vendredi 21 juillet 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

004836101- Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Elle y consigne son quotidien, ses humeurs, les réflexions qui lui traversent l'esprit, ses souvenirs de jeunesse... Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, elle aime à passer le temps comme elle peut et surtout comme elle veut. C'est un des privilèges du grand âge. Du premier jour du printemps jusqu'au dernier jour de l'hiver, Jeanne profite de la vie : regarder pousser les fleurs de son jardin, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir de temps en temps ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, et déplier un transat pour contempler les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine... -

**********

Mon avis :

Ce roman est tout simplement magnifique. La vieillesse, la fin de vie et l'amour en sont les thèmes principaux. Des thèmes qui ne sont pas toujours évidents à aborder, car comment trouver les bons mots ? Ceux qui ne font pas de la peine, ceux qui ne causent pas de chagrin...

C'est pourtant ce que Véronique De Bure a fait. Ce livre m'a amenée aux côtés de Jeanne, la narratrice, âgée de quatre-vingt-dix ans. Avec elle, une année s'est écoulée : les saisons défilent, le temps passe, le paysage change et la vie suit son cours... avec ses joies, mais aussi ses tristesses.

L'histoire commence au printemps. La température s'adoucit, les fleurs recommencent à pousser, les arbres arborent à nouveau un beau feuillage vert... Accompagnée de sa bonne humeur, Jeanne prend le thé dans son jardin, terminant une grille de mots croisés. Le temps est idéal aussi pour sortir et se promener, alors quoi de mieux qu'une petite balade le long des champs ? ou de rendre visite à ses amies de longue date pour une partie de bridge ?

Le temps passe et bientôt l'été arrive. Jeanne reçoit des visites de ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants. Son quotidien est un peu dérangé, avec les repas de famille à préparer et la maison à organiser. Tout cela n'est plus vraiment de son âge, mais c'est si bon d'être réunis tous ensemble.

Puis, le soleil d'été décline doucement, pour laisser place au soleil d'automne, mélancolique et frais. Pour Jeanne, l'automne reste la saison du souvenir. Il ne faut pas oublier ce qui est derrière nous, les bonnes comme les mauvaises choses. Il faut se rappeler de l'insouciance, des premiers amours, du bonheur et de la joie ; mais aussi, comme pour Jeanne, de la guerre, des proches disparus, des amies éloignées...

L'hiver s'installe progressivement. Froid, gris, pluvieux... C'est le temps des questionnements, des réflexions faites à soi-même ; c'est le temps de songer à l'après. C'est aussi le temps d'une belle et grande réunion de famille pour Noël. Enfin, c'est le temps des derniers souvenirs, car la vieillesse nous rattrape tous un jour ou l'autre...

**********

À travers les yeux de Jeanne et son journal intime, l'auteure m'a émue du début à la fin. Quand j'ai choisi de lire ce livre, je savais plus ou moins à quoi m'attendre. Mais je n'en espérais pas autant ! Ce que je vais dire va vous paraître assez surprenant, mais je suis nostalgique du siècle dernier. Oui, c'est vrai que je ne peux pas être nostalgique d'une époque que je n'ai pas connue.

Et pourtant, j'aimerais vivre ce que nos parents et grands-parents ont découvert, vu et vécu... À chaque souvenir que Jeanne se remémorait, que ce soit son enfance heureuse ou plus tard sa vie de femme et de mère, j'avais un pincement au coeur. C'était de la "nostalgie", de la tristesse mais aussi de l'amitié pour ce personnage unique.

Jeanne est tout sauf une narratrice ordinaire, témoin de ce qui se passe sous ses yeux. Malgré son âge avancé, elle est courageuse, aimante, rêveuse, bougonne quelquefois, drôle, surprenante... et tant d'autres choses encore ! Avec elle, j'ai découvert un autre point de vue, qui est celui de nos proches vieillissants. L'auteure a fait d'une "héroïne de fiction" un personnage réel, auquel on s'attache et qu'on accompagne tout le long du chemin.

La plume de Véronique De Bure est riche, belle, fluide, simple et complexe et à la fois. Le récit se lit très facilement et les mots choisis, qu'ils soient heureux ou tragiques, sonnent toujours avec justesse. Aucune longueur au fil des pages, ce ne fut que du plaisir de retrouver Jeanne chaque jour.

