mercredi 12 septembre 2018

Yona, fille de la préhistoire - Tome 1

yona-1- 20 000 ans avant notre ère. Yona, douze ans, met ses pouvoirs de guérisseuse au service des hommes et des animaux. Yona vit heureuse avec ses parents jusqu'au jour où elle voit sa mère se noyer, emportée par les flots d'une rivière en crue. Rien ne sera plus jamais comme avant... Confiée à l'inquiétante chamane du clan qui exige d'elle une obéissance totale, Yona se révolte. Son seul ami : un loup blessé. Il deviendra son plus fidèle allié dans sa quête de liberté... -

**********

Mon avis :

J'avais prévu de lire le premier tome de Yona pour le Spring Flower Challenge, mais comme vous le savez, je n'ai pu valider ce défi lecture qu'avec un seul livre. Malgré tout, ce petit roman jeunesse me faisait de l'oeil et cela faisait un moment qu'il prenait la poussière dans ma PAL... J'ai donc décidé de l'en sortir et j'ai bien fait !

Avec un cadre préhistorique idéal pour nous conter le récit de la rencontre entre une jeune fille et un loup, voici mon avis sur le tome 1 de la saga Yona, fille de la préhistoire, de Florence Reynaud :)

**********

  • La relation homme-animal au-delà des apparences...

En situant son histoire en plein coeur de la préhistoire, Florence Reynaud fait le choix de nous montrer que la relation homme-animal peut être bien plus qu'une simple coopération entre les deux espèces remontant à plusieurs millénaires. Le loup blessé et sauvé par Yona sera pour elle un ami fidèle et reconnaissant, plus qu'il ne sera un loup domestiqué et apprivoisé. 

L'auteure nous prouve également qu'il ne faut pas toujours se fier à notre première impression, mais qu'il faut savoir regarder au-delà des apparences et avoir l'esprit ouvert, pour comprendre les autres et ce qu'ils font. Yona est certes jeune, mais elle est incomprise de toute sa tribu, sauf de sa meilleure amie, dont le soutien le plus fervent ne sera malheureusement pas suffisant pour l'aider...

Ce roman est en quelque sorte un plaidoyer pour les animaux, notamment les loups, qui sont trop souvent stygmatisés et perçus comme des tueurs sanguinaires et un des pires ennemis de l'homme... Mais finalement, ne serait-ce pas l'homme qui persécute le loup, jusqu'à lui faire la chasse sur son propre territoire ? Nous avons tendance à oublier que sans les loups, les populations d'herbivores ne cesseraient de croître et leur nombre ne serait plus régulé.

Le monde tel que nous le connaissons est un tout, où chacun a une place bien définie au sein de la Nature. Alors, pourquoi chercher à perturber cet équilibre, en réduisant les populations de loups, qui sont non seulement magnifiques, mais aussi utiles, comme tout être vivant dans un écosystème ? 

**********

  • Le personnage de Yona

Yona est le personnage principal de l'histoire écrite par Florence Reynaud, et j'ai beaucoup aimé la suivre dans sa quête de liberté ! Cette jeune fille connaît le deuil, puis est victime de l'incompréhension générale et est à son tour montrée du doigt, car elle s'est liée d'amitié avec un loup. Si Yona est ébranlée par les décisions que prennent les membres de sa tribu à son encontre, elle n'en reste pas moins forte et prête à tout pour sauver son nouvel ami, qui lui apporte bien plus d'amour que ne lui en a témoigné sa tribu.

Une héroïne débrouillarde, maligne, intelligente, humble, forte lorsque les situations l'exigent, autonome... J'ai adoré son personnage, et j'ai hâte de lire la suite pour apprendre à mieux la connaître et voir ce qu'il adviendra d'elle et de son loup !

**********

  • Un récit pour la jeunesse... mais pas que !

Cette saga s'adresse essentiellement à un public jeune, mais rien ne vous empêche de la découvrir à votre tour si vous souhaitez retourner en enfance le temps de quelques 110 pages ! ^_^ C'est un court roman qui se lit rapidement, le style d'écriture de Florence Reynaud donne envie de découvrir sans tarder la suite des aventures de Yona et de cheminer à ses côtés tout au long des 12 volumes que compte la saga.

La littérature jeunesse peut se lire à n'importe quel âge, tel Le Petit Prince qui nous permet, à chaque relecture, à chaque étape de notre vie, de voir et de comprendre des choses qui ne nous étaient pas apparues clairement la dernière fois. 

**********

En résumé, ce premier tome est une jolie découverte ! Un petit livre tout doux, une histoire fort sympathique à découvrir, une héroïne attachante, de belles valeurs à partager... bref, un roman que petits et grands apprécieront sans aucun doute :)

**********

Détails sur ce livre :

Yona, fille de la préhistoire - Tome 1, publié aux éditions Pocket Jeunesse

Auteur : Florence Reynaud

Nombre de pages : 110 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 27/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 5 septembre 2018

L'École des femmes

l-école-des-femmes- Arnolphe, un riche vieillard, ridicule et jaloux, convaincu que beaucoup d'or et quelques précautions lui permettront de gagner le cœur d'Agnès, sa jeune et jolie pupille... Précautions bien inutiles ! Empêche-t-on une fleur de se tourner vers la lumière ? Enfermée dans la maison de son tuteur, élevée à l'écart des garçons de son âge, maintenue dans l'ignorance des choses de l'amour, Agnès, pourtant, ne peut détourner son regard du garçon qui se promène sous son balcon et lui parle si tendrement... "Le petit chat est mort..." dit Agnès au vieil Arnolphe. Mais l'amour, lui, est bien vivant. Et capable d'instruire rapidement la plus parfaite ingénue. Alors, d'Arnolphe ou d'Agnès, qui sera le plus rusé des deux ? -

**********

Mon avis :

J'ai profité des vacances pour lire un certain nombre de classiques, dont L'École de femmes. Le théâtre n'est pas un genre littéraire que j'apprécie particulièrement, mais je dois avouer que cette pièce de Molière m'a beaucoup plu !

