mercredi 16 janvier 2019

Les Fragments Réunis - Tome 2

les-fragments-réunis- Pas de résumé, pour éviter tout spoil ! -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Brice Milan, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Le tome 2 des Chroniques des Terres d'Eschizath étant disponible en service presse sur Simplement Pro, je n'ai pas hésité une seconde et ai proposé à l'auteur de découvrir la suite des aventures d'Alceste, Oriana et les autres... Si le premier tome m'avait plu, mais sans plus toutefois, ce second tome s'est avéré être une excellente lecture et a même frôlé le coup de coeur !

Voici donc mon avis sur Les Fragments Réunis, de Brice Milan :)

**********

  • La psychologie des personnages

Si le tome 1 de cette saga Fantasy était davantage orienté sur l'action, ce second volume met l'accent sur la psychologie des personnages, leurs sentiments, leurs pensées, leurs points de vue... L'action est toujours au rendez-vous, mais l'auteur s'applique ici à donner au lecteur le temps de s'adapter, de se familiariser davantage avec l'univers et les personnages !

J'ai adoré découvrir le point de vue de Morgaste, d'Alquin de Tolgui et d'Othe Monclart face aux différents évènements survenus au cours de ce tome, mais aussi d'approfondir les rôles essentiels que jouent le jeune Alceste, la saltimbanque Oriana, l'insouciante mais farouche Annabelle... bref, que de perspectives nous sont proposées ! Brice Milan assoit bien les choses et trouve enfin son style, à mi-chemin entre le roman d'action et un genre littéraire plus recherché, plus abouti.

Dans Les Fragments Perdus, l'auteur tâtonnait encore et peinait un peu à mener de front les différentes couches de son histoire, il s'attachait davantage au rythme, qui se voulait effréné, haletant. Les Fragments Réunis trouve enfin un équilibre parfait, un savant mélange d'action et de réflexion qui est tout simplement excellent ! En somme, Brice Milan a réussi à trouver un juste milieu dans son intrigue, permettant au lecteur de reprendre son souffle, d'assimiler les mille et une aventures vécues par nos héros, tout en voyageant aux quatre coins des Terres d'Eschizath.

Un récit qui fait cette fois la part belle aux sentiments profonds des personnages, nous donnant ainsi l'occasion à nous, lecteurs, d'apprécier pleinement le fond et la forme de cette saga épique ! Brice Milan a misé sur un second tome plus pointu, plus travaillé d'un point de vue psychologique, et le pari est réussi.

**********

  • La voie ouverte à un troisième tome...

J'ai été totalement conquise par ce second tome ! Les personnages y sont pour beaucoup, et je dois avouer ne pas être insensible au charme de Morgaste, le méchant de l'histoire. Cependant, l'essentiel pour moi réside dans l'intrigue de base imaginée par l'auteur. Je vous en ai rapidement parlé dans ma chronique du tome 1 ICI, mais plus j'avance dans cette saga, plus l'histoire proposée par Brice Milan me plaît.

L'univers est riche, foisonnant de détails, de couleurs, de lieux improbables ; les alliances se font et se défont, les trahisons vont bon train, la guerre fait rage au sein des Terres d'Eschizath et nos personnages se retrouvent pris dans les griffes de cette lutte acharnée pour le pouvoir ! Rien n'est laissé au hasard, chaque détail compte et l'auteur s'applique à décrire, même succintement, tout ce que son oeil expert et son imagination peuvent créer.

Les Fragments Réunis est un roman audacieux dans tous les sens du terme, nous proposant quelques scènes de batailles épiques, des moments plus intimes voire érotiques pour certains, des complots, des machinations politiques, des stratégies guerrières à la hauteur des armées s'opposant... À la fois auteur et héros de son histoire, Brice Milan nous offre un récit vivant, débordant d'énergie, réfléchi et maîtrisé de A à Z !

**********

En résumé, Les Fragments Réunis est une excellente lecture pour moi et il n'est pas passé loin du coup de ♥ ! J'attends que le tome 3 me surprenne davantage, qu'il soit plus intense, plus explosif, mais qu'il présente également davantage de questionnements de la part des personnages. Si le tome 1 se veut hésitant, le tome 2 confirme le talent de l'auteur et j'attends l'arrivée du tome 3 avec grande impatience :)

**********

Détails sur ce livre :

Les Fragments Réunis - Tome 2, auto-édité en ebook

Auteur : Brice Milan

Nombre de pages : 319 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 15 janvier 2019

Atlas des courants invisibles (et ceux qui les parcourent)

atlas-des-courants-invisibles- Chacun d’entre nous a, un jour ou l’autre, ressenti la part d’invisible qui nous gouverne. L’intuition. Le déjà-vu. L’empathie. Les pressentiments. Et s’ils n’étaient que d’infimes fenêtres de perception sur la véritable nature du monde ? Anton est né avec un talent extraordinaire : il lit dans les pensées. Mais un talent extraordinaire, quand on ne le contrôle pas, ça peut vite virer au cauchemar. Lorsque sa bien-aimée disparaît, Anton entreprend un voyage initiatique au cours duquel il va rencontrer d’autres individus doués de talents similaires au sien. Et découvrir la menace qui pèse sur chacun d'entre eux : dans l'ombre, un homme les traque, avec le dessein d’utiliser leurs pouvoirs pour ouvrir une porte auparavant fermée à l'Humanité. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Thomas Gerbaud, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

En octobre dernier, j'ai eu le plaisir de lire Atlas des courants invisibles, un roman que Thomas Gerbaud, l'auteur, m'a proposé de découvrir et qui fut pour moi un gros coup de ♥ ! Entre sciences métaphysiques, voyage, aventure et sagesse, sans oublier des personnages attachants et bien construits, voilà un livre qui, à mon sens, a tout pour plaire !

Voici donc mon avis sur Atlas des courants invisibles (et ceux qui les parcourent), de Thomas Gerbaud :)

**********

  • Sujets abstraits, histoire complexe, intrigue bien trouvée...

