mercredi 17 avril 2019

Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie

indiana-pruneau- Indiana Pruneau est une jeune périgourdine que rien ne prédestine à l'aventure. L'arrivée dans sa vie de nouveaux voisins, venus tout droit de Sibérie, va tout changer. Accompagnée de son inénarrable compagnon à quatre pattes, le cochon d'Inde Vladimir, elle part en Iakoutie pour tenter de venir en aide à ses nouveaux amis. Elle va découvrir un pays magnifique, des gens étonnants et qui sait ? Peut-être même sauver la vie d'un Président... -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Hexomaidine, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Une folle envie de romans feel good ces derniers temps, je me suis donc lancée avec grand plaisir dans la lecture de ce petit roman ! Au programme : aventures loufoques, personnages attachants, voyage dans l'immensité sibérienne, quiproquos impayables...

Voici donc mon avis sur Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie, de Hexomaidine :)

**********

  • Un roman plein de bonne humeur

Doux comme un bonbon, acidulé, vitaminé et plein de pep's, ce livre m'a fait passer un chouette moment de lecture ! L'auteure réunit ici différents éléments que l'on pourrait qualifier de "clichés", mais qui donnent son petit côté loufoque et décalé au roman. Des situations drôles, Hexomaidine en fait vivre tout un tas à ses personnages : une possible invasion extra-terrestre surveillée de près par le vieux père d'Indiana, une belle-mère très gentille, excellente cuisinière des pruneaux et complètement fan des magazines people, un adorable et très intelligent petit cochon d'Inde féru de sport et désireux de séduire les femelles écureuils, les rates et les souris en passant par une magnifique zibeline, des espions pas vraiment doués pour la filature... bref, c'est un concentré de bonne humeur distillé tout au long des quelques 208 pages que compte ce roman !

Du Périgord à la Sibérie, l'auteure nous invite à partager les aventures pour le moins rocambolesques d'Indiana et de ses amis. Aventurière et embarquée bien malgré elle dans une improbable mission de sauvetage, cette jeune périgourdine fera des rencontres inoubliables et frôlera plus d'une fois le danger. Hexomaidine nous livre un roman simple, léger, drôle, inventif et original ! Chacun des personnages apporte sa petite touche, rendant l'histoire unique et créative. Indiana est sympathique, dévouée aux autres, curieuse, déterminée, courageuse, toujours accompagnée de Vladimir, son petit cochon d'Inde plus intelligent qu'il ne le laisse paraître... Indiana Pruneau, c'est une petite bonne femme attachante, que l'on a plaisir à suivre dans cette entreprise risquée et totalement incroyable.

Hexomaidine a écrit un livre détonant, un peu déjanté, mais dans un esprit de partage et de simplicité, de bienveillance et de convivialité. Le lecteur est invité à pénétrer dans cet univers chaleureux et loufoque, à accompagner les personnages à Iakoutsk, Saint-Pétersbourg ou encore Périgueux. On voyage, on s'étonne, on découvre, on apprend, on vit pleinement le moment présent, ce petit plaisir de lecture qui nous fait voyager d'un bout à l'autre du continent européen sans bouger de notre canapé...

**********

  • Un message plus profond

Au-delà de son aspect drôle, ce roman véhicule un beau message sur l'importance de rester soi-même en toutes circonstances, d'être fidèle aux valeurs qui font de nous les personnes que nous sommes. Ce voyage en Russie est en quelque sorte une quête, un voyage initiatique qui permettra à Indiana d'apprendre à revivre, à profiter des petits bonheurs qui se présentent à elle et à rester elle-même quoi qu'il arrive. Tout ce qui nous rend heureux ne se trouve pas forcément au bout du monde et les joies les plus simples sont le plus souvent à portée de main, comme le découvrira Indiana.

Peu importe qu'elle ne soit pas un top modèle, que sa rivale Samantha Fix la méprise, que tout aille de mal en pis dans l'entreprise où elle travaille, Indiana a tout pour être heureuse et sa rencontre avec le Président de Russie et ses amis sibériens y sera pour beaucoup. Je retrouve assez souvent ce même message dans mes lectures, à savoir que nous n'avons qu'une seule vie et qu'il est important de vivre chaque instant comme si c'était le dernier, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Indiana ne s'attendait certainement pas à vivre pareilles aventures et ces mille et une péripéties auront fait d'elle une adulte épanouie, souriante et pleine de vie.

**********

En résumé, Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie est une jolie lecture ! Un petit moment de douceur, un concentré de bonne humeur, des situations cocasses et des quiproquos impayables... Laissez-vous embarquer dans cette chouette aventure aux côtés d'Indiana, Vladimir le cochon d'Inde, Féodor et les autres :)

**********

Détails sur ce livre :

Les aventures d'Indiana Pruneau en Russie, autoédité en ebook

Auteur : Hexomaidine

Nombre de pages : 208 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 16 avril 2019

Une étude en rouge/Le signe des Quatre

sherlock-holmes- Dans Une étude en rouge (1887), Holmes et Watson, dont c'est la première rencontre, et la première enquête commune, sont appelés dans une maison dans le sud de Londres, où un homme a été retrouvé mort, le visage déformé par l'effroi. Aucune trace de violence, mais un étrange message écrit avec du sang sur l'un des murs. Si la police demeure impuissante, Sherlock Holmes et son implacable logique sauront venir à bout de l'énigme…

Dans Le Signe des Quatre (1890), Sherlock Holmes n'aurait jamais imaginé qu'ouvrir sa porte à la belle mais désespérée Mary Morstan lui aurait valu pareilles mésaventures. Suite à la disparition de son père dix ans plus tôt, la jeune femme reçoit chaque année un cadeau hors du commun : une énorme perle brillante. Alors quand elle se voit remettre une intrigante missive l'invitant à retrouver son bienfaiteur inconnu, Mary demande à Holmes et Watson de l'accompagner. Le début pour l'inénarrable duo d'une enquête qui ne cessera de les surprendre… -

**********

Je dédie cette chronique à mon amie Laure. Je sais combien tu apprécies Sherlock Holmes ^_^

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Qui n'a jamais entendu parler du célèbre Sherlock Holmes ? Je n'avais jusqu'à présent lu aucune des aventures de cet incroyable enquêteur, et grâce aux éditions de L'Archipel, j'ai enfin pu combler cette lacune et découvrir ce grand classique du roman policier.

Voici donc mon avis sur les deux premières aventures de Sherlock Holmes, d'Arthur Conan Doyle :)

**********

  • Où l'on découvre Sherlock Holmes

Une courte préface en début de roman nous apprend que le plus perspicace des détectives anglais n'a pas rencontré le succès escompté lors de sa toute première aventure. Les éditeurs de l'époque n'étaient pas convaincus, et Arthur Conan Doyle a bien failli abandonner définitivement l'écriture des rocambolesques enquêtes de Sherlock Holmes. Pourtant, si Une étude en rouge, qui pose les bases de toutes les péripéties qui s'en suivront, ne trouve pas grâce aux yeux des éditeurs, Le signe des Quatre, en revanche, est immédiatement repéré et rencontre un franc succès auprès du public ! Sherlock Holmes entre dans l'Histoire.

Ce premier tome permet donc de découvrir qui est Sherlock Holmes, de voir comment Arthur Conan Doyle les a imaginés, lui et son inséparable acolyte le Docteur Watson. Les romans nous sont narrés du point de vue de ce dernier, tout aussi célèbre que le fameux détective. J'ai adoré me plonger dans ces deux aventures, j'ai aimé apprendre à connaître les personnages, à les suivre dans ces enquêtes rondement menées... L'auteur a l'art et la manière de raconter, laissant le soin au lecteur d'observer et d'être attentif au plus petit détail, car c'est là que réside la force de Sherlock Holmes !