Entre des bastonnades cocasses, un quiproquo impayable, des personnages rusés et une pièce visionnaire pour l'époque, voici mon avis sur L'École des femmes, de Molière :)

**********

  • Éduquer les jeunes filles ou comment Molière écrit une pièce féministe

Si l'on replace cette pièce dans son contexte historique et social, L'École des femmes dénonce plus ou moins la condition des femmes au XVIIe siècle, mariées à un homme dont elles ne sont pas forcément amoureuses et obligées de rester à la maison pour broder, s'occuper du logis... Avec cette pièce, Molière joue les avant-gardistes !

Il nous montre que les femmes sont libres de penser par elles-mêmes et de faire leurs propres choix, et c'est au travers des personnages d'Agnès et Arnolphe que les faits nous sont relatés. J'y reviendrai plus loin, mais j'ai trouvé vraiment intéressant de mettre en lumière ce sujet et d'approfondir, à travers une histoire comme celle-ci, l'émancipation progressive des femmes !

**********

  • Les personnages

Agnès et Arnolphe sont les stéréotypes mêmes de la parfaite ingénue pour l'une, conditionnée par Arnolphe pour ne pas avoir son libre arbitre et être aux petits soins pour lui, son futur époux, et l'anti-féministe par excellence pour l'autre, convaincu de la supériorité du sexe fort, sans oublier la dévotion et la soumission dont doivent faire preuve les femmes à l'encontre de leur mari !

Une pièce de théâtre non dénuée d'intérêt, qui se veut visionnaire et dans laquelle Molière a montré du doigt les moeurs de son temps à son public, sous une forme plaisante et cocasse. Et comme le dit si bien l'adage : "Castigat ridendo mores", c'est-à-dire "Le rire châtie les moeurs" !

**********

  • Une pièce burlesque et pleine de rebondissements

Si L'École des femmes est une comédie intéressante et riche d'enseignements sur les codes qui régissaient notre façon de vivre au XVIIe siècle, elle est également drôle et unique, à mes yeux, par rapport au reste de l'oeuvre de Molière. Dans cette pièce, qui d'Agnès ou Arnolphe sera le plus rusé ? Rassurez-vous, je ne vous spoilerai rien de la chute de cette fabuleuse pièce, mais j'ai adoré le quiproquo totalement impayable régnant entre les différents protagonistes !

Un brin de folie, une pointe d'ingéniosité, un soupçon de malice et ce sont tous les plans d'Arnolphe le fourbe qui se trouvent ébranlés. L'innoncente Agnès serait-elle en réalité plus intelligente et maligne qu'elle n'y paraît ? Pour le savoir, je vous laisse replonger dans cette comédie intemporelle et dans laquelle les stéréotypes sont mis à mal !

**********

En résumé, cette pièce fut une excellente lecture pour moi ! Peut-être pas un coup de ♥, car certaines répliques et bastonnades ont un peu vieilli et ne sont plus tellement au goût du jour... Cependant, je vous invite à (re)découvrir cette pièce incontournable du répertoire de Molière, qui nous prouve encore une fois que le rire suscité par une comédie peut être bien plus porteur de sens qu'on ne le croit :)

**********

Détails sur ce livre :

L'École des femmes, publié aux éditions Folio

Collection : Classique

Auteur : Molière

Nombre de pages : 207 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 26/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:33 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 août 2018

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire - Tome 1

livre- La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal... Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l'incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d'une immense fortune. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s'emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate... -

**********

Mon avis :

La série TV sortie sur Netflix m'ayant bien plu, j'ai lu au mois de juin le tome 1 de la saga Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. J'ai terminé cette lecture quelque peu attristée par le destin des enfants Baudelaire, mais aussi intéressée par le message transmis par l'auteur à ses lecteurs... 

Sans plus tarder, voici donc mon avis sur le tome 1 des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, de Lemony Snicket :)

**********

  • Un récit complètement déjanté

Généralement, je n'aime pas les histoires trop excentriques, tirées par les cheveux, abracadabrantes... Mais ici, il y a un côté décalé et un humour sarcastique qui m'a beaucoup plu ! Lemony Snicket nous sert un récit piquant, drôle, burlesque et totalement déjanté, où la tristesse, le désespoir et la colère côtoient sans problème un flot d'aventures toutes plus improbables et surprenantes les unes que les autres !

Si vous avez lu ma chronique sur Candide ou l'Optimisme ICI, vous vous souvenez certainement que l'excentricité des situations proposées par Voltaire m'avait laissée plutôt perplexe. Ici, j'ai immédiatement accroché au style d'écriture à la fois soutenu et enfantin de l'auteur, avec une pointe d'humour baignant dans l'ironie et la désinvolture, et un soupçon d'authenticité, grâce à la narration de Lemony Snicket, qui s'adresse directement à nous, lecteurs, et nous propose de suivre la plus mélancolique et rocambolesque des aventures !

Le tout m'a rappelé le style de Tim Burton, dont je n'apprécie que rarement les films, mais ce n'était pas déplaisant, bien que parfois, certaines situations et certains personnages m'aient fait lever les yeux au ciel de par leur absurdité pour les unes et leur naïveté pour les autres...

**********

  • Des personnages qui servent bien l'histoire

Les personnages imaginés par l'auteur sont tout simplement géniaux ! Les orphelins Baudelaire sont malins et débrouillards, courageux et intelligents, le comte Olaf et sa bande de malfrats sont abjetcs, odieux et vraiment méchants, et Monsieur Poe et la juge Abbott sont sans doute les protagonistes les plus crédules et les plus naïfs que j'ai pu renconter dans la littérature jusqu'à maintenant... L'auteur nous offre donc une palette de personnages qui se complètent bien, car chaque personnalité colle parfaitement aux scènes imaginées.

J'ai eu mon petit coup de coeur pour Prunille et j'ai beaucoup aimé suivre Klaus et Violette dans leur tentative désespérée de mener une vie simple et sans problèmes, à l'abri des manigances du comte Olaf et loin de l'affligeante insouciance de Monsieur Poe !