Le subsconsient, l'invisible, l'inconnu, l'aura, l'âme... Ce sont autant de sujets qu'il n'est pas toujours aisé d'exploiter, surtout dans un roman ! Thomas Gerbaud a pourtant réussi à concilier littérature et sciences, deux matières aussi opposées que le sont la lune et le soleil, et c'est une belle réussite.

J'ai adoré le fait que l'intrigue soit centrée autour des pouvoirs d'Anton, Tara, Roman et Justin, qui sont chacun détenteur d'un Talent, des pouvoirs extraordinaires qu'ils seront amenés à comprendre et à utiliser à bon escient s'ils veulent sauver le monde.

Thomas Gerbaud a imaginé une histoire complexe, dans laquelle les éléments se coupent et se recoupent parfaitement, les explications sont claires et efficaces, les descriptions nombreuses et riches... Tout cela permet non seulement au lecteur de s'y retrouver et de suivre avec avidité les aventure des Quatre, mais aussi de ne pas perdre le fil de cette histoire rondement menée, dont les sciences métaphysiques sont le coeur même !

Les chapitres s'imbriquent les uns dans les autres avec une précision incroyable et nous amènent à voyager aux quatre coins de la planète, à remonter le temps, à (re)découvrir des évènements qui ont marqué le XXe siècle, à s'imprégner de cet univers invisible qui nous entoure au quotidien et qui est encore si mal connu des plus grands penseurs et chercheurs...

**********

  • Les Quatre

Anton, Tara, Roman et Justin sont les héros d'Atlas des courants invisibles. Ils vont vivre une aventure rocambolesque riche d'enseignements sur la vie, l'amour, la mort, le temps qui passe, qui file inexorablement, jour après jour. Quatre personnages aux côtés desquels nous allons cheminer tout au long des 442 pages que compte ce roman, et auxquels nous nous attacherons, car sous son air bourru et vindicatif, Roman a en réalité eu une jeunesse difficile, tandis que Justin, avec son attitude timide et plutôt renfermée, a connu le deuil et le chagrin.

L'auteur a construit ses personnages de manière cohérente, leur conférant des Talents propres à la personnalité de chacun. Un quatuor que j'ai adoré suivre !

**********

  • Leçons de sagesse

Si ce roman se veut en premier lieu roman d'aventures et roman fantastique, il véhicule en second lieu un beau message sur le temps qui file à toute allure, le temps que nous ne prenons pas toujours pour nous-mêmes et pour ceux que nous aimons, le temps qui nous amène à réfléchir sur ce qui est derrière nous et sur ce qui nous attend... Autant de situations spatio-temporelles que l'auteur a su retranscrire avec émotion, justesse et sensibilité !

**********

En résumé, Atlas des courants invisibles (et ceux qui les parcourent) est une lecture coup de coeur pour moi ! J'ai tout aimé dans ce livre, que ce soit la plume de l'auteur, chantante, fluide, agréable et stylisée, son intrigue, que j'ai tout simplement adorée et dans laquelle il a su se retrouver, ses personnages... bref, un roman que je vous invite à découvrir sans tarder :)

**********

Détails sur ce livre :

Atlas des courants invisibles (et ceux qui les parcourent), auto-édité au format papier et en ebook sur Amazon

Auteur : Thomas Gerbaud

Nombre de pages : 442 pages (au format numérique)

*********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 47/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 9 janvier 2019

Peut-on tout réparer ?

peut-on-tout-reparer- De retour de La Réunion, Reine-May semble avoir mis son histoire dans l’ordre. Léna, la bavarde, va se lier d’amitié avec la jeune solitaire. Si La Réunion est toujours présente, l’histoire se passe en Bretagne, dans cette région où se mêlent les légendes ancestrales et l’authenticité d’un patrimoine naturel préservé avec une incursion en Bourgogne. Dans les deux volets du roman, des moments de suspens, voire de mystère nous attendent. Qui entoure la jeune fille ? Comment grandit-on quand on a un passé aussi douloureux ? Peut-on tout réparer ? Les blessures, l’histoire, le passé ? -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Colline Hoarau, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Après avoir lu Sois sage, Reine-May, je me suis plongée sans hésiter dans la suite des aventures de la jeune réunionnaise, et ce fut encore une fois une belle découverte ! Amour, amitié, suspens, voyages... que de choses nous attendent dans ce second opus !

Voici donc mon avis sur Peut-on tout réparer ?, de Colline Hoarau :)

**********

  • Voyages et traditions au rendez-vous !

Dans Sois sage, Reine-May, dont vous pouvez retrouver ma chronique ICI, l'auteure s'attachait à nous faire découvrir tout un pan des deux cultures qui ont bercé son enfance et rythmé son quotidien : La Réunion et la Bretagne. Dans ce second tome, Colline Hoarau s'applique encore une fois à nous immerger en plein coeur des traditions bretonnes et réunionnaises, et ce, quel que soit le domaine.

J'ai adoré suivre Reine-May à travers sa connaissance des plantes, qu'elles soient destinées à la consommation ou à un usage médicinal, son amour pour sa terre natale et les souvenirs qu'elle en a, et son affection pour sa terre d'adoption, pour Tad Kozh et Mamm Gozh...

**********

  • Une fin ouverte...