Ses capacités de déduction sont tout simplement incroyables. Sa logique et ses raisonnement dépassent l'entendement, mais s'avèrent toujours vrais, car le détective se trompe rarement. J'ai été impressionnée par ces analyses fines, pointilleuses et précises, ces observations méticuleuses où rien n'est laissé au hasard. Je dirais même que j'ai été bluffée, car cela semble réellement impossible, et pourtant... En témoignent les récits du Docteur Watson, Sherlock Holmes est un enquêteur hors pair, très qualifié dans son domaine et il surpasse en beaucoup de points ses confrères de Scotland Yard.

Que ce soit Une étude en rouge ou bien Le signe des Quatre, Arthur Conan Doyle arrive véritablement à intéresser le lecteur tout en le promenant d'hypothèses en suppositions, jusqu'à la résolution des enquêtes. Ses personnages sont charismatiques, vivants et authentiques. Ils apportent profondeur et réalisme au récit, et toujours ce petit côté british, cet aspect un peu guindé de la société anglaise teinté d'un léger humour.

**********

  • Élémentaire, mon cher Watson !

C'est avec cette réplique culte que j'introduis ce deuxième paragraphe. Je n'avais jamais lu Sherlock Holmes, il était donc élémentaire pour moi de découvrir enfin les aventures du célèbre détective. Et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin ! J'ai beaucoup aimé lire ces deux premières enquêtes, et je n'ai qu'une hâte : retrouver Holmes et Watson pour de nouveaux mystères à résoudre. Le roman policier est un genre que je lis finalement assez peu, mais dans le cas présent, j'ai bien l'intention de me plonger dans les autres et non moins fameuses aventures écrites par Arthur Conan Doyle ^_^

**********

En résumé, ce premier tome était tout simplement génial ! J'ai adoré ces deux histoires et je découvrirai avec grand plaisir la suite. En attendant, si vous n'avez jamais lu Sherlock Holmes, qu'attendez-vous pour le faire ? Vous ne serez pas déçu(e)s, je vous le garantis :)

**********

Détails sur ce livre :

Une étude en rouge suivi de Le signe des Quatre, publié aux éditions de L'Archipel

Collection : Archipoche

Auteur : Arthur Conan Doyle

Nombre de pages : 344 pages

Site de l'éditeur : www.editionsarchipel.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 10 avril 2019

Un seul jour à vivre

un-seul-jour-à-vivre- À la suite d'un événement dramatique, Elsa se retrouve plongée dans un profond désespoir. Une rencontre aussi étrange qu'inattendue va l'emmener à la découverte d'elle-même ; à la découverte du bonheur ; à la découverte de la vie. Elsa n'oubliera plus jamais qu'il n'existe qu'un seul jour à vivre : aujourd'hui. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Maryn Morgan, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

En ce moment, j'ai envie de lire des romans feel good. Un seul jour à vivre était proposé en service presse sur Simplement Pro, j'ai donc sauté sur l'occasion pour le découvrir, car le résumé m'intriguait. Ce fut une jolie lecture, intéressante et enrichissante !

Voici donc mon avis sur Un seul jour à vivre, de Maryn Morgan :)

**********

  • Vivre le moment présent

À travers l'histoire d'Elsa, l'héroïne de ce roman, l'auteure véhicule des messages forts et pertinents. Ce que je retiens de cette lecture, c'est tout d'abord le fait que nous ne vivons pas assez dans le présent. Nos pensées sont volatiles, elles vont et viennent, elles circulent librement du passé au futur, sans jamais prendre le temps de s'arrêter sur le moment présent. Maryn Morgan s'attache à nous montrer l'importance de l'instant que nous vivons, ici et maintenant.

Ressasser le passé nous rend nostalgiques, pensifs, mais aussi tristes... Les souvenirs ne meurent jamais, mais s'ils nous permettent d'avancer, de ne pas reproduire les erreurs passées, ils sont également parfois source de regrets et de remords, nous enfonçant dans la déprime, la morosité. À l'inverse, essayer d'envisager le futur, de se projeter dans l'avenir, nous rend-il plus heureux ? Pas forcément, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait, nous cheminons vers l'inconnu et, de ce fait, nous ne pouvons pas prévoir si la vie sera telle que nous l'avions imaginée. L'inconnu nous angoisse, nous effraie et fait de nous des êtres vulnérables.

Il faut essayer de se recentrer, de se concentrer sur ce qui est, pas sur ce qui a été ni sur ce qui sera. Hier est derrière nous et demain n'est pas encore là. Il est donc important de retrouver l'équilibre que nous avons perdu, d'arrêter de naviguer entre le passé et le futur, pour vivre ce qui se déroule là, juste sous nos yeux. Chaque seconde qui passe appartient à hier et construit demain, mais ce qui doit retenir notre attention, c'est le fait d'être ancré dans le moment présent. Il faut, dans la mesure du possible, réussir à se détacher de toutes ces pensées qui nous empêchent de savourer l'instant et d'être heureux.

Maryn Morgan met donc l'accent sur l'éphémérité du temps, le fait qu'il n'y a pas une seconde à perdre pour vivre cette vie qui est la nôtre ! Nous n'avons qu'une seule existence, alors autant en profiter le plus possible sans se poser de questions, sans stresser quant à l'avenir totalement incertain qui nous attend, sans pleurer sur nos échecs et nos déceptions... Nous sommes là et c'est tout ce qui compte. Soyons heureux de respirer, de voir le soleil se lever, les fleurs s'ouvrir, et sourions à la vie, tout simplement.

**********

  • Amour et solidarité

Le deuxième message que je retiens de ma lecture, c'est celui l'amour et la solidarité. Sans ces valeurs, le monde qui nous entoure perd son unicité et devient fade. L'auteure nous apprend ici que nous formons un tout indissociable, uni, soudé et qui ne peut se désolidariser, sous peine de voir apparaître la haine, la peur, la colère, la tristesse... Chaque individu pense trop à lui-même et, comme le fait remarquer Maryn Morgan, l'humanité est comme un océan : une goutte ressemble à s'y méprendre à toutes les autres gouttes. Seule, cette petite goutte ne sert pas à grand-chose, mais c'est ce qui relie toutes ces gouttes les unes aux autres qui fait leur force. Ensemble, elles forment un océan et deviennent en quelque sorte invincibles.

La solidarité et l'amour vont de paire. On ne peut pas être altruiste, dévoué aux autres, et ne pas aimer le monde dans lequel nous vivons. La logique veut que ce soit impossible et Maryn Morgan nous le montre bien dans son roman : nous sommes tous liés les uns aux autres, comme cet océan de gouttes, et si nous perdons cette connexion, nous nous raccrochons à de vains espoirs, sans voir la détresse du monde... Chacun de nous a bon fond, mais il est parfois difficile de s'ouvrir aux autres, d'aller à la rencontre de quelqu'un que nous ne connaissons pas ou mal. Mais c'est le soutien que nous offrons aux personnes qui nous entourent, c'est cette solidarité qui fait de nous des êtres humains capables d'aimer et d'aider.

