mardi 19 mars 2019

Si près des étoiles

si-près-des-étoiles- 1938. Julie Crawford n’a qu’une idée en tête : devenir scénariste. Aussi quitte-t-elle sa ville natale de l’Indiana pour gagner Hollywood. Sur place, ses illusions se heurtent à la réalité des studios : réalisateurs irascibles, vedettes capricieuses… Par chance, la jeune femme croise la route d’une star : Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable défraie la chronique. Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui pourrait nuire au film à succès que promet d’être Autant en emporte le vent, en cours de tournage. Prise dans un tourbillon qui la dépasse, Julie réussira-t-elle à prendre son envol, ou verra-t-elle ses espoirs balayés par la prestigieuse usine à rêves ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Sorti le 13 mars en librairie, Si près des étoiles est un roman que j'ai beaucoup aimé lire ! Encore une belle découverte, qui nous emmène cette fois dans l'Amérique des années 1930, en plein coeur du tournage du mythique Autant en emporte le vent...

Voici donc mon avis sur Si près des étoiles, de Kate Alcott :)

**********

  • Le monde du cinéma

Souvent idéalisée, voire enviée, la vie de star nous apparaît ici dans tout ce qu'il y a de plus réaliste : les auditions, les costumes, les scènes à tourner et, avec elles, les nombreuses prises à faire... C'est un travail qui fait rêver, c'est certain, mais dans lequel il faut faire preuve de courage et de ténacité ! Kate Alcott nous montre ici l'envers du décor, elle nous invite à pénétrer dans les coulisses de ce monde de paillettes, où les rêves les plus fous peuvent rapidement tourner au cauchemar si l'on n'y prend pas garde.

Les exigences du producteur David O. Selznick lors du tournage d'Autant en emporte le vent sont tout bonnement incroyables ! Si, au début, le lecteur peine à imaginer une homme aussi dur envers lui-même et encore plus envers les autres, il s'aperçoit bien vite que c'est là le génie de ce personnage qui a fait toute la magie et tout le succès de ce merveilleux film ! À travers ce livre, ce sont de nombreux secrets sur le monde du cinéma qui nous sont révélés : le choix des acteurs, les rushs, le travail de découpage de la bande, la composition de la musique ou encore la construction de somptueux décors... Kate Alcott nous amène ici à faire un fabuleux voyage dans le temps, à une époque où l'industrie du cinéma ne disposait pas encore des moyens technologiques d'aujourd'hui, et où nous découvrons avec plaisir le rôle que joue tout un chacun dans la conception d'un film, des scénaristes jusqu'aux cameramen, en passant par les maquilleuses, les costumières, le producteur, le réalisateur... bref, derrière les monuments cinématographiques se cachent des hommes et des femmes auxquels l'auteure a su redonner vie le temps d'une histoire !

**********

  • Un contexte historique tendu, des personnages très intéressants...

Kate Alcott a fait le choix de situer son intrigue au tout début de la Seconde Guerre Mondiale, non seulement par rapport à la période de tournage d'Autant en emporte le vent, mais aussi, et surtout, par rapport à ses personnages, à leurs préoccupations : la montée croissante du nazisme en Europe n'échappe pas aux américains, et si quelques personnes se sentent touchées de près ou de loin par cette situation, ce n'est pas le cas de la majeure partie des États-Unis, qui prônent la neutralité. En suivant le destin de Julie, jeune femme originaire de l'Indiana qui a tout quitté pour devenir scénariste à Hollywood, le lecteur fait face au doute, à la peur, à l'incompréhension générale, à la perplexité, au mépris, aux déceptions et autres désillusions...

C'est un choix particulier, mais qui fait d'autant plus ressortir le côté extraordinaire de ce tournage chaotique d'Autant en emporte le vent ! Un tournage qui a plus d'une fois failli virer à la catastrophe et qui, malgré les difficultés, malgré ce contexte historique tendu, a connu un succès sans pareil. Kate Alcott plante le décor d'une Amérique resplendissante et prometteuse, quelques années seulement après le krach boursier de Wall Street, mais qui pourtant révèle les pièges invisibles tendus par l'industrie hollywoodienne. Andy est le parfait exemple de ce jeune homme blasé, brave mais déçu du mode de fonctionnement de l'usine à rêves... Son humour sarcastique, son ironie perpétuelle et son tact incroyable sont une manière pour lui d'éviter de se retrouver pris dans les griffes de la machine infernale. 

Julie, petite ingénue au début du roman, apprendra elle aussi à surmonter le machisme flagrant et les compromis pour le moins aberrants qui font marcher Hollywood. Sa rencontre avec la scénariste Frances Marion sera décisive et la confortera dans son idée de persévérer et de ne pas se laisser rabaisser par la communauté par trop misogyne de la Metro Goldwyn Mayer. Julie se tracera sa propre route, une voie semée d'embûches, mais dont elle saura tirer son épingle du jeu.

Si près des étoiles est un roman dans lequel nous suivons deux destins, tous deux liés par leur parcours jalonné d'obstacles mais qui, malgré les difficultés, parviendront au bout du tunnel. Autant en emporte le vent sera primé aux Oscars et remportera un succès phénoménal, faisant de ses acteurs des vedettes au talent indéniable, tandis que Julie, jeune et naïve au début, grandira et s'affirmera auprès de ses homologues masculins pour accomplir son rêve d'enfant : devenir scénariste. Les rencontres qu'elle fera au cours du roman, de Frances Marion à Carole Lombard, lui apporteront beaucoup et feront d'elle une personne épanouie et déterminée.

Les autres personnages ne sont pas en reste, et découvrir des vedettes telles que Vivien Leigh, Clark Gable, Olivia de Havilland ou encore Carole Lombard ne fait que les rendre plus vivantes, plus authentiques, plus accessibles ! Kate Alcott a su faire revivre ces étoiles du cinéma le temps d'un roman, nous livrant des anecdotes très intéressantes sur le tournage d'Autant en emporte le vent, mais aussi sur les acteurs eux-mêmes. Un vrai plaisir de lecture !

**********

En résumé, Si près des étoiles m'a fait passer un excellent moment ! J'ai adoré cette immersion intense et palpitante dans le monde du cinéma, ce voyage temporel incroyable, cette histoire captivante... Les personnages sont attachants et réalistes, les thèmes abordés forts et bien amenés, la plume de l'auteure fluide et agréable à lire. Un conseil ? Lisez ce roman sans attendre :)

**********

Détails sur ce livre :

Si près des étoiles, publié aux éditions de L'Archipel

Auteur : Kate Alcott

Nombre de pages : 336 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 12 mars 2019

Quoi qu'il puisse arriver

41cCcCgdEpL- Bien trois bonnes minutes s’étaient écoulées depuis que j’avais laissé mon test de grossesse en pleine réflexion avec lui-même. J’avais hâte de savoir mais peur également d’un nouvel échec. Deux ans et demi pour tenter d’avoir un enfant, cela commençait à devenir long. Pourtant ce n’était pas faute de mettre du cœur à l’ouvrage ! Dans ce domaine, Thibault et moi étions complètement en phase. Et il y avait un certain avantage à ne pas réussir à mettre en route un bébé. Aucune routine sexuelle, le désir toujours présent malgré autant d’années de vie commune. Mais ce n’était pas non plus le moment de se dégonfler. Il fallait en avoir le cœur net. J’avançais d’un pas décidé dans le couloir menant à la salle de bain, quand la sonnerie de mon téléphone se déclencha. 

- Merde ! Mon portable !

Je courus en sens inverse en direction du salon, balayant la pièce du regard, tentant d’écouter d’où venait cette fichue sonnerie. Après avoir récupéré mon téléphone juste à temps, coincé entre les coussins du canapé, je pus enfin décrocher. 

- Allô ? Sonia Lacroix, oui c’est bien moi. Quoi ?? Mais comment c’est arrivé ?! Comment va-t-il, est-ce qu’il est... Oui d’accord, j’arrive tout de suite.