Second point positif de ma lecture : la fin. Aucun spoil concernant la chute, rassurez-vous, mais je souhaitais en parler plus en détails, car j'ai beaucoup aimé le fait que ce soit une fin ouverte ! L'auteure nous laisse ainsi la possibilité d'imaginer une suite, d'envisager ce qui pourrait advenir de Reine-May, Léna et les autres, mais nous permet également d'entrevoir un troisième tome, ce qui, pour ma part, ne serait pas pour me déplaire ! ^_^

**********

En résumé, si Peut-on tout réparer ? n'est pas un coup de ♥ pour moi, c'est néanmoins une excellente lecture ! Dépaysement, retour aux sources, traditions, légendes et souvenirs garantis, sans oublier des personnages bien construits, un style d'écriture moderne et assez immersif.... bref, un livre que je vous recommande :)

**********

Détails sur ce livre :

Peut-on tout réparer ?, publié aux éditions Dédicaces

Auteur : Colline Hoarau

Nombre de pages : 154 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 45/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 janvier 2019

Les Fragments Perdus - Tome 1

les-fragments-perdus- L’armée de Morgaste assiège la capitale des Terres d’Eschizath au cœur de l’hiver. Face à cet adversaire implacable, les membres du conseil des Trente décident de dépêcher trois messagers chargés de quérir des renforts auprès du royaume mitoyen des Hisles. Mais le Prince Noir, en quête de mystérieux fragments, lance à leur trousse ses troupes de Maraudeurs impitoyables. L’inexpérimenté Alceste, la belle et farouche Oriana et le fidèle garde de l’Ordre, Horst, vont devoir franchir le lac Gelé, traverser la forêt d’Eslhongir et gravir les monts Dunhevar. En chemin, ils s’allieront à Ulva, la Meneuse de loups… -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Brice Milan, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Grâce à Simplement Pro, j'ai eu la chance de pouvoir renouer avec ma littérature de prédilection, la Fantasy, et de découvrir un roman qui vaut vraiment le détour ! Malgré quelques défauts, Les Fragments Perdus est une saga prometteuse, pleine de rebondissements et de retournements de situation inattendus...

Voici donc mon avis sur le tome 1 de la saga Les Fragments Perdus, de Brice Milan :)

**********

  • Un univers assez original

Certains diront que l'univers imaginé par l'auteur ne sort pas des sentiers battus, que l'on retrouve ce que proposent de nombreux autres ouvrages du même genre... Cependant, il y a un petit je-ne-sais-quoi qui a fait toute la différence pour moi ! Bien que j'ai trouvé le schéma assez classique dans les mécanismes employés, je me suis véritablement prise au jeu de ce roman.

L'auteur a imaginé un univers Fantasy que j'ai trouvé original, créatif, assez unique par certains côtés. J'ai beaucoup aimé les noms imaginés par l'auteur pour les différents lieux propices à l'évolution de son intrigue : Espélia, Dunhevar, les Hisles et bien d'autres encore !

Les Terres d'Eschizath, bien qu'en proie à une terrible guerre, sont verdoyantes et accueillantes, elles respirent le bon air pur des montagnes et l'on peut admirer de magnifiques châteaux se dressant au loin... bref, c'est un monde riche, fourmillant de bonnes idées et vraiment bien construit ! 

**********

  • Une bonne intrigue de base

Du début à la fin, Brice Milan ne perd pas le fil, il ne s'embrouille pas dans les méandres de son histoire, qui est pour le moins passionnante, et réussit à captiver son lecteur. Pas le temps de s'ennuyer à la lecture de ce premier tome ! Le rythme est soutenu, voire même haletant, tant les aventures vécues par les personnages sont rocambolesques à souhait ! Nos jeunes héros vont de Charybde en Scylla, et peinent à trouver le repos, car l'auteur ne leur laisse aucun répit.

Plus l'histoire avance et plus l'action est présente, se faisant permanente jusqu'aux toutes dernières pages. Impossible pour moi de souffler, de lâcher ce livre, car je voulais connaître la suite ! La narration est addictive, fluide, épique, immersive et très agréable à suivre, nous offrant ainsi un véritable page turner. J'ai adoré cette avalanche de péripéties toutes plus éprouvantes et dangereuses les unes que les autres, qui mettent les personnages à rude épreuve tout au long des 346 pages que compte le roman !

L'intrigue de base est parfaitement maîtrisée, l'univers étant assez imposant de par ses nombreux recoins et personnages. Brice Milan réussit même à inclure des histoire à tiroirs au sein même de son récit originel, nous entraînant, tel un film de cape et d'épée, dans les pensées du plus vil des protagonistes, jusqu'aux actions d'une adorable petite fille. Se faisant à la fois narrateur et héros, l'auteur nous invite véritablement à plonger au coeur de cette histoire rocambolesque, à la frontière entre le roman de chevalerie et la Fantasy pure et dure.

De plus, que serait une bonne histoire sans de bons personnages ? Chacun d'eux, et ils sont plusieurs, apporte profondeur et charisme au récit, ainsi que force, indépendance, humanité, bonté, courage, honnêteté... Aucun n'a réellement attiré mon attention, mais tous sont essentiels à la bonne marche de l'histoire, donnant le ton, par la seule force de leur caractère, aux différents chapitres. Brice Milan fait vivre son intrigue à travers ses personnages, et non l'inverse, et je trouve que c'est un point positif non négligeable !

**********

  • Les points négatifs

Passons maintenant aux points négatifs de ma lecture ! Si j'ai bien aimé les personnages dans leur construction, j'ai moins apprécié les relations qu'ils entretiennent, notamment celle d'Oriana et Alceste, qui me semble peu crédible. La jeune femme est plutôt revêche et ne se laisse pas facilement apprivoiser par les hommes, suite à une expérience traumatisante dans son enfance. Cependant, Oriana tombe très rapidement dans les bras du jeune homme, ce qui m'a paru assez incohérent...

Par ailleurs, le rythme, bien que soutenu, demande, à mes yeux, à être retravaillé sur certains points, pour ménager malgré tout le lecteur. Pour ma part, j'aurais apprécié quelques cinquante à cent pages supplémentaires pour développer de manière plus crédible la relation d'Oriana et Alceste, et aussi pour décrire davantage les Terres d'Eschizath, que j'aurais souhaité mieux connaître. Ce sont là deux points importants, car j'ai trouvé que tout évoluait un peu trop rapidement, ce qui ne me permettait pas de découvrir de manière approfondie l'univers imaginé par l'auteur.