À la lecture de ce roman, le lecteur découvre également que l'entraide ne doit pas seulement avoir lieu lorsque le besoin s'en fait sentir, lorsqu'il y a une catastrophe ou un drame. Il faut être là les uns pour les autres à chaque instant, ce qui nous ramène à ce que je disais un peu plus haut sur l'importance de vivre ici et maintenant. Faire attention aux autres, c'est s'ancrer un peu plus dans le moment présent et chasser toutes ces pensées qui nous promènent entre avant et après. Se soucier des autres ne signifie pas non plus qu'il faut s'oublier, ce n'est pas égoïste de penser un peu à soi, il faut juste réussir à trouver un équilibre entre le trop et le pas assez pour vivre en harmonie avec soi-même et accepter que tout n'aille pas toujours pour le mieux.

La perfection n'existe pas, elle est inaccessible, mais nous pouvons toujours essayer de tendre vers cette perfection. De donner le meilleur de nous-mêmes chaque jour, d'être heureux et de faire profiter les autres de ce bonheur, de répandre la joie et l'amour où que nous allions. C'est un message peut-être un peu utopiste, mais je pense que si chacun de nous offrait ne serait-ce qu'un sourire à ses parents, ses enfants, sa famille, ses amis, ses voisins... Je pense que le monde serait différent de ce qu'il est actuellement.

**********

En résumé, Un seul jour à vivre est une très jolie lecture ! J'ai passé un bon moment en lisant ce livre et j'ai beaucoup aimé les messages véhiculés par l'auteure : tolérance, bienveillance, amour, solidarité... C'est un court roman que je recommande à toute personne désireuse de découvrir une belle histoire et de réapprendre à vivre :)

**********

Détails sur ce livre :

Un seul jour à vivre, autoédité en ebook

Auteur : Maryn Morgan

Nombre de pages : 164 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 avril 2019

Tout reprendre au début

tout-reprendre-au-début- Après Tout recommencer à zéroretrouvez Alicia et Jérémie.

Il suffit parfois d’un rien pour que la vie soit totalement différente.

Et si Manon n’était pas morte ?
Et si Julien avait survécu ?
Et si Manon et Julien étaient toujours en vie ?

Trois récits alternatifs à leur histoire…

Alicia et Jérémie se seraient-ils rencontrés et auraient-ils pu s’aimer si les circonstances avaient été différentes ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Après avoir lu Tout recommencer à zéro en début d'année, j'ai retrouvé Alicia et Jérémie avec grand plaisir dans ce deuxième livre, un recueil de trois récits alternatifs à l'histoire principale. Et, comme toujours avec Ninon Amey, je n'ai pas été déçue !

Voici donc mon avis sur Tout reprendre au début, de Ninon Amey :)

**********

  • Et si...

Comment de si petits mots peuvent-ils bouleverser le cours des choses ? Alicia et Jérémie, les héros de Tout recommencer à zéro, auraient-ils vu leurs chemins se croiser si le contexte avait été différent ? Ninon Amey nous propose ici de plonger dans trois courts récits mettant en scène trois scénarios différents, récits au cours desquels nous serons amené(e)s, nous lecteurs et lectrices, à découvrir si l'histoire d'Alicia et Jérémie aurait pu être possible dans d'autres circonstances. L'auteure prend un pari risqué, mais réussit, encore une fois, à nous émouvoir, à véhiculer de beaux messages et à nous montrer que tout est possible, même quand le monde autour de nous semble vouloir nous prouver le contraire...

En mettant son imagination et sa sensibilité à contribution, Ninon Amey rend ses récits vivants, réalistes et très touchants. Tout peut arriver, et le plus petit détail, aussi insignifiant soit-il, a son importance. Aujourd'hui est un jour parfait, mais tout peut basculer en un claquement de doigts, changeant à tout jamais le cours de nos vies. La rencontre d'Alicia et Jérémie résulte peut-être de circonstances malheureuses, mais ils se sont trouvés et ont su faire face ensemble aux obstacles qui se dressaient devant eux. Le destin est une chose bien compliquée, nous ne savons jamais si notre histoire est écrite à l'avance, si nous vivrons les évènements tels que nous les avons envisagés...

Le destin et le hasard sont étroitement liés. L'un ne peut pas vivre sans l'autre, c'est là ce que nous apprend Ninon Amey. Notre destinée n'est pas fixe, elle s'adapte en fonction des situations auxquelles nous sommes confronté(e)s quotidiennement, mais aussi des imprévus. Nous sommes les seul(e)s à pouvoir écrire l'histoire de notre vie, en faisant les bons choix et, parfois, en nous remettant en question pour pouvoir profiter pleinement de chaque instant qui passe. Tout reprendre au début est un livre avec lequel le lecteur interagit vraiment, non seulement en essayant de deviner si oui ou non la relation d'Alicia et Jérémie aurait été la même dans une autre situation, mais aussi en réfléchissant sur le sens que l'on souhaite donner à notre existence. Sommes nous des spectateurs ou bien des acteurs ? Avons-nous envie de rester de simples observateurs, ou bien voulons-nous jouer le rôle qui nous a été attribué ?

**********

  • Ninon Amey : une magnifique découverte !

Je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises de Ninon Amey, une auteure de romances contemporaines que j'ai découverte en début d'année et que j'apprécie énormément. Son travail d'auteure est tout simplement incroyable, et si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à faire un peu de place dans vos étagères pour accueillir ses six premiers romans !

Que ce soit L'empreinte du passé (chronique ICI), Ce lien qui nous unit (chronique ICI), Tout recommencer à zéro (chronique ), Dis-moi pourquoi (chronique ), Les lettres à Juliette (chronique ICI) ou encore Tout reprendre au début, vous ne serez jamais déçu(e)s en lisant un de ses ouvrages ! Elle a une très jolie plume, douce, sensible et fluide, ses personnages sont tous très attachants et réalistes, et les histoires qu'elle écrit sont tout simplement magnifiques. En attendant de pouvoir lire ses prochains romans, c'est une auteure que je vous recommande chaudement. Elle est à l'écoute de ses lecteurs, elle tient compte de leur avis et, si vous lui laissez sa chance, vous découvrirez une jeune femme adorable et profondément gentille.

**********

En résumé, Tout reprendre au début est, comme tous les autres livres de Ninon Amey, un gros coup de ♥ pour moi ! J'ai adoré l'idée d'écrire trois histoires avec trois scénarios différents, qui nous montrent que chaque petite chose a son importance et que tout peut changer du jour au lendemain, sans que l'on sy attende... En tout cas, c'est un livre que je vous conseille sans hésiter :)

**********

Détails sur ce livre :

Tout reprendre au début, autoédité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 294 pages (au format numérique)

Site internet de l'auteure : www.ninonamey.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 avril 2019

L'Épouvanteur - Tome 15

l-épouvanteur-15- Pas de résumé, pour éviter tout spoil ! -

**********

Mon avis :

Si je vous ai parlé à de nombreuses reprises de la saga de L'Épouvanteur, sachez que je n'en ai pas fini avec la série écrite par Joseph Delaney ! Sorti l'année dernière, le tome 15 a atterri dans ma PAL à Noël et a été très rapidement dévoré.

Sans grande surprise, c'est un coup de coeur, et je vous propose donc sans plus tarder de découvrir mon avis sur le tome 15 de L'Épouvanteur, de Joseph Delaney :)

**********

  • Une saga dynamique

Malgré le nombre impressionnant de tomes que contient cette série, L'Épouvanteur n'a pas perdu de son tempérament et de son énergie ! Toujours aussi vif, simple, frissonnant par moments, addictif et rondement mené par l'auteur. Avec la parution du premier tome en 2005, qui s'attendait à ce que cette saga perdure encore aujourd'hui, quinze volumes et des poussières plus tard ? Personne, si ce n'est peut-être Joseph Delaney, qui, encore une fois, fait preuve d'une imagination débordante pour nous offrir un excellent tome, dans la lignée de ceux qui l'ont précédé.