Un appel de l’hôpital. On m’annonçait que Thibault venait d’avoir un accident de voiture. Je réalisais à peine ce que je venais d’entendre. Aucune autre information. Il était en chirurgie sans que je sache de quoi il se faisait opérer. Un grand vide remplit ma tête. Il me fallut quelques secondes avant de revenir à la réalité et d’enfin pouvoir réagir. Je pris mon sac, ma veste, mes clés, et filais au Centre Hospitalier. En oubliant totalement le résultat de mon test, qui m’attendait sagement, sur le rebord du lavabo de la salle de bain. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Mélissa Rivière, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Les romans à lire ne manquent pas sur Simplement Pro, et si j'ai fait de belles découvertes jusqu'à maintenant, aujourd'hui je vous parle d'un livre que j'ai moyennement apprécié. Quoi qu'il puisse arriver, s'il part d'une bonne idée, n'a pas su me convaincre en totalité... 

Voici donc mon avis sur Quoi qu'il puisse arriver, de Mélissa Rivière :)

**********

  • La présence des clichés

Habituellement, trouver des clichés dans un roman ne me dérange pas outre mesure. Je dirais même que j'ai plutôt tendance à les apprécier, mais ici, la présence de stéréotypes m'a fait lever les yeux au ciel plus d'une fois ! Les personnages imaginés par l'auteure se voient engoncés dans le cliché durant toute la première moitié du roman : leur personnalité, leurs réactions, leur manière de penser et d'agir... Tout est trop prévisible et l'évidence des différents évènements racontés par Mélissa Rivière crève les yeux.

Sonia est cette femme travaillée par ses sentiments et sa libido mais sérieuse et studieuse en même temps, Thibault est l'homme parfait à tous points de vue (beau comme un dieu, un corps d'athlète, sensible, compréhensif, doux, gentil, patient...), Justine, Antoine et les autres personnages sont les amis idéaux, la famille irréprochable... bref, les stéréotypes sont très présents et ne servent pas forcément le roman !

Mélissa Rivière a une vision, je trouve, assez restrictive de ses personnages et de l'environnement dans lequel ils évoluent. On dirait qu'elle a pioché des caractères divers et variés dans la littérature pour donner vie à ces personnages. Cependant, après en avoir discuté avec elle, je comprends mieux ce qui l'a poussée à les concevoir tels qu'elle les a imaginés : récit inspiré de faits réels, d'un drame vécu par des amis, Mélissa Rivière veut ici nous montrer que les belles histoires d'amour existent et que l'amour, le vrai, peut surmonter tous les obstacles.

Un point qui se veut donc assez ambigu, car les clichés ne sont pas une mauvaise chose en soi, mais ils peuvent ne pas toujours être à l'avantage du roman. Quoi qu'il puisse arriver est un livre dans lequel les stéréotypes donnent l'impression de vivre une histoire d'amour édulcorée à souhait, mais l'auteure nous apprend, de manière implicite, à entrevoir le bonheur au-delà des drames qui peuvent jalonner notre parcours. Un pari en parti réussi, donc, car je reste malgré tout un peu déçue que tout aille aussi vite et que Mélissa Rivière ne prenne pas vraiment le temps d'approfondir ses personnages.

**********

  • La plume de l'auteure

Second point en demi-teinte pour moi : le style d'écriture. J'ai été moyennement convaincue par la plume de l'auteure, qui m'a semblé trop familière par moments, trop oralisée, trop moderne. Bien sûr, il en faut pour tous les goûts, et je suis certaine que cette plume décontractée plaira à d'autres lecteurs, mais pour ma part, je n'ai pas vraiment apprécié ce style relâché, cette plume relevant davantage de l'oral que de l'écrit.

**********

  • Une jolie fin, un message fort

Un des points positifs de ma lecture est sans aucun doute la chute du roman. Pas de spoil ici, rassurez-vous ! Mais je tenais à développer cet aspect de Quoi qu'il puisse arriver, qui m'a beaucoup émue. La vie est belle, simple, heureuse, et tout peut basculer du jour au lendemain, les drames peuvent survenir et ternir notre existence. Cependant, il ne faut pas oublier que nous n'avons qu'une seule vie et qu'elle vaut toujours la peine d'être vécue, quoi qu'il puisse arriver. Et, souvent, le bonheur peut surgir à l'improviste, n'importe où, n'importe quand.

Sonia et Thibault, bien qu'assez stéréotypés, restent le parfait exemple de la résilience, de la force de vie qui réside en chacun de nous et qui nous permet de continuer à avancer. Il existe une phrase qui, je trouve, résume à merveille le message que cherche à transmettre Mélissa Rivière :

"De l'obscurité naît la lumière, et de la lumière naît l'obscurité."

Une autre citation, d'Albus Dumbledore dans Harry Potter cette fois, dit :

"On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres, il suffit de se souvenir d'allumer la lumière."

Les clichés sont peut-être présents, tout va peut-être trop vite dans ce roman, mais Mélissa Rivière lui a insufflé la vie et le bonheur, elle y a mis tout son coeur pour nous livrer une histoire belle et forte sur l'amour, l'amitié, la famille...

**********

En résumé, Quoi qu'il puisse arriver est une assez bonne lecture pour moi ! Certains éléments m'ont plu, d'autres moins... Malgré tout, c'est un joli roman plein d'espoir que je vous invite à découvrir :)

**********

Détails sur ce livre :

Quoi qu'il puisse arriver, auto-édité en ebook

Auteur : Mélissa Rivière

Nombre de pages : 240 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 5 mars 2019

Les Lutins Urbains - Tome 5

couv15074702- Les Lutins Urbains débarquent en Bretagne ! Chassés de la Grosse Cité par la sinistre Brigade de Répression de l’Onirisme, nos amis viennent demander l’aide des Korrigans, leurs cousins bretons. Grâce au Professeur Le Brac – lutinologue à Carnac – la bande à bonnet découvre bientôt l’existence d’un talisman capable de mettre en échec ses adversaires. Son nom : la “Grosse Galette”… Pourchassés de toute part, lutins urbains et bretons se mettent en quête de l’objet magique. Au cœur de la Bretagne mystérieuse, leur route ne tarde pas à croiser celle d’un jeune policier en vacances : Gustave Flicman… qui n’est pas près d’oublier son séjour au pays des Korrigans ! -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Renaud Marhic, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Contactée il y a peu par l'auteur pour découvrir le dernier tome de sa saga Les Lutins Urbains, je n'ai pas hésité une seule seconde et me suis plongée avec plaisir dans cette folle et sympathique aventure ! Au programme : de l'humour, des lutins, de la galette bretonne, encore des lutins... et des lutins !

Voici donc mon avis sur le tome 5 des Lutins Urbains, de Renaud Marhic :)

**********

  • Un, deux, trois lutins...

N'ayant pas lu les quatre premiers volumes de cette série, j'ai eu un peu de mal au début à rentrer dans l'histoire, car je ne connaissais pas les personnages, leurs précédentes aventures... Bien vite cependant, l'auteur réussit à mettre son lecteur à l'aise de ce point de vue-là, rendant le Professeur B., Loligoth, Gustave et les autres plus accessibles, plus à faciles à comprendre et à apprécier.

On découvre ainsi une ribambelle de personnages terriblement attachants, complètement loufoques et profondément humains ! Car oui, ces petits gnomes des villes, bien que farceurs et malicieux, n'en restent pas moins des êtres vivants dotés d'émotions, d'intuition (la Grosse Galette n'a qu'à bien se tenir, gare au flair des Lutins Urbains !), de sentiments... Chacun d'eux est unique, possède une apparence physique qui lui est propre, mais aussi des pouvoirs ou des facultés qui font d'eux des êtres à part entière. Les lutins sont peut-être des être imaginaires (encore que je reviendrai sur ce point un peu plus tard), mais il n'en sont pas moins capables de nous ressembler à leur manière. L'Embrouilleur, le Pizz'Raptor, Bug le Gnome, le Troll et tous les autres... Ils ne sont finalement pas si différents des hommes, en ce sens qu'ils forment une communauté hétéroclite, où chacun a un rôle à jouer.