**********

En résumé, le tome 1 des Fragments Perdus est une bonne lecture, malgré les quelques défauts relevés ici et là ! Un habile mélange d'imaginaire et de Moyen-Âge, où la fiction côtoie la réalité, le tout servi par des personnages charismatiques, sans oublier une plume épique et fluide, doublée d'une narration rocambolesque... Que vous aimiez ou pas la Fantasy, c'est un roman que je vous invite à découvrir sans tarder :)

**********

Détails sur ce livre :

Les Fragments Perdus - Tome 1, auto-édité en ebook

Auteur : Brice Milan

Nombre de pages : 346 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 70/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 08:34 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 2 janvier 2019

L'empreinte du passé

l-empreinte-du-passé- Camille est une jeune infirmière qui partage son temps entre son travail à l’hôpital et ses visites à ses grands-parents : Émile, qui vit seul dans son petit appartement, et Suzanne, atteinte de la maladie d’Alzheimer et placée dans un centre adapté. En quelques mois, son existence va être totalement bouleversée : belle rencontre, chagrins, révélation de secrets de famille… -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Ninon Amey, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Inscrite depuis peu sur le site Simplement Pro, qui met en relation des auteurs et des éditeurs avec des chroniqueurs, j'ai tout de suite été séduite par le résumé de L'empreinte du passé, un roman contemporain dans lequel Ninon Amey nous propose une histoire passionnante librement inspirée de faits réels ! 

Voici donc mon avis sur L'empreinte du passé, de Ninon Amey :)

**********

  • Une histoire vraie

Ce roman se base sur des faits tangibles, comme l'explique l'auteure dans la préface. En 2016, une lettre datant de 1922 est découverte dans un bâtiment en chantier à Nice. Il s'agit d'une lettre d'amour, écrite par une certaine Antoinette à l'attention de son cher et tendre Ernest. Une trouvaille fort intéressante, puisqu'elle inspira par la suite Ninon Amey pour écrire L'empreinte du passé.

Si les noms des personnages ont été changés dans le roman, voire totalement inventés pour certains, l'auteure se prête au jeu de nous livrer une des versions possibles du vécu de cette lettre. Un passé pour le moins romantique et mystérieux, entouré par des secrets de famille auxquels la romancière a su donner une touche de tendresse, un soupçon de tragique, pour nous livrer de beaux messages sur l'amour, la famille, le temps qui passe...

Dès le début, j'ai adoré savoir que ce livre contenait une part de réel. J'ai également beaucoup aimé le fait d'imaginer ce qui a pu conduire à la rédaction de cette lettre, découvrir une de ces possibilités au travers de la fiction, et je me propose de vous dévoiler mon ressenti sur cet ouvrage riche en émotions !

**********

  • L'amour et la famille

Ce sont les deux grandes thématiques que je retiens de ma lecture. Ninon Amey met en scène des personnages très touchants, une famille soudée que j'ai eu plaisir à suivre tout au long de ces quelques 182 pages. De Camille, en passant par Émile et Paul, ou encore Jeanne et Suzanne, tous les protagonistes sont attentionnés, patients, aimants, compréhensifs... Leur existence n'est pas des plus faciles, car ils se voient confrontés au deuil, aux accidents, au doute qui assaille leur esprit, mais ce sont là des enseignements fort intéressants sur le courage qu'il faut pour surmonter les obstacles qui jalonnent notre parcours, l'amour et la bienveillance qu'il faut dispenser chaque jour aux personnes qui en ont besoin, et la présence réconfortante qu'il faut savoir offrir à nos proches vieillissants, malades...

C'est une magnifique leçon de vie que nous donne ici Ninon Amey, une leçon qui nous montre l'importance de la vie, de profiter de chaque instant et de montrer autant que possible aux autres que nous les aimons, qu'ils comptent pour nous et que nous ne les oublions pas. L'amour se trouve sous différentes formes, ce peut être le grand amour, celui que l'on découvre parfois là où l'on s'y attend le moins, ce peut être aussi l'amour de nos proches, d'un petit enfant, d'un animal... bref, si nous savons où regarder, l'amour n'a pas besoin que nous le cherchions, car c'est plutôt lui qui vient à nous !

**********

  • Ninon Amey : une belle découverte livresque

L'empreinte du passé est le premier roman de Ninon Amey que je lis, et ce ne sera sûrement pas le dernier ! Sa plume fluide et tout en nuances m'a conquise. J'ai adoré sa mobilité face aux différentes époques traitées dans son livre, la souplesse et la richesse de son écriture, les émotions qui s'en dégagent. C'est un style unique, auquel elle a su conférer une certaine authenticité, car il est le mélange astucieux d'une littérature fraîche et moderne, et d'une autre plus ancienne et classique.

**********

En résumé, L'empreinte du passé vient se rajouter à la liste de mes coups de ♥ de cette année 2018 ! Si vous êtes à la recherche d'un petit roman sans prétention, à la lecture duquel vous souhaitez passer un bon moment, découvrir des secrets de famille, faire connaissance avec des personnages sympathiques et attachants, et vous plonger dans une intrigue basée sur des faits réels, ce livre est fait pour vous :)

**********

Détails sur ce livre :

L'empreinte du passé, publié aux éditions Librinova

Auteur : Ninon Amey

Nombre de pages : 182 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 69/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 26 décembre 2018

Où le cœur se pose

ou-le-coeur-se-pose- Février 1941. Julie travaille dans le quartier de l’East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les siens, à l’exception de son neveu William, un nourrisson. Déterminée à tenir la promesse qu’elle a faite à sa sœur de veiller sur William jusqu’à ce que Bill, son père, rentre du front, elle accepte un poste de sage-femme à l’hôpital de Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. La famille Reilly, qui dirige la pension du Bord de Mer, la prend sous son aile. Mais bientôt, Julie apprend que Bill est porté disparu... tandis que William tombe gravement malade. À son chevet, Julie craint de perdre ce petit ange qu’elle commençait à aimer comme son propre fils. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions de L'Archipel de m'avoir accordé leur confiance pour la lecture et la critique de ce livre.