**********

  • Quels adultes souhaitons-nous être plus tard ?

Si Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est une saga s'adressant plus particulièrement à un jeune public, les adultes pourront également la découvrir, car ce premier tome permet à chacun de se poser des questions sur qui il est actuellement et sur qui il souhaite devenir plus tard. Grâce aux personnages, on peut décider d'être bons, sincères, honnêtes et bienveillants comme les orphelins Baudelaire, ou au contraire, vivre comme le comte Olaf et être pingre et intéressé, sans une once de compassion à l'égard des autres, ou encore comme la juge Abbott et Monsieur Poe, c'est-à-dire voir et écouter ce qui se passe autour de nous sans chercher à comprendre la situation.

Ce roman m'a fait réfléchir et m'a montré combien il était important de préparer son avenir ou de changer des aspects de notre vie et de nous-mêmes, si certaines choses ne vont pas... On peut toujours remédier à un problème, trouver une solution et donner le meilleur de nous-mêmes, il suffit simplement de le vouloir et d'être déterminé à changer ce qui ne va pas, comme le font les orphelins Baudelaire dans le roman de Lemony Snicket !

**********

En résumé, ce premier tome des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est une très bonne découverte ! J'attends de lire la suite pour savoir si cette saga sera un coup de ♥ ou pas, mais en tout cas, je vous le recommande si vous aimez les histoires déjantées, les personnages atypiques, les narrations uniques et authentiques, la littérature jeunesse et les messages qu'elle peut délivrer :)

**********

Détails sur ce livre :

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire - Tome 1, publié aux éditions Nathan

Auteur : Lemony Snicket

Nombre de pages : 172 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 25/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:54 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 22 août 2018

Au cœur des forêts

au-coeur-des-forets- Depuis son enfance, Bastien a toujours vécu dans la forêt. Pour lui, les arbres vivent, parlent, rêvent. Ils veulent renouer avec le ciel. Il en connaît tous les mystères, tous les sortilèges qu'il révélera à sa petite-fille gravement malade, venue se réfugier auprès de lui. Pour Bastien, elle est comme une forêt fracassée par l'orage. Mais il ne doute pas de sa guérison s'il se bat à ses côtés et partage ses secrets. Dans ces pages qu'irriguent la magie et la force des arbres, c'est tout le sens de la vie humaine que pose Christian Signol. Traversées du souffle de la Grande Histoire, des forêts blessées par les tempêtes et des légendes immémoriales, elles révèlent un monde de beauté, inconnu et superbe, au pouvoir salvateur. -

**********

Mon avis :

Au coeur des forêts devait être une de mes lectures du Spring Flower Challenge, que j'ai finalement validé avec Captive du Highlander, dont vous pouvez retrouver la chronique ICI. Même si le roman de Christian Signol ne m'a pas permis de valider une seconde lecture pour le défi initié par Galleane, je suis très contente de l'avoir découvert !

Entre une ambiance onirique, un cadre naturel sublime, des personnages profondément humains et un auteur qui a su mettre les mots justes sur une maladie dont il n'est pas facile de parler, voici mon avis sur Au coeur des forêts, de Christian Signol :)

**********

  • La sylvothérapie

Avec ce roman, c'est un sujet en plein essor qu nous propose Christian Signol : la sylvothérapie, aussi appelée shinrin-yoku au Japon. Si vous ne connaissez pas encore cette méthode qui consiste à enlacer un arbre et à s'imprégner de tous ses bienfaits, je vous invite à vous renseigner davantage sur Internet, de nombreux livres existent et des reportages très intéressants sont disponibles sur YouTube.

En attendant, si Christian Signol n'emploie pas explicitement le mot de sylvothérapie dans son roman, Au coeur des forêts respire la bienveillance, la force, la sagesse et la beauté des arbres ! Nous y suivons Bastien, qui côtoie ces géants depuis son enfance et n'a jamais cessé de prendre soin d'eux. Avec la tempête de  1999, les parcelles sur lesquelles il fait pousser diverses variétés d'arbres ont été abîmées, les arbres fracassés et renversés, tout comme Charlotte, sa petite fille gravement malade venue passer quelques temps chez lui.

Bastien comprend rapidement que Charlotte est comme tout ses arbres que la tempête a abattus, sa maladie l'affaiblit un peu plus chaque jour et s'il ne l'aide pas, s'il ne la soutient pas dans cette épreuve, ce n'est plus seulement sa santé qui est menacée, mais sa vie... Bastien va tout faire pour aider sa petite fille, qui s'intéresse de plus en plus aux arbres et propose à son grand-père des idées novatrices pour son entreprise.

Dans cette histoire, les arbres occupent une place majeure, et pour ne pas vous en dire davantage à ce sujet, je vous laisse découvrir le rôle qui sera le leur dans le combat quotidien de Charlotte contre la maladie et dans celui de Bastien pour tenter de renouer avec son passé.

**********

  • Une ambiance onirique

Tout au long du roman, Christian Signol entretient un certain flou, un certain mystère, et si les forêts sont de magnifiques lieux où seul le discours silencieux des arbres se fait entendre en plein jour, elles peuvent aussi être sombres et accueillir un flot de légendes médiévales la nuit, créant ainsi une atmosphère parfois lourde et pesante...! Les arbres et les forêts sont le coeur même de cette histoire, tout gravite autour d'eux, tout leur est associé : les peines, les secrets, les peurs, les joies, les évènements bons ou mauvais du quotidien, les objets cachés au creux de leur tronc...

Les arbres sont ici des confidents, de véritables amis qui ne trahiront jamais le plus lourd des secrets, qui comprendront le plus gros des chagrins et qui aideront les personnages à avancer, à se retrouver et à cheminer ensemble. Les forêts créent des liens invisibles, pleins d'amour et de compassion, source de bonheur, de calme, de magie, de souvenirs... J'ai adoré cette ambiance où rêve et réalité s'apprivoisent, se mélangent parfois pour redonner à ce monde aussi triste qu'une forêt détruite lors d'une tempête, et aussi gris et froid qu'un jour d'orage, des couleurs pour dire à nos proches, à nos familles, nos ami(e)s que nous les aimons !

