurs utilisés par l'illustratrice. Par moments, les planches étaient si riches en détails et réalistes, qu'il me semblait ne plus être simple lectrice, mais bien un personnage à part entière de cette bande dessinée. J'avais l'impression de faire partie du décor, d'être totalement immergée dans l'histoire...

Pour terminer, Les Carnets de Cerise est une idée originale de Joris Chamblain. Merci à lui d'avoir créé les aventures de Cerise, d'avoir imaginé les dialogues sérieux, humoristiques et empreints d'amour inscrits dans les bulles... Ce fut un plaisir pour moi d'avoir découvert cette bande dessinée, il me tarde de retrouver tout ce petit monde dans le tome 2 ! ;)

**********

Détails sur ce livre :

Les Carnets de Cerise - Tome 1, publié aux éditions Métamorphose

Auteur : Joris Chamblain

Illustrateur : Aurélie Neyret

Nombre de pages : 76 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 08:30 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 21 juillet 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

004836101- Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Elle y consigne son quotidien, ses humeurs, les réflexions qui lui traversent l'esprit, ses souvenirs de jeunesse... Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, elle aime à passer le temps comme elle peut et surtout comme elle veut. C'est un des privilèges du grand âge. Du premier jour du printemps jusqu'au dernier jour de l'hiver, Jeanne profite de la vie : regarder pousser les fleurs de son jardin, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir de temps en temps ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, et déplier un transat pour contempler les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine... -

**********

Mon avis :

Ce roman est tout simplement magnifique. La vieillesse, la fin de vie et l'amour en sont les thèmes principaux. Des thèmes qui ne sont pas toujours évidents à aborder, car comment trouver les bons mots ? Ceux qui ne font pas de la peine, ceux qui ne causent pas de chagrin...

C'est pourtant ce que Véronique De Bure a fait. Ce livre m'a amenée aux côtés de Jeanne, la narratrice, âgée de quatre-vingt-dix ans. Avec elle, une année s'est écoulée : les saisons défilent, le temps passe, le paysage change et la vie suit son cours... avec ses joies, mais aussi ses tristesses.

L'histoire commence au printemps. La température s'adoucit, les fleurs recommencent à pousser, les arbres arborent à nouveau un beau feuillage vert... Accompagnée de sa bonne humeur, Jeanne prend le thé dans son jardin, terminant une grille de mots croisés. Le temps est idéal aussi pour sortir et se promener, alors quoi de mieux qu'une petite balade le long des champs ? ou de rendre visite à ses amies de longue date pour une partie de bridge ?

Le temps passe et bientôt l'été arrive. Jeanne reçoit des visites de ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants. Son quotidien est un peu dérangé, avec les repas de famille à préparer et la maison à organiser. Tout cela n'est plus vraiment de son âge, mais c'est si bon d'être réunis tous ensemble.

Puis, le soleil d'été décline doucement, pour laisser place au soleil d'automne, mélancolique et frais. Pour Jeanne, l'automne reste la saison du souvenir. Il ne faut pas oublier ce qui est derrière nous, les bonnes comme les mauvaises choses. Il faut se rappeler de l'insouciance, des premiers amours, du bonheur et de la joie ; mais aussi, comme pour Jeanne, de la guerre, des proches disparus, des amies éloignées...

L'hiver s'installe progressivement. Froid, gris, pluvieux... C'est le temps des questionnements, des réflexions faites à soi-même ; c'est le temps de songer à l'après. C'est aussi le temps d'une belle et grande réunion de famille pour Noël. Enfin, c'est le temps des derniers souvenirs, car la vieillesse nous rattrape tous un jour ou l'autre...

**********

À travers les yeux de Jeanne et son journal intime, l'auteure m'a émue du début à la fin. Quand j'ai choisi de lire ce livre, je savais plus ou moins à quoi m'attendre. Mais je n'en espérais pas autant ! Ce que je vais dire va vous paraître assez surprenant, mais je suis nostalgique du siècle dernier. Oui, c'est vrai que je ne peux pas être nostalgique d'une époque que je n'ai pas connue.

Et pourtant, j'aimerais vivre ce que nos parents et grands-parents ont découvert, vu et vécu... À chaque souvenir que Jeanne se remémorait, que ce soit son enfance heureuse ou plus tard sa vie de femme et de mère, j'avais un pincement au coeur. C'était de la "nostalgie", de la tristesse mais aussi de l'amitié pour ce personnage unique.