Où le coeur se pose est le quatrième tome de la saga La pension du Bord de Mer, écrite par Tamara McKinley. J'ai eu la chance de pouvoir découvrir ce roman quelques temps après sa sortie, en partenariat avec les éditions de L'Archipel. Un roman que j'ai adoré découvrir et qui s'est révélé être un énorme coup de coeur !

Voici donc mon avis sur Où le coeur se pose, de Tamara McKinley :)

**********

  • Un magnifique roman historique

L'intrigue de cette saga familiale se situe dans les années 1940, durant la Seconde Guerre Mondiale. Un cadre historique pour le moins triste et difficile à aborder, mais dont l'auteure a su se servir avec brio pour faire vivre son récit, pour le rendre plus vivant et authentique.

Tamara McKinley manie avec aisance cette période de tensions, ce passage majeur de l'Histoire, et nous plonge en plein coeur d'une Angleterre sombre et minée par les bombardements incessants de l'aviation ennemie. Le lecteur suit le quotidien de Julie, une jeune infirmière et sage-femme, qui côtoie chaque jour la misère humaine, le dénuement dans lequel évolue la population londonienne... Une situation révoltante, car les conditions de vie sont loin d'être idéales dans les quartiers les plus défavorisés de la capitale ! L'auteure s'applique à nous rendre compte de cette détresse, nous montre les ravages de la guerre en décrivant ici un bâtiment en ruines, là une masure insalubre dans laquelle une jeune fille met son enfant au monde.

Pourtant, bien que la vie dans les bas quartiers de Londres soit loin d'être facile, les gens semblent déterminés à être heureux, ils continuent à espérer et font preuve d'un courage sans faille ! J'ai adoré cette détermination qui est la leur, cette force qui émanait d'eux et qui les rendait très attachants. Où le coeur se pose est un roman historique riche, documenté et bouleversant de réalisme. Julie représente parfaitement cette Angleterre meurtrie par les combats, car comme son pays, la jeune femme a enduré beaucoup d'épreuves et surmonté nombre d'obstacles, sans jamais flancher ni perdre espoir ! Une métaphore profondément humaine sur le courage, l'amour, mais aussi la bienveillance et la solidarité, un message de paix et d'espoir.

**********

  • Les personnages

Les différents protagonistes de Où le coeur se pose sont terriblement attachants. Pour ma part, j'ai adoré Julie et Peggy, mais tous ont réussi à s'attirer ma sympathie, même les plus froids d'entre eux ! Le petit William et Madame Finch sont adorables, tandis que Ron, sous ses airs bourrus, se révèle être un homme au grand coeur, tout comme ses fils Frank et Jim, ou encore comme les autres pensionnaires de la pension du Bord de Mer, Rita, Suzy, Fran et les autres habitants de Cliffehaven, cette petite bourgade du sud de l'Angleterre.

En oubliant quelques instants la situation pour le moins dramatique partout dans le monde à cette époque, Cliffehaven est un véritable petit coin de paradis où il fait bon vivre ! Un bord de mer agréable, un air marin ressourçant, une communauté soudée... bref, c'est un endroit que j'aimerais beaucoup découvrir ! Tamara McKinley nous dresse le portrait d'une petite ville qui peut paraître insignifiante au premier abord, mais qui est en réalité un lieu charmant, un coin paisible pour passer des vacances tranquilles.

**********

  • La plume de l'auteure

Un petit mot sur le style d'écriture de l'auteure pour terminer, car sa plume mérite vraiment que l'on s'attarde dessus ! Fluide, émaillé de détails intéressants, entraînant et captivant de la première à la dernière page, le style de Tamara McKinley m'a beaucoup plu. J'ai adoré la limpidité et la simplicité des mots choisis pour retranscrire l'effroi, le chagrin ou encore la joie des personnages, mais aussi pour décrire la détresse de tout un chacun face à la guerre, l'impuissance et la rage s'emparant des hommes face à la perte d'êtres chers... Une plume saisissante et authentique pour un grand roman !

**********

En résumé, Où le coeur se pose fait partie de mes coups de ♥ de cette année 2018 ! Je ne saurais trop vous recommander de le lire, même si vous n'avez pas, comme moi, lu les tomes précédents. Il en vaut vraiment la peine, et je suis certaine qu'il ne laissera aucun lecteur indifférent :) Merci encore aux éditions de L'Archipel pour cette magnifique découverte !

*********

Détails sur ce livre :

Où le coeur se pose, publié aux éditions L'Archipel

Auteur : Tamara McKinley

Nombre de pages : 380 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

116742601_o

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 67/50 livres lus

logo-l-archipel

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 5 décembre 2018

Sois sage, Reine-May

sois-sage-reine-may- À dix ans, Reine-May quitte son île, La Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l'Océan Indien. C'est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et La Réunion. Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir... -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Colline Hoarau, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Sois sage, Reine-May est livre que j'ai beacoup aimé lire ! Dépaysant, frais, simple, intéressant et bouleversant... C'est un roman plein d'émotions, riche d'apprentissages et de découvertes, un voyage aux sens propre et figuré qui nous amènera à suivre la jeune Reine-May et à découvrir son secret le plus profond.

Voici donc mon avis sur Sois sage, Reine-May, de Colline Hoarau :)

**********

  • Une plongée au coeur de deux cultures

Colline Hoarau, l'auteure, est née à La Réunion et a passé une partie de sa vie en Bretagne. Ses deux terres de coeur, qui ont grandement influencé ses écrits, dont Sois sage, Reine-May, un récit empreint de la magie de ces deux cultures que tout oppose et qui semblent pourtant se rapprocher !

À mesure que l'histoire avance, que l'héroïne nous dévoile son passé pour en revenir au moment présent, à ce jour où une lettre en provenance de La Réunion est arrivée, Colline Hoarau nous fait découvrir tout un pan des traditions réunionnaises et bretonnes !