**********

  • Parler de la maladie...

Annoncer que l'on est atteint d'une maladie difficilement soignable, parfois même incurable, n'est pas toujours évident. Dans le roman de Christian Signol, l'embarras et la solitude s'installent, la tristesse aussi, le silence s'impose de lui-même, le rejet de la part des autres fait peur à Charlotte... Pour ma part, je trouve qu'Au coeur des forêts permet à tout lecteur de se rendre compte que la vie est trop courte et trop importante pour s'enfoncer dans le chagrin et dans des tergiversations ne menant nulle part.

Nous n'avons qu'une vie et nous devrions la passer à vivre pleinement nos rêves, à nous concentrer sur ce qui nous rend heureux au quotidien et à accepter les problèmes plus ou moins graves qui peuvent survenir chaque jour, en ayant toujours à l'esprit que nous sommes vivants et que nous sommes là pour profiter de chaque instant qui s'offre à nous, car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

**********

En résumé, Au coeur des forêts, si elle n'est pas un coup de ♥ pour moi, est une lecture fort belle et intéressante ! Riche en émotions, Christian Signol nous livre ici une histoire pleine de magie, invisible certes, mais qui nous fait comprendre à quel point nous avons de la chance de pouvoir nous lever chaque matin, de pouvoir respirer et sentir notre coeur battre dans notre poitrine... bref, un roman que je vous recommande chaudement !

**********

Détails sur ce livre :

Au coeur des forêts, publié aux éditions Le Livre de Poche

Auteur : Christian Signol

Nombre de pages : 306 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 24/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:29 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 15 août 2018

The Mortal Instruments - Tome 3

tmi-3- La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ? -

**********

Je dédie cette chronique à mon amie cocomb, avec qui j'ai eu le plaisir de partager cette lecture du troisième tome de la saga The Mortal Instruments. Je suis partante pour que nous lisions également le tome 4 ensemble, et ce, quand tu le souhaites ! :)

**********

Balises spoilers : ces balises seront mises en place à partir de chaque tome 2 d'une saga que je chroniquerai sur le blog. Si vous n'avez pas lu le tome 1 ou si vous n'aimez tout simplement pas vous faire spoiler, passez votre chemin lorsque vous verrez ces symboles  /!\ ... /!\ . Bonne lecture !

**********

Mon avis :

Après vous avoir parlé des longs et difficiles débuts de The Mortal Instruments ICI et , j'ai poursuivi, en compagnie de mon amie cocomb, du blog Critiques d'une lectrice assidue, ma lecture de la saga écrite par Cassandra Clare.

Deux premiers tomes assez lents, avec un personnage principal féminin plutôt énervant et une intrigue qui n'avance pas beaucoup... Avec cocomb, nous nous attendions à ce que le schéma se répète dans ce troisième volume des aventures de Clary, Jace et Simon, et finalement, nous avons toutes les deux été agréablement surprises !

Voici donc mon avis sur Le Miroir Mortel, le tome 3 de la saga The Mortal Instruments, écrite par Cassandra Clare :)

**********

  • Clary : elle évolue enfin !

Rassurez-vous, je ne vous spoilerai rien sur son personnage dans ce fameux tome 3, mais je tenais malgré tout à vous parler un peu plus en détails de son évolution, qui est LE gros point positif de cette lecture ! Durant les deux premiers tomes, Clary ne cessait de m'apparaître comme une jeune fille puérile, capricieuse, empotée, geignarde et assez inutile dans des situations plutôt graves... Son personnage m'a fait lever les yeux au ciel plus d'une fois, et j'appréhendais les retrouvailles dans Le Miroir Mortel.

Heureusement, Cassandra Clare a enfin fait avancer les choses à tous les niveaux, et elle a notamment fait évoluer Clary et son rôle d'héroïne ! Clary gagne ainsi en maturité, et cela fait du bien, elle prend enfin conscience qu'elle a besoin de savoir certaines choses par rapport à elle-même, mais aussi par rapport aux autres. 

On se retrouve alors confrontés à une adolescente un peu plus réfléchie, moins centrée sur elle-même, curieuse de comprendre son histoire et celle de sa famille, prête à faire des efforts pour venir en aide à ses ami(e)s... C'est une évolution positive qui m'a beaucoup plu et qui apporte un réel plus au récit !

**********

  • Les autres personnages...

Dans ce tome 3, les personnages ont véritablement joué un rôle décisif au niveau de ma note finale ! L'auteure nous permet d'apprendre à mieux les connaître, des éléments flous au sujet de certains d'entre eux se dévoilent peu à peu, leur passé nous apparaît plus clairement et Cassandra Clare a réussi à donner une dynamique intéressante à son récit grâce à ces différents personnages. 

J'ai adoré le fait que tout nous soit enfin bien expliqué, que chaque pièce du puzzle laissée en suspens dans les deux premiers tomes vienne compléter le tout et nous fasse découvrir la vérité au sujet de Jace, Clary, Valentin, Simon, Sébastien, Jocelyne... et bien d'autres ! Cassandra Clare a misé sur un tome 3 explosif, riche en révélations surprenantes et parfois inattendues, mais aussi structuré au niveau de ses protagonistes et de son intrigue.

**********

  • Un récit moins brouillon

Les deux premiers tomes nous avaient laissé un peu sur notre faim, ils étaient très introductifs, voire un peu brouillons... Ici, tout prend forme, une dynamique s'installe, le rythme assez soutenu et l'ambiance mystérieuse nous tiennent en haleine tout le long du roman, l'intrigue est rondement menée et on ne veut pas refermer le livre avant d'avoir lu la dernière page !