Tom Ward, Alice, Grimalkin et les autres se retrouvent embarqués dans une incroyable aventure, où se mêlent la magie, des combats épiques, des batailles redoutables, mais aussi des moments de doute, de joie, de tristesse... L'auteur fait vivre à ses personnages nombre de péripéties toutes plus dangereuses les unes que les autres, faisant de ce tome 15, tout comme les précédents, un véritable page turner !

Le lecteur veut savoir, car chaque fin de chapitre attise sa curiosité et le rend plus désireux encore de connaître la suite de l'histoire. Tom va-t-il réussir à endiguer cette nouvelle menace venue du Nord, dont je vous avais parlé dans la chronique du tome 14 juste ICI ? Pour le savoir, il suffit de plonger les yeux fermés dans La Résurrection de l'Épouvanteur, qui ne laisse pas une minute de répit tant au lecteur qu'aux personnages ! 

J'ai adoré renouer avec cet univers, ces protagonistes, cette intrigue qui, au début, peut paraître simple, assez enfantine, mais qui se complexifie et se densifie à mesure que les tomes s'enchaînent et se succèdent sous notre regard curieux et admiratif. Un tome 15 à la hauteur des précédents volumes, où la jeunesse côtoie aisément la littérature Young Adult, légèrement horrifique et frissonnante, sans cependant jamais devenir un roman glauque et angoissant !

**********

  • La plume d'un auteur

Joseph Delaney se place sans conteste parmi mes auteurs préférés. Lorsque l'on débute la lecture de L'Épouvanteur, son style d'écriture, et surtout la traduction de Marie-Hélène Delval, peuvent paraître un peu légers aux yeux du lecteur. N'ayez crainte, car seul le premier volume se veut jeune public ! Les tomes suivants voient Tom, le héros de l'histoire, grandir, gagner en maturité, en sagesse et devenir un bon épouvanteur. La plume de l'auteur s'étoffe alors et grandit en même temps que ces personnages, sans cependant perdre ce petit côté jeunesse que j'affectionne tant !

Si L'Épouvanteur est ma série chouchou en Fantasy, c'est tout simplement parce que j'ai aimé la voir évoluer, la voir changer, s'adapter à son public et à ses héros de papier, mais aussi, et surtout, parce qu'elle réussit à conserver cette part d'imaginaire qui réside en chacun de nous, cet enfant intérieur qui ne nous quitte jamais vraiment : Tom Ward, le héros, incarne à la fois l'enfance-adolescence et le passage à l'âge adulte. Âgé de 13 ans dans le premier volume, plutôt peureux et assez timide, nous le retrouvons ici frôlant la vingtaine, courageux, déterminé et réfléchi.

Une saga pour la jeunesse oui, mais pas que ! Je trouve en effet que cette série, que l'on soit amateur de littérature Fantasy ou pas, peut plaire à tout le monde. Les plus jeunes y verront l'occasion de s'adonner au plaisir de la lecture et de suivre en même temps les aventures d'un héros attachant, auquel ils pourront s'identifier, tandis que les moins jeunes pourront faire revivre l'adolescent qu'ils ont été, le temps de quelques quinze volumes...

**********

  • La fin est proche...

Un jour ou l'autre cependant, cette belle aventure prendra fin. Avec ce tome 15, j'ai senti le dénouement proche... Le tome 16, qui devrait bientôt être traduit en français, nous verra certainement dire adieu à ces personnages que tant d'entre nous ont adoré suivre ! Cela fait mal, car j'ai eu le temps d'apprendre à connaître chacun de ces protagonistes, à les apprécier, mais aussi à les détester pour certains, je les ai accompagnés, j'ai combattu à leurs côtés, j'ai appris de nombreuses choses avec John Gregory, Alice, sans oublier Grimalkin et Tom... bref, c'est triste de se dire que tout sera bientôt terminé !

Je me raisonne cependant, en me disant qu'une telle série ne peut pas durer indéfiniment, au risque de s'étioler, de s'essouffler, de perdre en intérêt et en profondeur. Cela reste difficile malgré tout à accepter, car L'Épouvanteur a marqué un tournant dans ma vie de lectrice, et j'ai du mal à me résoudre à ne plus découvrir un nouvel épisode des aventures de Tom, Alice et les autres.

**********

En résumé, La Résurrection de l'Épouvanteur est pour moi un énorme coup de ♥ ! Tout est dit dans la chronique, mais je vous encourage vivement à vous lancer dans la lecture de cette saga si ce n'est paq déjà fait, même si le nombre assez impressionnant de volumes peut en rebuter plus d'un. Chaque tome se lit tout seul et on en redemande, tant cette série est addictive :)

**********

Détails sur ce livre :

L'Épouvanteur - Tome 15, publié aux éditions Bayard Jeunesse

Auteur : Joseph Delaney

Nombre de pages : 368 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 2 avril 2019

Poldark - Tome 2

poldark-2- 1790. Sept ans après avoir regagné son Angleterre natale, Ross Poldark est parvenu à sauver le domaine familial en déshérence et à relancer l activité minière. Mais des menaces planent en ce mois de septembre. Une famille de banquiers, les Warleggan, tente de prendre le contrôle de ses affaires, pourtant peu florissantes. Et Ross suspecte son cousin Francis d être de leur côté pour assouvir sa vengeance. Ross est dans le même temps accusé d avoir pillé deux navires qui se sont échoués non loin de chez lui. S il est reconnu coupable, il risque la mort... Demelza, qu il avait recueillie puis épousée, se bat pour le défendre. Mais leur amour résistera-t-il à la tempête ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Je vous parlais il y a peu du tome 1 de la saga Poldark (ICI), que j'avais tout simplement adoré ! Les éditions de L'Archipel m'ayant également envoyé le tome 2, je n'ai pas tardé à me plonger dedans et je n'ai pas été déçue.

Voici donc mon avis sur le tome 2 de Poldark, de Winston Graham :)

**********

  • Au-delà de la tempête...

Si le premier volume se concentrait davantage sur le personnage de Ross, sa femme Demelza est ici mise à l'honneur par l'auteur. Le tome 2 se place de son point de vue et nous narre les différents évènements qui jalonnent le parcours de la famille Poldark avec son ressenti, ses doutes, ses certitudes, ses craintes... J'aime beaucoup le personnage de Demelza, qui est une jeune femme honnête, intègre, sincère, profondément gentille et bienveillante. En plus d'être belle et charismatique, c'est également une bonne maîtresse de maison et une femme moderne pour son époque.

Bien sûr, elle se plie aux règles de vie en société de son temps, mais elle possède un petit je-ne-sais-quoi qui fait d'elle un protagoniste unique, un peu sauvage et rebelle sur les bords, mais toujours soucieux de bien faire. Demelza a tendance à s'effacer, à se fondre dans la masse, à se faire aussi discrète que possible lors de réceptions ou de bals, car elle ne cherche pas à briller en société, à épater la galerie ! Au contraire, elle est épanouie sans pour autant être dévergondée et se vanter d'avoir épousé Ross. C'est une femme heureuse, malgré les difficultés que rencontre quotidiennement son couple, malgré les dettes qui s'accumulent, malgré la menace que représente la famille Warleggan... 

Ce tome 2 porte bien son titre, Au-delà de la tempête, car il nous montre qu'il ne faut jamais perdre espoir et toujours continuer à se battre pour ce que nous croyons être juste, pour nous comme pour les autres. Demelza n'hésite pas à se départir des choses les plus élémentaires, les plus basiques, pour permettre à sa famille de vivre ! C'est un personnage frais, simple, haut en couleur, débordant d'énergie, très attachant et plein de ressource. Fille de mineur devenue femme de la société, Demelza vit essentiellement pour les gens qu'elle aime, pour les personnes qui lui sont chères, et n'hésite pas à se sacrifier pour dispenser amour et générosité autour d'elle !