Jeanne est tout sauf une narratrice ordinaire, témoin de ce qui se passe sous ses yeux. Malgré son âge avancé, elle est courageuse, aimante, rêveuse, bougonne quelquefois, drôle, surprenante... et tant d'autres choses encore ! Avec elle, j'ai découvert un autre point de vue, qui est celui de nos proches vieillissants. L'auteure a fait d'une "héroïne de fiction" un personnage réel, auquel on s'attache et qu'on accompagne tout le long du chemin.

La plume de Véronique De Bure est riche, belle, fluide, simple et complexe et à la fois. Le récit se lit très facilement et les mots choisis, qu'ils soient heureux ou tragiques, sonnent toujours avec justesse. Aucune longueur au fil des pages, ce ne fut que du plaisir de retrouver Jeanne chaque jour.

Pour moi, Un clafoutis aux tomates cerises est bien plus qu'un roman sur le grand âge. C'est une magnifique leçon de vie, où le passé et le présent cohabitent, où la tradition et la technologie se rencontrent, où le corps vieillit mais les souvenirs ne meurent jamais. Bravo et merci madame De Bure ! Ce livre est un coup de coeur, il n'y a rien d'autre à ajouter. Sauf, peut-être, de vous conseiller de le lire sans tarder... ;)

**********

Détails sur ce livre :

Un clafoutis aux tomates cerises, publié aux éditions Flammarion

Auteur : Véronique De Bure

Nombre de pages : 384 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116467571_o

Posté par Sue-Ricette à 15:55 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 20 mars 2017

L'Apprenti Épouvanteur

20e8c2a8Hello tout le monde !

Je rédige pas mal d'articles ces derniers temps. J'éprouve un réel plaisir à me creuser les méninges pour écrire des posts qui, je l'espère, vous plairont. Et j'ai été touchée de savoir que vous trouvez le blog "Unique et Original" ! ;) Bon, après cette petite parenthèse, voilà le thème de l'article d'aujourd'hui : un nouveau livre !

**********

C'est une lecture toute fraîche que je viens vous présenter, puisque je l'ai terminée hier soir. Il s'agit du Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur : L'Apprenti Épouvanteur, de Joseph Delaney. (Oui, je sais... Encore un Tome 1 ! Mais j'adore les sagas...) C'est une série de livres Fantasy et Young Adult, qui compte actuellement 13 tomes (le dernier est sorti en février) et qui est publiée aux éditions Bayard Jeunesse.

********** 

51LmkD4dkjL

**********

- Septième fils d'un septième fils, Tom Ward n'a d'autre choix que de devenir l'apprenti de l'Épouvanteur du Comté. A bientôt 13 ans, le jeune garçon va apprendre à entraver des gobelins et enfermer des sorcières... Mais une nuit, sans le vouloir, Tom libère Mère Malkin. La sorcière la plus puissante et la plus cruelle qui ait jamais existé ! Le cauchemar prend vie. Pour lui, commence alors une course contre la montre : il faut au plus vite mettre un terme aux agissements de Mère Malkin... Avec l'aide d'Alice et de son maître, Tom viendra-t-il à bout de l'obscur ? -

**********

Bien sûr, nous ne sommes pas encore à la période d'Halloween, mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour découvrir les aventures de Tom ! Et j'ai vraiment bien fait, parce que c'est un gros coup de coeur.

Tout au long de ce livre, le personnage de Tom ne cesse d'évoluer. Au début, c'est un garçon qui est un peu (voire beaucoup) effrayé à l'idée de devenir l'apprenti de Monsieur Gregory, l'Épouvanteur du Comté. Mais au fil des pages, de nombreuses expériences le feront observer, apprendre et grandir...

Les autres personnages présents dans L'Apprenti Épouvanteur sont également très intéressants. Monsieur Gregory, ainsi que la mère de Tom, parlent toujours avec sagesse ; Alice est une jeune fille tiraillée entre le bien et le mal... Bref, on pourrait croire que ce roman s'adresse uniquement aux adolescents, mais la Fantasy peut aussi délivrer des messages aux adultes.

J'ai également trouvé les descriptions de Joseph Delaney superbes ! L'auteur nous plonge vraiment dans un cadre sombre et effrayant... C'est vivant, on s'imagine très facilement les décors. L'atmosphère est pesante, le rythme haletant... A certains moments du livre, on a vraiment peur ; mais l'histoire est tellement prenante !

**********

Pour conclure, je suis très contente de ma lecture. Comme je vous l'ai dit, le Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur est un vrai coup de coeur pour moi... J'ai continué sur ma lancée avec le Tome 2, et je pense que je ne serai pas déçue ! ;)

Sur ce, je vous dis à bientôt et vous souhaite aussi de belles lectures.

Sue-Ricette

coup de coeur

Posté par Sue-Ricette à 16:21 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,