Ce sont quelques mots de patois dispersés ici et là, des légendes narrées par l'attachante Mamm Gozh, des recettes de cuisines données en souvenir d'une terre qui a bercé l'enfance de l'héroïne et de sa créatrice... bref, ce roman est une magnifique escapade littéraire, qui m'a fait voyager sans bouger de mon lit !

**********

  • Un passé difficile...

Le secret de Reine-May est bien gardé par cette dernière, jusqu'aux toutes dernières pages. L'auteure a su maintenir son lecteur dans le flou et le mystère jusqu'à la fin, une chute poignante et bien amenée, un sujet fort, traité avec brio, qui m'amènera bientôt à lire la suite, Peut-on tout réparer ?, pour mieux comprendre le passé tumultueux de Reine-May, une jeune femme que la vie a rendu forte, qui a traversé bien des épreuves et surmonté beaucoup d'obstacles.

**********

  • La plume de l'auteure

Je me suis plongée les yeux fermés dans Sois sage, Reine-May, ce roman multiculturel invitant à la bienveillance et au respect. Cependant, si j'ai beaucoup aimé les messages délivrés par Colline Hoarau, j'ai un peu moins apprécie son style d'écriture, que j'ai trouvé trop direct, un peu trop percutant. Moi qui aime me perdre dans des narrations étoffées, longues et complexes, je suis restée un peu sur ma faim avec cette plume qui va à l'essentiel et ne s'encombre pas de descriptions foisonnantes, de dialogues à rallonge...

C'est assez particulier, il faut être amateur de ce genre de style, et pour ma part, même si cela est loin d'être un point négatif, c'est une note en demi teinte, car j'ai été quelque peu déroutée par ces phrases épurées, parfois très courtes, qui servent une invitation au voyage moderne, respirant l'air frais de la Bretagne et les parfums enivrants de La Réunion ! 

**********

En résumé, Sois sage, Reine-May est une très belle découverte livresque ! Une touche d'exotisme, un soupçon de traditions, quelques souvenirs de jeunesse pour une magnifique déclaration d'amour à ces deux terres que sont La Réunion et la Bretagne :)

**********

Détails sur ce livre :

Sois sage, Reine-May, publié aux éditions Dédicaces

Auteur : Colline Hoarau

Nombre de pages : 119 pages

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! - 41/50 livres lus

Posté par Sue-Ricette à 07:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 juillet 2018

Le chef de rang désenchanté

Couverture Le chef de rang désenchanté- Employé consciencieux, Jason Martel aspire depuis longtemps à évoluer professionnellement au sein de son entreprise. Mais malgré ses efforts constants, aucune opportunité à l’horizon. Tout est gelé, pour tout le monde. Jusqu’au jour où son chef de service finit par lui annoncer que des évolutions auront lieu… et qu’il n’en bénéficiera pas. Jason le prend mal. Très mal. C’est le début d’une longue descente aux enfers, faite de confrontations permanentes avec sa hiérarchie, d’affrontements incessants où la tension atteint son paroxysme. Désenchantement, désillusion, humiliation, déception… Jason va tout connaître. Et se faire miner par sa haine envers ses responsables. En sortira-t-il indemne ? -

**********

Mon avis : 

Je tiens à remercier James Barbier, l'auteur de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Le chef de rang désenchanté est une de mes plus récentes lectures, mais pas une des meilleures... Je me suis ennuyée en lisant ce roman, j'ai trouvé que beaucoup de choses n'allaient pas ou n'étaient pas à leur place et en refermant le livre, c'est une déception !

Je vous propose donc de découvrir plus en détails pourquoi je n'ai pas aimé Le chef de rang désenchanté, de James Barbier :)

**********

  • L'objet livre en lui même...

Premier point négatif de ma lecture : le livre. Dit de cette façon, cela peut paraître un peu abstrait, mais l'objet livre tel qu'il a été conçu ne m'a pas convaincue. Pourquoi ? Je trouve que le titre et le résumé dévoilent une grande partie de l'intrigue, ce qui ne laisse pas beaucoup de possibilités au lecteur d'essayer de deviner la fin et cela est plutôt dommage...

**********

  • L'histoire ou comment démarrer sur de bonnes bases et partir à la dérive

Le chef de rang désenchanté part d'une bonne idée : montrer l'envers du décor du monde de travail et de l'entreprise. Cependant, ce sujet n'a pas su, à mon sens, être correctement abordé et traité par James Barbier. Tout au long du roman, nous allons suivre le personnage de Jason, qui s'applique à être un bon employé au sein de l'hôtel dans lequel il travaille. Apprenant que des promotions vont bientôt avoir lieu, mais qu'il en sera exclu, Jason se laisse peu à peu envahir par la haine, la colère, la méchanceté et la folie !

Personnellement, je peux comprendre que l'on soit affecté par le fait d'apprendre que l'on ne sera pas promu, mais de là à broyer du noir en permanence et à sombrer dans la paranoïa... je trouve cela exagéré ! Toutefois, j'ai pensé que ce comportement pouvait se révéler tout à fait normal si Jason était instable mentalement, et à ce moment-là, toutes ses réactions sont parfaitement justifiées ; mais si Jason est en réalité une personne ordinaire, un Monsieur Tout-le-monde, pourquoi ressasser nuit et jour cette promotion qui lui est certes passée sous le nez, mais à laquelle il ne pourra apparemment jamais accéder ?

C'est un point qui reste plutôt obscur à mes yeux, et pour lequel de gros doutes subsistent... Néanmoins, je pense malgré tout que l'attitude du héros du roman de James Barbier est totalement disproportionnée face à la situation !

**********

  • Entre expressions malheureuses, répétitions incessantes et une fin en queue de poisson...