Oui, ce troisième tome est un vrai page turner. Les pages défilent toutes seules sous nos yeux, et je trouve que l'auteure a su rendre son roman captivant, intéressant, mystérieux mais pas trop, avec des personnages attachants, bien construits, une intrigue tout aussi bien imaginée et qui nous promet quelque chose d'assez innovant dans le tome 4 ^_^

**********

En résumé, cette saga n'est toujours pas un coup de ♥ pour moi, mais ce tome 3 s'est révélé être ma meilleure lecture de The Mortal Instruments pour le moment ! Action, moment drôles, ambiance Fantasy, créatures légendaires, personnages héroïques, pouvoirs surhumains... tous les éléments sont réunis pour créer une série fantastique digne de ce nom ! Pour ma part, je lirai la suite avec plaisir, et qui sait, peut-être que ce sera un coup de coeur :)

Si vous souhaitez lire la chronique de cocomb, cliquez ICI.

**********

Détails sur ce livre :

The Mortal Intruments - Tome 3, publié aux éditions Pocket Jeunesse

Auteur : Cassandra Clare

Nombre de pages : 607 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 23/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 05:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 8 août 2018

Orange - Tome 1

orange-1- Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente… -

**********

Mon avis :

J'aimee énormément le Japon, sa culture, son histoire, les Studios Ghibli et je me lance progressivement dans la lecture des mangas ! Orange était dans ma bibliothèque, et j'avais envie d'une lecture rapide, sans prise de tête... Au final, ce premier tome s'est avéré être un très beau moment livresque, plein de douceur et d'émotions, et je vous propose de découvrir sans plus tarder mon avis sur le tome 1 d'Orange, d'Ichigo Takano :)

**********

  • Les illustrations

Commençons par parler du dessin de ce manga ! J'ai beaucoup aimé le coup de crayon fin, le style épuré, sans fioritures, choisi par la mangaka. Pour moi, les illustrations correspondent parfaitement à l'état d'esprit qui se dégage de cette histoire, quelque chose de simple, une romance qui prend son temps, avec en toile de fond des sujets plus profonds et mis en avant avec douceur, justesse et sensibilité par l'auteure...

**********

  • L'histoire

Bien que triste par certains côtés, Orange est un manga que j'ai eu plaisir à découvrir ! Les personnages sont tous très attachants, chacun est unique et apporte sa petite touche de joie, de bonne humeur, son brin de folie à cette histoire qui nous raconte plus que la simple romance naissante entre Naho et Kakeru. Avec le sujet du voyage temporel, cette lettre que reçoit Naho écrite de sa main dix ans plus tard, Ichigo Takano nous montre combien il est important de profiter du moment présent, des personnes qui nous entourent, de se soucier des choix que nous faisons au quotidien et qui influencent un peu plus chaque jour notre avenir...

Le futur nous est inconnu, et Orange permet à chacun de dédramatiser sur ce qui l'attend demain, de ne pas extrapoler sur les jours à venir, les personnes que nous rencontrerons, les actions que nous entreprendrons, les décisions bonnes ou mauvaises que nous prendrons... Et si ce manga nous invite à nous concentrer davantage sur la personne que nous sommes actuellement, sur ce que nous vivons aujourd'hui, il aborde également des sujets tout aussi profonds, tel que le deuil.

Pour ma part, j'ai trouvé que toutes ces thématiques étaient mises en lumière avec beaucoup de délicatesse, sans brusquer le lecteur, avec bienveillance et douceur. Ichigo Takano a réussi à faire d'un mignon shojo un livre intéressant et riche d'enseignements sur la vie !

**********

  • Les personnages

Si ce manga n'est pas un coup de ♥ pour moi, c'est en partie à cause des personnages ! Ils sont matures, très sympathiques à suivre, le lien amical qui les unit est fort et beau, mais j'ai trouvé que l'on passait un peu rapidement sur leur personnalité... Alors oui, l'auteure en dévoilera plus à leur sujet dans le tome 2, mais j'aurais aimé qu'ils soient tous introduits et développés un peu plus longuement dès le premier tome.

Je me suis attachée à tous ces adolescents qui rythment l'histoire imaginée par Ichigo Takano, mais peut-être les aurais-je encore davantage appréciés avec quelques pages supplémentaires, qui m'auraient permis de mieux les connaître !

**********

En résumé, le tome 1 d'Orange est pour moi une très belle découverte ! Tout est bien pensé, le dessin est clair, fluide, précis, les sujets abordés sont traités avec justesse par la mangaka, et la romance est adorable, crédible, avec un côté "tranche de vie" très agréable à suivre. Si vous avez envie de vous lancer dans les mangas et que vous ne savez pas trop par quoi commencer, Orange est un shojo que je vous recommande fortement :)

**********

Détails sur ce livre :

Orange - Tome 1, publié aux éditions Akata

Collection : M

Auteur : Ichigo Takano

Nombre de pages : 221 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 22/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:40 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 1 août 2018

Captive du Highlander

captive-du-highlanderLady Amelia Templeton préférerait mourir que de céder à son ennemi juré, Duncan MacLean, le guerrier le plus féroce de son clan. Alors qu’il s’apprête à tuer le fiancé d’Amelia, le Highlander tombe sous le charme de cette ravissante créature et décide de l’enlever, saisissant l’occasion de se venger de celui qui a assassiné l’amour de sa vie. Mais la belle Amelia n’est pas une prisonnière comme les autres. Elle provoquera chez le Highlander un sentiment plus puissant que sa fureur guerrière... -

**********

Mon avis :

Lu pour le Spring Flower Challenge 2018 initié par Galleane, Captive du Highlander m'a permis de passer un bon moment de lecture, sans être cependant de la grande littérature. Un cadre des Highlands digne d'Outlander, un bel écossais, une anglaise qui a du répondant et un peu de charisme, une romance historique sympathique à lire avec quelques scènes osées...