Plus généralement, je dirais que ce tome 2 est dédiée aux femmes, à toutes les femmes. Le point de vue de Caroline Penvenen est également très présent. Winston Graham donne ici la parole à toutes ces femmes de la fin du XVIIIe siècle qui incarnent un changement, une émancipation progressive, un renouveau dans la perception que les hommes ont de leurs homologues féminins, ainsi qu'une reconsidération des droits de la femme. L'auteur s'attache à faire d'elles non plus de simples spectatrices, mais bien des héroïnes à part entière qui font vivre le récit, qui font avancer les choses et influencent parfois le destin...

**********

  • Un drame historico-romantique

Comme dans le premier volume, le côté historique n'occupe pas une grande place dans ce deuxième tome. Il sert, encore une fois, de toile de fond pour que le lecteur puisse facilement se repérer dans ce cadre spatio-temporel assez particulier. Poldark n'est donc pas foncièrement un ouvrage d'Histoire, puisqu'il mêle habilement la romance, le roman de moeurs, le roman historique et d'aventures. Pas le temps de s'ennuyer à la lecture des épisodes marquants de la vie de Ross et Demelza ! L'auteur nous promène d'un coin à l'autre de la Cornouailles, il nous fait descendre au plus profond des mines, nous invite à prendre la mer...

Ce tome 2 fait la part belle au danger, mettant plus d'une fois le couple Poldark en situation périlleuse ! Mais finalement, nous avons plaisir à suivre les tracas comme les bonheurs quotidiens de cette incroyable famille qui, malgré les difficultés, parvient toujours à se relever, un peu plus forte et déterminée à chaque fois. Lorsque la tempête fait rage, que tout semble perdu, il suffit d'attendre que la mer déchaînée se calme, car au-delà de la tempête, tout est possible.

**********

En résumé, j'ai adoré lire ce tome 2, et Poldark fait définitivement partie de mes séries coups de ♥ ! Un vrai plaisir de lecture, que je vous invite à découvrir sans tarder. Pour celles et ceux d'entre vous qui ne souhaitent pas forcément commencer par les livres, une série TV composée de quatre saisons est disponible sur Netflix. Après cela, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous lancer :)

**********

Détails sur ce livre :

Poldark - Tome 2, publié aux éditions de L'Archipel

Collection : Archipoche

Auteur : Winston Graham

Nombre de pages : 384 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 mars 2019

Les lettres à Juliette

les-lettres-a-juliette- Nina n'a pas été épargnée par la vie. À 18 ans, c’est une jeune écorchée vive. Son cœur a perdu toute envie de battre. Pour qui, pour quoi le ferait-il ? Imprégnée de l’histoire de Roméo et Juliette, son couple modèle, elle entreprend, seule, un voyage sur la terre célébrée par Shakespeare. De rencontres en découvertes, elle prendra conscience que la vie, si injuste soit-elle, sait aussi apporter des moments de bonheur. Saura-t-elle les reconnaître ? Ce voyage lui permettra-t-il de trouver enfin un sens à sa vie ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Vous le savez, Ninon Amey est une de mes plus belles découvertes littéraires de cette année 2019 ! J'ai quasiment lu tous ses romans, il ne m'en manquait plus que deux pour boucler la boucle. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que j'ai plongé les yeux fermés dans Les lettres à Juliette, un roman fort et beau qui aborde des sujets difficiles.

Aujourd'hui, direction Vérone, car voici mon avis sur Les lettres à Juliette, de Ninon Amey :)

**********

  • Le deuil et le suicide

Il n'est pas toujours évident d'aborder ces thèmes, mais Ninon Amey prend le pari de mettre en scène, dans son nouveau roman sorti le 9 février, ces thématiques délicates que sont le deuil et le suicide.

Nina, l'héroïne, veut en finir avec la vie. Parce que leur histoire était impossible, son amour de jeunesse a mis fin à ses jours quelques temps avant que la jeune fille n'entame un voyage qu'elle souhaite sans retour à Vérone, la terre des amants maudits. Elle espère là-bas faire ses adieux au monde, pour rejoindre celui qu'elle aime et qu'ils ne soient plus jamais séparés... En route, son chemin va croiser celui de Benjamin, qui a également connu la perte d'un être cher et en souffre terriblement. Les destins de ces deux âmes meurtries vont se croiser, s'éloigner et, qui sait, peut-être se rapprocher...

Ninon Amey met ici encore l'accent sur la psychologie de ses personnages, les rendant ainsi tout à la fois attachants et réalistes. Nina est un peu revêche, fougueuse et débordante d'énergie, tandis que Benjamin est plutôt timide, réservé et discret. Leurs caractères respectifs vont former un duo détonant mais très complet à chaque fois qu'ils seront confrontés l'un à l'autre, donnant lieu à des scènes calmes et romantiques, ou à d'autres épisodes plus colériques et mouvementés ! L'auteure a fait d'eux des héros de roman peu communs, des personnes souffrant de leur passé, des êtres blessés au plus profond de leur coeur... Elle arrive à rendre compte avec beaucoup de justesse des moments de joie qui illuminent le voyage de Nina et Benjamin, mais aussi le doute qui les assaille, la tristesse, la nostalgie qui s'empare d'eux quand leur moral est au plus bas.

Sur fond de romance et de récit initiatique, Les lettres à Juliette est un livre dans lequel Ninon Amey travaille en profondeur les émotions et les ressentis de ses personnages face à telle ou telle situation. Le lecteur les voit grandir, changer, évoluer, mûrir et s'intéresse de près à cette prise en main de leur existence. Sans rien vous dévoiler du coeur de l'intrigue, ce voyage à Vérone va bouleverser le quotidien de Nina et Benjamin. Et au milieu de tout cela, le deuil et le suicide occupent une place essentielle ! Ils sont en quelque sorte les piliers de ce roman, car toute la bienveillance, tout l'amour qui ressort de cette histoire, tout cela est dû à la gravité des sujets abordés par l'auteure.

La dernière page lue, j'ai refermé ce livre pleine d'espoir, j'étais enthousiasmée, émue, optimiste... Ce feu d'artifice émotionnel était tout simplement incroyable ! Je pense que personne ne pourra rester indifférent aux drames que Nina et Benjamin ont vécus, car c'est un roman avec lequel le lecteur interagit véritablement, rendant ainsi la lecture vivante et captivante de bout en bout.

**********

  • Amour, patience et bienveillance

Comme je l'ai dit juste avant, la gravité des sujets traités par Ninon Amey fait d'autant plus ressortir les côtés bienveillant, tolérant et patient de l'histoire. Il est difficile de vous en parler sans trop en dire toutefois, mais Les lettres à Juliette est un livre qui donne de l'espoir, qui véhicule optimisme, joie, bonheur, simplicité et bonne humeur ! Si l'intrigue de base est pour le moins tragique, et qu'elle n'est pas sans rappeler le drame des Roméo et Juliette de William Shakespeare, Ninon Amey lui insuffle le courage et la force nécessaires pour faire face à tous les obstacles.