Renaud Marhic a créé une flopée de ces petits personnages, avec les Korrigans, Kerrions et autres créatures lutinesques. L'auteur a une imagination débordante et met sa plume à contribution pour façonner un univers magique, original et fichtrement drôle ! Les humains occupent également une place assez importante dans ce roman, puisque Gustave, Loligoth, les Professeurs B. et Le Brac et les Groscitiens ne manquent pas de jouer le rôle qui est le leur, rendant le récit vivant et captivant. Chacun à sa manière apporte sa petite touche personnelle : Gustave sa candeur et ses remarquables capacités de déduction, les Professeurs B. et Le Brac leur sagesse et leur indéfectible optimisme, Loligoth un petit côté sensuel et gothique à l'histoire, les lutins leur espièglerie et leur débrouillardise... Même les méchants apportent une certaine profondeur et du réalisme ! Aucun des personnages n'est donc laissé sur le bord de la route menant à La Crêpe qui Pète, et c'est avec un enthousiasme et un humour non négligeables que Renaud Marhic nous conte les aventures de cette joyeuse troupe !

**********

  • Cinéma, musique et littérature

Korrigans et Grosse Galette, c'est non seulement une folle course contre la montre avant que le Supérieur Inconnu ne détruise l'Université d'Onirie, mais c'est aussi un roman bourré d'humour et de références culturelles ! Pirates des Caraïbes, Le Cid, La Salsa du Démon... bref, les clins d'oeil de tous genres, bien que discrètement placés, sont au rendez-vous ! Prose rimée, jeux de mots impayables, sans oublier des répliques qui font mouche à tous les coups, ce roman est émaillé de détails qui font toute la différence et lui confèrent sa singularité. Un récit qui prête à sourire, dans lequel l'auteur ne manque pas de nous "psiiiter" en cas de besoin, où humour et légèreté se mêlent sans le moindre accroc à des messages plus sérieux.

**********

  • On imagine, on imagine...

Sous couvert de nous raconter une histoire drôle et sympathique, Renaud Marhic se plaît à disperser des messages plus profonds ici et là. Le temps est une chose bien compliquée, il change les corps et métamorphose les coeurs, disséminant les problèmes, soucis et autres responsabilités de l'âge adulte sur le chemin de celles et ceux qui l'empruntent... Garder une âme d'enfant, l'insouciance de nos jeunes années, continuer à rêver et à imaginer, ne jamais perdre espoir : tels sont les messages que nous transmettent les Lutins Urbains à travers leurs aventures.

Ils nous montrent également que ce n'est pas parce que nos yeux ne voient rien, que forcément rien n'existe. L'invisible est, comme le temps, un monde inconnu, auquel seul l'imaginaire réussit à donner des couleurs et des formes, et auquel seul le rêveur a accès. Renaud Marhic s'applique ici à faire revivre, le temps d'une aventure déjantée, ces petits êtres qui ne semblent exister que dans l'imaginaire collectif, et nous apprend à voir le monde qui nous entoure avec un regard différent.

**********

En résumé, le tome 5 de la saga Les Lutins Urbains est une excellente lecture pour moi ! C'est un condensé de bonne humeur, d'humour, de joie de vivre, de simplicité... Pour ma part, la lecture de ce tome 5 m'a donné envie de découvrir les quatre premiers volumes, et j'espère que cette chronique permettra à quelques lutins de s'inviter sur vos étagères :)

**********

Détails sur ce livre :

Les Lutins Urbains - Tome 5, publié aux éditions P'tit Louis

Auteur : Renaud Marhic

Nombre de pages : 231 pages

Si vous souhaitez vous procurer la saga des Lutins Urbains, vous pouvez le faire sur le site de l'éditeur (ICI), ou encore sur le site de la Fnac.

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 26 février 2019

Le Choix du Roi

le-choix-du-roiRoyaume des Francs, 792. L’heure est grave : Charlemagne vient d'apprendre que son fils d’un premier lit, Pépin le Bossu, a conspiré contre lui. Le roi est loin d'avoir été un père idéal, mais la sentence est sans appel : le jeune traître doit rejoindre un monastère et y demeurer le restant de ses jours. Peu enclin à faire amende honorable et encore moins à devenir un homme de Dieu, Pépin dépérit. L'héritier déchu est loin de se douter que c’est par une entremise des plus inattendues que viendra son salut, avant d'entamer un périlleux voyage vers l'inconnu... -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Solène Bauché, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

La plateforme Simplement Pro propose de nombreux services presse et c'est en furetant parmi les romans mis en ligne que j'ai déniché Le Choix du Roi, un roman historique teinté d'une légère touche de fantastique !

Voici donc mon avis sur Le Choix du Roi, de Solène Bauché :)

**********

  • L'Histoire avec un grand H

Le Choix du Roi s'appuie sur des faits historiques bien réels, puisque l'auteure nous transporte en pleine période franque, sous le règne de Charlemagne. Des batailles que celui-ci a menées, en passant par les femmes qui ont partagé sa vie, jusqu'aux enfants qu'ils a eus avec chacune d'elles, Solène Bauché nous livre ici son premier roman, un livre fourmillant de détails sur la vie du roi des Francs.

Nous découvrons ainsi un pan de sa vie, que l'auteure se plaît à nous raconter à sa manière, tout en respectant le cours de l'Histoire. Le lecteur peut se plonger les yeux fermés dans ce récit et se laisser porter par la plume de la romancière, qui mêle habilement faits historiques et imaginaire ! Rien n'est laissé au hasard, et si Solène Bauché s'est prêtée au jeu d'imaginer la personnalité du souverain, de ses nombreuses épouses ou encore de ses enfants, l'Histoire, elle, n'est en rien modifiée. 

À la lecture de ce roman, le lecteur arrive sans peine à se représenter le long et minutieux travail de documentation et de recherche effectué par l'auteure. Combien d'heures passées à noter les détails susceptibles de faire avancer l'histoire ? À faire coïncider les différents éléments, afin de ne pas embrouiller le récit ? C'est en lisant un livre comme celui-ci que l'on s'aperçoit du travail que requiert l'écriture d'un roman, surtout si son intrigue se base sur des faits réels ! Solène Bauché a su non seulement réécrire l'Histoire, mais elle y a également inclus sa touche personnelle, elle y a laissé sa patte, sa signature, rendant ainsi le récit vivant et authentique.

**********

  • Une note fantastique

Si Le Choix du Roi fait la part belle à l'Histoire, il laisse aussi un peu de place à l'imaginaire. Si vous n'aimez pas particulièrement la littérature fantastique, rassurez-vous, car la magie est peu présente dans le roman, disséminée par petites touches ici et là. Pour ma part, même si j'ai apprécié la discrétion de cette part de fantastique, je l'ai trouvée un peu trop secondaire et j'aurais aimé que l'auteure développe un peu plus ce point. D'où vient le don que possède Himiltrude ? Quel intérêt de conférer ce pouvoir à ce personnage ? En quoi cela fait-il avancer le récit ? Autant de questions qui, pour moi, restent sans réponse...

Cependant, Solène Bauché arrive à amener ce thème de manière douce et progressive, sans brusquer le lecteur et lui imposer cette fabuleuse capacité. Cela ne rend le récit que plus beau, plus profond, teinté de cette magie légère, bienfaitrice et bienveillante. Ce pouvoir apporte un peu de chaleur humaine au roman, un peu de réconfort face à l'indifférence et à la barbarie des hommes...