Aujourd'hui, direction l'Écosse pour découvrir mon avis sur  Captive du Highlander, de Julianne MacLean :)

**********

  • Une lecture rafraîchissante et intéressante

Si Captive du Highlander m'a plu, c'est pour le côté romantique, bien sûr, mais aussi pour le cadre des Highlands et le côté historique ! Julianne MacLean n'a pas seulement écrit une romance où, certes, les protagonistes tombent rapidement dans les bras l'un de l'autre, mais j'ai adoré parcourir l'Écosse et ses plaines verdoyantes, ses forêts immenses, ses grands châteaux... 

Avec ce roman, je me suis évadée, j'ai rêvé, respiré de grandes goulées d'air, j'ai pu admirer les lacs, les paysages écossais si chers à mon petit coeur de lectrice ! Ce fut une lecture dépaysante et rafraîchissante, et à cela vient s'ajouter le côté historique, que j'ai beaucoup aimé également.

L'auteure situe son intrigue au XVIIIe siècle, durant la guerre opposant anglais et écossais, et tout est pensé avec précision : les lieux de halte importants dans l'histoire, certaines familles écossaises ayant vraisemblablement existé, l'armée anglaise... Si vous le lisez, un petit dossier écrit par Julianne MacLean à la fin du roman vous apprendra des choses très intéressantes sur l'époque, le cadre, le contexte et les personnages !

**********

  • Un message féministe...

Parlons maintenant des personnages, et d'un plus particulièrement, celui de lady Amelia Templeton. Cette jeune anglaise enlevée par Duncan MacLean à des fins purement vengeresses s'avère être assez débrouillarde, fine d'esprit, pas si naïve que l'époque et sa condition de noble le laissent entendre, cherchant à s'émanciper et à montrer qu'elle n'est pas aussi fragile qu'elle en a l'air.

Amelia m'a beaucoup plu, car en commençant ce roman, je craignais de découvrir les aventures d'une jeune fille sans personnalité aucune, éprise de son beau Highlander dès le premier regard ! Or, Amelia, si elle est effectivement assez fleur bleue, n'en est pas moins forte et charismatique. Elle n'a pas peur de s'exprimer sur des sujets réservés aux hommes, de donner son opinion, d'exprimer son mécontentement lorsque quelque chose ne va pas... bref, c'est un personnage féminin que j'ai aimé suivre et voir évoluer !

**********

  • Romance érotique ou pas ?

Je qualifierais surtout Captive du Highlander de romance historique, car c'est ce côté-là qui ressort le plus. Mais c'est vrai que l'on y trouve certaines scènes érotiques décrites avec plus ou moins de précision. Heureusement, ces dernières ne sont pas légion et n'apparaissent qu'à partir de la seconde moitié du roman ! Pour ma part, cela ne m'a pas dérangé outre mesure, mais si les aspects romantiques et historiques du roman vous donnent envie de le découvrir, sachez qu'il y a malgré tout quelques moments plutôt osés...

**********

En résumé, Captive du Higlander fut pour moi un sympathique et agréable moment de lecture ! Idéal à lire pour se changer les idées, s'évader, rêver un peu... Je vous le recommande si vous aimez les histoires d'amour, les personnages assez charismatiques, l'Écosse et ses magnifiques paysages et si les scènes érotiques ne vous font pas peur ! ^_^

**********

Détails sur ce livre :

Captive du Highlander, publié aux éditions Milady

Collection : Pemberley

Auteur : Julianne MacLean

Nombre de pages : 436 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Spring Flower Challenge

Lu pour le  Spring Flower Challenge, dans la catégorie  Être fleur bleue

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! -  21/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:33 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 25 juillet 2018

Candide ou l'Optimisme

candide- Candide, le fils supposé de la soeur du baron de Thunder-Ten-Tronckh, vit dans l’innocence d’une jeunesse protégée par l’enseignement de son précepteur, Pangloss. Pour ce dernier, tout est au mieux. Dans ce paradis, le jeune homme découvre l’amour en la personne de Cunégonde, la fille du baron. Les jeunes se font surprendre dans une position accablante et Candide est chassé, à grands coups de pieds dans le derrière. Notre héros se trouve de la sorte propulsé dans le récit... -

**********

Mon avis :

Durant l'année scolaire, j'ai dû lire Candide ou l'Optimisme, le célèbre conte philosophique écrit par Voltaire au XVIIIe siècle. Si dans l'ensemble, j'ai bien aimé le récit des aventures du jeune Candide et des personnages qui l'accompagnent tout au long de ce voyage bourré d'optimisme, certains éléments ont fait baisser ma note, tout en me permettant de découvrir un grand classique de la littérature française et d'apprécier le message transmis par l'auteur...

Voici donc mon avis sur Candide ou l'Optimisme, de Voltaire :)

**********

  • Un récit un peu trop excentrique...

C'est le point négatif de ma lecture : l'excentricité du récit. Candide fut pour moi une drôle de découverte, mêlant action, aventures, péripéties diverses et sagesse philosophique. Le tout est porté par l'indéfectible optimisme de Pangloss et de son jeune disciple Candide, qui porte bien son nom, mais c'est est un point sur lequel je reviendrai plus tard !

Si j'ai apprécié le ton ironique et désinvolte employé par Voltaire pour montrer à ses lecteurs d'hier comme d'aujourd'hui ce qui ne va pas dans le monde, j'ai en revanche moins aimé le côté déjanté de son histoire, que j'ai trouvé beaucoup trop présent et qui donne lieu à des situations réellement improbables... Alors oui, Candide ne serait pas le livre que nous connaissons tous si cet aspect excentrique se faisait plus discret et qu'il était plus subtilement amené à l'esprit du lecteur ! Pour ma part, j'ai parfois levé les yeux au ciel face à des situations presque totalement impossibles à concevoir, mais pour lesquelles Voltaire a néanmoins fait preuve d'une imagination incroyable.

En somme, je ne dirais pas que c'est un point négatif, mais plutôt en demi-teinte. Je ne peux pas reprocher à l'auteur l'originalité de son histoire, car s'il est vrai que cela m'a moyennement plu, j'ai su me plonger avec intérêt dans les aventures truculentes de Candide et de ses compagnons de route pour en retirer une grande et belle leçon de vie !