La vie vaut la peine d'être vécue, c'est là le message transmis par l'auteure dans cette histoire touchante. Malgré les hauts et les bas que nous pouvons connaître, malgré les problèmes qui peuvent survenir au quotidien, nous n'avons qu'une seule et unique chance de vivre pleinement cette vie qui est la nôtre, de profiter de chaque instant qui passe, de dispenser amour et chaleur humaine autour de nous. Alors oui, tout n'est pas toujours pas tout rose pour tout le monde et nous sommes tous différents, nous percevons les difficultés qui jalonnent notre parcours avec une sensibilité qui nous est propre - comme Nina et Benjamin qui, chacun à leur façon, voient la vie différemment au début du roman - mais mettre un terme à la vie, c'est se priver définitivement de milliers de petites choses qui illuminent nos journées : sentir l'air emplir nos poumons, voir le soleil se lever et se coucher, rire et sourire avec nos proches...

La vie est précieuse, et Ninon Amey nous apprend ici à (re)vivre, à respirer le bon air frais qui insuffle en nous cette énergie, cette envie d'exister, d'avancer chaque jour un peu plus, de tendre vers le bonheur lorsque tout semble se liguer contre nous... À la lecture de ce roman, une chanson de Françoise Hardy m'est revenue en mémoire. Elle s'appelle Tant de belles choses, et je trouve qu'elle est tout à fait dans l'esprit du livre. Je vous invite à l'écouter, car elle est tout simplement magnifique !

**********

En résumé, Les lettres à Juliette est, comme tous les ouvrages de Ninon Amey, un gros coup de coeur pour moi ! Amour, partage, voyage, émotions, messages beaux et forts, évasion... Tout est réuni pour créer une belle histoire qui, si vous lui laissez sa chance, ne pourra que vous plaire :)

**********

Détails sur ce livre :

Les lettres à Juliette, auto-édité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 232 pages (au format numérique)

Site internet de l'auteure : www.ninonamey.com

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 26 mars 2019

Poldark - Tome 1

poldark-1- 1783. Après avoir pris part à la Guerre d'Indépendance, le jeune et fougueux Ross Poldark quitte l'armée britannique et l'Amérique pour retrouver les siens. C'est un homme blessé qui rejoint ses falaises de Cornouailles. Là, il trouve le domaine familial en déshérence : son père vient de mourir et Elizabeth, sa fiancée, a rompu sa promesse pour en épouser un autre... Se repliant sur lui-même, il décide de relancer le domaine. Agriculture, élevage, prospection minière, il se bat sur tous les fronts. Et se lie même avec ses fermiers et ouvriers quitte à se brouiller avec ses proches et l'aristocratie locale. Un jour, lors d'une foire aux bestiaux, il prend la défense d'une fillette de treize ans, Demelza, qu'il ramène chez lui et engage à son service comme domestique. Les années passent, Demelza s'épanouit. Et ce qui devait arriver... Quitte à choquer une fois de plus les bien-pensants, Ross n'écoutera que son coeur. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Poldark est une série que j'ai découverte il y a peu sur Netflix et que j'ai visionnée en quelques jours seulement ! Après avoir vu les quatre premières saisons, et en attendant la cinquième, j'ai reçu de la part des éditions L'Archipel les tomes 1 et 2 de la saga écrite par Winston Graham.

En route pour les falaises de Cornouailles, donc, avec mon avis sur le tome 1 de la série Poldark, de Winston Graham :)

**********

  • Un récit historico-romantique

Poldark est une saga au travers de laquelle le contexte historique, bien qu'essentiel à la mise en place de l'histoire, occupe finalement assez peu de place par rapport au bon déroulement de l'intrigue. C'est un récit à mi-chemin entre le roman d'aventures et la romance, avec une part non négligeable de roman de moeurs, et dans lequel le côté historique de la chose ne sert, au final, que de toile de fond. C'est un sujet assez paradoxal, car s'il est central d'un point de vue spatio-temporel, qu'il est un pilier pour situer les différents évènements historiques qui entourent les personnages, il se fait plutôt discret dans l'ensemble et n'intervient que pour permettre au lecteur de ne pas se perdre dans les méandres de ce XVIIIe siècle tourmenté !

Je dirais que ce roman peut plaire ou pas, selon ce que l'on en attend. Si vous recherchez un récit qui ne fait que relater des faits historiques avec une pointe de fiction, Poldark n'est clairement pas fait pour vous ! En revanche, ce peut être une belle découverte pour qui veut suivre les aventures passionnantes d'un jeune couple défiant l'autorité des magistrats et les codes de la bonne société anglaise. Entre réalité et fiction, il n'y a qu'un pas... Pour ma part, je trouve cette idée de faire du contexte historique un sujet plutôt secondaire très intéressante, car elle permet à l'auteur de mieux dépeindre les différentes couches de la société à cette époque. Winston Graham se concentre ainsi pleinement à la description du travail accompli quotidiennement par les plus pauvres et s'attarde également sur les activités que sont les bals et les réceptions données par les classes aisées.

Au milieu de tout cela, le lecteur découvre Ross, son retour difficile au pays après avoir combattu en Amérique, sa déception face à l'annonce du mariage d'Elizabeth, sa fiancée, avec son cousin Francis, ses rêves brisés, la mort de son père et avec elle le maigre héritage laissé par ce dernier (un modeste domaine à rebâtir et des mines de cuivre à l'abandon)... Et pourtant, malgré toutes ces désillusions, Ross reste droit, il ne flanche pas et n'hésite pas à se salir les mains pour reconquérir ce qu'il a perdu ! La Cornouailles de son enfance, avec ses champs de fleurs et d'herbes folles, ses falaises abruptes et sa mer d'un bleu magnifique, lui donne l'occasion de se construire une nouvelle existence, et si sa détermination, son intégrité, son honnêteté, son sens de l'honneur et de la justice, ainsi que sa droiture lui vaudront bien des déconvenues, il est des rencontres qui peuvent tout changer...

**********

  • Les personnages

Poldark, c'est un peu d'Histoire et beaucoup de personnages. Winston Graham, l'auteur, nous promène d'un personnage à l'autre avec une aisance folle ! La narration se fait sans détour et le passage d'un point de vue à un autre ne gêne en rien la lecture du roman. Au contraire, elle la rend plus vivante et permet au lecteur d'apprécier pleinement sa découverte de cette société anglaise du XVIIIe siècle. Nous voyageons sans problème des personnages principaux aux protagonistes plus secondaires, qui occupent malgré tout une place importante dans le bon déroulement de l'histoire, et nous retrouvons ainsi à partager les préoccupations des plus démunis comme des riches.

Il est très intéressant également de voir comment l'auteur réussit à retranscrire les pensées de ses personnages, et combien les sujets de réflexion varient selon qu'ils appartiennent aux classes défavorisées ou bien aux couches plus élevées de la société ! Tandis que Ross et les mineurs qu'il emploie se demandent de quoi demain sera fait, s'il y aura toujours du travail, s'ils pourront nourrir leurs familles, Francis, Elizabeth, George et les autres ne pensent qu'à danser, boire, s'amuser, parler mariage et alliances de toutes sortes... Ce sont des sujets assez actuels je trouve, bien que les romans aient été écrits dans les années 1970 et que l'intrigue se situe au début des années 1780 (dans le premier livre, du moins), car ils reflètent, à mon sens, des différences sociales qui, malheureusement, existent encore de nos jours.

Ross est ainsi cet homme qui lutte pour le bien de tous. Il ne prétend pas pouvoir remédier à toutes les misères de la Cornouailles, mais il essaie de dispenser au maximum amour, bonté et bienveillance autour de lui. C'est un personnage franc et honnête, qui n'hésite pas à en venir aux poings si le dialogue ne suffit pas, ou bien qui défie ouvertement la loi, quitte à récolter de sérieux ennuis par la suite ! Ross Poldark est ce genre de personnage jusqu'au boutiste, que l'on apprécie ou pas, mais jamais dans la demi-mesure : son entêtement et son intégrité le poussent à agir pour ce qu'il sait être juste au fond de son coeur, mais son inflexible droiture l'amène bien souvent sur des pentes très glissantes...