**********

  • D'autre sujets mis en avant

Grâce à sa plume fluide et riche d'une narration épique, fraîche et rythmée, l'auteure réussit non seulement à faire revivre l'Histoire et à y inclure quelques notes fantastiques, mais elle donne également à réfléchir sur des sujets importants, tels que la condition de la femme à cette époque et la destinée des hommes. Solène Bauché nous montre ici combien les droits de la femme ont évolué au cours des siècles et combien il est essentiel de continuer à se battre pour faire valoir ces droits ! Simples objets de convoitise, vulgaires monnaies d'échange pour nouer des alliances politiques, tout juste bonnes à perpétuer la lignée d'un comte, d'un prince ou encore d'un roi, les femmes ne trouvent pas grâce aux yeux des hommes sous le règne de Charlemagne.

Le Choix du Roi dénonce ces considérations d'un autre temps à travers, notamment, le charismatique personnage d'Amaudra. Jeune ingénue au moment de son mariage, la belle Amaudra va aller de désillusion en déception, portant sur son corps les stigmates de ce passé qu'elle cherche à oublier. Solène Bauché donne ainsi la parole aux femmes et fait de son roman un véritable plaidoyer sur la condition féminine.

Autre sujet abordé avec brio : la destinée. L'auteure permet au lecteur de s'interroger sur son futur et sur le besoin de s'en remettre à une force supérieure pour justifier nos choix, nos actions. Sommes nous les seul(e)s à pouvoir tracer la route qui est la nôtre, ou bien notre futur est-il déjà écrit ? Nos choix sont-ils forcément conduits par une intervention divine ou restons-nous maîtres de prendre nos propres décisions ? Solène Bauché pose ces questions de manière poétique et discrète, faisant de son roman plus qu'une simple aventure !

**********

En résumé, Le Choix du Roi, s'il présente quelques facilités scénaristiques sur la fin, reste un très bon moment de lecture pour moi ! Histoire, fantastique, messages beaux et forts, narration agréable... bref, ce roman a tout bon et je vous invite à le découvrir sans tarder ! L'auteure nous propose une immersion totale au coeur du haut Moyen-Âge, et c'est réussi :)

**********

Détails sur ce livre :

Le Choix du Roi, publié aux éditions Librinova

Auteur : Solène Bauché

Nombre de pages : 457 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 06:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 13 février 2019

Tout recommencer à zéro

tout-recommencer-à-zéro- La vie d’Alicia bascule brusquement, le jour où son mari et sa fille sont victimes d’un accident de la route. 

À la suite d’une trahison qui l’a ébranlé au plus profond de son être, Jérémie s’est juré qu’il ne se laisserait plus jamais briser le cœur par qui que ce soit. 

Lorsque, lors d’un mariage, ces deux-là se croisent, il suffit d’un regard pour que la magie opère instantanément. Mais entre les peurs de l’un, la conscience de l’autre, et la famille qui s’en mêle… tout devient subitement plus compliqué. Pourront-ils réellement tout recommencer à zéro ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Je vous ai déjà présenté plusieurs romans écrits par Ninon Amey depuis le début de l'année, et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin ! J'ai récemment eu la chance de pouvoir lire Tout recommencer à zéro, un autre de ses ouvrages que j'ai tout simplement adoré.

Voici donc mon avis sur Tout recommencer à zéro, de Ninon Amey :)

**********

  • Résilience et liberté

Ninon Amey signe encore une fois un roman profond, réfléchi et abouti. Sous couvert d'une trame romantique, elle aborde des thèmes bien plus complexes et sérieux que sont ceux de la résilience et de la liberté. Comme à chaque lecture, elle amène une réflexion chez son lecteur, elle nous invite à nous poser les bonnes questions, celles qui nous permettent de regarder en arrière sans culpabiliser de ce que nous avons pu faire par le passé, celles qui nous aideront à aller de l'avant et à construire notre avenir, et celles qui nous font vivre pleinement le moment présent.

Tout recommencer à zéro induit une remise en question profonde chez celui ou celle qui le lit, faisant de cette lecture plus qu'un simple moment de partage entre l'auteur et le lecteur. Alicia et Jérémie, les personnages principaux de cette histoire, apprendront d'eux-mêmes, des personnes qui les entourent et, surtout, des évènements qui surviendront au cours de leur existence. Le deuil pour l'une, une séparation brutale pour l'autre... Chacun à sa manière saura faire face aux obstacles qui se dresseront sur leur chemin, pour finalement vivre enfin libres et heureux.

Ninon Amey met, comme toujours, l'accent sur la psychologie et les émotions de ses personnages, les rendant ainsi plus authentiques, plus justes, plus humains et réalistes. Si elle insiste sur la fragilité qui peut subsister en chacun de nous à la suite d'un drame et sur l'importance de se montrer prudent avec nos sentiments, elle nous invite également à profiter de chaque jour qui passe comme si c'était le dernier !

La vie de chacun(e) se construit autour de bons et de mauvais moments, de joies, de drames, d'évènements qui font de nous la personne que nous sommes et que nous choisissons d'être au quotidien, tout simplement. Être heureux ne s'invente pas, il ne suffit pas de claquer des doigts pour trouver le bonheur. Chacune de nos actions, chacun de nos gestes façonne notre personnalité et dessine notre futur. L'avenir n'est pas écrit, il peut toujours changer, et si certaines choses nous échappent, il ne faut pas oublier que nous seuls pouvons décider comment vivre. Personne ne peut choisir à notre place, alors commençons dès aujourd'hui à écrire le livre de notre vie, celle que nous avons choisi de vivre !

**********

  • Des personnages toujours aussi bien construits

J'adore les romans de Ninon Amey non seulement pour les intrigues qu'elle imagine, mais aussi pour les personnages qu'elle met en scène. Dans Tout recommencer à zéro, nous suivons Alicia et Jérémie, deux êtres éprouvés par la vie, deux personnes que rien ne prédestinait à se rencontrer et qui, pourtant, se rapprochent et se découvrent. Un roman dans lequel l'amour est encore une fois mis à l'honneur, un récit plein de bons sentiments et dans lequel les personnages évoluent de manière cohérente, ne faisant pas toujours la part belle aux moments joyeux, mais plongeant bel et bien le lecteur dans une histoire très juste.

Autre point positif : les personnages masculins. Que ce soit Matthieu dans Ce lien qui nous unit, Axel dans Dis-moi pourquoi ou encore Jérémie dans Tout recommencer à zéro, aucun de ces trois protagonistes n'est misogyne ou machiste. Ils respectent tous la femme et ne tombent jamais dans le cliché de l'homme séduisant, auquel aucune jeune fille ne peut résister ! Non, ils possèdent au contraire nombre de qualités et, en plus d'être beaux, ils sont doux, patients, compréhensifs, attentionnés, protecteurs, gentils, fidèles... bref, on ne peut que les apprécier !

Les personnages féminins sont tout aussi intéressants à suivre, loin des stéréotypes mièvres et niais qui collent à la peau des héroïnes de romances. Sarah, Hannah ou encore Alicia sont toutes les trois des jeunes femmes fortes et indépendantes qui, bien souvent, doutent de leurs capacités à s'affranchir, à se libérer de la pression familiale. Pourtant, Ninon Amey sait les rendre attachantes, convaincantes, et le lecteur prend plaisir à suivre le destin de ces femmes contre lesquelles tout semble se liguer.