Pour moi, Un clafoutis aux tomates cerises est bien plus qu'un roman sur le grand âge. C'est une magnifique leçon de vie, où le passé et le présent cohabitent, où la tradition et la technologie se rencontrent, où le corps vieillit mais les souvenirs ne meurent jamais. Bravo et merci madame De Bure ! Ce livre est un coup de coeur, il n'y a rien d'autre à ajouter. Sauf, peut-être, de vous conseiller de le lire sans tarder... ;)

**********

Détails sur ce livre :

Un clafoutis aux tomates cerises, édité chez Flammarion

Auteur : Véronique De Bure

Nombre de pages : 384

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116467571_o

Posté par Sue-Ricette à 15:55 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 1 juillet 2017

De l'eau pour les éléphants

9782253125808-T- Dans les années 1930, durant la Grande Dépression, les trains des petits cirques itinérants voyagent à travers toute l'Amérique. Jacob Jankowsky, orphelin sans le sou, embarque sur celui des frères Benzini "Le Plus Grand Spectacle du Monde". Embauché en tant que vétérinaire, il découvre peu à peu la dure réalité de cet univers de paillettes. Auprès de Marlène, la belle écuyère, Jacob apprend pourtant à aimer ; et Rosie, l'éléphante jusque là indomptable, vient compléter cet improbable trio... -

**********

Mon avis :

Mêlant histoire, drame et romance, "De l'eau pour les éléphants" a su me bouleverser du début à la fin. Un récit poignant, parfois dur et violent, où l'on découvre un univers qui nous est totalement inconnu, pour nous les spectateurs...

L'histoire suit Jacob, un jeune homme de vingt-trois ans, qui apprend la mort de ses parents et décide de mettre cette vie paisible qu'était la sienne, de côté. Il se met à marcher le long des routes, ne sachant trop ni où il va, ni ce qu'il va faire. Jusqu'à ce qu'une opportunité se présente : un train en marche, voyageant on ne sait trop où... mais une chance unique de pouvoir changer de vie, de tout reprendre à zéro. 

Jacob saute à bord, et découvre bien malgré lui qu'il a embarqué dans le convoi du cirque des frères Benzini "Le Plus Grand Spectacle du Monde". Il va peu à peu s'y faire sa place, trouvant du travail en tant que soigneur (avant de s'enfuir, Jacob étudiait la médécine vétérinaire). S'occuper des animaux, mais également aider à d'autres tâches, sont des activités qui remplissent ses journées.

Le jeune homme se lie d'amitié avec August, le maître écuyer, et Marlène, sa femme et écuyère. Les représentations s'enchaînent, le train sillonne les Etats-Unis, et Jacob commence à éprouver des sentiments pour Marlène. La vie du cirque bat son plein, rythmée par les voyages, l'installation dans chaque ville, les parades, les acclamations du public...

Puis arrive Rosie, une magnifique éléphante que tout le monde croit stupide. "Le Plus Grand Spectacle du Monde" gagne en notoriété et attire toujours plus les foules. Mais un drame s'insinue silencieusement, et peu de personnes en connaîtront la finalité...

**********

L'auteure a réussi à me transporter au siècle dernier, à me faire partager le quotidien des saltimbanques et des travailleurs de l'ombre, à m'immerger dans cet univers qu'elle a su faire revivre le temps d'un roman. Sara Gruen s'est beaucoup documentée et renseignée sur cette époque, et certains évènements présents dans le livre ont d'ailleurs réellement existé (toutes ces informations sont précisées dans les remerciements et les notes de l'auteur).

J'ai apprécié le fait que des photos d'époque soient incluses à chaque fin de chapitre, cela a rendu ma lecture très concrète. Mais la force de cette histoire réside dans les thèmes abordés : le deuil, le travail, l'amour, l'amitié, la solidarité... Jacob est un personnage attachant, qui réfléchit et se pose des questions. Son avenir aurait pu être différent, si ces parents étaient toujours en vie et s'il avait pu passer ses examens de fin d'année.