Les autres personnages, quant à eux, apportent profondeur et réalisme au récit. L'insouciante mais rebelle Demelza donne cette gaieté et cette légèreté sauvage au roman, Francis, Elizabeth et George confèrent un côté un peu guindé à l'histoire, et Verity est un astucieux mélange de cette bonne société anglaise rigide, très à cheval sur les principes, et de la jeunesse de cette fin du XVIIIe siècle, qui incarne le changement, l'entrée prochaine dans une nouvelle ère...

**********

  • Du livre à la série

Un petit mot maintenant sur l'adaptation cinématographique qui a été faite de ces romans ! La série TV est-elle fidèle aux livres écrits par Winston Graham ? À cette question, je réponds oui. Je dirais même qu'elle est très fidèle au récit de l'auteur, car peu d'élements et de personnages présents dans le roman ne figurent pas au générique du feuilleton. J'ai retrouvé au détail près chaque épisode de la saison 1, puisque ce premier tome en couvre une bonne partie. Le roman est très visuel et la série permet de mettre des visages et de découvrir des paysages et des décors réalistes tout simplement magnifiques !

**********

En résumé, le tome 1 de Poldark est, tout comme la série, un gros coup de coeur pour moi ! Aventures, intrigues politiques et financières, romance... bref, un roman à la lecture duquel on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Winston Graham a écrit un récit de fiction captivant et réaliste, auquel il a subtilement mêlé des messages forts et toujours d'actualité. Un roman à mettre entre toutes les mains :)

**********

Détails sur ce livre :

Poldark - Tome 1, publié aux éditions de L'Archipel

Collection : Archipoche

Auteur : Winston Graham

Nombre de pages : 416 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 20 mars 2019

L'amie prodigieuse

l-amie-prodigieuseNaples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l'école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l'envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre. Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s'entraident ou s'en prennent l'une à l'autre. Leurs chemins parfois se croisent et d'autres fois s'écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l'adolescence, à l'aube de l'âge adulte, non sans ruptures ni souffrances. Formidable voyage dans Naples et dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse trace le portrait de deux héroïnes inoubliables, qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse jusqu'au plus profond de leur âme. -

**********

Je dédie cette chronique à mon amie Loucat, avec laquelle j'ai eu le plaisir de découvrir ce roman fort et riche en émotions. J'espère que nous aurons l'occasion de faire d'autres lectures communes ! ^_^

**********

Mon avis :

Qui n'a pas entendu parler de L'amie prodigieuse ? Ce roman a longtemps fait parler de lui, en bien comme en mal, les avis étant très tranchés dessus. Lorsque Loucat, du blog De pages en séries, m'a proposé de lire avec elle ce roman, je n'ai pas hésité une seconde, car j'avais très envie de découvrir ce fameux ouvrage.

Partons maintenant pour Naples, avec mon avis sur L'amie prodigieuse, d'Elena Ferrante :)

**********

  • Un monde violent et machiste

Ce roman aborde plusieurs thématiques fortes. Il se veut à la fois récit initiatique, plaidoyer, blâme... Il est un peu tout en même temps, menant de front plusieurs batailles chères à de nombreux auteurs, dont fait partie Elena Ferrante. La romancière nous plonge au beau milieu d'un quartier napolitain dans les années 1950, un quartier ordinaire, insalubre par endroits, où règne une ambiance des plus sombres et des plus agressives. On retrouve ici toute la puissance et toute la force du franc parler italien, mais l'auteure va plus loin encore, montrant la violence qui découle de l'autorité masculine et de la soumission des femmes face à leurs époux, leurs frères, leurs amis...

C'est une époque où les droits des femmes n'en sont encore qu'à de simples balbutiements, refoulant ces dernières au rang de mères, d'épouses, de femmes au foyer... Seules quelques-unes se démarquent, telles que les professeurs successifs d'Elena, mais elles restent malgré tout minoritaires et les hommes usent et abusent de leurs prérogatives de sexe fort ! Elena Ferrante instaure volontairement ce climat de tensions qui règne entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les voisins et voisines de palier, les commerçants du quartier... L'auteure dénonce dans son roman un machisme flagrant, qu'elle met en scène par la brutalité des conflits et par des exemples plus subtils, mais qui ramènent inexorablement le lecteur vers cette impression d'évoluer dans un monde violent et inégal, et elle nous montre également la dimension que peuvent prendre ces rivalités : à travers le regard d'Elena, la narratrice, et celui de Lila, son amie, nous découvrons des violences exacerbées qui poussent les jeunes filles à devenir indépendantes, autonomes, à faire des études pour tenter de se faire une place dans le monde du travail... À l'inverse, les insultes et les bagarres passent pour des querelles certes brutales, mais tout simplement puériles lorsque l'auteure s'appuie davantage sur le ressenti des garçons face aux différents évènements qui surviennent à mesure que le temps passe.

On assiste donc à un plaidoyer implicite mais réellement engagé pour faire valoir l'égalité des femmes et des hommes : les femmes peuvent conduire, étudier, travailler et être aussi débrouillardes et douées que leurs homologues masculins ! L'amie prodigieuse, c'est donc aussi un réquisitoire, un blâme de cette société trop misogyne, trop axée sur la domination qu'exercent les hommes sur tout être et toute chose. Mais ce roman, c'est aussi, et avant tout, une amitié forte et complexe qui résistera à bien des tempêtes, qui surmontera de nombreuses épreuves, qui verra se croiser et s'éloigner les destins de deux jeunes filles que tout semble opposer et qui, pourtant, verront cette amitié se consolider et devenir plus forte de jour en jour.

**********

  • Une amitié prodigieuse

Elena et Lila sont différentes en tous points, elles ne se ressemblent pas. Pourtant, elles s'attirent comme des aimants, éprouvant le besoin de se confier à l'autre, de se consoler mutuellement, de s'entraider, d'affronter les dangers ensemble, de surmonter n'importe quel obstacle... Là où Elena est douce aimante, Lila est méchante et aigrie, et pourtant, si cette amitié semble au début vouée à l'échec, tant les deux jeunes filles sont à l'opposé l'une de l'autre, elles se rapprochent et ne laisseront jamais personne briser cette si belle et si particulière amitié ! Ce lien qui les unit est complexe à décrire, mais il est, à n'en pas douter, très fort, car Elena ne peut partir en vacances sans penser à son amie, sans lui écrire une seule lettre...

Je dirais même, et je pense que Loucat sera d'accord avec moi, que cette amitié en devient presque malaisante, tant Elena a toujours tendance à se rabaisser, à valoriser Lila et à établir une comparaison entre elle et sa camarade. Les deux jeunes filles ne sont pas sur le même pied d'égalité de ce point de vue-là, et Elena donne clairement l'impression de placer Lila sur un piédestal ! De plus, l'histoire nous est contée par une Elena vieillissante qui se remémore sa vie, et ses opinions incisives, ses avis très tranchés sur telle ou telle question concernant aussi bien Lila que le reste de son entourage, sont peut-être exagérés par rapport à l'adolescente qu'elle était alors.