**********

  • Cultiver son jardin intérieur

C'est la morale que nous offre Voltaire, une morale que j'ai eu plaisir à découvrir et à laquelle j'ai longuement réfléchi. Candide apprend de la vie, des choix qu'il a faits,  des épreuves qu'il a surmontées, des personnages qu'il a rencontrés, des aventures qu'il a vécues... Tout est bon pour apprendre et peut-être remettre en question la pensée optimiste de Pangloss ! De plus, si le héros de cette histoire est le seul protagoniste à méditer sur les enseignements philosophiques acquis durant son long et périlleux voyage, il n'en reste pas moins que nous, lecteurs, cheminons à ses côtés durant quelques 200 pages et apprenons avec lui.

Cultiver son jardin intérieur, c'est ne jamais cesser d'apprendre, quel que soit le domaine. Nous sommes élèves à l'école de la vie, dont les enseignements sont multiples, et comme à l'école, nous apprenons à parfaire notre savoir dans les matières qui nous intéressent et qui, surtout, nous aident à avancer ! Candide nous apprend que chaque jour est une leçon et que nous pouvons en retirer toutes sortes de connaissances. 

Tout est question de curiosité et d'ouverture d'esprit. Au final, Candide aurait pu rester le jeune homme innocent et naïf, éperdument amoureux de la belle Cunégonde et avide des paroles optimistes de Pangloss, mais il a su regarder le monde qui l'entoure avec un regard différent et il a compris que tout n'allait pas pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Il a appris à voir au-delà de l'optimisme qui anime son précepteur et nous montre que tout n'est pas tout noir, ni tout blanc et que c'est à nous de donner des couleurs au monde, en cultivant notre jardin intérieur.

**********

En résumé, Candide ou l'Optimisme, s'il n'est pas un coup de ♥ pour moi, est un conte qui m'a non seulement intéressée mais aussi beaucoup appris ! Avec ce récit, Voltaire pique notre curiosité et nous fait réfléchir sur notre impuissance réelle face à certains évènements, comme les catastrophes naturelles, mais il nous montre aussi que nous ne sommes malgré tout pas totalement démunis et que nous pouvons apprendre de nous-mêmes et des autres, en cultivant ce jardin intérieur qui nous permet de continuer à avancer dans un monde qu'il faut tâcher de rendre un peu meilleur chaque jour :)

**********

Détails sur ce livre :

Candide ou l'Optimisme, publié aux éditions Hachette

Collection : Biblio lycée

Auteur : Voltaire

Nombre de pages : 250 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 20/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:46 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 18 juillet 2018

Tant que nous sommes vivants

tant-que-nous-sommes-vivants- "Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons. Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir. Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines." Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ? -

**********

Mon avis :

Emprunté à la médiathèque après avoir vu, lu et entendu beaucoup d'avis positifs, Tant que nous sommes vivants s'est révélé être mon deuxième roman coup de ♥ d'Anne-Laure Bondoux. Après L'Aube sera grandiose, dont vous pouvez retrouver la chronique ICI, je me suis plongée dans celui-ci en toute confiance, je savais que l'histoire me plairait, que je me sentirais touchée par le destin des personnages, que je m'attacherais à eux... mais je ne pensais pas que ce livre pourrait me faire comprendre à quel point la vie est plus importante que tout le reste !

Je vous emmène donc avec moi au coeur de ce magnifique roman : Tant que nous sommes vivants, d'Anne-Laure Bondoux :)

**********

  • Un récit tout en émotions

Tant que nous sommes vivants nous conte l'histoire de Bo et Hama, deux jeunes gens éperdument amoureux l'un de l'autre, optimistes malgré le monde gris dans lequel ils vivent... Leur histoire nous est d'abord racontée du point de vue d'un habitant de la ville où le récit commence, avec beaucoup de justesse, de sensibilité et d'émotions !

Anne-Laure Bondoux est une magicienne des mots, elle sait les manier comme personne et donner vie au conte le plus banal. Sous son regard, tout est à la fois dramatique et magnifique, poignant et touchant, onirique et réel, drôle et sérieux... J'adore la polyvalence de sa plume, la force et la bienveillance qui s'en dégagent, tout en restant douce, subtile et tout simplement sublime.

J'ai envie de dire qu'à travers ce roman, l'auteure rend ses lettres de noblesse à la littérature jeunesse. Tant que nous sommes vivants est un récit tout en émotions, un petit bijou, une pépite livresque, un roman pour lequel j'ai du mal à exprimer la puissance du sujet brillamment traité par Anne-Laure Bondoux : la vie.

**********

  • Une ode à la vie

Quand on y pense, nous vivons sans véritablement nous en rendre compte, le temps passe, les secondes, les minutes et les heures s'écoulent, les jours, les semaines, les mois et les années se succèdent... et notre vie défile sous nos yeux ! Tant que nous sommes vivants fait partie de ces livres qui nous amènent à réfléchir, et pour ma part, j'ai regardé le monde qui m'entoure avec un regard neuf, j'ai appris à ne plus me focaliser sur les évènements négatifs qui pouvaient survenir dans mon quotidien et à apprécier la vie telle qu'elle est.

Nous rencontrons tous des problèmes, nous avons tous des soucis plus ou moins importants et de tous ordres, mais pourquoi concentrer notre attention sur ce qui nous ne nous aide pas à avancer, sur ce qui nous fatigue, ce qui nous rend tristes...? Pourquoi ne pas plutôt être attentifs à ce qui nous rend heureux chaque jour, pourquoi ne pas se dire, tout simplement, que nous avons de la chance d'être en vie, de pouvoir voir le soleil se lever chaque matin ?

C'est ce que j'ai retenu de ma lecture, ce message bienveillant que l'auteure cherche à nous transmettre à travers l'histoire de Bo et Hama, à travers les obstacles qu'ils devront surmonter tout au long de leur périple.