Autre point négatif, la présence de jeux de mots et d'expressions qui sonnent plutôt faux et qui ne m'ont pas convaincue. De plus, de la première à la dernière page, l'auteur répète inlassablement les mêmes choses, il tourne en rond aussi bien à propos des personnages que de l'intrigue en elle-même : aucun de ces deux points n'évolue, on stagne, on suit simplement le quotidien difficile de Jason, celui de sa hiérarchie et de ses collègues, et pour moi, cela ne permet pas de faire une critique constructive et acerbe de la "société" !

Comme je le disais plus haut, c'est dommage, car l'idée de base de l'auteur était intéressante. Mais le roman tel qu'il est écrit forme un texte incohérent, rempli de noirceur, de questions auxquelles James Barbier apporte peu de réponses, l'ambiance de l'hôtel où travaille Jason qui est malsaine, sans oublier la fin qui ne rattrape pas les erreurs commises tout au long du roman...

J'ai là aussi été déçue, je trouve en effet que la fin proposée au lecteur n'en est pas une. Je ne songeais pas à une fin explosive, mais à une chute qui aurait permis au héros d'exercer une veangeance à la hauteur de son ressentiment à l'encontre de son lieu de travail !

**********

En résumé, Le chef de rang désenchanté est pour moi une lecture décevante ! J'aurais voulu pouvoir m'attacher au personnage de Jason, j'aurais aimé pouvoir compatir avec lui, mais je l'ai trouvé odieux et complètement illogique dans sa manière de raisonner. Avec ce roman, l'auteur a voulu nous faire découvrir les dessous de la société, mais son histoire ne peut être totalement aboutie, car le lecteur doit se contenter de l'hôtel Prinsoria et non d'un autre exemple, qui aurait pu se révéler tout aussi désastreux pour le héros et nous montrer à quel point le monde du travail est difficile ! 

C'est le tout dernier point négatif de ma lecture, un point qui aurait mérité d'être développé, d'être approfondi, afin de nous permettre de savoir si le point de vue Jason est général ou réducteur, de savoir s'il aurait vécu la même expérience dans une autre entreprise ou si cela aurait été différent, et ainsi de ne pas nous laisser dans le flou...

**********

Détails sur ce livre :

Le chef de rang désenchanté, publié aux éditions Vérone

Auteur : James Barbier

Nombre de pages : 234 pages (au format ebook)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

challenge

Challenge Lire des romans en 2018 ! -  17/50 livres lus 

Posté par Sue-Ricette à 06:09 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 10 janvier 2018

Peur primale et autres récits

peur-primale-et-autres-récits- Venez et entrez dans l’univers macabre de Lancelot. Frissonnez avec la statuette maudite, menez l’enquête avec l’inspecteur Maurel ou osez braver l’interdit en pénétrant le grenier avec Timmy. Il y a aussi la foire, où des choses étranges et inquiétantes se déroulent. Peu importe l’endroit, vous n’échapperez pas aux monstres tapis dans l’ombre de ma plume ! -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Lancelot Cannissié, l'auteur de ce recueil de nouvelles, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Lancelot Cannissié est un jeune auteur de 30 ans très sympathique, qui a accepté que je lise son livre. J'ai lu Peur primale et autres récits dans le cadre du Cold Winter Challenge, et je dois dire que j'ai passé un très bon moment à frissonner au travers d'une dizaine de nouvelles !

En trois points, je vous propose de découvrir cet ouvrage ! :)

**********

  • Une imagination débordante !

Lancelot Cannissié a beaucoup d'imagination, et cela se ressent à travers les histoires qu'il nous propose dans Peur primale et autres récits. Écrire des nouvelles n'est pas une chose facile, car la chute doit être inattendue, surprenante par rapport à l'intrigue principale.

L'idée de l'auteur de faire frissonner son lecteur est un pari réussi, on se retrouve propulsés dans des histoires glauques, effrayantes et sanglantes par moments. L'horreur n'est jamais poussée à l'extrême, mais suffisamment pour susciter à la fois l'intérêt et la peur chez le lecteur ! Lancelot Cannissié sait jouer avec les émotions, il arrive à créer des nouvelles fantastiques et effrayantes tout en dosant l'effet de peur et en distillant des indices par-ci, par-là...

**********

  • Une narration intéressante, des idées à approfondir...

Si j'ai trouvé les idées de l'auteur intéressantes, j'aurais aimé qu'elles soient plus détaillées, plus approfondies. Deux histoires mettent en scène des créatures imaginaires tout droit sorties des contes et légendes, une autre raconte comment un petit groupe d'amis se retrouve confronté à la malédiction d'une statuette aztèque, etc...

Le travail de recherche et de documentation est bien présent, cependant je ne l'ai pas trouvé assez fouillé. Lancelot Cannissié aborde des sujets tels que le folklore, la culture d'autres pays, mais aussi les rêves, leur signification... Il en parle avec intérêt, le lecteur est rapidement intéressé à son tour, mais les paragraphes dédiés à cette "mythologie" sont relativement courts.

Le lecteur n'a donc pas vraiment le temps d'apprendre à connaître et à apprivoiser cet univers fantasmagorique, et c'est dommage. Bien sûr, ce n'est pas le but premier de ce recueil de nouvelles, mais une chose n'empêche pas l'autre : j'ai eu peur, j'ai frissonné avec les personnages, mais je ne me suis pas senti totalement complice de leurs recherches pour comprendre ce qui leur arrive !

**********

  • Attention aux fautes d'orthographe et de ponctuation, et à la mise en page !

Peur primale et autres récits est un recueil de nouvelles auto-édité. Lancelot Cannissié a créé son livre de A à Z, c'est un travail incroyable ! Cependant, il faut faire attention à bien se relire, pour éviter les coquilles et les fautes de ponctuation, et vérifier la mise en page du texte.

Une bonne compréhension de l'histoire nécessite une ponctuation rigoureuse : une virgule en trop ou en moins, et une seule phrase peut prendre plusieurs significations ! La mise en page est un autre point à ne pas négliger, être attentif à ne pas accoler deux phrases, à bien respecter l'espacement, à aérer son texte pour une lecture dynamique et efficace.