Malgré tout, Elena et Lila évoluent de manière égale, si l'on fait des abstraction des sempiternelles plaintes de la narratrice. Si Lila est d'une intelligence hors norme, Elena compense par ses brillantes notes à l'école ; lorsque Lila tarde à rencontrer un garçon, Elena, elle, s'affiche avec le garçon le plus populaire du quartier... bref, les exemples de rivalités ne manquent pas ! Mais, pour ma part, je trouve que ce sont ces défis que se lancent les deux adolescentes à elles-mêmes qui renforcent leur amitié : ils les éloignent, les rapprochent et font d'elles des amies inséparables.

L'on pourrait, je crois, résumer cette indéfectible amitié par une citation de Cicéron :

"C'est dans l'adversité que se révèlent les vrais amis."

**********

En résumé, j'ai beaucoup aimé lire L'amie prodigieuse ! C'est un roman fort, très touchant, bien écrit et juste de par les thèmes qu'il aborde. Le rythme peut parfois paraître un peu lent, mais les chapitres sont courts et l'écriture d'Elena Ferrante poétique et enivrante comme un bon vin italien :)

Si vous souhaitez lire la chronique de Loucat, cliquez ICI.

**********

Détails sur ce livre :

L'amie prodigieuse, publié aux éditions Folio

Auteur : Elena Ferrante

Nombre de pages : 430 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 19 mars 2019

Si près des étoiles

si-près-des-étoiles- 1938. Julie Crawford n’a qu’une idée en tête : devenir scénariste. Aussi quitte-t-elle sa ville natale de l’Indiana pour gagner Hollywood. Sur place, ses illusions se heurtent à la réalité des studios : réalisateurs irascibles, vedettes capricieuses… Par chance, la jeune femme croise la route d’une star : Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable défraie la chronique. Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui pourrait nuire au film à succès que promet d’être Autant en emporte le vent, en cours de tournage. Prise dans un tourbillon qui la dépasse, Julie réussira-t-elle à prendre son envol, ou verra-t-elle ses espoirs balayés par la prestigieuse usine à rêves ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Sorti le 13 mars en librairie, Si près des étoiles est un roman que j'ai beaucoup aimé lire ! Encore une belle découverte, qui nous emmène cette fois dans l'Amérique des années 1930, en plein coeur du tournage du mythique Autant en emporte le vent...

Voici donc mon avis sur Si près des étoiles, de Kate Alcott :)

**********

  • Le monde du cinéma

Souvent idéalisée, voire enviée, la vie de star nous apparaît ici dans tout ce qu'il y a de plus réaliste : les auditions, les costumes, les scènes à tourner et, avec elles, les nombreuses prises à faire... C'est un travail qui fait rêver, c'est certain, mais dans lequel il faut faire preuve de courage et de ténacité ! Kate Alcott nous montre ici l'envers du décor, elle nous invite à pénétrer dans les coulisses de ce monde de paillettes, où les rêves les plus fous peuvent rapidement tourner au cauchemar si l'on n'y prend pas garde.

Les exigences du producteur David O. Selznick lors du tournage d'Autant en emporte le vent sont tout bonnement incroyables ! Si, au début, le lecteur peine à imaginer une homme aussi dur envers lui-même et encore plus envers les autres, il s'aperçoit bien vite que c'est là le génie de ce personnage qui a fait toute la magie et tout le succès de ce merveilleux film ! À travers ce livre, ce sont de nombreux secrets sur le monde du cinéma qui nous sont révélés : le choix des acteurs, les rushs, le travail de découpage de la bande, la composition de la musique ou encore la construction de somptueux décors... Kate Alcott nous amène ici à faire un fabuleux voyage dans le temps, à une époque où l'industrie du cinéma ne disposait pas encore des moyens technologiques d'aujourd'hui, et où nous découvrons avec plaisir le rôle que joue tout un chacun dans la conception d'un film, des scénaristes jusqu'aux cameramen, en passant par les maquilleuses, les costumières, le producteur, le réalisateur... bref, derrière les monuments cinématographiques se cachent des hommes et des femmes auxquels l'auteure a su redonner vie le temps d'une histoire !

**********

  • Un contexte historique tendu, des personnages très intéressants...

Kate Alcott a fait le choix de situer son intrigue au tout début de la Seconde Guerre Mondiale, non seulement par rapport à la période de tournage d'Autant en emporte le vent, mais aussi, et surtout, par rapport à ses personnages, à leurs préoccupations : la montée croissante du nazisme en Europe n'échappe pas aux américains, et si quelques personnes se sentent touchées de près ou de loin par cette situation, ce n'est pas le cas de la majeure partie des États-Unis, qui prônent la neutralité. En suivant le destin de Julie, jeune femme originaire de l'Indiana qui a tout quitté pour devenir scénariste à Hollywood, le lecteur fait face au doute, à la peur, à l'incompréhension générale, à la perplexité, au mépris, aux déceptions et autres désillusions...

C'est un choix particulier, mais qui fait d'autant plus ressortir le côté extraordinaire de ce tournage chaotique d'Autant en emporte le vent ! Un tournage qui a plus d'une fois failli virer à la catastrophe et qui, malgré les difficultés, malgré ce contexte historique tendu, a connu un succès sans pareil. Kate Alcott plante le décor d'une Amérique resplendissante et prometteuse, quelques années seulement après le krach boursier de Wall Street, mais qui pourtant révèle les pièges invisibles tendus par l'industrie hollywoodienne. Andy est le parfait exemple de ce jeune homme blasé, brave mais déçu du mode de fonctionnement de l'usine à rêves... Son humour sarcastique, son ironie perpétuelle et son tact incroyable sont une manière pour lui d'éviter de se retrouver pris dans les griffes de la machine infernale. 

Julie, petite ingénue au début du roman, apprendra elle aussi à surmonter le machisme flagrant et les compromis pour le moins aberrants qui font marcher Hollywood. Sa rencontre avec la scénariste Frances Marion sera décisive et la confortera dans son idée de persévérer et de ne pas se laisser rabaisser par la communauté par trop misogyne de la Metro Goldwyn Mayer. Julie se tracera sa propre route, une voie semée d'embûches, mais dont elle saura tirer son épingle du jeu.

Si près des étoiles est un roman dans lequel nous suivons deux destins, tous deux liés par leur parcours jalonné d'obstacles mais qui, malgré les difficultés, parviendront au bout du tunnel. Autant en emporte le vent sera primé aux Oscars et remportera un succès phénoménal, faisant de ses acteurs des vedettes au talent indéniable, tandis que Julie, jeune et naïve au début, grandira et s'affirmera auprès de ses homologues masculins pour accomplir son rêve d'enfant : devenir scénariste. Les rencontres qu'elle fera au cours du roman, de Frances Marion à Carole Lombard, lui apporteront beaucoup et feront d'elle une personne épanouie et déterminée.

Les autres personnages ne sont pas en reste, et découvrir des vedettes telles que Vivien Leigh, Clark Gable, Olivia de Havilland ou encore Carole Lombard ne fait que les rendre plus vivantes, plus authentiques, plus accessibles ! Kate Alcott a su faire revivre ces étoiles du cinéma le temps d'un roman, nous livrant des anecdotes très intéressantes sur le tournage d'Autant en emporte le vent, mais aussi sur les acteurs eux-mêmes. Un vrai plaisir de lecture !

**********

En résumé, Si près des étoiles m'a fait passer un excellent moment ! J'ai adoré cette immersion intense et palpitante dans le monde du cinéma, ce voyage temporel incroyable, cette histoire captivante... Les personnages sont attachants et réalistes, les thèmes abordés forts et bien amenés, la plume de l'auteure fluide et agréable à lire. Un conseil ? Lisez ce roman sans attendre :)

**********

Détails sur ce livre :

Si près des étoiles, publié aux éditions de L'Archipel

Auteur : Kate Alcott

Nombre de pages : 336 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,