**********

En résumé, Tout recommencer à zéro est un joli coup de ♥ pour moi ! Je ne suis jamais déçue avec les romans de Ninon Amey et je ne peux que vous encourager à découvrir ses ouvrages, qui sont tout simplement magnifiques. Amour, résilience, liberté, féminisme, bienveillance, tolérance, acceptation de soi... Ses livres véhiculent de très beaux messages sur la vie, le temps qui passe et le monde qui nous entoure :)

**********

Détails sur ce livre :

Tout recommencer à zéro, auto-édité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 216 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 12 février 2019

Le destin de Cassandra

le-destin-de-cassandra- 1861. Le Lancashire subit la crise. Privées de coton, les filatures ferment une à une en Angleterre, plongeant la population dans la misère. Cassandra Blake, ses trois sœurs cadettes et leur père Edwin tentent malgré tout de faire face à l’adversité. Mais la mort du patriarche vient tout bouleverser. Leur oncle Joseph décide de prendre ses nièces sous son aile, malgré l’opposition de son acariâtre épouse, qui commandite en secret l’enlèvement de Cassandra. Elle menace alors ses sœurs de faire subir à la jeune femme les pires sévices si elles ne quittent pas le pays… Contraintes de dire adieu à leur Lancashire natal, elles embarquent pour l’Australie. Les quatre sœurs parviendront-elles à se retrouver à l’autre bout du monde, et à construire une vie nouvelle ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce roman.

Désormais partenaire régulière des éditions L'Archipel, j'ai reçu il y a peu Le destin de Cassandra, un roman mêlant drame familial, histoire, romance et aventure... Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Et pour ne rien vous cacher, le récit écrit par Anna Jacobs est un gros coup de coeur pour moi.

Voici donc mon avis sur Le destin de Cassandra, d'Anna Jacobs :)

**********

  • Un premier tome très prometteur

Saga en deux tomes, la série Swan River nous fait voyager de par le monde, nous emmenant tout d'abord à Outham, dans le Lancashire. Région verdoyante et accueillante s'il en est, nous y découvrons le quotidien difficile mené par la famille Blake, composée d'Edwin, le père, et de ses quatre filles Cassandra, Maia, Xanthe et Pandora. 

À cause de la guerre de Sécession qui débute en Amérique, c'est tout le commerce du coton, essentiel pour les habitants du Lancashire, qui s'en trouve affecté ! Cassandra et sa famille tentent de survivre dans ce contexte historique tendu, doublé d'une situation familiale complexe et pour le moins affligeante : Isabel, leur tante, les déteste et tentera par tous les moyens de leur nuire.

J'ai adoré suivre les aventures de ces quatre soeurs, qui font face avec force, courage et détermination à toutes les situations qui se présentent à elles. C'est un roman dans lequel la femme occupe une place centrale, faisant d'elle non plus une simple épouse du XIXe siècle juste bonne à broder, mais bien un être à part entière, capable de réfléchir, d'apprendre, de comprendre, de raisonner... Cassandra et ses soeurs ne viennent pas d'un milieu aisé, elles compensent donc leur position sociale par une éducation riche, dispensée par leur père.

Anna Jacobs a écrit un roman aux allures féministes, plaçant la femme, qu'elle soit de condition noble ou plus modeste, au coeur même de son intrigue ! Toutes apprennent les unes des autres, les plus fortunées découvrant par exemple en Cassandra une personne intelligente, douée en couture, mais pas seulement : elles voient en elle une personne forte et indépendante, fière sans être hautaine, sincère, honnête, franche et débrouillarde, faisant preuve d'une grande adaptabilité, une personne qui incarne les générations de femmes à venir, qui se voudront plus libres et affirmeront leurs droits.

Si Cassandra est un personnage haut en couleurs, ses soeurs ne sont pas en reste. L'auteure les a rendues attachantes, charismatiques, généreuses, sensibles, douces, espiègles... Ce fut un réel plaisir pour moi de découvrir ce premier tome, qui m'a fait voyager sans bouger de mon canapé, qui m'a fait voir du pays et m'a laissé entrevoir les possibilités infinies que nous offre l'inconnu lorsque nous y sommes confronté(e)s. Un beau plaidoyer sur l'amour, la tolérance et la bienveillance !

**********

  • Un roman historico-familial

Avec pour toile de fond l'Angleterre puis l'Australie de la fin du XIXe siècle, Anna Jacobs signe ici un roman historique fouillé, soigné et travaillé en profondeur. Les détails historiques ne manquent pas, faisant de cette lecture un récit très immersif, où les drames succèdent aisément aux moments plus joyeux, où le lecteur se retrouve pris entre un sentiment d'injustice profonde, une haine viscérale pour la tante des soeurs Blake et un flot de compassion pour ces quatre jeunes filles, sur lesquelles le sort prend un malin plaisir à s'acharner.

Anna Jacobs nous fait non seulement voyager d'un continent à un autre, mais nous permet également de naviguer d'un personnage à l'autre, nous plongeant ainsi dans les pensées les plus folles d'Isabel, nous faisant ressentir l'amour mutuel éprouvé par Cassandra et Reece l'un envers l'autre, les liens fraternels indéfectibles unissant les quatre soeurs... bref, l'auteure nous embarque dans une incroyable aventure ! Un voyage dont le lecteur se souviendra longtemps, marqué par les nombreuses difficultés jalonnant le parcours de Cassandra et ses soeurs.

**********

En résumé, Le destin de Cassandra, s'il présente quelques facilités scénaristiques, reste un gros coup de ♥ pour moi ! Ce roman est un concentré d'émotions, un magnifique récit sur les femmes, l'amour et la liberté, un livre à mettre entre toutes les mains pour découvrir le destin de quatre soeurs, unies face à la détresse humaine :)

**********

Détails sur ce livre :

Le destin de Cassandra, publié aux éditions L'Archipel

Collection : Archipoche

Auteur : Anna Jacobs

Nombre de pages : 431 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 08:12 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 5 février 2019

Dis-moi pourquoi

dis-moi-pourquoi- Sarah, dévouée à ses amis comme à sa famille, peine à trouver sa place dans la vie. Son seul plaisir : s’échapper de la réalité grâce aux romans qu’elle doit lire dans le cadre de son travail. Axel fait de son mieux pour gérer les soucis du quotidien et affronter un passé douloureux dont les souvenirs refont surface. La musique est son seul exutoire. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Au coeur de l'hiver, par les tourments neigeux que nous traversons actuellement, quoi de mieux que de lire une petite romance chaleureuse, douce et belle ? Grâce à Simplement Pro, j'ai eu l'occasion de lire un nouveau roman de Ninon Amey, une de mes auteures phares de cette année 2019, et la magie était encore une fois au rendez-vous...

Voici donc mon avis sur Dis-moi pourquoi, de Ninon Amey :)

**********

  • Une histoire d'amour, mais pas que...

Que ce soit L'empreinte du passé, Ce lien qui nous unit (chroniques ICI et ) ou encore Dis-moi pourquoi, Ninon Amey sait conter comme personne les histoires d'amour ! Rien de niais dans ses romans car, même s'ils font la part belle aux bons sentiments, on y trouve aussi, et surtout, espoir, solidarité, chaleur humaine, réconfort...

Dis-moi pourquoi est une très jolie romance hivernale, mais pas seulement du point de vue de la forme, car le fond compte tout autant. L'auteure a réussi à équilibrer ces deux éléments, nous proposant ainsi plus qu'une simple histoire d'amour. À travers les personnages de Sarah et d'Axel, ce sont, encore une fois, de beaux messages sur l'amour et la famille qui nous sont transmis, mais aussi sur les blessures du passé et l'impact qu'elles peuvent avoir sur notre avenir et la personne que nous sommes.

Chacun de leur côté, Axel et Sarah ont un passé, une histoire, un vécu, des souvenirs qui ont marqué leur vie. Quels souvenirs ? Je ne vous le dirai pas ici, car je pense qu'il est plus intéressant de le découvrir en lisant ce petit bijou. Mais Ninon Amey exploite de manière approfondie le thème de la résilience, rendant de cette manière ses personnages humains et attachants. Sommes-nous forcément tributaires de nos souffrances passées ? C'est la question que se pose et que nous pose l'auteure, permettant ainsi à tout un chacun de faire un point sur sa vie, sur ses envies, ses attentes...