Mais s'il en avait été autrement, "De l'eau pour les éléphants" n'aurait jamais vu le jour, et Jacob Jankowsky continuerait de mener une existence paisible avec sa famille. Je pense d'ailleurs que cette expérience, bien que douloureuse, lui aura été profitable. Au fil des pages, lorsqu'il se remémore ses souvenirs de jeunesse, c'est avec nostagie, bonheur mais aussi tristesse qu'il le fait...

Ce roman comprend une belle alternance des points de vue, avec un Jacob fringant puis vieillissant. Le grand âge est également un des thèmes abordés par Sara Gruen dans son histoire, et c'est avec une plume douce et lisse que l'auteure nous fait comprendre qu'il faut savoir penser à ceux qui n'ont plus personne et ne pas les oublier.

**********

Les trois cents premières pages sont relativement calmes, le rythme n'est pas lent mais pas soutenu non plus. À partir de là, tout se précipite et s'accélère ! On a un sentiment de malaise grandissant face au personnage d'August, la tension se fait plus forte et l'impression qu'un évènement dramatique se profile à l'horizon devient inquiétante.

Chacun des personnages souffre ou va souffrir. Qu'ils soient hommes ou bêtes, tous subissent le même traitement. Les chapitres défilaient, et je craignais toujours le pire pour la petite Queenie ou pour Rosie, deux êtres innocents mêlés à tout cela sans le vouloir... Quant aux amis de Jacob, leur destin est tragique ; mais je n'ai pas vraiment ressenti les mêmes émotions pour les antagonistes de cette histoire.

Au final, j'ai passé un excellent moment de lecture en me plongeant dans ce livre. Le style d'écriture de Sara Gruen est fluide, sans descriptions inutiles, sans longueurs. Ce n'est pourtant pas un coup de coeur, car une scène légèrement osée m'a laissée plutôt mitigée quant à son utilité pour faire avancer les choses. Mais sinon, c'est un livre que je vous recommande de lire ! 

**********

Détails sur ce livre : 

De l'eau pour les éléphants, édité chez Le Livre de Poche

Auteur : Sara Gruen

Nombre de pages : 465 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 16:50 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 24 juin 2017

Divergente - Tome 1

9782092546604- Tris vit dans un monde post-apocalyptique, où la société est divisée en cinq factions : Altruiste, Érudit, Sincère, Fraternel et Audacieux. Lors de son seizième anniversaire, elle doit choisir sa nouvelle faction, celle à laquelle elle appartiendra pour le reste de sa vie. Malheureusement, le test d'aptitudes qui était censé l'aider à orienter son choix est infructueux. Tris est Divergente, ce secret peut la sauver ou la tuer... -

**********

Mon avis :

Ce premier tome ne m'a pas vraiment emballée. À la base, les idées de Veronica Roth sont bonnes, cohérentes. Et l'histoire aurait pu me plaire, mais cela n'a pas été le cas... Il y a deux raisons à cette déception :

  • Les personnages

Je n'ai pas réussi à m'attacher aux protagonistes de ce roman, et c'est vraiment dommage. Je vais commencer par Tris, l'héroïne de Divergente. Au début, elle appartient à la faction des Altruistes et elle se pose pas mal de questions par rapport au test d'aptitudes, qui l'aidera à déterminer laquelle des cinq factions lui correspond le plus.

Mais pas de chance pour elle, les résultats ne sont pas concluants : elle est Divergente. Tris va malgré tout devoir se décider pour sa nouvelle faction, et elle choisira les Audacieux. S'ensuit alors une nouvelle vie pour l'adolescente, pleine de risques... et d'audace !

Le problème, c'est que Tris m'a un peu énervée avec ses plaintes et ses remises en question récurrentes. Elle a rejoint la famille des Audacieux, mais continue de penser comme une Altruiste : "Si j'étais encore chez les Altruistes, je ne ferais pas ci... Mais maintenant, je suis une Audacieuse, donc je dois agir comme ça."

Bref. Tris et moi, ça n'a pas du tout accroché. Je passe aux autres personnages principaux. Pour moi, Quatre est trop cliché : le mentor séduisant, courageux, honnête, protecteur, et dont Tris tombe amoureuse dès le premier regard... Quants aux antagonistes, leur psychologie n'est pas, à mon sens, assez détaillée.