**********

En résumé, Peur primale et autres récits est un bon recueil de nouvelles ! On y retrouve une ambiance lourde et pesante, des histoires à se raconter le soir d'Halloween ou à lire tout simplement si l'on aime se faire peur. Lancelot Cannissié a beaucoup d'imagination, ses idées sont originales et bien ordonnées, mais j'aurais apprécié qu'il y ait quelques pages de plus à chaque histoire pour approfondir les thèmes abordés :)

**********

Détails sur ce livre :

Peur primale et autres récits, auto-édité au format papier et en eBook sur Amazon

Auteur : Lancelot Cannissié

Nombre de pages : 140 pages (au format papier)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

cold-winter-challenge

Lu pour le Cold Winter Challenge, dans la catégorie Flocons magiques

Posté par Sue-Ricette à 08:30 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 1 août 2017

Natasha Ettori - Tome 1

natasha-ettori,-tome-1--la-princesse-de-l-air-820299- Je m'appelle Natasha Ettori et mon année de terminale n'était pas vraiment palpitante. Enfin, jusqu'à ce que je me retrouve sur une autre planète. Un conseil : si vous voyez un tourbillon aux multiples couleurs flotter devant vous, n'y rentrez pas, surtout le soir d'Halloween. Vous pourriez vous retrouver sur Andromyss, la capitale futuriste d'une galaxie où la magie est la base de toute technologie. Mon objectif est simple : rentrer chez moi saine et sauve. De toute façon, je n'ai jamais été ambitieuse. Mais quand j'apprends que le souverain de Carmine, une planète branchée gothique et romantisme noir, veut ma mort et que mon entourage pourrait bien ne pas être si digne de confiance que je ne l'avais imaginé, la tâche se complique. -

**********

Mon avis :

Je tiens à remercier Manon Caudron, l'auteure de ce roman, de m'avoir accordé sa confiance pour la lecture et la critique de son livre.

Natasha Ettori est une jeune fille de 17 ans, vivant à Paris, et dont la dernière année de lycée n'est pas plus excitante que ça. Le soir d'Halloween, un étrange tourbillon lumineux apparaît et Natasha pénètre à l'intérieur. Elle se retouve alors propulsée sur Andromyss, une planète dont elle ignorait l'existence...

Natasha rencontre Tarix, un extra-terrestre dont la ressemblance avec les humains est frappante. Très vite, elle se rend compte que les habitants de la Terre ne sont pas bien vus sur Andromyss, et préfère rester discrète sur ses origines. Son but est de rentrer chez elle par tous les moyens !

Mais Natasha commence à se plaire sur Andromyss, où elle fait aussi la connaissance de Darko et Rix, de Conrad, de Camilla... et où l'atmosphère gothique lui correspond tellement. La jeune fille ne sait plus où elle en est, jusqu'à ce qu'elle découvre ses véritables origines...

**********

L'idée de base de ce roman m'a bien plu, avec un mélange de Fantasy et de science fiction. J'ai trouvé que certains éléments n'étaient pas assez développés, et que d'autres n'avaient pas trop d'utilité pour faire avancer l'histoire... mais au final, Natasha Ettori est plutôt une bonne lecture.

Je vais commencer par les points négatifs que j'ai pu relever. Le roman de Manon Caudron se veut accessible aux jeunes, et il l'est. Peut-être trop, à mon sens. Le style d'écriture de cette jeune auteure est direct : des tournures modernes et un langage parfois relâché... Je trouve que cette manière de parler est un peu trop présente tout au long de l'histoire, cela en devient vulgaire et ridicule.

La narration est assez simple, avec des phrases courtes et des mots choisis pour être compris du plus grand nombre. C'est dommage, j'aurais aimé une narration un peu plus approfondie, plus recherchée... Natasha est une jeune fille courageuse, optimiste, gentille et réfléchie par moments. Mais ces passages de réflexion sont brefs, et vite remplacés par des pensées "adolescentes".

L'intrigue est bien menée, mais la fin m'a semblé bâclée. Tout s'enchaîne trop rapidement. Natasha échafaude un plan pour renverser le souverain de Carmine, mais sa stratégie a l'air fragile et pourrait facilement être retournée contre elle... Même si l'auteure a réussi à écrire un Happy End, le soulèvement des dernières pages est pour moi travaillé sur la forme mais pas sur le fond.

**********

Passons aux point positifs ! L'histoire est prenante du début à la fin, on ne s'ennuie pas. Il y a beaucoup de rebondissements, avec de l'action, du suspens, une pointe de romance... La plume de Manon Caudron demande encore à s'aguerrir, même si elle manie déjà assez bien le rythme de son roman et sait réveler des choses importantes tout en ménageant son lecteur.

Je ne me suis pas vraiment attachée au personnage de Natasha, bien qu'elle ait certaines qualités. Peut-être à cause de son manque de maturité dans ses monologues intérieurs, ou dans certaines décisions qu'elle prend... Natasha est une adolescente de 17 ans, elle a parfois des réactions impulsives et incompréhensibles. Malgré cela, c'est un personnage intéressant. Natasha Ettori est un roman riche en descriptions, avec une palette de couleurs étoffée. L'univers est complexe, il réunit la magie et la technologie.

En résumé, j'ai passé un bon moment avec ce livre. Ce n'est pas un coup de coeur, car les défauts que j'ai pu trouver sont à corriger : l'intrigue demande à être plus fouillée et mieux structurée, ainsi que la psychologie des personnages ; le vocabulaire employé devrait se diversifier davantage et comporter moins de vulgarités.

**********

Détails sur ce livre :

Natasha Ettori - Tome 1, auto-édité au format papier et en eBook sur Amazon

Auteur : Manon Caudron

Nombre de pages : 132 pages (au format numérique)

**********

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article et je vous souhaite de faire de belles lectures.

Sue-Ricette

Posté par Sue-Ricette à 15:21 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,