J'ai adoré aborder ce thème sous forme de fiction romantique, ce qui, je trouve, donne d'autant de plus de cachet et d'authenticité à l'histoire de Sarah et Axel, car comment construire une relation stable et durable, lorsque le passé refait surface et qu'il instille le doute dans notre esprit ? Ninon Amey pose les bases d'une véritable réflexion, invitant le lecteur à se poser et à méditer sur la question, à dresser le bilan de son existence. Chacun de nous est différent, et la notion du bonheur n'est donc pas la même d'une personne à l'autre. Je dirais qu'être heureux ne se résume pas à avoir une vie parfaite sous tous rapports, mais à avoir la vie que nous avons choisie. Et comme l'a si bien dit Oscar Wilde :

"Soyez vous-même, les autres sont déjà pris."

**********

  • Les personnages

Second point positif de ma lecture : les personnages. Peu importe le roman, j'adore les protagonistes imaginés par Ninon Amey ! Et Dis-moi pourquoi ne fait pas exception à cette règle, puisque j'ai trouvé Axel et Sarah très touchants et profondément humains. L'auteure nous propose un rendu psychologique de chacun fouillé et détaillé, précis, complexe et fort intéressant à découvrir. Sarah est gentille, douce, attentionnée, dévouée, altruiste, généreuse, tandis qu'Axel est patient, respectueux, compréhensif, soucieux de toujours bien faire...

Si, au premier abord, ils semblent n'avoir que des qualités, le lecteur peut constater par la suite qu'ils ont aussi quelques petits défauts. Mais ces défauts sont loin de les rendre détestables, au contraire : ils font d'eux des personnes plus humaines, plus sensibles et réalistes. Personne n'est parfait et Ninon Amey s'est attachée à ne pas engoncer ses personnages dans des clichés de perfection. De plus, on ne peut que s'attacher à Axel, ce jeune homme sérieux et drôle en même temps, joueur de guitare à ses heures perdues, mais aussi très respectueux des femmes, prêt à les défendre, surtout Sarah, sa bien-aimée, lorsque le besoin s'en fait sentir. J'ai beaucoup aimé cette touche de féminisme, surtout venant de la part d'un personnage masculin ! 

Avec ces personnages et leur histoire, Ninon Amey aborde ainsi différents sujets, parfois graves, parfois douloureux, mais toujours avec bienveillance, simplicité et clarté, faisant de Dis-moi pourquoi non seulement une jolie romance douce, belle et cocooning, mais aussi un roman traitant de thèmes pertinents et profonds.

**********

  • Une histoire, deux points de vue, une seule plume

Troisième et dernier point positif : le chapitrage. Le découpage des chapitres est fait de telle sorte, que nous vivons, par exemple, une journée du point de vue de nos deux héros, passant ainsi chaque instant à leurs côtés et revivant une même situation avec leurs émotions, leur perception des évènements... C'était très agréable de suivre l'évolution du lien qui unit Sarah et Axel et de pouvoir comparer ce qu'ils éprouvent l'un l'autre au même moment et pour la même chose.

Pour terminer, que serait un roman de Ninon Amey sans son écriture limpide et chantante ? Dis-moi pourquoi, tout comme ses autres écrits, se lit tout seul, et je dirais même qu'il se dévore, tant l'histoire d'Axel et Sarah est passionnante ! Elle sait véritablement transmettre des émotions à son lecteur, et fait partie de ces auteurs qui savent rendre compte avec beaucoup de justesse de la psychologie de leurs personnages. Quitte à me répéter, mais je trouve que Ninon Amey a un immense talent pour raconter de belles histoires, des histoires certes fictives, mais qui mettent en scène des héros comme vous et moi, des hommes et des femmes que la vie rapproche, des histoires qui nous montrent qu'il faut toujours garder espoir, se montrer courageux, généreux, bienveillant, tolérant et aimant avec les autres et, surtout, avec nous-mêmes.

**********

En résumé, Dis-moi pourquoi est un beau petit coup de ♥ ! À la fois romance hivernale, livre feel good et roman traitant de sujets plus sérieux, c'est un livre qu'il faut lire pour en saisir toute la magie, toute la beauté et toute la subtilité que l'auteure y a glissé, et pour en ressortir ému(e), charmé(e), un peu triste de quitter ces personnages, mais heureux/heureuse de poser un regard neuf sur le monde qui nous entoure :)

**********

Détails sur ce livre :

Dis-moi pourquoi, auto-édité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 259 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:38 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 30 janvier 2019

Les Crèvecoeur - Tome 1

couv5950272- Ce premier volet de la saga des Crèvecœur commence en 1914, lorsque la belle Édith est mariée bien malgré elle à Romain Crèvecoeur, un cordonnier fétichiste aux habitudes étranges, pour sauver l’affaire familiale. La guerre 14-18 éclate et la jeune femme y voit l’occasion de fuir le désastre de son mariage. Amours secrètes et interdites, obsessions dangereuses et ambitions démesurées, le couple Crèvecoeur donnera néanmoins naissance à un enfant, Germain, qui bouleversera leur existence. Enfant sensible et conscient de sa différence, Germain puisera dans l’amour inconditionnel de sa mère et la folie de son père toute la force de son génie créatif et partira à la conquête des pieds des femmes. Bayeux, Paris, la découverte de la sensualité, la création de sa première collection de chaussures féminines, plus rien n’arrête Germain dans sa quête de l’élégance féminine. Mais jusqu’où peut-on vraiment fuir les secrets de notre famille ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Antonia Medeiros, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Les découvertes ne manquent pas sur Simplement Pro ! Au cours du mois de janvier, j'ai eu le plaisir de lire le tome 1 de la saga des Crèvecoeur, écrite par Antonia Medeiros, et je dois dire que ce fut une belle lecture, un peu étrange par certains côtés, mais regorgeant de sujet forts et intéressants.

Voici donc mon avis sur le tome 1 de la saga Les Crèvecoeur, d'Antonia Medeiros :)

**********

  • La naissance d'une passion

Ce premier tome nous amène à découvrir l'enfance, ainsi que l'adolescence, de Germain Crèvecoeur. À travers des lettres léguées à son fils dans des boîtes à chaussures, le célèbre bottier, bien que fictif, retrace son parcours et dresse en quelque sorte le bilan de son existence. Partagé entre une mère débordante d'amour et un père froid et inexistant, le petit Germain Crèvecoeur grandit au milieu de milliers de paires de chaussures pour femmes !

Bien que descendant d'une longue et grande lignée de bottiers, cette passion pour la chaussure n'arrivera chez lui que tardivement. Les drames surviennent, les amours se font et se défont, la Première Guerre Mondiale arrive et ravage tout sur son passage, emportant avec elle le peu d'espoir qui subsistait au sein de la famille Gervais-Crèvecoeur... Au milieu de toute cette noirceur et de cette tristesse, le petit garçon apprend de la vie, de son père, de sa mère, de ses deux parents que tout oppose et desquels Germain saura tirer les bons atouts pour devenir un homme.

Le temps passe, la magnifique Tapisserie de Bayeux, narrant les combats épiques menés par Guillaume le Conquérant, voit venir presque tous les jours Édith et Germain, deux âmes profondément blessées, que ce soit physiquement pour la première ou moralement pour le second. Un jour cependant, Germain découvre sa véritable passion : être bottier pour dames, voilà ce qu'il veut faire de sa vie !

Toutefois, à l'inverse de son père, le jeune Germain, plein d'ambition et de fougue, ne veut pas se contenter de réparer les chaussures, il veut les créer, les façonner, les confectionner de A à Z, les voir se modeler sous ses doigts habiles, les observer prendre forme et devenir plus qu'une simple paire de chaussures, mais bel et bien une oeuvre d'art, un objet sur lequel tous les regards se poseront et qui ne pourra que séduire ! Germain fait de cette passion une obsession, un besoin vital, une nécessité, créer est son moteur, son oxygène, sa source inépuisable d'inspiration, dont il déborde. Mais Germain parviendra-t-il à vivre de cette passion ? Qu'adviendra-t-il de lui et de sa mère ?