Ils veulent recréer un monde meilleur, accusant les Divergents de tous les malheurs qui existent. Mais ça ne va pas plus loin. Pour ma part, j'aurais souhaité connaître davantage leur point de vue : qu'est-ce qui les pousse à penser de cette façon ? Quelles preuves ont-ils ?

  • La lenteur et le manque d'action

Je me suis un peu ennuyée à la lecture de ce livre. J'ai évoqué la raison des personnages, mais il y a également le rythme de l'histoire. Veronica Roth a une plume plutôt intéressante, mais je trouve que son style d'écriture manque de fluidité. Le rythme m'a paru saccadé, bien que l'intrigue soit prenante. Avec le résumé de la quatrième de couverture, j'en ai peut-être trop attendu... Je n'en sais rien.

Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que je n'ai pas ressenti beaucoup d'action au fur et à mesure de ma lecture. Tout se précipite à partir de 250 pages environ, on commence à avoir une Tris sûre d'elle, ainsi qu'un enchaînement d'évènements importants. Mais sinon, j'ai trouvé que l'action ne se faisait pas très présente dans ce livre...

Bien sûr, ce n'est que mon avis. Et il ne tient qu'à vous de vous lancer pour vous forger votre propre opinion. Si vous le lisez, j'aimerais beaucoup connaître vos impressions. ;)  Pour ma part, je vais quand même poursuivre cette saga, pour savoir comment vont évoluer les personnages et quelles vont être leurs nouvelles aventures !

**********

Détails sur ce livre :

Divergente - Tome 1, édité chez Nathan

Auteur : Veronica Roth

Nombre de pages : 448 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 09:10 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 1 juin 2017

Le Cercle des 17

livre- Michael a un secret : d'un geste, il peut envoyer des décharges électriques de plusieurs milliers de volts. Ce secret, il le partage avec sa mère et Ostin, son meilleur ami. Michael pense être le seul à posséder ces super-pouvoirs, jusqu'au jour où il découvre que Taylor, ravissante pom-pom girl, est elle aussi "électrique". À peine commencent-ils à comprendre ce qui leur arrive, qu'une mystérieuse organisation, convoitant leurs pouvoirs, se met à les traquer... -

**********

Mon avis :

Je suis contente de ma lecture. L'histoire est prenante, et va de rebondissements en nouvelles péripéties. Tant qu'à parler d'électricité, voilà le tome 1 d'une saga survoltée qui m'a électrisée du début à la fin... ;)

Michael a la capacité étrange et incroyable d'être électrique. Avec sa mère, il déménage régulièrement pour veiller à sa sécurité. Depuis quelques temps, ils vivent dans l'Idaho, où Michael essaie tant bien que mal de vivre une vie normale. Pas facile pourtant, surtout quand il est pris pour cible par les gros durs du lycée...

Michael ne peut pas s'en empêcher, il se défend et révèle son pouvoir. Taylor, une pom-pom girl, a tout vu ; mais il s'avère qu'elle aussi est spéciale. Avec l'aide d'Ostin, geek incollable sur tout et meilleur ami de Michael, ils vont chercher à comprendre d'où leur viennent ces capacités.

Les bases sont posées. Ce roman est une belle association d'aventure, de fantastique, de thriller et de science-fiction. L'histoire est construite de telle sorte, que j'ai eu l'impression de me retrouver dans un jeu vidéo : différents niveaux, et des épreuves toujours plus difficiles à réussir. Tout s'enchaîne assez rapidement, le suspens et la tension se ressentent de plus en plus au fil des pages.

Les personnages accentuent énormément cette angoisse littéraire. Le docteur Hatch est un homme corrompu, aveuglé par la puissance et le pouvoir qu'il convoite tant ; les enfants électriques vivent dans l'ignorance totale des projets de la société Elgen, qui les a endoctrinés ; ... Michael, Taylor et Ostin doivent faire face à tout cela. Mais chacun d'eux a parfaitement sa place dans ce roman, où il y a toujours une idée lumineuse de la part de l'un ou de l'autre.