**********

En résumé, Tant que nous sommes vivants est un énorme coup de ♥ pour moi ! Ce roman est magistral, véritablement grandiose, unique et authentique. Chacun(e) devrait le lire pour apprendre à apprécier la vie, à se rappeler qu'il n'y a rien de plus important, car nous n'avons qu'une seule vie et il faut savoir en profiter pleinement. Pour terminer, si vous n'avez pas encore découvert Anne-Laure Bondoux, sa plume et ses magnifiques histoires, qu'attendez-vous ?

**********

Détails sur ce livre :

Tant que nous sommes vivants, publié aux éditions Gallimard

Collection : Jeunesse

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Nombre de pages : 298 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 19/50 livres lus 

Posté par Sue-Ricette à 06:34 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 11 juillet 2018

La Quête d'Ewilan - Tome 1

la-quete-d-ewilan- Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l'empêcha de fermer les yeux et elle n'eut pas le temps de crier... Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d'arbres immenses. "Te voici donc, Ewilan. Nous t'avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d'achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable..." -

**********

Je dédie cette chronique à mon amie Lulubel, avec qui j'ai eu le plaisir de partager cette lecture du premier tome de La Quête d'Ewilan ! J'ai adoré faire cette LC avec toi et j'espère que nous pourrons retourner en Gwendalavir ensemble :)

**********

Mon avis :

La Quête d'Ewilan est une référence en littérature Fantasy pour la jeunesse, un best-seller écrit par feu Pierre Bottero, un roman que j'ai découvert il y a peu en compagnie de mon amie Lulubel, du blog L'Étagère Biscornue.

Nous en entendions toutes les deux parler depuis un moment maintenant, et comme nous souhaitions faire une lecture commune ensemble, notre choix s'est arrêté sur ce premier tome. Avec une intrigue plutôt originale, des personnages matures et attachants et une fin qui laisse présager un tome 2 plein de rebondissements, voici mon avis sur le tome 1 de La Quête d'Ewilan, de Pierre Bottero :)

**********

  • De la Fantasy jeunesse oui, mais originale !

Étant une grande fan de Fantasy, je me suis lancée dans Ewilan les yeux fermés, en sachant plus ou moins ce qui m'attendait. Dès le début, j'ai été happée par ce roman ! Je voyais les pages défiler sans vraiment m'en rendre compte, j'ai suivi les aventures de Camille et Salim, les héros de cette histoire, avec intérêt, et à mesure que les chapitres se succédaient, que l'intrigue se complexifiait, qu'elle nous apportait des réponses tout en laissant certains éléments dans le brouillard, je me suis aperçu que ce premier tome était tout simplement génial !

La littérature jeunesse regorge de très bons romans et celui-ci en fait partie. J'ai vraiment beaucoup aimé le lire, car Pierre Bottero nous montre non seulement que la littérature jeunesse peut être passionnante, authentique, intéressante et unique, mais aussi être originale et nous raconter une histoire différente de ce que l'on a l'habitude de voir. La Quête d'Ewilan renouvelle le genre Fantasy, avec cette fraîcheur caractéristique de la littérature jeunesse ! Et quand je parle de fraîcheur, cela ne signifie pas que la littérature jeunesse est simple, sans messages à faire passer, sans valeurs à transmettre... non, bien au contraire ! C'est une littérature où l'écriture est certes fluide, adaptée aux jeunes lecteurs, mais c'est un genre dans lequel les auteurs imaginent des héros et des histoires magiques, tout en les confrontant aux problèmes du quotidien.

C'est un gros point positif pour ma part, car Pierre Bottero a réussi à insuffler de la magie à son roman, tout en conservant le côté humain des personnages. Je me pose d'ailleurs la question de savoir si ce premier tome n'est pas une allégorie subtile et bien amenée, une histoire que Camille aurait imaginée pour échapper à la monotonie de son existence, un rêve extraordinaire qu'elle aurait partagé avec Salim et auquel l'auteur aurait donné vie... À méditer !

**********

  • Camille et Salim : le second point positif de cette lecture

Lulubel et moi sommes d'accord pour dire que les personnages sont très attachants et matures pour leur âge. Cela rejoint par certains côtés ce que je disais juste avant sur la littérature jeunesse, les auteurs perçoivent leurs lecteurs comme des personnes capables de comprendre et d'assimiler ce qu'ils lisent. Camille et Salim ont quatorze ans, et tous deux sont débrouillards, gentils, intelligents et très sympathiques !

Ce fut un plaisir de les suivre en Gwendalavir, d'être à leurs côtés dans les bons comme dans les mauvais moments, de réfléchir avec eux, de braver le danger... bref, c'était comme si j'avais vécu cette aventure pour de vrai !

**********

  • Un tome 2 très prometteur...

Si ce premier tome est riche en action et en révélations, que certaines questions soulevées au cours des 276 pages ont trouvé des réponses, d'autres sont restées en suspens, et je pense que le tome 2 nous apportera sans doute de nouveaux éléments pour compléter le puzzle de la vie de Camille, du rôle que jouera Salim dans les prochains tomes...

Pour terminer, je dirai que La Quête d'Ewilan ne serait pas ce qu'elle est sans la plume de Pierre Bottero ! Les courts chapitres donnent un côté page turner au roman, quant au style d'écriture de l'auteur, il est fluide, addictif et va à l'essentiel tout en insérant par-ci, par-là, quelques descriptions savamment dosées.

**********

En résumé, si La Quête d'Ewilan n'est pas un coup ♥ pour moi, c'est en tout cas une excellente lecture ! Lecture que je vous recommande chaudement si vous aimez les aventures, les héros matures et profonds qui apportent un réel plus à l'histoire, la littérature jeunesse, la Fantasy, les sagas... bref, si vous n'avez pas encore lu ce premier tome, foncez !

Si vous souhaitez lire la chronique de Lulubel, cliquez ICI.

**********

Détails sur ce livre :

La Quête d'Ewilan - Tome 1, publié aux éditions Rageot

Auteur : Pierre Bottero

Nombre de pages : 276 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 18/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 06:52 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,