Pour le savoir, je vous invite à plonger les yeux fermés dans ce roman historique, également saga familiale et quelque peu féministe. J'ai beaucoup aimé suivre le parcours de cet enfant, de cet adolescent, de ce jeune homme éprouvé par la vie. À la fois timide et déterminé, Germain est un être humain avant tout. Il n'a pas choisi d'être le fils d'un père qui les a toujours haïs, lui et sa mère, il n'a pas choisi d'être un Crèvecoeur, ce nom dur, guttural, à couper au couteau, et dont la simple évocation fait frémir les personnes qui l'entendent. Et pourtant, malgré toutes ces difficultés quotidiennes, malgré ces nombreux obstacles, Germain reste droit, sincère, honnête et ne s'écarte jamais de la voie qu'il a choisi d'emprunter.

Antonia Medeiros a inventé un personnage auquel on ne s'attache pas forcément dès les premières pages, mais que l'on apprend à aimer à mesure que l'on découvre son histoire, à mesure que l'on remonte le temps. Sa passion pour le soulier féminin, qui peut sembler étrange au premier abord au lecteur, change progressivement d'aspect pour devenir plus qu'un simple passe-temps, mais bel et bien un exutoire, qui permettra non seulement à Germain de vivre sa passion, mais aussi de ne jamais vraiment tirer un trait sur son passé houleux.

" On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille..."

**********

  • Un roman à lire

Les Crèvecoeur est une saga traversée par le souffle de l'Histoire, celle avec un grand H, nous proposant ainsi un voyage dans le temps, où l'amour se mêle à la haine, la joie à la tristesse, le bonheur au désespoir... Tout est très complémentaire dans ce roman, et l'auteure réussit à immortaliser cette première moitié du XXe siècle, invitant le lecteur à partager cette aventure aux côtés de ses personnages, à découvrir une épopée familiale dont les femmes sont le coeur même !

Un roman aux allures féministes, qui met en avant le rôle prépondérant des femmes à cette époque, leur désir d'émancipation et de reconnaissance de la part des hommes, le travail, bénévole ou pas, qu'elles accomplissent chaque jour, et l'envie qu'elles ont de se faire une place dans cette société parfois un peu trop machiste. J'ai adoré découvrir ces femmes non seulement séductrices, mais aussi fortes, intelligentes, débrouillardes et déterminées à prouver qu'elles valent autant, sinon plus, que les hommes ! Antonia Medeiros a l'art et la manière de mettre en lumière les femmes, faisant de son roman un véritable hymne à la féminité.

**********

En résumé, le tome 1 des Crèvecoeur est une très bonne lecture pour moi ! J'attends de voir ce que me réserve le tome 2, car je suis curieuse de découvrir la suite des aventures de Germain et aussi de savoir ce qu'il adviendra de Raphaël. Un roman que je vous invite à lire pour les thèmes forts qu'il aborde et le style d'écriture poétique de l'auteure :)

**********

Détails sur ce livre :

Les Crèvecoeur - Tome 1, publié en ebook aux éditions Silk Thread Publing

Auteur : Antonia Medeiros

Nombre de pages : 305 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 janvier 2019

Ce lien qui nous unit

ce-lien-qui-nous-unit- « COMMENT UNE MAUVAISE DÉCISION PEUT-ELLE BRISER LA VIE DE TANT DE PERSONNES ? »

1984. Marie, dix-sept ans, se retrouve enceinte et est contrainte de l’annoncer à sa mère, qui est bien plus préoccupée par le qu’en dira-t-on que par le bonheur de sa fille…

2001. Hannah, dix-sept ans également, mais pas la même génération, va vivre un profond bouleversement, lors de son année de terminale, en rencontrant Matthieu, un beau jeune homme brun et ténébreux, qu’elle aimera dès le premier regard, mais de qui elle ne sera jamais amoureuse… Nathalie, sa mère, en plein tourments, s’inquiète des changements qui se produisent dans la vie de sa fille, mais également de ceux qui ne se présentent pas dans la sienne…

2003. Marguerite, une vieille femme, se retrouve seule au monde après le suicide de sa fille. Rongée par les remords et le chagrin, elle n’attend plus qu’une chose : mourir à son tour.

Quatre femmes. Quatre destins. Et si soudain un secret de famille, vieux de plus de vingt ans, était découvert par inadvertance, et venait bouleverser leurs existences ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Ninon Amey est une auteure que j'ai découverte il y a peu, grâce au site Simplement Pro, en lisant son roman L'empreinte du passé. Ayant tout simplement adoré ce livre, j'ai décidé de renouveler cette belle expérience, en lisant Ce lien qui nous unit. Si, à la lecture du résumé, je savais que ce livre serait une très belle lecture pour moi, je ne m'attendais pas à vivre un aussi beau moment !

Voici donc mon avis sur Ce lien qui nous unit, de Ninon Amey :)

**********

  • Un roman fort, riche en émotions...

Ce lien qui nous unit se place incontestablement parmi mes plus belles lectures de ce mois de janvier ! Comme dans L'empreinte du passé, dont vous pouvez retrouver ma chronique ICI, l'auteure se plaît à nous confronter à plusieurs personnages qui, au premier abord, n'ont rien en commun, mais dont les chemins finissent inévitablement par se croiser. Hannah et Matthieu, Nathalie, Marguerite, Marie... Tous partagent quelque chose, un secret que nous, lecteurs, serons amenés à découvrir au fil des pages. Ninon Amey manie les secrets de famille avec une aisance folle et imagine ainsi un roman captivant du début à la fin, débordant d'amour, de tendresse, de tolérance et de bienveillance !

Peu d'auteurs réussissent à véhiculer autant d'émotions dans leurs ouvrages, mais Ce lien qui nous unit est une petite merveille, un livre fort, émouvant, profond, réfléchi et rondement mené de la première à la dernière page. Ninon Amey sait piquer la curiosité du lecteur, faisant de ce roman un véritable page turner. Impossible de s'arrêter de le lire, tant l'histoire est passionnante, belle et tout en finesse ! Je voulais absolument connaître la suite, savoir ce qu'il advenait des personnages à mesure que le temps passait, que les années filaient, telles le sable s'égrenant lentement dans le sablier...

Ce roman est tout simplement magnifique ! C'est un coup de coeur sur lequel j'ai du mal à mettre des mots, car j'ai vécu cette lecture de manière intense, j'ai pleuré, j'ai partagé plus qu'une simple et incroyable aventure aux côtés de ces personnages. Ninon Amey a su transmettre au lecteur les émotions ressenties par ses protagonistes, lui faisant ainsi partager le doute, l'incertitude, l'amour sous toutes ses formes, l'amitié, la joie, le bonheur... Un roman aussi fort, aussi riche et aussi beau que celui-ci ne se rencontre pas tous les jours, et je suis ressortie de ma lecture à la fois soulagée et peinée.

Soulagée, car c'est une belle leçon de vie que nous donne ici l'auteure, mais peinée également, car j'ai véritablement eu l'impression de faire partie du quotidien de Hannah et Matthieu, d'être avec eux à chaque instant, et ce quelle que soit la situation... Refermer ce livre la dernière page lue a été difficile pour moi, car je ne voulais pas renoncer à tout ce que j'avais découvert tout au long de ces quelques 300 pages. Mais au fond de moi, je sais que Hannah, Matthieu, Nathalie, Marie et Marguerite sont désormais dans mon coeur et dans ma tête, ils seront toujours là et ne me quitteront jamais vraiment !