Les lieux sont bien imaginés et travaillés. Les locaux de l'Académie Elgen, par exemple, sont inquiétants par leur sobriété beaucoup trop épurée. Richard Paul Evans a créé un univers à la fois déstabilisant et enrichissant. Ce livre a certaines qualités moralisatrices. Le docteur Hatch est l'image même de la science qui ne se satisfait plus de ses découvertes, qui veut toujours plus... C'est l'homme qui veut devenir le maître de tout et de tout le monde. Ostin est l'exact opposé, il représente la science intelligente et raisonnée.

Le Cercle des 17 est un très bon roman. Ce n'est pourtant pas un coup de coeur, car j'ai parfois trouvé le style d'écriture un peu léger. Néanmoins, j'ai dévoré cette histoire en une nuit et il me tarde de découvrir la suite des aventures de Michael et de sa bande. Et pour ne rien vous cacher, c'était ma première science-fiction. J'avais quelques préjugés sur ce genre littéraire, mais maintenant j'ai une opinion différente... ;)

**********

Détails sur ce livre :

Le Cercle des 17, édité chez PKJ

Auteur : Richard Paul Evans

Nombre de pages : 480 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 16:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 17 mai 2017

Eleanor & Park

eleanor and park- 1986, Omaha. Eleanor est la nouvelle du lycée, et personne ne l'aime vraiment parce qu'elle est trop ronde et très rousse. Un jour, elle s'assoit dans le bus scolaire à côté de Park, garçon solitaire et secret, qui ne fait pas attention à elle et l'ignore poliment. Les deux lycéens vont pourtant peu à peu se rapprocher, animés de la même passion pour les comics et les Smiths... Et peu importe si Eleanor se fait harceler au lycée et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park l'aime et il ne la laissera pas tomber. -

**********

Mon avis :

Je ne crois pas avoir déjà été autant bouleversée par un roman. Cette histoire est belle et simple. On y fait la connaissance d'Eleanor et Park, deux lycéens qui se rencontrent un jour dans le bus scolaire...

L'auteure Rainbow Rowell m'a transportée dans sa ville natale Omaha, au Nebraska, dans les années 80. Au début, j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire. Je ne suis pas de cette époque-là, et je ne connais pas certaines marques, enseignes et groupes de musique présents dans le roman. Cela m'a légèrement ennuyée, parce que je ne pouvais pas toujours avoir un avis au moment de ma lecture. Tout au long du livre, il y a aussi ce côté un peu vulgaire chez les personnages principaux et secondaires. Bien sûr, l'histoire se déroule dans un quartier ordinaire, avec des adolescents plutôt délurés... Mais tout le monde n'apprécie pas forcément ce langage.

Malgré tout, j'ai dévoré ce livre en quelques jours seulement. Rainbow Rowell a une plume incroyable, j'ai ressenti toutes les émotions des personnages à travers son style d'écriture : joie, tristesse, amour, haine... Les mots sonnent justes, et l'auteure réussit vraiment à passer d'un tendre moment à une scène dramatique. L'histoire est bien abordée, avec l'alternance des points de vue d'Eleanor et Park. 

Rainbow Rowell m'a fait explorer les pensées de ces deux adolescents, et c'est très beau. J'ai découvert leur vie, ce qu'ils ont vécu auparavant et ce qu'ils vivent aujourd'hui... Eleanor est le personnage qu'on a envie de réconforter, Park est celui qu'on veut soutenir par tous les moyens pour aider Eleanor. Cette histoire décrit avec beaucoup de justesse des problèmes intemporels : le harcèlement scolaire, le racisme, les violences conjugales...

Je me suis attaché à Eleanor et Park. Ils sont simples, leur relation est simple et faite de choses simples. Leur romance n'est pas commune, pas de celles où les protagonistes s'aiment dès les premières pages et vont s'embrasser tout au long du livre. Eleanor & Park est une belle histoire, dans laquelle l'amour s'installe progressivement. Et la chute de ce roman n'est pas une fin en soi... J'ai cet espoir que tout s'arrangera pour eux un jour, et je pense que d'autres lecteurs auront peut-être le même sentiment que moi.

En définitive, ce roman est presque un coup de coeur. J'ai été un peu déçue de ne pas pouvoir trop me situer dans le contexte des années 80, et aussi parfois du langage utilisé par les personnages. Cette lecture reste néanmoins un très beau moment d'émotion pour moi.