**********

  • Ninon Amey : une auteure à découvrir

Comme je l'ai dit un peu plus haut, Ce lien qui nous unit est le second roman de Ninon Amey que je lis, après avoir savouré ma lecture de L'empreinte du passé. Ninon Amey a un talent fou, son style d'écriture est fluide et très agréable à lire, immersif et vivant, riche... Les mots choisis sonnent juste et le suspense, l'attente, sont savamment dosés, permettant ainsi au lecteur d'assimiler progressivement les évènements survenant dans le quotidien des personnages. Le tout est rendu très addictif par la mise en page, qui alterne différents points de vue, ainsi que certaines parties épistolaires.

J'ai adoré suivre l'évolution des héros de cette histoire et découvrir le secret qui les entoure ! Ninon Amey a écrit un livre époustouflant, brillant, profondément humain, un récit qui nous montre, encore une fois, l'importance de vivre chaque instant qui passe comme si c'était le dernier, de profiter de cette vie qui est la nôtre, de rester ouvert d'esprit, de ne jamais perdre espoir, même quand la situation nous paraît désespérée, et surtout, d'être toujours là pour les personnes que nous aimons. 

Il ne faut pas avoir peur de dire à quelqu'un qu'il compte pour nous, il faut saisir chaque occasion qui se présente, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait et si nos proches, amis ou famille, seront toujours là pour nous. L'amour, quelle que soit la forme qu'il prend, est la plus belle chose qui soit au monde et Ce lien qui nous unit rend un très bel hommage aux liens indéfectibles qui unissent deux êtres, il nous fait prendre conscience de la folle course du temps et nous apprend à vivre pleinement chaque moment qui passe...

**********

En résumé, Ce lien qui nous unit est un énorme coup de ♥ pour moi ! J'ai A-DO-RÉ ce roman et je ne saurais trop vous conseiller de le lire. Je ne sais pas si j'ai réussi à bien concilier ma pensée, si ma chronique retranscrit correctement ce que j'ai pu ressentir à la lecture de cet ouvrage. Quoi qu'il en soit, j'espère vous avoir donné envie de vous plonger dans ce roman qui, j'en suis certaine, ne pourra que vous émouvoir :)

*********

Détails sur ce livre :

Ce lien qui nous unit, auto-édité en ebook

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 299 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

Posté par Sue-Ricette à 06:59 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 janvier 2019

Sœurs de cœur

soeurs-de-coeur- Un étrange hiver s’est abattu sur la ville. Peu à peu, le froid glace le cœur des hommes. Et seule Alice semble s’en rendre compte. Mais une simple libellule va tout changer. Intriguée par ses ailes couleur de l’arc-en-ciel, Alice la suit, tombe… et n’arrête plus de tomber. Elle se réveille dans un endroit merveilleux : le pays des sœurs. C’est là qu’elle rencontre Océane, sa future meilleure amie. Ensemble, elles découvrent des créatures enchantées. Ensemble, elles partent à la recherche d’histoires oubliées. Et ensemble, elles devront affronter la reine Lili, qui veut ensevelir le monde sous un hiver éternel… -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Hachette Romans, ainsi que NetGalley, de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Inscrite depuis peu sur le site NetGalley, qui met en relation éditeurs et blogueurs, j'ai tout de suite été séduite par la couverture et le résumé de Soeurs de coeur, un joli roman aux allures fantasmagoriques que j'ai tout simplement adoré !

Voici donc mon avis sur Soeurs de coeur, de Salla Simukka :)

**********

  • Inspiration classique

Trouvant ses origines dans trois grands récits classiques, Soeurs de coeur est un roman que j'ai beaucoup aimé lire. Que ce soit La Reine des Neiges, Le Jardin Mystérieux ou encore Alice au Pays des Merveilles, les références littéraires à ces trois ouvrages ne manquent pas, sans pour autant tomber dans une forme quelconque de plagiat ou de réécriture. L'auteure a su créer une histoire, tout en mêlant subtilement quelques éléments propres aux romans de Lewis Carroll, Frances H. Burnett et Hans Christian Andersen.

J'ai adoré le fait que l'héroïne, Alice, me rappelle une autre jeune fille bien connue de tous qui, de son côté, suit un lapin blanc dans son terrier, et non un magnifique loubellule ! La reine Lili ressemble également par certains côtés à la froide Reine des Neiges, et le Jardin des Secrets paraît aussi irréel que le Pays des Merveilles ou le non moins fameux Jardin Mystérieux de Frances H. Burnett. 

Ces similitudes sont loin d'être déplaisantes, car j'ai trouvé qu'elles apportaient une certaine réalité au roman, un certain cachet, de la profondeur, et rendaient le récit plus attractif. Salla Simukka a la plume allègre et malicieuse, débordante de joie et d'énergie, et ses inspirations classiques donnent le ton de son roman : drôle, chatoyant, sincère, magique, unique et authentique. Un pur moment de plaisir que de redécouvrir des grands classiques de la littérature merveilleuse sous l'oeil curieux de cette auteure finnoise !

**********

  • Alice et Océane

Alice et Océane, les deux héroïnes de ce roman, sont à la fois totalement opposées et complémentaires. Si l'une est timide et réservée, l'autre est extravertie et ouverte au monde ; là où l'une va réfléchir avant d'agir, l'autre va foncer tête baissée et partir à l'aventure... Mais elles sont malgré tout très soudées et deviennent amies peu de temps après s'être rencontrées dans le Jardin des Secrets. Elles partagent nombre de moments complices et simples, faits de petits bonheurs quotidiens, mais aussi une belle et grande aventure qui les mènera en Sororlande. Redonner vie au parc d'attractions, libérer les dragons, briser le Miroir des Ombres pour sauver leur monde d'un hiver éternel... Alice et Océane devront faire preuve de courage et d'inventivité pour mener à bien cette incroyable quête ! 

J'ai adoré leurs personnages, que l'auteure a su rendre très attachants et auxquels les adolescents pourront facilement s'identifier. Océane est une jeune fille intrépide et fonceuse, tandis qu'Alice est plutôt une rêveuse perspicace. Cette merveilleuse aventure leur apprendra à croire en leurs rêves, à ne jamais baisser les bras quoi qu'il arrive et garder une âme d'enfant, malgré le temps qui passe inexorablement...

**********

  • Rester un enfant...

Mêlant habilement rêve et réalité, Soeurs de coeur est un roman qui nous apprend avant tout à conserver notre âme d'enfant, à porter un regard innocent sur le monde qui nous entoure. Grandir n'empêche pas de s'évader, de rêver de temps à autre, de sortir de la routine, de la monotonie quotidienne... Il suffit d'être créatif et de se laisser porter par son imagination ! En avant pirates, elfes, trolls, loubellules, dragons, Pouette et autres petites créatures adorables ! Libérons l'enfant intérieur qui sommeille en nous et qui ne demande qu'à nous faire oublier pour quelques temps les difficultés, problèmes et autres responsabilités de la vie adulte.

Salla Simukka nous livre ici un beau message de paix, d'amour et d'amitié, teinté également de rêverie, de joie, de bonne humeur, de simplicité... En somme, un roman qui va à l'essentiel, une histoire qui nous montre l'importance de toujours garder en nous une part de l'enfant que nous avons été et qui ne nous quittera jamais vraiment. Soeurs de coeur fait non seulement appel à notre imagination, à notre ouverture d'esprit, mais aussi à nos souvenirs les plus profonds, ceux que nous gardons précieusement dans un coin de notre tête et de notre coeur.

**********

En résumé, Soeurs de coeur est un énorme coup de ♥ pour moi ! Si vous aimez les grands classiques que sont Alice au Pays des Merveilles, La Reine des Neiges ou encore Le Jardin Mystérieux, si vous avez envie de faire revivre le temps d'une histoire votre âme d'enfant et que vous souhaitez vous plonger dans un roman aux allures irréelles et magiques, celui de Salla Simukka est fait pour vous :)

**********

Détails sur livre :

Soeurs de coeur, publié en ebook aux éditions Hachette Romans

Auteur : Salla Simukka

Nombre de pages : 164 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

hachetteromans

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,