**********

Détails sur ce livre :

Eleanor & Parkédité chez PKJ

Auteur : Rainbow Rowell

Nombre de pages : 384 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 15:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

samedi 6 mai 2017

Peter Pan

arton2532-2f420

- Les enfants Darling n'avaient jamais imaginé qu'ils pourraient voler. Ils ne pensaient pas non plus découvrir le Pays Imaginaire. Mais voilà... Peter Pan, le garçon qui ne grandit pas, a fait irruption dans leur vie un soir. Wendy, John et Michael feront la rencontre des garçons perdus, ainsi que des Indiens. Pourtant, tout n'est pas si tranquille sur l'île ; le terrible Capitaine Crochet écume les mers du monde, à la recherche de Peter Pan... -

**********

Mon avis : 

J'étais très emballée à l'idée de découvrir ce classique. Mais dès les premières pages, je ne me suis pas senti emportée. L'histoire est certes trépidante, mais elle m'a semblé un peu trop excentrique. De nombreux passages dans le roman sont assez bizarres, et j'ai parfois eu du mal à les comprendre...

Cependant, la plume de James Matthew Barrie est fluide et directe. La narration est légère, et j'ai vraiment eu l'impression de m'envoler en lisant les passages descriptifs de ce roman. Le récit est direct, l'auteur ne se lance pas dans de longues descriptions : lorsqu'il y en a, elles disent l'essentiel.

James Matthew Barrie utilise des jeux de mots et fait preuve d'un humour piquant, ce qui contribue à donner cette sensation de légèreté : le style d'écriture est parfaitement adapté à de jeunes adolescents, qui apprécieront ce côté "gamin" aussi bien chez le narrateur que chez les personnages...

Malgré tout, Peter Pan ne m'a pas transportée. J'aurais voulu m'attacher aux personnages, et c'est le point négatif de ma lecture. Peter Pan est décrit comme quelqu'un d'assez éffronté, prétentieux, immature... C'est dommage, parce que l'on retrouve ces traits de caractère chez lui tout au long du roman. En même temps, je pense que James Matthew Barrie lui a dessiné cette personnalité au final plutôt étrange (Peter Pan paraît plus adulte à certains moments...) pour tenir tête au Capitaine Crochet. Quant aux autres personnages, c'est un peu pareil. J'ai trouvé Wendy très naïve, par exemple. Les garçons perdus sont des enfants rêveurs et joueurs, mais plutôt insupportables. Enfin, la bêtise de la bande de pirates m'a déçue...

J'ai quand même voulu aller jusqu'au bout de ma lecture, et j'ai bien fait. Dans l'ensemble, ce roman n'est pas un coup de coeur, mais la fin est émouvante. Le temps passe, tout se transforme mais rien n'est immuable... C'est une belle leçon de vie, j'ai eu un petit pincement au coeur en la lisant. La morale de cette histoire, c'est que lorsqu'on est jeune, on vit dans l'insouciance ; l'âge adulte fait parfois oublier ces doux moments de liberté et ramène à la réalité : les études, le travail, les problèmes de tout un chacun... mais le cycle se répète, et il y aura toujours des enfants pour rêver.

**********

Détails sur ce livre :

Peter Pan, édité chez Le Livre de Poche Jeunesse

Auteur : James Matthew Barrie

Nombre de pages : 256 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 15:26 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

lundi 20 mars 2017

L'Apprenti Épouvanteur

20e8c2a8Hello tout le monde !

Je rédige pas mal d'articles ces derniers temps. J'éprouve un réel plaisir à me creuser les méninges pour écrire des posts qui, je l'espère, vous plairont. Et j'ai été touchée de savoir que vous trouvez le blog "Unique et Original" ! ;) Bon, après cette petite parenthèse, voilà le thème de l'article d'aujourd'hui : un nouveau livre !

**********

C'est une lecture toute fraîche que je viens vous présenter, puisque je l'ai terminée hier soir. Il s'agit du Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur : L'Apprenti Épouvanteur, de Joseph Delaney. (Oui, je sais... Encore un Tome 1 ! Mais j'adore les sagas...) C'est une série de livres Fantasy et Young Adult, qui compte actuellement 13 tomes (le dernier est sorti en février) et qui est publiée aux éditions Bayard Jeunesse.

********** 

51LmkD4dkjL

**********

- Septième fils d'un septième fils, Tom Ward n'a d'autre choix que de devenir l'apprenti de l'Épouvanteur du Comté. A bientôt 13 ans, le jeune garçon va apprendre à entraver des gobelins et enfermer des sorcières... Mais une nuit, sans le vouloir, Tom libère Mère Malkin. La sorcière la plus puissante et la plus cruelle qui ait jamais existé ! Le cauchemar prend vie. Pour lui, commence alors une course contre la montre : il faut au plus vite mettre un terme aux agissements de Mère Malkin... Avec l'aide d'Alice et de son maître, Tom viendra-t-il à bout de l'obscur ? -

**********

Bien sûr, nous ne sommes pas encore à la période d'Halloween, mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour découvrir les aventures de Tom ! Et j'ai vraiment bien fait, parce que c'est un gros coup de coeur.

Tout au long de ce livre, le personnage de Tom ne cesse d'évoluer. Au début, c'est un garçon qui est un peu (voire beaucoup) effrayé à l'idée de devenir l'apprenti de Monsieur Gregory, l'Épouvanteur du Comté. Mais au fil des pages, de nombreuses expériences le feront observer, apprendre et grandir...

Les autres personnages présents dans L'Apprenti Épouvanteur sont également très intéressants. Monsieur Gregory, ainsi que la mère de Tom, parlent toujours avec sagesse ; Alice est une jeune fille tiraillée entre le bien et le mal... Bref, on pourrait croire que ce roman s'adresse uniquement aux adolescents, mais la Fantasy peut aussi délivrer des messages aux adultes.

J'ai également trouvé les descriptions de Joseph Delaney superbes ! L'auteur nous plonge vraiment dans un cadre sombre et effrayant... C'est vivant, on s'imagine très facilement les décors. L'atmosphère est pesante, le rythme haletant... A certains moments du livre, on a vraiment peur ; mais l'histoire est tellement prenante !

**********

Pour conclure, je suis très contente de ma lecture. Comme je vous l'ai dit, le Tome 1 de la saga de L'Épouvanteur est un vrai coup de coeur pour moi... J'ai continué sur ma lancée avec le Tome 2, et je pense que je ne serai pas déçue ! ;)

Sur ce, je vous dis à bientôt et vous souhaite aussi de belles lectures.

Sue-Ricette

coup de coeur

Posté par Sue-Ricette à 16:21 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 11 mars 2017

Les Étoiles de Noss Head - Vertige

6e10a7b8Hello tout le monde !

Me revoilà avec un nouveau livre à vous présenter ! J'aime beaucoup lire des sagas, et aujourd'hui je vais vous parler romance Young Adult et secret... Intrigué(es) ? Alors, sans plus tarder, voici le Tome 1 de la saga Les Étoiles de Noss Head ! ;)

**********

Les deux premiers tomes se sont retrouvés dans ma bibliothèque à la fin de l'année 2016. J'avais très hâte de voir ce que ça donnerait une fois le livre commencé, et je peux vous assurer que je suis sous le charme...

Avant de vous résumer l'intrigue du premier tome, je voudrais juste attirer votre attention sur la couverture du livre. Les éditions J'ai Lu ont créé un superbe visuel, qui ne m'a pas laissée indifférente... Cette couverture, comme celles des tomes suivants, est tout simplement magnifique !!! Quand je la vois, je ressens tout le mystère de l'histoire, avec la note rêveuse de la romance... ;)

**********

les--toiles-de-noss-head,-tome-1---vertige-508307-264-432

**********

- Hannah est une jeune parisienne de bientôt 18 ans. Elle part à Wick, en Écosse, pour fêter son anniversaire et passer les vacances d'été. Mais l'adolescente est une citadine, et la petite ville portuaire écossaise ne l'enchante pas vraiment... En arrivant en Écosse, Hannah s'attend à tout, sauf à rencontrer Leith Sutherland. Un beau et grand jeune homme, avec des yeux verts qui ne laissent pas la jeune fille indifférente... Elle en tombe immédiatement amoureuse. Mais Leith est un mystère pour Hannah. Il a un secret, mais lequel ? -

**********

J'ai dévoré ce livre en une nuit ! Je n'ai pas fermé l'oeil, mais ma lecture était prenante. Les trois cents et quelques pages m'ont faite rire, sourire, pleurer, craindre le pire... Je suis passée par toutes sortes d'émotions. Et je suis sortie à regret de l'univers imaginé par Sophie Jomain.

Hannah est une jeune fille moderne. Les mails, les SMS, les réseaux sociaux, les boutiques... Mais elle a un petit je-ne-sais-quoi, qui donne tout son côté palpitant au roman. Et Leith. Que dire ??? ... C'est compliqué. Il est beau et grand, il a des yeux verts, il est écossais, il est mystérieux, courtois... Bref. Je crois que pour moi, c'est la même chose que pour Hannah ! ;)

**********

Je n'ai qu'une chose à vous dire : foncez ! Pour ma part, j'ai très hâte de lire le second tome. N'hésitez pas à commenter l'article et à le Liker sur la page Facebook du blog, à me dire si vous connaissez cette saga, si vous l'avez lue, si vous l'avez dans votre bibliothèque mais que vous ne l'avez pas encore lue, et si je vous ai donné envie de la découvrir... 

**********

Je vous dis à bientôt pour un prochain post !

Sue-Ricette

**********

b5

Posté par Sue-Ricette à 16:33 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 23 février 2017

L’Épée de Vérité - Tome 1

1de86378Hello tout le monde !

Voilà un article que j'avais hâte de rédiger : parler livres. Il n'y a pas très longtemps, je me suis redécouvert une passion pour la lecture. J'aime les classiques, l'aventure, les romances, le développement personnel... Mais la Fantasy aussi. Aujourd'hui, je vous donne mon avis sur un gros pavé de 1000 pages : le Tome 1 de la saga de L'Épée de Vérité, de Terry Goodkind.

Je ne connaissais absolument pas cette saga. À Noël, j'avais envie de renouer avec le plasir de la lecture ; et je me suis laissée tenter par ce roman qui donnait l'impression, à première vue, d'être une énième histoire se rapprochant du Seigneur des Anneaux... Mais comme on dit : "Qui ne tente rien, n'a rien.". Je vous résume rapidement l'intrigue de ce premier tome... ;)

- Richard Cypher est guide forestier. Un jour, il sauve une jeune femme d'un groupe de quatre hommes qui tentaient de la tuer. L'inconnue lui révèle son nom, Kahlan, et lui indique ce pourquoi elle est là : Darken Rahl, un souverain assoiffé de pouvoir, veut dominer le monde ; seul un véritable Sourcier peut contrecarer ses plans. Mais il faut faire vite, et trouver le sorcier qui, seul, désignera le Sourcier capable d'arrêter Darken Rahl. Avec l'Épée de Vérité, l'arme absolue de justice du Sourcier... -

**********

81A+F8R2GYL

**********

J'ai mis deux mois pour lire ce livre. Je traînais un peu dans ma lecture, parce que je me suis aperçu qu'elle était tout simplement géniale ! Terry Goodkind, l'auteur, nous présente des personnages très bien imaginés : intelligents, rusés... Dans ce roman, Honneur, Loyauté, Bravoure et Justice sont des mots qui prennent une dimension impressionnante.

**********

C'est ce qui fait que ce livre a été pour moi un presque coup de coeur. J'ai énormément apprécié les valeurs simples et essentielles transmises, la sagesse des personnages (même des plus vils)... Le seul petit bémol ? J'ai moins accroché sur une scène de torture physique et psychologique, qui se présente à nous vers la fin du roman. Ce passage peut sembler inutile pour la suite des évènements de ce livre... Mais pas du tout ! C'est un point essentiel, qui fera grandement avancer le héros dans sa quête.

**********

J'espère que ce post vous aura intéressé. N'hésitez pas à me dire en commentaires si vous connaissez ce livre, si vous l'avez dans votre bibliothèque, si vous l'avez lu ou pas encore... ;)

À bientôt !

Sue-Ricette

**********

04dc371a 

Posté par Sue-Ricette à 11:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :